«

»

Juin 09

7 juin 2014 (9e sortie) : col du Tourmalet (Montée du Géant)

Après le week end de l’Ascension plutôt pourri sur les Pyrénées, j’attendais avec impatience cette journée du samedi 7 juin. Il s’agit du jour de la traditionnelle Montée du Géant du Tourmalet. Le Géant, c’est bien sûr Octave Lapize dont la statue est remontée au sommet du col du Tourmalet chaque premier samedi du mois de juin, après avoir passé l’hiver au chaud à l’ex-centre Laurent Fignon (qui est devenu le Carré Py’ Hôtel maintenant).

Et encore plus sympa, Seb du site Keepthewave est venu de sa terre tarnaise pour passer le week end au pied des Pyrénées ! Nous allions enfin pouvoir faire une ascension ensemble et en plus sur le col du Tourmalet !!

Et pour couronner le tout, une vraie journée d’été nous attendait avec les 35°C allègrement passés dans la journée !

 

La seule petite inconnue c’était les jambes parce que depuis l’ascension du col du Tourmalet sur 39×25 qui fut assez sympa le 24 mai, je n’ai parcouru que 16 kilomètres de vélo pour aller en ville…

 

Je suis revenu le vendredi soir dans les Hautes Pyrénées, accueilli par un véritable orage d’été.

 

Le départ de la Montée du Géant se fait au Carré Py’Hôtel à Gerde à la sortie de Bagnères côté sud. C’est là que Seb était. Le départ était prévu à 9h30 mais nous avions prévu de nous retrouver bien plus tôt afin de discuter et de faire un petit tour.

Je me suis donc levé à 6h et comme prévu la journée s’annonçait belle et chaude !

 

Seul petit point négatif, je n’avais pas faim du tout le matin et je me suis forçé pour avaler une pauvre petite tartine de confiture…

Je suis parti à 7h. Pas besoin de veste thermique, seules les manchettes ont été nécessaires pour le début et encore seulement pour les 10 premiers kilomètres^^

La fraicheur matinale était très agréable et j’ai profité de la vue sur les Pyrénées au fur et à mesure de mon avancée vers Bagnères. C’était un vrai régal. Je sentais juste que je n’avais pas de supers jambes…

 

Une belle journée qui s’annonce :

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 003

 

Après environ 5 km, le vent de sud (donc de face) a commencé à se lever et à souffler assez fort quand même. Le seul avantage c’est qu’il a fait monter la température de 2°C pour passer aux alentours de 15°C à cet instant. Le vent n’a cessé d’augmenter et ça devenait vraiment pénible. A environ 5 km de Bagnères un autre cycliste m’a rattrapé et nous avons discuté. Il allait lui aussi à la Montée du Géant. 61 ans et toujours en forme le monsieur ! Nous avons ainsi roulé en discutant jusqu’à Gerde, lieu du départ. C’était bien sympa.

Là j’ai retrouvé Seb. C’était un plaisir de le voir. Nous étions à côté de sa voiture et il a monté son vélo. Un vrai passionné de montagne, de nature et de mécanique aussi !! Il a tout récemment fait la course à pied du Viaduc de Millau au mois de mai. 23,7 km qu’il a avalé sans une once d’entrainement avant ! Par ailleurs il sillonne à vélo les routes tarnaises en vélo et le Pic de Nore n’a plus aucun secret pour lui. Et pour agrémenter le tout, sa copine et lui prennent régulièrement de superbes photos de leurs randonnées pédestres lorsqu’ils ont l’occasion de venir en montagne. Une véritable passion que j’apprécie énormément.

Pendant que Seb, montait son vélo, de plus en plus de cyclistes arrivaient.

 

Le Géant est prêt pour partir :

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 007

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 008

 

Nous sommes allés à l’intérieur pour prendre le bracelet qui allait nous permettre d’avoir le souvenir de la Montée du Géant au sommet. Au passage je suis passé à côté des tables où ils servaient du café pour manger une madeleine (le gâteau hein, pas le col^^) car je commençais à avoir faim. Les effets magiques de la tartine de confiture commençaient à s’estomper^^

Nous avions prévu d’aller faire un tour à Bagnères avant le départ et c’est donc ce que nous avons fait. Nous sommes partis direction Bagnères où nous sommes allés voir une fresque et une expo de photos de l’Histoire du Tour à Bagnères. J’en ai profité pour faire visiter à Seb le centre de Bagnères. Nous avons dû mettre pied à terre pour traverser le marché^^

 

Petit tour à Bagnères :

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 009

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 010

 

Et vers 9h nous étions revenus au lieu de départ après environ 5 km dans Bagnères.

De plus en plus de cyclistes étaient là. Au total nous allions être 1200.

