La chute de Luis Ocana dans le col de Menté

Le col du Portet d’Aspet est attaché à la chute de Fabio Casartelli pour toujours, dans une moindre mesure, le col de Menté (31) est attaché à celle de Luis Ocana. Cela s’est passé dans le Tour de France 1971. A cette époque, le grand favori s’appelait Eddy Merckx. Il était dans ses plus belles années. Il avait déjà gagner 2 Tour de France (1969, 1970) et était la référence absolue.

Cependant, cette année là, le coureur belge n’est pas aussi dominateur que les années précédentes. Luis Ocana réussi à gagner l’étape du Puy de Dôme, quelques jours plus tard, il récidive en gagnant l’étape Grenoble-Orcières Merlette et en reléguant Merckx à pratiquement 9 minutes!!! Bien évidemment, Ocana s’empare du maillot jaune. Il le portera 3 jours, c’est à dire jusqu’à la première étape pyrénéenne. En effet, le 12 juillet dans l’étape reliant Revel à Luchon (passant par les cols du Portet d’Aspet, de Menté et du Portillon), alors que c’est un véritable déluge qui s’abat sur le peloton, dans la descente du col de Menté, c’est la chute. A ce moment là, Eddy Merckx a accéléré, Ocana le suit dans sa roue. Malheureusement, sous l’orage, dans une épingle à cheveux que Eddy Merckx négocie dans une glissade, Luis Ocana glisse et chute… Il se relève…mais il se fait percuter par d’autres coureurs, notamment Joop Zoetemelk. Plusieurs coureurs sont à terre. Tous repartiront…sauf un : Luis Ocana sévèrement blessé devra se résoudre à l’abandon avec le maillot jaune sur les épaules. Il fut évacué dans un état grave vers Saint Gaudens, la ville la plus proche. Le lendemain Eddy Merckx, qui avait ainsi hérité du maillot jaune, décida de ne pas le porter en guise d’hommage à son rival.

Une plaque a été apposée à l’endroit où s’est déroulée cette mémorable chute pour rendre hommage à ce grand moment qui est entré dans l’Histoire du Tour de France. Ce que l’histoire retiendra c’est que cette année là, le Cannibale n’était pas invincible…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.