«

»

Août 20

16 août 2014 (22e sortie) : col du Tourmalet

Après la semaine dans les Alpes, plus que bien remplie, je suis revenu dans les Hautes Pyrénées pour la suite des vacances. Après la journée de 14h de train pour rentrer le lundi, j’ai passé plusieurs jours de jardinage intensif avec mes parents (taille de la haie, élagage des arbres…), de quoi garder la forme même sans faire de vélo^^

Il faut dire aussi que la météo très variable et pas engageante n’est pas pratique… Fichu mois d’août…

La reprise du vélo et des habitudes sur les routes habituelles s’est faite pour le samedi après 5 jours sans vélo.

Etant donné que les jambes étaient plutôt bonnes à la fin de mon séjour dans les Alpes, je souhaitais en profiter pour faire une belle sortie. J’ai donc pogrammé un enchainement avec l’ascension du col du Tourmalet (2115m) par Sainte Marie de Campan puis de descendre de l’autre côté dans la vallée des Gaves à Luz Saint Sauveur pour enchainer avec l’ascension au Cirque de Troumouse (2103m) où je ne suis jamais allé en vélo encore. Et comme je ne souhaite plus remonter la vallée des Gaves jusqu’à Luz Saint Sauveur en vélo en raison de la dangerosité des gorges de Luz (les 17 kilomètres entre Argelès Gazost et Luz Saint Sauveur) ça fait que je suis obligé de grimper le col du Tourmalet en mise en bouche si je veux faire les ascensions au départ de Luz Saint Sauveur.

Là c’était une bonne occasion vu que les jambes sont pas mal.

 

Je me suis donc levé tôt, très motivé. Il ne faisait pas chaud de bon matin par contre… J’ai carrément mis ma veste thermique pour partir (alors que dans les Alpes les manchettes faisaient l’affaire).

Lorsque je suis parti le ciel était très nuageux mais j’espérais que ça se dégage petit à petit dans la journée (comme le prévoyait la météo). Du coup, pas de vue sur les montagnes pour ce début de sortie.

J’étais vraiment surpris de ce froid… ça faisait que mes jambes étaient un peu raides sur le vélo. Heureusement que j’avais les 30 kilomètres de vallée à remonter pour arriver à Sainte Marie de Campan en guise d’échauffement^^

Et pourtant là je m’en serai bien passé à cause des voitures, comme je m’en rendrai compte très vite…

 

En effet, très rapidement je me suis retrouvé sur la vieille route de Bagnères où il y avait une forte circulation, c’est là que j’ai pensé que c’était le week end du 15 août…

Très vite c’est devenu pénible et usant toutes ces voitures… Pour ce qui est des jambes, au fur et à mesure de l’avancée du faux plat montant ça allait de mieux en mieux. Je montais en température on va dire^^ Mais je sentais bien que j’étais très en forme, j’avais de bien meilleures jambes que la semaine passée dans les Alpes (y compris la dernière sortie à la cime de la Bonette!).

 

Cest parti, avec le smontagnes dans les nuages :

 

Photos col du Tourmalet le 16 août 2014 002

 

Juste avant d’arriver à Bagnères, j’ai passé aisément les deux petites bosses sur la plaque en enlevant même des dents à l’arrière pour les passer.

Une fois Bagnères passé, j’ai continué mon petit bonhomme de chemin en passant sans soucis la côte d’1,2 km juste avant Campan puis là au milieu du village avant de rejoindre la grande route qui continue vers Sainte Marie de Campan, je me suis arrêté pour enlever ma veste thermique.

Une fois que j’ai rejoint la grande route il me restait environ 5,5 km pour rejoindre Sainte Marie de Campan. La circulation automobile est devenue réellement infernale. C’était une succession de voitures, de motos, de camping car…

J’ai rattrapé quelques cyclistes sur cette partie là et pour dépasser ce n’était pas évident car beaucoup d’automobilistes roulent vite sans vraiment bien s’écarter…

 

Photos col du Tourmalet le 16 août 2014 005

 

Photos col du Tourmalet le 16 août 2014 008

 

 

Le Montaigu sur son piédestal, presque entièrement dégagé :

 

Photos col du Tourmalet le 16 août 2014 010

 

Photos col du Tourmalet le 16 août 2014 011

 

A Sainte Marie de Campan, je me suis arrêté pour manger une pâte de fruit et prendre en photo la statue en bronze représentant Eugène Christophe. Je n’avais encore jamais vu cette statue qui a été dévoilée le 18 juillet dernier.