Pendant que nous attendions le départ, nous écoutions le speaker qui faisait des discours à rallonge et qui nous expliquait que Gérard Holtz, le parrain de la Montée cette année, n’allait finalement pas effectuer l’ascension en vélo en raison de son retard dû à son diner à l’Elisée la veille où il faisait partie des convives invités pour le diner d’état avec la Reine Elizabeth. J’imagine qu’étant donné que son image est forcément attaché à celle du Tour de France qu’il commente, et vu que le Tour partira d’Angleterre cette année, c’est la raison qui a fait qu’il faisait partie des convives de ce repas.

Son fils Antoine, a quant à lui, fait l’ascension sur un vélo de 1913 (année où Eugène Christophe a cassé sa fameuse fourche dans la descente du col du Tourmalet). Vélo prêté par Marc Lebreton, qui possède un superbe musée avec des vélos de toutes époques qu’il aime remettre en état afind e rouler dessus. J’avais fait sa connaissance en 2010 au sommet du col du Tourmalet lorsqu’il avait fait l’étape Luchon – Bayonne sur un vélo de 1910 lors du centenaire des Pyrénées dans le Tour. Depuis je l’ai croisé plusieurs fois et j’étais allé voir son musée qui comprend plusieurs centaines de vélos !

Il était bien entendu présent à cette montée du Géant sur un vélo de 1910 lui aussi.

 

Vue sur le Pic du Midi depuis le lieu du départ :

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 012

 

L’équipe en bleue est prêt à partir :

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 015

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 019

 

Vers 9h40 on est parti. Nous nous sommes mis plutôt dans la 2e partie du peloton. La copine de Seb, nous a accompagné sur le tout début jusqu’à Asté sur un Brompton.

Toute la partie dans la vallée a été en fait très pénible en raison du nombre énorme et incalculable de voitures, de camping car et de camionnettes qui nous ont dépassé. Tout ce monde qui allait au sommet en suiveurs… Sachant que l’autre versant du col est fermé encore, je vous laisse imaginer le bazar qui s’annonçait là haut…

ça c’était vraiment le côté archi pénible et désagréable. Ça bouchonnait tellement qu’à un moment entre Campan et Sainte Marie de Campan, nous avons presque dû mettre pied à terre puisque les voitures roulaient au pas. Certains serraient même à droite pour empêcher les cyclistes de dépasser….

Sur cette partie nous avons commencé à rattraper pas mal d’autres cyclistes. C’est là aussi que nous avons eu un bon petit coup de vent de face par moment^^

Juste après le passage devant la forge où Eugène Christophe a réparé sa fourche en 1913, nous sommes arrivés à Sainte Marie de Campan au pied de l’ascension. Nous avons chacun mangé une pâte de fruit et zou c’était parti ! Quel plaisir de se retrouver en manches courtes sur une sortie en vélo !

 

A Sainte Marie de Campan au pied du col du Tourmalet :

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 023

 

En ce qui concerne Seb, il a déjà grimpé le col du Tourmalet une fois par chaque versant dont la dernière fois par Sainte Marie de Campan pour son anniversaire en septembre dernier. Il allait donc s’attaquer à son 3e Tourmalet.

Nous nous sommes donc élancé pour l’ascension du col du Tourmalet (2115m). 17 kilomètres d’ascension avec les 4,5 premiers qui ne sont pas très raides et les 12,5 derniers qui sont à 9% de moyenne.

Sur toute la première partie pas très raide, c’est là que les écarts de rythme se font sentir entre les cyclistes, du coup nous dépassions pas mal de cyclistes et d’autres nous dépassaient. A cela s’ajoutait toujours la multitude de voitures bien sûr…

Le but était de prendre un max de plaisir dans cette montée et de profiter du soleil et de la vue.

Cette première partie je ne l’aime pas trop, plus encore là car on a du mal à trouver un rythme à cause de l’irrégularité de la pente sur ce début et là avec les cyclistes que nous dépassions et les voitures, ça nous faisait avancer par à coups…

Une fois au hameau de Gripp, la pente passe à 9% et c’est parti pour les 12,5 derniers kilomètres ! Dès le début j’ai bien senti que les jambes n’étaient pas aussi bonnes qu’il y a 2 semaines et je n’allais certainement pas monter en haut sur 39×25 ce coup-ci^^

Nous rattrapions pas mal de monde à partir de là. Et pour dépasser ça devenait un peu galère car certains cyclistes faisaient des écarts de gauche à droite et fallait faire gaffe^^

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 024

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 026

 

En passant devant la cascade à 10 km du sommet, je commençais à ressentir une grosse douleur au bas du dos, c’était assez pénible car du coup je n’étais bien dans aucune position, ni en danseuse ni assis…

Le coup de pédale était un peu moins bien sur cette partie de 2,5 km entre la cascade et le lacet du Garet entre 8 et 9%.

