«

»

Oct 24

15 octobre 2016 (31e sortie) : Campan et col des Palomières

En ce samedi 15 octobre, j’espérais pouvoir aller pédaler en fin de journée après le travail.

J’espérais pouvoir partir vers 15h30 pour aller au col d’Aspin, histoire de me dégourdir les jambes et me changer les idées.

Malheureusement le rendez-vous que j’ai eu en début d’après midi, s’est éternisé, et c’est donc à 17h passées que je suis parti…

Bien trop tard en prévision d ela nuit qui allait tomber et puis le lendemain, une grosse journée m’attendait et je ne souhaitais pas rentrer trop tard non plus…

J’étais bien déçu, mais j’ai quand même enfourché le vélo.

Il faisait très doux et c’était bien agréable. La vue sur les Pyrénées était superbe, avec (malheureusement) un léger saupoudrage neigeux sur le Pic du Midi depuis 2 jours.

D’ailleurs, Octave Lapize, le Géant du Tourmalet a été descendu 2 jours auparavant pour passer l’hiver en bas dans la vallée.

col-des-palomieres-15-octobre-2016-001

Ciel superbe sur les Pyrénées !!

Ciel superbe sur les Pyrénées !!

Au fur et à mesure que j’avançais, j’hésitais vraiment à aller au col d’Aspin, c’était tentant, mais la raison l’a emporté, ça me ferait rentrer trop tard et ce n’était pas souhaitable. Du coup, j’ai décidé d’aller dire bonjour au Géant qui est à Gerde au Carré Py’ Hôtel à la sortie sud de Bagnères.

C’était sympa de le revoir mais j’ai vraiment l’impression que la saison estivale est passée très vite… Vivement de revoir le Géant au sommet du Tourmalet, c’est le premier samedi du mois de juin qu’il y retournera.

Le Géant du Tourmalet dans ses quartiers d'hiver !!

Le Géant du Tourmalet dans ses quartiers d’hiver !!

col-des-palomieres-15-octobre-2016-010

Après lui avoir dis bonjour, j’ai repris ma route et j’ai décidé de continuer jusqu’au sommet de la côte qui va à Campan après Asté pour pouvoir admirer le Montaigu sur son trône. Il était superbe avec le soleil qui brillait juste au dessus de lui.

Le Montaigu, majestueux !

Le Montaigu, majestueux !

Ensuite je suis revenu sur Bagnères à grande vitesse, à près de 50 km/h (j’étais vraiment très en jambes) et pour ne pas faire que du plat je me suis octroyé un détour par le col des Palomières (4,5 km d’ascension entre 5 et 7%).

C’est toujours ça.

Au sommet la vue sur la plaine tarbaise était vraiment superbe avec les couleurs d’automne et le jour déclinant.

Au sommet du col des Palomières.

Au sommet du col des Palomières.

Couleurs superbes !!

Couleurs superbes !!

col-des-palomieres-15-octobre-2016-020col-des-palomieres-15-octobre-2016-022col-des-palomieres-15-octobre-2016-024col-des-palomieres-15-octobre-2016-025col-des-palomieres-15-octobre-2016-027

Dans la descente, le Pic du Midi veille.

Dans la descente, le Pic du Midi veille.

Après en avoir bien profité, j’ai attaqué la descente puis le retour à tombeaux ouverts pour rentrer. J’étais vraiment en jambes, dommage que la sortie fut tardive…

Au final ça a fait 60 km et 1000m de D+

col-des-palomieres-15-octobre-2016-039

(2 commentaires)

  1. james

    z’ont peur qu’il rouille Octave ?

    1. Idris

      Hé ouais 😀
      C’est pour éviter qu’il ne s’abime avec la neige et puis surtout c’est qu’il y a des descentes de télésièges en hiver là haut avec beaucoup de skieurs qui passent, c’est sûrement pour éviter qu’il y en est un qui s’emplafonne dans Octave 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>