 

Au pied du col du Tourmalet, la statue se trouve à droite juste après le chapiteau :

 

Photos col du Tourmalet le 16 août 2014 012

 

Photos col du Tourmalet le 16 août 2014 013

 

Photos col du Tourmalet le 16 août 2014 015

 

 

Ensuite, c’est parti pour l’ascension du col du Tourmalet et ses 17 kilomètres, toujours sous un ciel nuageux. Cependant j’étais confiant quant à éviter le brouillard car en général sur le versant du Tourmalet, les nuages ne sont pas directement accrochés à la montagne et il ets possible de passer juste à côté des nuages sans être dedans.

 

Les 4,5 premiers kilomètres du col du Tourmalet ne sont pas très raides. Sur toute cette partie j’ai eu du mal à trouver le rythme qui me convenait réellement. Par ailleurs je restais concentré à bien gérer l’effort en prévision de l’ascension au Cirque de Troumouse ensuite.

 

Sur le début du col du Tourmalet, toujours ces nuages :

 

Photos col du Tourmalet le 16 août 2014 016

 

Photos col du Tourmalet le 16 août 2014 017

 

Une fois arrivé au hameau de Gripp, c’est parti pour les 12,5 kilomètres à 9%. Alors que j’avais commencé cette partie raide depuis quelques centaines de mètres, à la fin d’une courbe à droite, j’ai entendu deux énormes bruits de choc derrière moi, je me suis retourné mais je n’ai rien vu car j’avais passé la courbe. Toujours est-il que pendant plusieurs minutes plus aucune voiture ne m’a dépassé avant que d’un seul coup une bonne vingtaine de voitures me dépassent. Il y a probablement eu un accident. Et ça ne m’étonne pas du tout quand on voit certains fous furieux dans leur voiture… C’est la 2e fois qu’un accident se produit quelques secondes après mon passage à un endroit donné…

 

Dans la longue ligne droite à 8% qui longe le camping de Artigues, je regardais là-haut le premier paravalanche et ces nuages toujours là. Et plus j’avançais et plus je voyais ces voitures passer, je me demandais si ça valait vraiment le coup d’aller au Cirque de Troumouse après alors que je n’aurais peut être pas une vue dégagée et vu la circulation là dans le Tourmalet ce serait encore pire de l’autre côté car le début de l’ascension au Cirque de Troumouse est commun avec la montée à Gavarnie qui est au patrimoine mondial de l’UNESCO donc….hyper touristique… En plus là c’était en plein dans le week end du 15 août…

 

Quelques vaches pour agrémenter l’ascension :

 

Photos col du Tourmalet le 16 août 2014 020

 

 

Alors que j’hésitais toujours sur la suite de la sortie, je suis passé à la cascade à 10 km du sommet et j’ai décidé de ne pas continuer sur 39×25 car ça risquait de me fatiguer plus en prévision de l’éventuelle suite. J’ai donc plutôt mouliné.

 

Une fois passé le lacet du Garet à 7,5 km, comme à chaque fois, les jambes vont mieux à partir de là. Et c’est à peu près à ce moment que j’ai décidé que je n’irai pas au Cirque de Troumouse après, c’est dommage car j’ai les jambes pour faire les deux montées mais j’ai pas envie de risquer un accident pour y aller, ce sera donc pour une autre fois.

Et du coup comme je n’avais finalement que le col du Tourmalet au programme, j’ai progressivement accéléré mon rythme en passant sous les premiers paravalanches. Plus j’avançais et mieux j’étais, j’ai petit à petit enlevé de plus en plus de dents à l’arrière, augmenté ma cadence de pédalage et les 6 derniers kilomètres ça a juste été un pur régal avec les jambes que j’avais. Je rattrapais une foule de cyclistes sans que personne ne revienne de derrière, et mon rythme était de mieux en mieux au fil de la montée. Dommage que je me sois économisé sur toute la première moitié de l’ascension !