Cependant ce qui était agréable c’était la température puisqu’il faisait plus de 30°C !! Un vrai régal.

Le lacet du Garet est raide mais comme presque à chaque fois, je me sens mieux quand j’y suis, ça redonne la pêche on dirait^^

Seb, malgré le fait qu’il ne roule pas souvent en montagne, arrivait à bien grimper et à garder un rythme régulier et avec le sourire aussi !!

 

Seb à la sortie du lacet du Garet :

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 027

 

Après le lacet du Garet, nous sommes passés devant l’endroit où Eugène Christophe avait cassé sa fourche jadis, le totem marquant l’emplacement était recouvert car l’inauguration allait se faire l’après midi.

 

Le Pic du Midi devant :

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 030

 

Nous sommes arrivé dans la partie avant La Mongie, avec les paravalanches, là où c’est le plus raide. Il y avait toujours beaucoup de cyclistes que nous dépassions et qui nous passaient. Et de plus en plus avaient mis pied à terre et poussaient leur vélo.

C’est là que l’accumulation des kilomètres se fait sentir. J’essayais de faire en sorte de garder un rythme régulier et que Seb puisse garder la roue car c’est plus cool comme ça mais avec les dépassements ça nous faisait avancer par à coups et du coup ce n’était pas simple d’ajuster le rythme.

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 032

 

Le Pic du Midi :

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 034

 

Vue sur Artigues et Gripp avec la route que nous avons parcouru :

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 037

 

La Mongie approche :

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 038

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 040

 

Dans la traversée de La Mongie, la pente reste raide mais donne un nouveau souffle quand même bizarrement. La sortie de La Mongie était assez impressionnante car sur toute la route menant au sommet que nous voyions devant nous, il y avait une multitude de cyclistes et en nous retournant c’était pareil derrière nous.

Par contre c’est à partir de là que le vent s’est mis à souffler très fortement de face et de côté. Là fallait bien plus appuyer sur les pédales.

Et pour prendre les photos en roulant, fallait faire plus attention et essayer d’éviter de les prendre pendant les rafales de vent. Par chance la température n’a pas trop chuté et c’était toujours agréable.

 

Dans la traversée de La Mongie :

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 043

 

Les virages sur les 2 derniers kilomètres nécessitent des bonnes relances mais j’ai trouvé que ça passait bien. D’ailleurs j’étais plus en jambes sur la fin du col qu’au début. Après le dernier virage, le final très raide a été un peu gâché par la foule au sommet, entre les voitures qui manoeuvraient, les cyclistes qui étaient là, les piétons (les suiveurs…) qui ne se poussaient pas, il fallait zigzaguer…

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 046

 

Le sommet là haut :

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 047

 

Seb avec le sourire à l’amorce du dernier kilomètre :

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 048

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 049

 

On a réussi à trouver un espace pour poser nos vélos à côté de la boutique souvenir du sommet.

Seb était content de s’être réconcilié avec le col du Tourmalet car il est monté plus facilement que la dernière fois et il pouvait savourer d’être là !

Là-haut le vent soufflait très fort en rafales, ce n’était pas super agréable mais il n’était pas en continu.

Il y avait foule au sommet. Nous avons pu voir l’installation du Géant sur son socle.

 

L’installation du Géant :

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 050

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 053

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 054

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 057

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 060

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 066

 

Nous sommes ensuite allés à la table du ravito pour boire de l’eau et du coca. On a aussi eu le souvenir de la Montée qui a sûrement fait baisser la côte de Gérard Holtz puisqu’il s’agit d’un buff sur lequel est écrit en gros le titre du film sur Eugène Christophe qu’il a réalisé (dont le rôle principal est joué par son fils Antoine Holtz). Le fait de faire sa pub ainsi, n’était peut être pas la meilleure des choses à faire…

Nous avons profité du paysage mais côté Luz Saint Sauveur, on n’a pas pu admirer le paysage longtemps à cause du vent qui soufflait énormément.

 

Vue sur La Mongie :

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 068

 

Côté Luz Saint Sauveur, encore fermé en raison des travaux :

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 072

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 076

 

Une bien belle montée :

 

Copie de Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014

 

Sympa la contre plongée :

 

Seb Tourmalet 1

 

Tourmalet 1

 

Au total nous avons passé presque une heure au sommet avant de commencer la descente. Après 2 kilomètres de descente nous avons vu les lamas qui se baladaient par là. Ensuite nous nous sommes arrêtés à La Mongie pour la pause ravito-déjeuner. Ce fut bien bon et nous avons profité du paysage. J’ai un peu hésité à aller au col d’Aspin après mais bon la journée passant, la motivation pour en rajouter baissait un peu aussi et puis les jambes étaient moyennes donc bon^^

 

Début de la descente :

