21 août 2010 (13eme sortie) : col des Tentes et Port de Boucharo

Le port de Boucharo ou Port de Gavarnie est un col routier situé sur la frontière avec l’Espagne et culminant à 2273m d’altitude. Si le Tourmalet est le plus haut col routier situé entièrement en France, le port de Boucharo est le plus haut col routier mitoyen entre les deux pays. Pour accéder au Port de Boucharo, le cycliste passera forcément par le col des Tentes situé 1,5km avant et culminant à 2208m d’altitude.

Etant donné que l’ascension est longue (33kms au départ de Luz Saint Sauveur) et que le pied de cette ascension est déjà assez loin de chez moi (60kms), j’ai décidé de m’avancer jusqu’à Lourdes en train. Ce n’est pas pour me faire gagner du temps que j’ai fait ça (car je n’en ai pas gagné) mais plutôt pour éviter de me fatiguer sur les 25kms qu’il y a entre chez moi et Lourdes d’autant plus qu’il y a un peu de montée et surtout une longue ligne droite d’environ 10kms le long de la nationale avec généralement du vent de face… Et étant donné que avant le pied de l’ascension, les 17kms entre Argelès et Luz Saint Sauveur sont déjà difficiles, je n’ai pas voulu en rajouter. J’ai décidé de partir avec le VTC car j’avais vu des images de la fin de l’ascension où la route est en très mauvais état. J’ai ainsi, pris le vieux VTC de ma soeur, du même modèle que le mien à la différence près que sur le mien le compteur de vélo ne fonctionne plus… Je suis donc parti en vélo à la gare de Tarbes, cela fait 10kms. Le train était bondé, je suis resté debout mais heureusement Lourdes n’est qu’à 15 minutes de Tarbes en train. Je suis arrivé à Lourdes à 8h et j’ai pu commencer ma route. Le Soleil était en train de se lever et ne cognait pas encore mais il faisait déjà assez bon. Entre lourdes et Argelès il y avait un vent de face qui soufflait assez fort par moment…. Une fois à Argelès, le plus pénible a commencé : les 17kms jusqu’à Luz Saint Sauveur. En effet, cette portion avec vent de face, route passante et sinueuse et du faut plat montant est très très longue et pénible…en tout cas c’est l’impression que ça donne… J’ai essayé de me fatiguer le moins possible et je suis arrivé pas trop trop entamé à Luz Saint Sauveur. Là, j’ai fait tout de même une petite pause pour manger un peu. A ce moment j’avais parcouru 43kms depuis le départ et j’étais au pied d’une ascension longue de 33kms. J’avais bien étudié le profil. Les 20 premiers kilomètres jusqu’à Gavarnie sont plutôt facile car ils ne dépassent pas les 6% mais par contre la route est très très passante car je rappelle que le cirque de Gavarnie est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO pour la beauté des paysages. Ensuite, à partir de Gavarnie, il reste 13 kilomètres jusqu’au sommet, la route est moins passante mais la pente est raide avec notamment 8kms qui sont entre 8 et 10% de moyenne. Evidemment, sur cette ascension peu connue, il n’y avait pas de panneau tout les kilomètres qui donnaient les informations…

