«

»

Août 18

10 août 2014 (21e sortie) : col de Vars, cime de la Bonette et col de Vars

Le séjour alpestre touche à sa fin. Par chance, la météo annonce de belles éclaircies. Une bonne occasion pour pédaler encore une fois pour clôturer le séjour.

Comme réfléchi la veille, j’avais juste en tête de grimper au col de Vars (2109m) et d’aller au Refuge de Basse Rua, ce qui ferait au total entre 50 et 60 kilomètres. Le lendemain je dois me lever tôt (4h50) pour prendre le train et voyager toute la journée, c’était mieux pour moi de faire une sortie pas trop grosse. En plus il s’agissait de ma 5e sortie consécutive et la 6e de la semaine.

 

Du coup, comme c’était une petite sortie au programme, je me suis levé « tard » à 6h55^^

J’ai pris tranquillement le petit déjeuner et il était presque 8h quand je suis parti.

Vu l’heure plus tardive que d’habitude, je n’avais pas besoin de manchette et j’ai pu partir en manches courtes.

La journée s’annonçait plutôt ensoleillée même si des nuages tournaient au dessus de Guillestre.

J’ai quitté l’auberge de jeunesse et j’ai passé les premiers 750m à 4% assez aisément. J’ai ensuite continué pendant presque 2 km à 8% jusqu’au rond point qui marque le pied du col de Vars. Déjà sur cette partie, j’ai senti que j’étais bien mieux que 3 jours auparavant, je grimpais sur 39×25 et ça allait bien.

Depuis la sortie de la veille à Risoul, les jambes vont mieux et j’arrive un peu mieux à emmener du braquet.

J’ai attaqué les premières rampes du col de Vars entre 8 et 9% sur ce braquet. Cependant après 3 km, j’ai préféré mouliner car sinon j’allais m’essoufler vite et comme le but était tout de même de prendre plaisir à grimper c’était le mieux. En plus dans ma tête c’était le dernier col de la semaine que je faisais, donc autant profiter au maximum. La vue sur Guillestre était bien sympa et les nuages me faisaient dire que c’était mieux de faire une petite sortie aujourd’hui.

 

C’est parti :

 

Photos Guillestre 08-2014 427

 

Début du col de Vars avec quelques nuages qui trainent encore :

 

Photos Guillestre 08-2014 429

 

Photos Guillestre 08-2014 431

 

Je me suis calé sur un rythme régulier mais je sentais quand même que je m’employais pas mal et que la mise en route n’était pas facile. Mais qu’importe, vu que c’était la seule bonne ascension du jour. Les 7 premiers kilomètres sont raides et au final ils sont passés assez vite même si j’étais moyen. Je réfléchissais si je prenais la bifurcation (au kilomètre 10 de la montée environ) pour aller au Refuge de Basse Rua avant le col de Vars ou après. Et finalement, pour éviter d’avoir du mal à encaisser la suite de l’ascension après le refuge de Basse Rua, j’ai d’abord préféré finir de grimper le col de Vars.

 

Guillestre :

 

Photos Guillestre 08-2014 434

 

Photos Guillestre 08-2014 437

 

Photos Guillestre 08-2014 438

 

Après être passé devant la bifurcation que j’ai bien repéré pour après, j’ai continué de traverser la partie moins raide. A partir de Vars, la pente repart aux alentours de 7%. Et là je me suis fait rattrapé par un autre cycliste avec un vélo de triathlète qui emmenait un bon braquet. Et du coup je me suis amusé à le suivre et à ma grande surprise, j’ai réussi à suivre et à encaisser les différentes accélérations alors que sur le début du col de Vars j’étais un peu moins en jambes, là d’un seul coup ça allait mieux.

 

Photos Guillestre 08-2014 441

 

Photos Guillestre 08-2014 442

 

Photos Guillestre 08-2014 444

 

Au sommet du col de Vars :

 

Photos Guillestre 08-2014 445

 

Photos Guillestre 08-2014 448

 