La semaine dans les Alpes a bien aidé pour être en forme…une semaine trop tard^^

 

Les paravalanches arrivent :

 

Photos col du Tourmalet le 16 août 2014 023

 

Photos col du Tourmalet le 16 août 2014 025

 

Photos col du Tourmalet le 16 août 2014 028

 

La Mongie est en vue et les nuages de plus en plus proches :

 

Photos col du Tourmalet le 16 août 2014 029

 

A La Mongie j’ai dû m’arrêter en raison d’une manif^^ Un troupeau de brebis qui a traversé la route, un vrai troupeau de montagne, de plusieurs milliers de tête. J’ai réussi à m’incruster et à passer au travers sans attendre que tout le troupeau soit passé parce que j’étais parti pour attendre longtemps^^

 

La manif :

 

Photos col du Tourmalet le 16 août 2014 031

 

La traversée de La Mongie sur les pentes à 11% fut un pur plaisir et les 4 derniers kilomètres, savoureux. Ce n’est qu’à moins de 2 kilomètres du sommet que je suis enfin passé sous les éclaircies. Le dernier virage et les 500 derniers mètres à plus de 14% se sont passés relativement facilement, j’avais vraiment de bonnes jambes pour grimper comme ça encore longtemps. Ça a été une de mes meilleures ascensions du col du Tourmalet. C’est le genre de montée qui fait bien plaisir de temps en temps.

Ce qui est dommage c’est cette météo digne d’une fin septembre… 13°C au pied du col du Tourmalet et 11°C au sommet et des éclaircies obtenues péniblement sur le final…

Heureusement je n’étais pas dans le brouillard et j’ai pu profiter de la vue des deux côtés. Au sommet il y avait énormément de monde (même si sur la photo ça ne se voit pas^^), une foule de cyclistes, de voitures et de motos.

 

Le final après La Mongie :

 

Photos col du Tourmalet le 16 août 2014 032

 

Photos col du Tourmalet le 16 août 2014 035

 

Enfin un semblant d’éclaircies à l’entame du dernier kilomètre et vue sur le sommet (y a du monde là haut) :

 

Photos col du Tourmalet le 16 août 2014 037

 

Au sommet :

 

Photos col du Tourmalet le 16 août 2014 038

 

Vue côté Luz Saint Sauveur où je n’irai pas finalement :

 

Photos col du Tourmalet le 16 août 2014 042

 

Jacques Goddet veille :

 

Photos col du Tourmalet le 16 août 2014 044

 

Vue sur La Mongie :

 

Photos col du Tourmalet le 16 août 2014 046

 

Tout cela a fait que je ne me suis pas trop attardé en haut. J’ai mis ma veste thermique puis pris en photos des hollandais qui m’ont demandé de les prendre et j’ai attaqué la descente. Une descente dans laquelle je me sentais bien pour descendre à bloc malgré le froid (je ne sentais plus mes doigts). Mais malheureusement, je suis rapidement arrivé derrière un camping car qui bouchonnait déjà 3 voitures. Je suis resté sagement derrière sans prendre de risque pour les dépasser. C’est pas le moment de chuter en plein descente, je garde toujours en mémoire la grosse chute dans la descente du col du Glandon il y a tout juste un an, le 15 août 2013, pas vraiment une partie de plaisir les mois qui ont suivi…

 

Je me suis donc trainé pendant une bonne quinzaine de kilomètres derrière ce camping car.

 

Une fois la descente terminée, il ne faisait pas si chaud que ça du coup, je ne me suis pas arrêté pour enlever ma veste thermique et j’ai continué comme ça. Etant donné que j’avais bien réduit la sortie prévue au programme, ça me laissait la possibilité de rentrer chez mes parents pour le repas du midi. Et je dois avouer que c’est une perspective quand même bien alléchante^^ Du coup j’ai roulé le nez dans le guidon, motivé par le repas qui m’attendait à la maison.

C’est la raison pour laquelle je n’ai pris aucune photo entre le sommet du col du Tourmalet et la fin de la sortie^^

De toute façon tous les nuages étaient encore là et il n’y avait rien à voir, même le Montaigu que j’ai pu un peu voir à l’aller, n’était plus visible au retour.

 

Au final pour cette sortie ça a été 95 km et 2000m de D+ avec ma 17e ascension du col du Tourmalet dont je ne me lasserai jamais je crois.

Les jambes étaient vraiment bonnes et c’est un plaisir d’arriver à avoir une telle forme. Mais j’ai bien fait de ne pas aller de l’autre côté car au final, le ciel est devenu de plus en plus menaçant en montagne par la suite et un bel orage nous est tombé dessus ensuite.

 

Pour la suite des congés, je devais partir quelques jours à Luchon 2 jours après (le 18 août) mais finalement ça ne se fera pas (fichue météo). J’ai tout de même pu continuer à pédaler un peu dans les Hautes Pyrénées mais bien moins que prévu du coup…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>