Photos-Port-de-Boucharo-le-21-aout-2010-096Les 20 premiers kilomètres je les ai passés assez facilement, j’ai fait un arrêt de 2 minutes à Gèdre au 12e kilomètre de l’ascension pour manger un petit peu et j’ai continué. C’est à partir de là que le paysage devient de plus en plus beau. La route est en lacets juste après Gèdre mais globalement depuis Luz Saint Sauveur jusqu’à Gavarnie, elle est en courbes. J’étais bien content d’arriver à Gavarnie car c’est là que la plupart des voitures s’arrêtaient. Je me suis de nouveau arrêté pour manger un peu. Là il commençait à faire chaud. Et c’est le plus dur qu’il me restait à grimper encore… Vers la gauche il y avait le chemin qui mène au fameux Cirque de Gavarnie. Quant à moi j’ai pris à droite. Pendant plusieurs centaines de mètres ce sont les parkings qui sont traversés, c’est bien moche. Puis tout à coup le panneau de sortie de Gavarnie apparaît, la route part en épingle à gauche et s’élève aux alentours de 9% directement. Là un panneau annonce le col des Tentes ouvert et le port de Boucharo à 12kms (photo ci-dessus).Photos-Port-de-Boucharo-le-21-aout-2010-094 Dès l’épingle négociée, le paysage qui s’offre devant le cycliste est magnifique, somptueux, sensationnel avec encore quelques plaques de neige que l’on peu voir sur les pics en face. La route est donc raide assez vite. Et le soleil commençait à cogner sérieusement. La route longe un parking de camping car 1km après Gavarnie, puis il faut passer sur une barrière canadienne et à partir de là ce sera beau et très difficile. A un moment, il y a un panneau temporaire indiquant un risque de chute de glaçons, sur le coup je me suis dit que ce serait bien avec une telle chaleur…(photo un peu plus bas) Pendant plusieurs kilomètres la route s’élève rapidement en larges lacets et domine le parking de camping car qui est 1km après Gavarnie. Les lacets sont tellement larges et longs que le cycliste a l’impression de ne pas avancer, c’est terrible. Avec la chaleur, tout d’un coup, j’ai senti le coup de chaud arrivé, je me suis donc arrêté, j’ai bu un peu et je suis reparti. j’ai très vite compris que ça n’allait pas être les jambes le problème mais surtout la chaleur. Je me suis, de plus, rendu compte qu’il n’y avait pratiquement pas d’endroits à l’ombre sur le bord de la route. Pour tout dire, je crois que sur les 13 derniers kilomètres d’ascension je n’ai vu que 3 ou 4 endroits à l’ombre et encore ils étaient occupés par les moutons. Photos Port de Boucharo le 21 août 2010 095Il n’y avait pas un souffle de vent et c’était écrasant. A un moment, j’étais environ à 6kms du sommet, j’ai même hésité à continuer…mais je me suis dit que j’étais si proche et que ce n’était pas le moment de faire demi tour… Je me suis donc accroché et j’ai continué. J’ai du m’arrêter plusieurs fois encore pour éviter de prendre un coup de chaud… Puis alors que d’après mon compteur j’étais à 3 kilomètres du Port de Boucharo, dans un lacet, j’ai aperçu le parking du col des Tentes au dessus de moi. Il y avait énormément de voitures garées. Cependant, juste avant le col des Tentes, la route est en large courbe et cela paraît interminable… C’était vraiment dur mais étant donné que là je commençais à en voir le bout ça m’encourageait quelque peu. Au sommet du col des Tentes, il y a donc des voitures garées partout et juste en allant vers le Port de Boucharo, des cailloux qui barrent la route aux voitures. Heureusement les cyclistes peuvent passer. Je ne me suis pas arrêté au col des Tentes, j’ai continué vers le port de Boucharo. Il reste 1,5km jusqu’au sommet. La route descend légèrement sur quelques mètres. Il y a beaucoup de randonneurs sur cette portion. Et puis tout d’un coup, sur la route se dressent des tas de cailloux et de pierres, vestiges d’éboulis. Il y en a beaucoup sur toute la route jusqu’au sommet, j’ai donc dû rouler sur des cailloux, j’ai mis pied à terre une fois pour pouvoir passer. Enfin, après les derniers mètres en montée, dans un virage à gauche, la route disparaît pour laisser place à une étendue de caillasse et devant moi à une centaine de mètres se dresse un panneau en bois qui, je suppose, indique le sommet. Je roule donc tant bien que mal sur cette caillasse jusqu’au panneau. c’est effectivement le sommet qui est indiqué.

J’ai laissé le vélo contre le panneau et j’ai avancé à pied pour m’approcher de l’autre versant. Et là, c’est assez extraordinaire, mais devant moi se dresse tout simplement une étendue montagneuse sauvage sans route goudronnée avec seulement quelques sentiers de haute montagne. C’est assez bizarre et incroyable de se dire qu’on est arrivé en vélo jusqu’à un tel paysage sauvage tellement haut en altitude. La vue que j’avais était donc le côté espagnol. Au sommet, il n’y avait pas un souffle de vent, il faisait toujours très chaud. J’ai essayé tant bien que mal de me prendre en photo, puis j’ai entamé le retour. Je devais me dépêcher car je venais tout simplement de calculer que j’étais à 95kms de chez moi…une petite trotte quand même surtout après une ascension aussi dure et déjà 75 kilomètres de parcourus depuis le matin.