Ça a fait que les 4 derniers kilomètres sont passés vite et j’ai pu m’amuser à suivre le rythme sans m’économiser. Une fois au sommet, j’ai remercié le cycliste que j’avais suivi pour avoir eu une roue à suivre puis nous avons un peu discuté. Il allait de l’autre côté dans l’Ubaye pour descendre sur Embrun rejoindre son frère qui participait à une des épreuves du triathlon d’Embrun. Vu qu’il avançait bien, je lui ai parlé de la cime de la Bonette (2802m) qu’il pouvait éventuellement tenter. Je lui ai expliqué où il fallait prendre la route puis il est descendu de l’autre côté. Quant à moi, j’ai pris quelques photos puis j’ai mangé une pâte de fruit quand tout à coup j’ai eu une lumière qui m’a traversé l’esprit^^ Je me suis rendu compte que j’avais eu quand même de bonnes jambes sur la dernière partie de l’ascension du col de Vars et même si j’avais roulé sur un gros rythme sur le final, je n’étais pas du tout fatigué. J’ai jeté un œil sur l’autre versant du col de Vars, regardé l’heure, il était presque 10h. J’ai rapidement fait une estimation de la durée de la sortie et je me suis dit que l’occasion était trop belle pour ne pas l’essayer ! Je voulais tenter d’aller grimper la cime de la Bonette (2802m) et de revenir de nouveau par le col de Vars. C’était la sortie que j’avais en tête le jour où je n’avais pas les jambes 3 jours avant. Je m’étais fait une raison que je n’avais pas la forme pour la faire mais là, j’ai réalisé que ça valait le coup de la tenter car la cime de la Bonette, le plus haut point goudronné de France à 2802m, je n’aurais peut être pas d’autre occasion dans le futur pour y aller…

L’ascension de la cime de la Bonette fait 24 kilomètres à 6,6% de moyenne et le col de Vars par l’autre versant est long de 14 km avec les 5 derniers à plus de 9% de moyenne. C’était ça qui m’attendait.

Après une dernière hésitation, je me suis lancé dans la descente de l’autre versant du col de Vars en direction de Les Gleiziolles puis de Jausiers d’où débute l’ascension de la cime de la Bonette.

La vue dès le premier lacet de la descente est superbe ! Tout le long de la descente j’ai fait attention à la pente que j’aurais à remonter en fin de sortie. Après quelques kilomètres l’état de la chaussée se dégrade un peu.

 

Superbe vue depuis le premier lacet de la descente du col de Vars côté Ubaye :

 

Photos Guillestre 08-2014 450

 

Photos Guillestre 08-2014 451

 

Une fois passé Saint Paul sur Ubaye après environ 8 km de descente, j’ai fait la 2e partie de la descente moins raide. Je suis arrivé à deux tunnels consécutifs dont le 2e (le premier dans le sens de la montée) est assez dangereux, non éclairé, en courbe, mais heureusement pas trop long. Cependant dans l’autre sens pour la fin de la sortie, je me suis dit que je ferai gaffe de bien surveiller que des voitures n’arrivent pas de derrière.

Une fois arrivé aux Gleiziolles, au pied de la descente, j’ai rejoint la grande route qui descend la vallée de l’Ubaye. A gauche c’est direction le col de Larche sur la frontière italienne et à droite à 9 km c’est Jausiers et à 18 km c’est Barcelonnette.

Je craignais la forte circulation sur cette route principale venant de l’Italie mais à ma grand esurprise elle était plutôt modérée. La route descend en faux plat et je suis arrivé assez vite à Jausiers où la route vers la Cime de la Bonette part à gauche. Je me suis arrêté pour enlever ma veste thermique et manger une pâte de fruit. Je n’étais pas tout à fait rassuré quand même^^

 

Les panneaux au pied et tout au long de l’ascension indique c’est la plus haute route d’Europe mais il n’en est rien. En Espagne et en Autriche il existe des routes accessibles en vélo de route et voitures plus hautes.

 

Je me suis élancé dans l’ascension de la cime de la Bonette, ça y est j’y étais !!

 

Photos Guillestre 08-2014 453

 

La route monte d’abord doucement jusqu’à la sortie de Jausiers puis prend sa pente de croisière entre 6 et 7%. Je me suis surpris à être très facile sur 39×25 sur les premières rampes., j’ai enlevé quelques dents à l’arrière et j’ai pu rouler sur ce braquet pendant plusieurs kilomètres, voilà qui est bien rassurant. Et du coup les panneaux indiquant les kilomètres et les pourcentages, défilaient assez vite. Il faisait un peu chaud en bas, le soleil brillait et de ce côté-ci il n’y avait pas de nuage à signaler.

J’ai adopté un rythme régulier qui me convenait bien. Par la suite j’ai préféré mouliner un peu plus afin de pédaler plus en souplesse en prévision de la 3e ascension qui m’attendait après.

