«

»

Août 17

9 août 2014 (20e sortie) : station de Risoul

Depuis le début de la semaine dans les Alpes, la météo n’a pas été trop mauvaise. C’était plutôt pratique pour pouvoir envisager les sorties mais toute bonne chose a une fin… Au petit matin de la journée de samedi un violent orage s’est abattu sur Guillestre. La tendance météo prévoyait également des averses pour toute la jourée de samedi.

Après 4 sorties sur les 5 derniers dont 3 consécutives, j’ai décidé que ce serait le jour de la grasse matinée et que je ne ferai qu’une petite sortie à la station de Risoul entre les gouttes.

 

Finalement, en guise de grasse matinée, je me suis levé à 7h du matin^^

Après un bon petit déjeuner, j’ai vu qu’il ne pleuvait pas et je suis donc parti. Je trouvais que la journée pluvieuse tombait plutôt à pic après 3 sorties consécutives et avant mon dernier jour sur place le lendemain, qui était finalement prévu avec de belles éclaircies. De quoi se faire une sortie de repos.

La montée à Risoul est longue de 14 km à 6,2%. Rien de bien effrayant et une ascension courte qui permettait de l’envisager à n’importe quel moment de la journée entre les averses. Et puis les jambes n’avaient pas été forcément bonnes depuis le début de la semaine, voilà une occasion de continuer de rouler en espérant améliorer la forme en vue du dernier jour.

 

Je suis parti un peu avant 8h dans une très grande fraicheur, il faisait seulement 10°C. Toute la route était mouillée et des gouttes de pluie ruisselaient encore des arbres.

 

Photo prise la veille, avec le début de la montée de Risoul tout droit tandis que l’auberge de jeunesse se trouve 750m en descendant à drote :

 

Photos Guillestre 08-2014 395

 

Je me suis élancé sans grande conviction avec la crainte d’avoir des jambes très moyennes. En plus après les 750 premiers mètres à 4%, j’ai tourné à droite où la montée à Risoul commence de suite, la première rampe est assez raide à 9%.

Mais dès le début, j’ai senti que les jambes étaient meilleures que la veille et je me suis calé sur 39×25 pour attaquer l’ascension.

 

C’est parti pour une journé fraiche avec des averses :

 

Photos Guillestre 08-2014 396

 

Photos Guillestre 08-2014 397

 

La route est en parfait état du fait du passage du Critérium du Dauphiné et du Tour de France. On s’élève rapidement et la vue sur Guillestre et la citadelle de Montdauphin est très sympa. Elle nous accompagnera sur une grande partie de l’ascension.

 

Photos Guillestre 08-2014 399

 

Photos Guillestre 08-2014 400

 

Photos Guillestre 08-2014 402

 

C’est marqué Risoul au fond mais ce n’est que le début de la montée encore :

 

Photos Guillestre 08-2014 403

 

J’étais content des jambes de bon matin à froid, ça tournait bien. La pente est assez régulière dans sa première partie avant que les kilomètres alternent avec des portions aux alentours de 4 et 5% et des passages plus raides.

Tantôt la route était en forêt tantôt à découvert avec vue sur Guillestre et Montdauphin. Cependant il y avait pas mal de nuages qui trainaient et je me demandais si j’allais me retrouver dans le brouillard ou pas car ils s’accrochaient sur le massif.

 

Photos Guillestre 08-2014 407

 

Photos Guillestre 08-2014 409

 

A environ 5 km du sommet, dans un virage à droite, j’ai vu un panneau « Virage Quintana ». ça m’a surpris. Il est vrai qu’il y a gagné une étape du Tour de l’Avenir ici, mais de là à lui mettre un virage à son nom. Puis ensuite, 1 kilomètre plus loin dans un virage à gauche, c’est carrément un virage « Adam & Jalabert » qui était là !! Déjà donner un nom de virage à des commentateurs est assez surprenant mais alors en plus à un duo pas forcément très agréable à écouter doublé d’une hypocrisie sans borne vis à vis du dopage, c’est un peu moyen…