 

Photos Port de Boucharo le 21 août 2010 021

 

Photos Port de Boucharo le 21 août 2010 012

 

Panorama depuis le sommet, côté espagnol :

Photos Port de Boucharo le 21 août 2010 005

 

Vidéo du sommet (je crois que c’était la première fois que j’étais autant essoufflé au sommet d’un col):

 

 

 

Je suis reparti et jusqu’au col des Tentes j’ai roulé prudemment car il fallait faire attention aux éboulis et aux randonneurs… Arrivé au col des Tentes, je me suis arrêté pour chercher la panneau. Je suis monté sur un promontoire d’où j’ai pu avoir une vue globale du parking mais je n’ai vu aucun panneau. J’ai donc continué. Il faisait tellement chaud que je n’ai pas mis ni mon sweat ni mon K-Way, à une telle altitude ce n’est pas courant. J’ai entamé cette magnifique descente dans ce cadre si exceptionnel, quand tout à coup, une marmotte traverse la route devant moi. Le temps de m’arrêter (j’étais à 50km/h) de prendre mon appareil photo, elle était déjà rentrée dans son terrier. J’ai donc continué et puis à nouveau, une marmotte a traversée devant moi. ce coup-ci j’ai pu m’arrêter, prendre mon appareil et la photographier alors qu’elle était à moitié dans son terrier. Plus tard, de nouveau des marmottes ont traversées et ce coup-ci j’ai pu en photographier une qui était hors de son terrier. c’est assez incroyable d’en voir autant surtout que je ne me souviens pas en avoir vu à l’état sauvage dans les montagnes auparavant.

 

Voici une vidéo du panorama que l’on a depuis la route entre le col des Tentes (2208m) et le port de Boucharo (2273m) :

 

 

Voici le parking du col des Tentes :

Photos Port de Boucharo le 21 août 2010 043

 

Voici la video du sommet du col des Tentes :

 

 

 

 

marmotte2

 

Photos Port de Boucharo le 21 août 2010 065

 

Photos Port de Boucharo le 21 août 2010 003

 

J’ai continué rapidement la descente vers Gavarnie et Luz Saint Sauveur. Une fois à Luz Saint Sauveur, j’ai pris la direction de Argelès. Malheureusement le vent dans la vallée était de face et c’était assez difficile car j’étais fatigué et surtout il faisait toujours très chaud… Je suis péniblement arrivé à Argelès mais j’étais vraiment fatigué et j’avais extrêmement chaud et surtout le vent de face qui soufflait assez fort n’était pas du tout rafraîchissant… J’ai donc demandé à ma mère de venir me chercher à Argelès. J’étais donc à 45kms de chez moi à ce moment.

J’ai bien fait car j’étais parti pour rentrer vers 19h voire même 20h chez moi tellement ça soufflait par moment… Et le lendemain je devais me lever à 6h en plus…donc je ne regrette pas de ne pas avoir pu rentrer jusqu’au bout en vélo.

Au final, j’ai tout de même parcouru 135kms et j’ai probablement réalisé l’ascension la plus difficile parmi toutes celles que j’ai faites… Vraiment très dur sous cette chaleur. j’ai en outre fait cette ascension dans un des plus beaux paysages du monde. Et puis j’ai monté mon 2e plus haut col et surtout le plus haut col routier des Pyrénées françaises. Sans compter que je suis passé par le col des Tentes (2208m) qui est compté lui aussi parmi les « + de 2000 » français à part entière. Dans les Pyrénées françaises, je dis bien française, il y a 5 cols de plus de 2000 mètres d’altitude : 4 dans les Hautes Pyrénées et 1 en Ariège. Et parmi ces 5 cols j’en ai monté 4 (Port de Pailhères en Ariège, col du Tourmalet, col des Tentes et port de Boucharo dans les Hautes Pyrénées). Le dernier parmi ces 5 là que je n’ai pas monté est le col du Portet (2215m) qui se trouve au-dessus du Pla d’Adet. A l’heure actuelle, si je ne me trompe pas, j’ai donc monté 4 des 5 plus hauts cols des Pyrénées tout pays confondus, à savoir le Port d’Envalira (2408m), le Port de Boucharo (2273m) pour les deux plus hauts, le col des Tentes (2208m) et le col du Tourmalet (2115m) qui sont devancés par le col du Portet (2215m) en terme d’altitude.

Accessoirement, le col des Tentes est donc le 25e col différent que j’ai monté. Vivement que la SNCF mette en place des trains pour Grenoble qui acceptent les vélos de façon à pouvoir m’essayer aux cols alpins…

 

Photos prises dans la descente :

Photos Port de Boucharo le 21 août 2010 067

 

Photos Port de Boucharo le 21 août 2010 068

 

Photos Port de Boucharo le 21 août 2010 070

 

Photos Port de Boucharo le 21 août 2010 079

 

Photos Port de Boucharo le 21 août 2010 081

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.