Il y a très peu d’ombre tout au long de l’ascension et la vue est bien dégagée ce qui est agréable. Heureusement que le soleil ne chauffait pas trop. Mais il faisait suffisamment chaud pour que les mouches viennent embêter les cyclistes… Pour le coup pendant quelques kilomètres ce n’était pas agréable. Heureusement de temps en temps il y avait un coup de vent rafraichissant qui les faisait partir. Plus les kilomètres défilaient et plus je me rendais compte que ça allait bien se passer pour cette ascension de la Cime de la Bonette. Le col de Vars du matin ne se faisait pas du tout sentir dans les jambes pour le moment. A un moment, la route passe de l’autre côté d’une barrière rocheuse et le paysage devient beaucoup plus minéral d’un seul coup. A environ 12 km du sommet, en passant les 2000m d’altitude, le vent s’est mis à souffler et rafraichissait pas mal mais par contre dans certains virages le vélo il fallait bien le tenir. Je profitais à fond d’être sur cette ascension.

Quand je suis entré dans les 10 derniers kilomètres, ça fait du bien mentalement, on sent que la fin approche et les jambes allaient toujours bien. A 9 kilomètres du sommet je me suis arrêté quelques secondes pour engloutir une pâte de fruit avant de repartir illico pour ne pas me refroidir ni perdre le rythme. La route devient plus irrégulière et les passages à 9 ou 10% se font de plus en plus nombreux. A un moment on passe à côté d’un petit lac (le lac des Essaupres) qui offre un petit replat avant que les kilomètres suivants ne repartent à plus de 9% de moyenne. Là c’était plus dur mais ça allait encore. A 4 km du sommet il y a un passage plus raide au niveau de la caserne militaire où il faut s’employer un peu plus pour passer une longue portion à 11%. En plus c’est à ce moment que le vent s’est vraiment mis à souffler fort et de face en plus, pas le meilleur moment pour avoir ça quoi^^ Juste après, une marmotte qui était juste sur le bord de la route a détalé à mon passage.

 

Superbe dans l’ascension de la cime de la Bonette :

 

Photos Guillestre 08-2014 454

 

Photos Guillestre 08-2014 457

 

Photos Guillestre 08-2014 463

 

A 2 km du sommet, juste après être passé juste en contrebas du col de Restefond qui se trouve sur un chemin de caillasse à côté, on attaque une partie plus facile et on a en point de mire la cime de la Bonette entièrement rocailleuse avec la route qui en fait le tour que l’on distingue aisément et à l’endroit où la boucle se termine c’est le col de la Bonette à 2715m d’altitude.

 

La cime de la Bonette est en vue :

 

Photos Guillestre 08-2014 465

 

En approchant du col, je me posais la question du moment : à droite ou à gauche ? La pente semblait quand même impressionnante pour faire le tour de la Cime. Et finalement j’ai opté pour en faire le tour par la gauche. Mal m’en a pris, c’était le plus raide, d’un seul coup je me suis retrouvé sur des pourcentages à 14%. J’ai quand même réussi à prendre une photo tout en roulant mais là je m’arrachais pour arriver en haut^^ Ces pourcentages durent environ 700m pour accéder au point le plus haut à 2802m. Mais quand même, se bouffer de tels pourcentages à 2800 mètres d’altitude, même si c’est dur, c’est grisant^^

 

En plein dans le 14% dans les derniers 700m de la cime (par la gauche) :

 

Photos Guillestre 08-2014 466

 

Il y avait beaucoup de monde au sommet entre les motos, les camping cars, les voitures et les cyclistes. Pas super agréable pour s’attarder là-haut. Par contre pour le paysage c’est superbe ! Dommage, je n’avais pas vraiment le temps de grimper tout là haut à pied jusqu’à la table d’orientation.

J’ai mis ma veste thermique, mangé une pâte de fruit et je suis parti dans la descente avec déjà la tête à la prochaine ascension qui m’attendait.

 

Au point goudronné le plus haut de France :

 

Photos Guillestre 08-2014 467

 

Photos Guillestre 08-2014 468

 

Photos Guillestre 08-2014 470

 

Photos Guillestre 08-2014 471

 

Photos Guillestre 08-2014 472

 

Je me suis arrêté quelques fois dans la descente pour prendre des photos car dans la montée, j’étais vraiment concentré sur le rythme que je maintenais et j’ai pris assez peu de photos comparé à d’habitude^^

 

En tout cas c’est vraiment magnifique d’être si haut en altitude avec ce paysage. Un très bon moment à passer sur le vélo !

J’ai fait une descente prudente en raison de la circulation et du vent qui soufflait vraiment fort et qui rendait le vélo difficile à contrôler dans certains virages.

