«

»

Mar 30

28 mars 2014 (2e sortie) : col des Palomières

 

Voilà un week end qui s’annonce plutôt bien puisque grâce au RTT que j’avais ce vendredi, j’ai pu en profiter pour rentrer dans les Hautes Pyrénées.

Par ailleurs, je guettais la météo pour le week end et il s’est avéré que sans être des super prévisions, ce n’était pas non plus de la pluie qui était prévue.

L’inconnu restait la neige car elle est tombée en abondance seulement quelques jours avant assez bas et beaucoup de routes ont été fermées.

 

Ce vendredi 28 mars a été ensoleillé le matin mais malheureusement je n’ai pas pu profiter de cette matinée car je devais passer à l’hôpital de Tarbes pour faire examiner les cicatrices de ma chute dans le col du Glandon du mois d’août dernier… Et oui je n’en n’ai toujours pas terminé… Rien de grave mais ça gêne quotidiennement.

 

C’est donc l’après midi que j’ai pu sortir le vélo. Les nuages sont revenus mais le plafond nuageux est assez haut et les montagnes bien visibles. Il n’y a pas à dire, revoir les Pyrénées ça fait du bien !!

 

Pour la sortie de l’après midi j’avais juste prévu le col des Palomières et éventuellement une petite boucle dans les Baronnies mais sans grande conviction car dans ces multiples côtes j’ai moins de plaisir à rouler que dans la montagne.

 

Pour ce qui est de la température, c’est un régal pluisqu’il fait plus de 20°C !

 

Le seul véritable (et pas négligeable) inconvénient, c’est le vent de sud qui souffle fort. En effet je vais l’avoir de face dans le sens de la montée en direction de Bagnères.

 

Me voilà donc parti sur mon vélo de route, plein sud en direction de Bagnères. La route n’a pas changé, c’est toujours cet interminable faux plat montant. Je me sentais plutôt bien, en tout cas mieux que lors de mon dernier passage dans les Pyrénées fin février. Il faut dire que pédaler par 20°C c’est juste un plaisir, j’en avais marre de pédaler dans le froid !

 

Photos col des Palomières le 28 mars 2014 001

 

Je luttais face au vent. J’étais content de me rendre compte que j’avais une forme ascendante mais c’était frustrant de ne pas en profiter à cause de ce vent.

Ce qui était plaisant c’est qu’étant donné que c’était l’après midi, il y avait beaucoup moins de voitures sur la route qui montaient aux stations (bien que ça n’enlève pas les quelques cinglés qui circulent…).

 

Alors que j’étais seul face au vent en pleine galère, j’approchais des deux petites bosses qui précèdent la dernière ligne droite de 2 kilomètres qui mène à Bagnères de Bigorre. Là, un tracteur tirant une grosse remorque pleine de ballots de paille, me dépasse à une vitesse de 40 km/h environ, un cycliste était bien calé à l’abri derrière lui puis suivait une longue file de voitures. Alors que 2 voitures m’avaient dépassé, on est arrivé au pied de la première petite bosse, là je n’ai pas réfléchi et j’y suis allé à fond en mettant du braquet. J’ai rebouché les 10m qui me séparaient de la voiture devant moi, alors que celle de devant avait dépassé le tracteur. J’ai avalé la bosse à 38 km/h, j’ai fait un énorme effort dans le replat suivant pour ne pas me faire lâcher et j’ai avalé la 2e bosse presque aussi vite pour revenir derrière le tracteur qui roulait toujours à presque 40 km/h. Et dans la ligne droite précédant Bagnères, je discutais donc avec l’autre cycliste, nous étions abrités derrière le tracteur mais on ne pouvait pas se reposer car ça roulait et fallait tenir la roue du tracteur, nous étions obligés de nous décaler un peu et de prendre le vent pour voir ce qu’il se passait devant.

J’ai lâché la roue du tracteur en arrivant à Bagnères à l’intersection avec la route du col des Palomières, je me suis directement retrouvé dans la montée, j’avais les poumons en feu, incapable de reprendre mon souffle.

Moi qui voulais m’amuser à grimper le col des Palomières à bloc, c’était raté, j’ai presque cru que j’allais claquer^^

Du coup j’ai adopté un rythme tranquille en moulinant de façon à reprendre mon souffle. C’est dommage car au niveau des jambes il n’y avait rien à signaler et ça tournait très bien.

L’ascension n’est pas très longue, un peu moins de 5 km mais qui présente un profil acceptable avec un enchainement de lacets à plus de 9% au milieu.

 

En dehors de l’essouflement dû à l’effort précédent, c’était quand même plaisant de pouvoir grimper de nouveau sans être à cours de forme. La température était toujours bonne. J’ai pu profiter de la vue sur le Pic du Midi. La neige a fait son apparition dans les dernières centaines de mètres de l’ascension. J’ai débouché tranquillement sur le sommet à 810m d’altitude.

 

Le Pic du Midi depuis l’ascension :

 

Photos col des Palomières le 28 mars 2014 008

 

Les nouveaux pneus claquent bien sur le vélo 🙂

 

Photos col des Palomières le 28 mars 2014 011

 

J’ai largement profité de respirer de nouveau l’air des Pyrénées. J’ai discuté aussi avec un bûcheron puis après quelques photos et avoir fini de reprendre mon souffle, je suis reparti pour la descente.

Là il était clair que je n’avais pas envie de faire une boucle dans les Baronnies. Cependant me sentant plutôt bien au niveau des jambes, j’ai décidé qu’une fois fini la descente je continuerai de remonter la vallée jusqu’à Campan avant de faire demi tour là bas.

 

Au sommet :

 

Photos col des Palomières le 28 mars 2014 014

 

Photos col des Palomières le 28 mars 2014 015

 

Photos col des Palomières le 28 mars 2014 016

 

Photos col des Palomières le 28 mars 2014 019

 

Et c’est ainsi que je me suis remis à affronter le vent au bas de la descente en direction de Campan. Les faux plats se faisaient plus prononcés mais les jambes suivaient.

Après 6 km et une belle côte de plus d’un kilomètre je suis arrivé à Campan, là où j’ai fait du vélo pour la première fois de ma vie. J’en ai profité pour prendre quelques photos des montagnes tout au long du chemin.

 

Vues dans la vallée, le Pic du Midi :

 

Photos col des Palomières le 28 mars 2014 021

 

Photos col des Palomières le 28 mars 2014 022

 

Le Montaigu toujours aussi majestueux sur son piédestal :

 

Photos col des Palomières le 28 mars 2014 027

 

Photos col des Palomières le 28 mars 2014 032

 

Campan :

 

Photos col des Palomières le 28 mars 2014 033

 

C’est là que j’ai approis à faire du vélo quand j’étais petit :

 

Photos col des Palomières le 28 mars 2014 034

 

Là j’ai fait demi tour et me voilà donc parti dans la descente de la vallée avec vent de dos, le régal quoi^^

 

J’ai plutôt bien roulé tout au long du retour et j’ai fini la sortie avec 63 km et 800m de D+ au compteur.

Ce genre de sortie ça fait du bien, surtout en début de week end. La forme commence enfin à revenir et il n’y a plus qu’à dire, vivement l’été !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>