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 079

 

Un peu de compagnie à quatre pattes :

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 080

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 081

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 085

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 084

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 087

 

Lamas 1

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 088

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 089

 

Nous avons ensuite continué la descente, nous sommes passés devant le totem à l’endroit où Eugène Christophe a cassé sa fourche puis nous avons continué. Inutile de dire que là dans la descente c’est Seb qui volait et moi qui était à bloc derrière:D

Et là grosse frayeur sur la fin de la descente quand une voiture arrivant en face voulait tourner à sa gauche et qui a commencé à tourner au moment où Seb allait la croiser, gros freinage de sapart, et une fois que Seb est passé, la voiture qui se remet à avancer au moment où j’arrive derrière, faudra que cet automobiliste s’achète des lunettes. A cet endroit nous étions à plus de 50 km/h.

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 092

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 093

 

Nous avons ensuite déboulé à Sainte Marie de Campan et nous avons continué vers Campan. Là le vent s’est remis à souffler…et de face en plus… Il soufflait vraiment pas mal… A Campan nous avons pris la petite route que je prends habituellement et Seb a pu admirer la vue superbe qu’elle offre sur le Montaigu. Un vrai plaisir pour les yeux.

 

Le Montaigu sur son trône :

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 095

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 096

 

Seb Montaigu 1

 

Montaigu 1

 

Nous avons continué le retour jusqu’au lieu du départ. Là c’était le calme absolu après l’agitation du matin. Seb, passionné de matériel et de mécanique a trouvé que mon vélo était un poil poussiéreux et n’a pas résisté à y passer un bon coup de chiffon comme je n’en avais jamais passé sur le vélo:D

Pendant que nous étions là, nous avons vu Gérard Holtz qui discutait avec Marc Lebreton (le collectionneur de vélos) à quelques mètres de nous. Puis lorsqu’il est passé devant nous, il nous a salué. Ça avait quand même plus de classe quand c’était Miguel Indurain qui en était le parrain en 2011 !

J’ai pu discuter un peu avec Marc Lebreton puis ensuite, la journée avançant, c’était l’heure de commencer à rentrer. J’ai laissé Seb là ainsi que sa copine, une bonne suite de week end les attendait tandis que je suis reparti pour rentrer à la maison. Le vent de face continuait de souffler mais j’étais en jambes et j’ai pu rentrer assez vite.

 

Bientôt la fin de la sortie, regard en arrière :

 

Photos Montée du Géant du Tourmalet 7 juin 2014 098

 

Voilà qui a clôturé une excellente journée passée en compagnie de Seb. Une journée estivale avec des températures agréables, une belle montée du col du Tourmalet. Dommage que la forme ne soit pas la même qu’il y a 2 semaines mais c’est comme ça. Ce qui était un peu regrettable c’était la quantité énorme de véhicules qui sont montés au sommet du col du Tourmalet et qui étaient plus gênant qu’autre chose pour les cyclistes.

Pour ma part c’est la 15e fois que je grimpais le col du Tourmalet. En ce qui concerne la Montée du Géant c’était la 2e fois que j’y participais après 2011 quand Indurain en était le parrain. En 2011, ça n’avait pas été agréable du tout en raison de la forte pluie glaciale qui était tombée, un vrai calvaire la descente et le retour dans la vallée !!!

Pour la sortie ça m’a fait 100 km pour 2000m de D+.

 

Quant à Seb et sa copine, ils sont allés au sommet du Pic du Midi le lendemain, où ils ont pu profiter du panorama bien dégagé pendant que moi j’admirais la vue sur les Pyrénées depuis la plaine!^^

 

Photos Pyrénées 8 juin 2014 002

4 pings

  1. 17 avril 2015 (14e sortie) : lac de Loudenvielle et col d’Aspin » velomontagne

    […] pouvoir partir tôt vendredi matin. L’an passé nous avions fait 3 sorties tous les deux (au Tourmalet, entre la vallée de Campan et la vallée d’Aure, dans les Baronnies), ça avait été super […]

  2. Montée du Géant du Tourmalet 2016 : samedi 4 juin 2016 » velomontagne

    […] pluie battante et glaciale. C’était Miguel Indurain qui en était le parrain. Le souvenir de la Montée du Géant 2014 est plus […]

  3. 4 juin 2016 (16e sortie) : col du Tourmalet (Montée du Géant) » velomontagne

    […] Indurain, il pleuvait des trombes d’eau glaciales dans la montée… La deuxième fois c’était en 2014 sous un beau soleil. Et ce coup-ci pour la version 2016, c’est une météo incertaine qui […]

  4. Montée du Géant du Tourmalet samedi 3 juin 2017 » velomontagne

    […] En 2014 il faisait grand beau et l’an passé en 2016 ça avait été tout aussi génial. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>