13 juin 2019 (24e sortie) : col d’Aspin et Sarrat de Gaye avec Denis sur le début de la sortie

Le jeudi c’est mon jour de repos hebdomadaire. Le matin j’étais au marché de Tarbes avant d’aller livrer ma glacière sur Bagnères à la mi journée.

Avec l’ami Denis nous avions programmé une petite sortie à vélo. Je devais rentrer relativement tôt le soir donc ça n’allait pas être une très longue sortie.

Quant à Denis c’est sa dernière sortie avant de partir pour le Mont Ventoux.

Nous partons tranquillement dans la vallée. Il fait doux, le ciel est bleu avec quelques nuages et je peux enfin étrenner ma nouvelle tenue estampillée velomontagne, faite par le magasin Sport 2000 de Pouzac !! 🙂

C’est notre deuxième sortie commune de l’année.

Denis n’est pas très en forme et est très fatigué, nous prenons la direction du col d’Aspin (1490 m).

Nous discutons et pédalons tranquillement sur les 7 premiers kilomètres d’ascension qui sont roulants. Il n’y a pas grand monde sur les routes et c’est bien agréable.

Pour ma part je ne sens pas du tout la pente.

Après Payolle c’est parti pour 5 km à près de 8 % de moyenne. Ce coup-ci je grimpe un peu plus vite que la semaine passée avec le tournage qui nous avait fait passer plusieurs heures sur ces quelques kilomètres.

Vue sur Payolle et le Pic du Midi depuis la route du col d’Aspin

Malheureusement Denis n’est pas en forme et se fatigue encore plus que de raison déjà qu’il n’est pas en forme. Il opte pour être raisonnable et faire demi tour à 4 km du sommet. Au moins il a pu tourner un peu les jambes. Je lui souhaite une bonne virée provençale où il viendra à bout de la GF Santini Mont Ventoux 78 km quelques jours plus tard. C’était sympa d’avoir partagé ces quelques kilomètres.

Du coup sur les 4 derniers kilomètres d’ascension j’ai un peu accéléré. Toujours le même plaisir d’arriver au sommet !

Je profite du paysage et des vaches en haut. Je mets quand même mon k-way car il y a de l’air bien frais qui souffle.

Vue sur le versant Arreau depuis le sommet du col d’Aspin
Avec ma nouvelle tenue estampillée velomontagne !!
Meuh ? Hi han ?

Je n’ai malheureusement pas le temps de faire une deuxième ascension de la distance de la Hourquette d’Ancizan mais je vais opter pour faire un crochet via le Sarrat de Gaye (1231 m) dans la descente sur Sainte Marie de Campan.

Je descends donc sur Payolle en faisant quelques arrêts photos, je traverse le plateau et bifurque vers le Sarrat de Gaye pour environ 3,5 km de montée supplémentaires. La route est étroite et calme, un peu défoncée. J’apprécie de monter d’une part mais surtout le calme. En débouchant au sommet, je suis tout heureux de voir tout un troupeau d’ânes !! Je m’arrête bien sûr et je vais dans l’herbe à leur rencontre. Je passe de longues minutes à les caresser avant de continuer ma descente de l’autre côté sur Sainte Marie de Campan puis Bagnères.

Ah voilà la famille !!
Famille nombreuse !
On est bien là !

Une toute petite sortie qui permet de tourner les jambes avec plaisir.

62 km et 1200 m de D+

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.