23 septembre 2018 : balade sur les coteaux contre la maladie de Parkinson avec le voisin

Ce dimanche 23 septembre, c’est une opération un peu spéciale. Marcel, le voisin de mes parents est atteint de la maladie de Parkinson et grâce à la pratique du vélo il réussit à limiter l’avancée de la maladie.

C’est un vrai guerrier et un battant, une grande source d’inspiration!! A chaque fois que je le croise c’est un grand plaisir et je suis impressionné de le voir. Nous étions allés ensemble voir le Tour de France à Payolle en 2016, le jour où je me suis retrouvé avec une tendinite.

Chaque année en septembre il organise un évènement afin de médiatiser son combat et d’attirer l’attention sur cette maladie.

Par le passé il avait organisé un parcours Barbazan-Dignes les Bains, l’an dernier c’était au vélodrome de Tarbes et cette année il a proposé un parcours sur les coteaux, une boucle de 15 km à parcourir 1 fois, 2 fois ou 3 fois au départ de Barbazan.

Bien sûr j’y suis allé. Un grand plaisir de recroiser aussi les cyclistes du village.

Le maire est présent ainsi que France 3 Midi Pyrénées qui va faire un reportage toute la matinée.

J’arrive sur le lieu du départ, je discute avec les connaissances et aussi un autre vaillant, Georges, 86 ans qui pédale encore et toujours !

C’est parti pour le départ, 1 km jusqu’à l’entrée de la première boucle. Les 6/7 premiers kilomètres de la boucle sont plat puis ensuite à Vielle Adour c’est la côte de 2 km environ avec des passages à 12 % dans le début. La crête ensuite avant d’aborder une première descente suivie d’un faux plat, descente encore avant d’attaquer la 2eme côte du parcours, 800 m à 10 % environ pour basculer et descendre la 2eme descente et rejoindre la boucle.

Nous sommes une quarantaine au départ du premier tour. Il fait grand beau, un peu frais de bon matin mais en manches courtes c’est bon pour moi. Je discute en deuxième partie de peloton. A l’amorce de la première côte, je dis à Georges qu’on va se retrouver là haut et c’est partie pour la côte. Un peu le bazar avec le changement de rythme comme on était nombreux, entre ceux qui mettent tout à gauche dès le pied ou pas, j’ai dû piler en plein dans les virages à 12 % pour ne pas se rentrer dedans^^ Une belle côte de 2 km qui nous amène sur les hauteurs. Là haut je m’arrête pour attendre Georges et laisse passer tout le groupe. Mais Georges n’arrive pas, sachant qu’il n’était pas sûr de pouvoir faire la montée, j’ai repris mon chemin en vue de rejoindre le reste du groupe.

J’ai pu revenir dans la 2eme côte. J’avais les jambes qui tournaient bien, le Tourmalet de la veille m’a fait du bien^^

A l’amorce du 2eme tour, beaucoup ont décidé de s’arrêter et de retourner au village. Nous n’étions plus qu’une grosse dizaine à nous attaquer à la seconde boucle. Ça fera moins de monde dans les côtes. Et surtout on va s’amuser à se tirer la bourre^^

Sur la partie plate on rattrape un cycliste, c’est une connaissance de Tarbes. Il galère un peu (il n’a pas l’habitude de pédaler), je ralentis pour discuter. Mais à 10 km/h sur le plat, ça ne va pas aller vite dans la côte, je lui dis que je l’attends là haut et c’est parti pour la côte de 2 km avec les 12 %, j’ai 200 m de retard sur le reste du groupe et je m’amuse du coup. A bloc. Ils se tirent la bourre devant aussi mais je suis en jambes et je remonte le groupe un par un jusqu’à finir dans la roue des 2 de devant au sommet de la côte. Je ralentis et m’arrête sur la crête pour attendr ele pote mais après quelques minutes, ne voyant rien arriver j’ai décidé de continuer. J’ai perdu Georges au premier tour et là je vais le perdre aussi xD

Je roule pour rattraper les autres et dans la 2eme côte je les rejoins un par un aussi jusqu’à finir à nouveau dans la roue des 2 devant au sommet.

On descend et on attaque le 3eme tour, nous ne sommes plus que 5 plus un vélo électrique.

Je discute avec le gars en vélo électrique sur la partie plate, on est 100 m derrière le quatuor qui roule devant.

Au bout d’un moment le gars en vélo électrique me dit « allez on les rejoint je vais faire le rythme pour la montée à bloc » et hop il appuie le bouton et les rejoint en un rien de temps en me laissant dans le vent derrière xD

Je perdais mètre après mètre et j’arrive au pied de la côte avec 200 m de retard. Je les vois devant qui partent à bloc. J’y vais aussi mais je commence à sentir les jambes et surtout que ke n’ai pas pris de petit dej’ avant de partir^^

Dans les passages les plus raides je rattrape 2 du groupe. Je suis à bloc mais devant ils ont encore plusieurs dizaines de mètres d’avance dans la roue du vélo électrique. Petit replat avant que je relance quand la pente se cabre à nouveau, ça craque devant, je reviens, je passe et me mets dans la roue du vélo électrique, 17 km/h sur du 9 %, je suis à bloc. On arrive en haut, virage à gauche sur la crête, plus personne derrière. Content de ma montée. Je ralentis en haut jusqu’à me faire rattraper par le suivant derrière qui a fait aussi la montée à bloc et qui me dit « allez vient on continue », le temps de relancer et de prendre sa roue et on est parti à bloc sur la crête. On se relaye. Puis arrive la 2eme côte, je pars à bloc aussi mais derrière il coince et je bascule en haut. Je ralentis pour l’attendre pour qu’on finisse ensemble en se relayant et à la fin de la descente, on prend la direction du village.

On rejoint à l’apéro tous ceux qui avaient arrêtés à la fin du 1er ou du 2eme tour. Super moment, on s’est bien amusé. Le club de Bernac voudrait que je sois licencié chez eux^^

C’était amusant de se tirer la bourre comme ça.

Au final ce fut une bonne matinée avec au total 48 km et 700 m de D+ pour moi.

Et voici le reportage de F3

 

(2 commentaires)

  1. Salut Idris,

    Belle initiative, sympa que tu y aies participé. Par contre, on te voit pas sur le reportage de France 3 !

    Biz

    1. Salut Joris !! 🙂

      Si si j’y suis dans le reportage, on me voit à 28 sec sur la passerelle (en blanc, le grand dégingandé^^) et surtout à 47 sec au premier plan dans le virage à 12 % en blanc toujours, assis sur la selle !! 😀

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.