Le virage suivant est au nom de Nicolas Vogondy qui y a gagné une étape sur le Dauphiné. Quant au dernier virage il est au nom de….Pescheux qui a sûrement été celui qui a dégoté cette montée pour la mettre sur le parcours du Tour. Bref, les élus de Risoul laissent plutôt une impression de lèches-botte pour décrocher l’arrivée d’étape sur le Tour (cf : le virage Pescheux et celui Adam & Jalabert) sans compter qu’ils essayent de valoriser la montée comme si c’était une ascension mythique. C’est peut être de la bonne communication mais peut être est-ce un peu tôt pour la faire vu qu’il n’y a pas eu beaucoup d’arrivées d’étape encore…

 

Photos Guillestre 08-2014 410

 

Photos Guillestre 08-2014 411

 

A un moment, je voyais devant moi la cime des arbres qui étaient dans les nuages et je me préparais à entrer dans le brouillard quand juste avant, la route à tourné en épingle à droite et je suis finalement parti en direction d’une zone avec des éclaircies. Au final j’ai échappé au brouillard à quelques mètres près^^

Su la fin de l’ascension il y a deux kilomètres qui ont de longues portions à 9% mais que j’ai aisément passées sur 39×25. Le dernier kilomètre est moins raide et permet d’entrer à Risoul. La station en elle même n’est pas vraiment très belle.

J’ai traversé la zone à l’entrée de la station pour aller vers le parking qui a une vue sur les sommets.

 

Le brouillard est juste là, heureusement la route va tourner à droite juste avant :

 

Photos Guillestre 08-2014 412

 

Vue sympa sur Guillestre :

 

Photos Guillestre 08-2014 415

 

La citadelle de Montdauphin plein centre :

 

Photos Guillestre 08-2014 416

 

L’entrée dans la station :

 

Photos Guillestre 08-2014 417

 

Photos Guillestre 08-2014 418

 

Photos Guillestre 08-2014 419

 

Photos Guillestre 08-2014 420

 

Photos Guillestre 08-2014 422

 

Au sommet il ne faisait vraiment pas chaud, seulement 11°C. La route était toujours mouillée en grande partie. La fraicheur a fait que je ne me suis pas attardé et je suis vite reparti pour la descente.

Une descente très froide voire glaciale, j’avais le bout des doigts complètement gelés… Heureusement que la descente ne dure pas très longtemps.

Une fois rentré je suis vite allé prendre une bonne douche bien chaude.

 

Pour la suite de la journée, ça a été de nouveau balade à pied dans Guillestre (comme pour la journée du jeudi) qui est très joli à voir quand même. Par la suite, j’ai passé pas mal de temps à regarder ma carte routière pour réfléchir à la sortie du lendemain. J’avais envie de remonter le col de Vars afin d’enlever les mauvaises impressions laissées par la sortie deux jours auparavant. Mais je ne voulais pas non plus faire uniquement cette ascension, sans pour autant faire une trop grosse sortie car je ne m’en sentais ni la motivation, ni vraiment la sensation que j’aurais la forme optimale que je voulais. Par ailleurs il s’agirait de mon dernier jour sur place et le surlendemain (le lundi) c’était le retour pour moi avec un lever à 4h50 pour ensuite faire plus de 14h de voyage en train pour rentrer dans les Hautes Pyrénées… Bref, pour la sortie du dimanche je ne voulais pas me fatiguer^^

Au final, la réflexion (aidée par Seb de Keepthewave à distance, car je n’avais pas accès à internet) s’est portée sur l’ascension du col de Vars (2109m) suivi (ou précédée) de la montée au refuge de Basse Rua qui se trouve aux alentours de 1800m avec un début commun avec le col de Vars (sur 10 km environ) puis une route longue de 5 km à peu près une fois qu’on quitte la montée du col de Vars.

 

Un petit 28 km et 950m de D+ pour cette sortie du samedi.

 

Pour ce qui est des jambes, je suis content de voir que l’enchainement des sorties se fait bien avec cette 4e sortie d’affilé (pas la plus dure c’est clair) et la 5e en 6 jours. J’ai pu grimper au sommet (1ère catégorie) sur 39×25 sans difficulté. Comparé à certaines ascensions du col d’Aspin, de la Hourquette d’Ancizan ou du col du Soulor que je grimpe sur 39×25 plutôt bien, je trouve qu’il me manque encore quelque chose pour vraiment sentir que la forme est bonne.

Place à la dernière journée du séjour pour le lendemain qui aura finalement réservée de belles surprises comme bouquet final.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>