«

»

Jan 16

11 octobre 2009 (8e sortie) : col de Peyresourde

En raison de la rentrée universitaire à Pau qui s’est précipitée juste après ma sortie à Hautacam, je n’ai pas pu monter de col en septembre. Cependant, je n’arrêtais pas de penser au col de Peyresourde que je n’avais toujours pas monté. De ce fait, j’ai décidé d’aller le monter un dimanche où je suis rentré chez moi. Je suis donc revenu de Pau avec mon vélo et j’ai décidé d’aller monter le col de Peyresourde (1569m) le dimanche 11 octobre. Etant donné que passer par le col d’Aspin n’est pas forcément le plus économique en terme d’énergie, j’ai décidé de prendre le train jusqu’à Lannemezan et de remonter la vallée de Arreau sur 40 kilomètres jusqu’à Arreau. là j’avais prévu de monter le col de Peyresourde et de rentrer par le col d’Aspin.
Malheureusement, ce jour là le temps était plutôt à la pluie et le froid commençait à arriver. Le temps humide n’est pas celui que je préfère. Je suis donc parti très tôt à la gare de Tarbes pour prendre le train avec mon vélo. Lorsque je suis arrivé à Lannemezan j’ai facilement trouvé la route de Arreau plein Sud. Etant donné qu’il faisait encore nuit, j’ai du actionner la dynamo sur mon vélo. De ce fait, cela me ralentissait beaucoup. Rapidement j’ai senti le froid. De plus, lorsque je suis sorti de Lannemezan, une petite pluie s’est mise à tomber et il y avait du vent de face. Dès ce moment je sentais que ça allait être difficile. Au fur et à mesure que j’avançais, le vent de face s’intensifiait, j’ai donc coupé la dynamo dès que le jour a commencé à se lever. Cependant, la pluie a continué de tomber, ce qui rendait le trajet assez désagréable. Les derniers kilomètres avant Arreau sont en faut plat montant.
Une fois arrivé à Arreau, je sentais que je n’avais pas de bonnes jambes. La pluie et le froid ne sont pas mes conditions favorites pour faire du vélo.
L’ascension est longue de 18 kilomètres pour arriver à 1569m d’altitude.
J’ai commençais l’ascension du col de Peyresourde. Le début de la montée est plutôt en faut plat montant car la pente n’est pas très raide. Sur cette portion, la route traverse des petits villages et des champs essentiellement. Avec la pluie, le froid et le vent j’ai trouvé cette portion très longue. Cette partie en faut plat montant se poursuit sur 9 kilomètres, c’est à dire la moitié de l’ascension. Les 9 derniers kilomètres sont beaucoup plus raides. La pente moyenne des derniers kilomètres est aux alentours de 7/8%. Ce jour là, j’ai trouvé les derniers kilomètres difficiles, je n’avais vraiment pas les jambes pour monter des cols. A un moment dans les derniers kilomètres, une zone de travaux a rendu quelques centaines de mètres presque impraticables. La vue depuis les derniers kilomètres n’est pas imprenable probablement en raison des nuages bas qu’il y avait ce jour là, mais je n’avais pas l’impression d’être en haute montagne. Les 2 derniers kilomètres furent très durs. Ce fut un soulagement d’arriver au sommet.

photos-col-de-Peyresourde-11-octobre-2009-009
Là-haut, une borne indique le sommet, la limite entre la Haute Garonne et les Hautes Pyrénées. L’altitude affichée sur la borne est 1563m mais des évaluations plus récentes indiquent une altitude de 1569m. une fois au sommet, je savais que je n’allais pas pouvoir monter le col d’Aspin pour rentrer. Pour la première fois je n’avais pas les jambes pour rentrer. J’ai appelé mes parents pour qu’ils viennent me chercher à Arreau et j’ai commencé la descente. Une descente sur une route en très bon état qui permet d’atteindre facilement les 60/70 km/h.
Je suis rapidement arrivé à Arreau où j’ai attendu mes parents. C’est la 2eme fois qu’ils viennent me chercher. la première fois, le manque de temps m’avais empêché d’aller au bout de mon programme, là  c’est la fatigue qui m’empêche de rentrer.
Ce jour là, j’étais très frustré de ne pas avoir eu les bonnes jambes et de ne pas avoir pu monter le col d’Aspin pour rentrer. Mais j’ai tout de même pu monter un col de Haute montagne que je n’avais encore jamais monté malgré ma mauvaise forme..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>