 

D’ailleurs dans le dernier virage à gauche juste avant d’arriver à Jausiers, une énorme rafale à fait glisser ma roue avant vers la droite en plein virage, j’ai pu me rétablir de justesse…

 

Photos Guillestre 08-2014 478

 

Au col de la Bonette à 2715m après avoir fait le tour de la cime, je suis arrivé d’en face de Jausiers et j’ai tourné à ma gauche (à droite sur la photo) pour faire le tour de la cime et là je vais repartir tout droit vers Jausiers :

 

Photos Guillestre 08-2014 479

 

Photos Guillestre 08-2014 480

 

Photos Guillestre 08-2014 481

 

Photos Guillestre 08-2014 483

 

Photos Guillestre 08-2014 484

 

A Jausiers, il me restait environ 43 kilomètres pour rentrer à Guillestre. Je me suis arrêté au bar juste en bas de la descente pour boire un coca avant de repartir. Je me suis quand même dépêché car le vent amenait pas mal de nuages et ils commençaient à s’accumuler, je craignais de me retrouver en plein orage dans l’ascension du col de Vars…

 

Toujours une circulation modérée par rapport à ce que je craignais, sur la route de l’Italie. Pendant 9 kilomètres j’ai pris plaisir à remonter ce faux plat. J’avançais bien, je commençais à sentir la fatigue dans les jambes mais ça tournait encore. Mais je sentais que d’ici peu ça n’allait plus trop le faire…

 

Photos Guillestre 08-2014 485

 

Une fois revenu aux Gleiziolles, j’ai tourné à gauche et là il me restait 14 kilomètres pour le col de Vars.

Heureusement le début est roulant. Avant d’attaquer l’ascension j’ai mis mon feu à l’arrière sur le vélo pour le tunnel qu’il y avait à passer.

J’ai roulé sur un bon rythme sur toute la première partie pas raide, faut dire que les nuages étaient une bonne motivation^^

 

Photos Guillestre 08-2014 487

 

Photos Guillestre 08-2014 488

 

Il y avait peu de voitures à ce moment là et j’étais tranquille pour passer les tunnels. Ouf ! Car c’était quand même la partie qui ne me rassurait pas trop, plus les années passent et les tunnels me rebutent de plus en plus…

Une fois passé c’était une bonne chose de faite. Pas très loin après je suis arrivé à Saint Paul sur Ubaye. De là il reste environ 8 kilomètres sur des pentes plus raides. Des kilomètres irréguliers pendant 3 kkilomètres avant le final terrible. Sur ces 3 kilomètres en quittant Saint Paul sur Ubaye ça grimpe pas mal déjà et sur les pentes à 8%, j’étais tout à gauche. Puis après il y a un kilomètre indiqué pratiquement plat mais qui descend avant un raidard à 14% ! Ben dis donc ! Pas un cadeau ça !

 

Le 2e tunnel juste après celui qui était dangereux :

 

Photos Guillestre 08-2014 489

 

Photos Guillestre 08-2014 490

 

En quittant Saint Paul sur Ubaye :

 

Photos Guillestre 08-2014 492

 

Puis ensuite à 5 kilomètres du sommet c’est parti, que ce fut dur d’un seul coup, j’avançais plus, c’était sauve qui peut. Je tournais les jambes comme je pouvais, j’essayais end anseuse, assis, ça ne changeait pas grand chose… Ces 5 kilomètres s’annonçaient comme une éternité…

A 4 kilomètres, j’ai fait une pause devant la borne qui indique le kilomètre suivant à…10%…aie aie aie… J’ai mangé une pâte de fruit et pris quelques photos. Il y avait encore pas mal de voitures et de motos mais plus de cycliste par ce versant.

 

Là c’est dur mais c’est beau :

 

Photos Guillestre 08-2014 494

 

Je suis reparti laborieusement en comptant les mètres… Objectif la borne suivante, et au moment où d’après mon compteur je devais y être, je la cherche du regard et là il ne reste plus que le poteau métallique, plus de borne pfffff… J’ai continué tant bien que mal. Que c’était dur !!!

 

Photos Guillestre 08-2014 495

 

Photos Guillestre 08-2014 496

 

La borne des 2 kilomètres n’est plus là non plus… Vers 1,6 km du sommet, j’en pouvais plus, j’ai refait une pause. Heureusement qu’après le dernier kilomètre était un peu plus facile à 7%. Mais jusque dans les tous derniers mètres du col, j’en ai bavé ! Quel soulagement d’arriver au sommet et de ne pas avoir pris d’orage non plus. Il y avait énormément de voitures et de motos en haut.

