«

»

Avr 28

19 avril 2014 (5e sortie) : col des Palomières

C’est avec un peu de retard que je mets l’article à propos de ma 2e sortie en vélo du week end de Pâques.

Après la sortie de la veille au col d’Aspin, ce samedi 19 avril devait être LA grande journée vélo du week end avant le retour de la pluie pour la suite…

J’ai la chance d’être tout seul à la maison pour ce week end et donc de ne pas avoir de contraintes de repas et tout ça à respecter.

La journée de samedi était prévue ensoleillée et j’avais envie d’aller dans la vallée des gaves au col du Soulor ou plutôt à Hautacam. Ce sont des ascensions que j’aime beaucoup et qui commencent à me manquer…

Malheureusement ce week end vélo n’ira jamais dans le bons ens, entre la crevaison avant de partir la veille, puis la chute du vélo dans le vent au sommet du col d’Aspin, je me suis levé très tôt ce samedi 19 avril pour régler le fameux problème du bruit qui est apparu dans la roue avant. Au final il s’agissait d’un morceau de la valve d’une chambre à air qui s’était coincé dans la jante et qui s’est décoincé dans la chute du vélo et du coup quand je roulais il tournait à l’intérieur de la jante d’où le bruit… Fausse alerte donc mais qui a fait perdre beaucoup de temps.

Autre gros travers, la météo qui finalement était très menaçante…. La température a fortement chuté par rapport à la veille et le vent était toujours là… Comment se motiver pour aller pédaler…

Il était 11h30 quand j’ai pu partir. Sachant que je devais être à Tarbes pour 16h, je n’avais plus le temps d’aller vers Hautacam. De toute façon je n’en avais plus la motivation…

Je suis donc allé en direction de Bagnères de Bigorre juste pour faire des kilomètres en me demandant même si j’allais grimper quelque chose ou pas…

 

Ciel pas très engageant, montagnes pas visibles….

 

Photos col des Palomières le 19 avril 2014 001

 

Il faisait vraiment frais sur le vélo, le vent soufflait par rafales de face. Il était presque midi et je m’attendais à ce qu’il tourne et donc de le prendre de face au retour aussi…

Cependant étant donné que je savais que ça allait être une petite sortie, je roulais sans me poser de questions de façon à rentrer le plus vite possible…

Dans les deux petites bosses avant Bagnères, j’ai bien senti que les jambes tournaient plutôt pas trop mal par rapport aux sorties du début d’année, même si j’étais loin de la grande forme. Et du coup, en déboulant à Bagnères, sans trop réfléchir je me suis envoyé dans le col des Palomières.

L’ascension ne fait que 4,5 km, mais ce sera toujours ça à se mettre sous la dent…. J’ai attaqué le début de la montée assez fort, j’étais plutôt à l’aise mais dans la partie à 10% au milieu du col, j’ai bien senti que la forme n’était pas encore là pour faire des grandes sorties et enchainements…

Je n’ai pas pris de photo dans la montée car avec le ciel très menaçant ce n’était ni très beau ni très agréable.

D’ailleurs au sommet je ne me suis pas trop attardé et j’ai vite repris le vélo pour rentrer. Dans la descente, j’avais les mains gelées…

 

Photos col des Palomières le 19 avril 2014 005

 

 

Photos col des Palomières le 19 avril 2014 011

 

Photos col des Palomières le 19 avril 2014 013

 

Comme je le pressentais, le vent soufflait très fort de face pour le retour. Le vélo était dur à contrôler par moments dans certains virages. Que c’est pénible ce vent… Heureusement là c’était une petite sortie et j’avais les jambes pour rouler à bloc face au vent.

Je me suis juste arrêté pour caresser les ânes qui viennent me voir dès que je m’arrête devant leur enclos. Faut dire que ça fait 5 ans qu’ils me voient passer et les prendre en photos 😀

 

Photos col des Palomières le 19 avril 2014 016

 

Et c’est donc bien déçu et frustré que je suis rentré. Finalement ce week end de Pâques ne m’aura pas permis de faire beaucoup de vélo…

Pour cette sortie j’ai fait 50 km et 700m de D+ seulement…

La pluie est effectivement revenu pour la suite du week end.

Et depuis….je n’ai pas repédalé, en raison d’un week end qui m’a vu vadrouiller (en train) et ça risque de durer si la pluie s’éternise dans le coin…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>