J’ai savouré d’être là-haut, il ne me restait plus que les 20 km de descente et un peu plus pour rentrer à l’auberge (mais je n’oubliais pas le kilomètre à remonter au milieu de la descente^^).

 

Le dernier de la journée (et de la semaine) :

 

Photos Guillestre 08-2014 502

 

Dernier regard côté Ubaye :

 

Photos Guillestre 08-2014 506

 

Je me suis élancé dans la descente en roue libre, bien soulagé et content de la sortie que je venais de faire. La dernière descente comme ça, c’est le meilleur moment après une aussi belle sortie^^

Heureusement que la remontée n’est pas raide^^ Elle a fait mal aux jambes quand même^^

 

Photos Guillestre 08-2014 508

 

Photos Guillestre 08-2014 509

 

Point final de la semaine dans les Alpes :

 

Photos Guillestre 08-2014 510

 

Une fois rentré à l’auberge de jeunesse, je suis allé me prendre une bonne douche ! Le matin je suis parti avec l’idée de faire une petite sortie et je reviens avec la plus grosse sortie du séjour dans les jambes.

 

134 kilomètres et 3700m de D+ pour la sortie.

 

Le profil (la partie entre le col de la Bonette et la cime de la Bonette n’est pas intégrée au profil) :

 

10 août 2014

 

Pour une 5e sortie d’affilé je suis bien content d’avoir pu faire celle-là. J’ai aussi pris ma revanche sur le jeudi qui était la journée sans. C’est un peu la cerise sur le gâteau car je m’étais fait une raison de ne pas aller à la cime de la Bonette ce coup-ci. Heureusement que je l’ai tenté cette sortie sinon je l’aurais regretté.

Mais je reste quand même déçu de la forme que j’avais car les jambes n’étaient pas bonnes au début et elles ont coincé sur le final de cette sortie alors que si j’avais été vraiment en grande forme, j’aurais eu plus de latitude pour gérer la 3e ascension. Mais j’ai quand même pu faire les sorties que je voulais faire tout au long de la semaine et au niveau de la récupération, aucun problème, 6 sorties en 7 jours dont 5 d’affilé. Sur toute la semaine j’ai fait 523 kilomètres et 14200 m de D+ (en comptant les quelques kilomètres faits pour me déplacer sur place).

 

En récap j’ai fait :

 

Dimanche : 13h de train

Lundi : 76 km et 2000m de D+ : col de la Madeleine (1993m)

Mardi : 7h de train

Mercredi : 94 km et 2700m de D+ : col du Granon (2413m) et col d’Izoard (2360m)

Jeudi : 42 km et 1300m de D+ : col de Vars (2109m)

Vendredi : 118 km et 3200m de D+ : col Agnel (2744m) et col d’Izoard (2360m)

Samedi : 28 km et 950m de D+ : station de Risoul (1860m)

Dimanche : 134 km et 3700m de D+ : col de Vars (2109m), cime de la Bonette (2802m) et col de Vars (2109m)

Lundi : 14h de train

 

La suite de la journée ça a été, préparation du sac pour le retour du lendemain.

 

Et le lendemain, je me suis donc levé à 4h50, j’ai pris le train à 6h à la gare de Montdauphin et après des changements à Valence, Avignon, Narbonne et Toulouse, je suis arrivé à Tarbes vers 20h.

 

C’est parti pour le retour :

 

Photos Guillestre 08-2014 512

 

Quelque part entre Valence et Avignon, journée de repos pour le vélo :

 

Photos Guillestre 08-2014 514

 

Voilà donc pour cette semaine dans les Alpes qui a été bien remplie.

 

Les jours suivants je suis rentré chez mes parents dans les Hautes Pyrénées et ça a été taille de la haie et élagage des arbres pendant 4 jours en intensif avant que je ne reprenne les sorties vélo dans les Pyrénées avec…des supers jambes, bien meilleures que celle de la semaine dans les Alpes y compris la dernière sortie.

 

Prochains articles très bientôt.

 

Voici quelques photos prises dans la montée de la Cime de la Bonette :

 

Bonette 8

 

Bonette 4

 

Et dans la descente :

 

Bonette 9

 

Bonette 12

1 ping

  1. Parcours du Tour de France 2017 » velomontagne

    […] et le sommet du col de l’Izoard. D’abord 100 km de plat avant d’aborder le col de Vars par le versant Barcelonette puis le col de l’Izoard par Guillestre et sa mythique Casse Déserte. L’arrivée au […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>