«

»

Déc 04

1er décembre 2015 (41e sortie) : col d’Aspin

Après une dernière semaine de novembre très pluvieuse et quelques dégâts notamment en vallée d’Aure, le soleil est de retour ! Nouveau décor avec les montagnes enneigées, ça faisait longtemps. La neige arrive tard sur les sommets cette année mais je ne peux m’empêcher d’avoir un petit pincement au coeur en la voyant. Vivement l’été prochain quoi… Le col du Tourmalet est fermé ainsi que l’Aubisque et la saison de ski va bientôt débuter ce qui va rendre les routes très chargées…

Après un week end chargé pour le boulot et avant la suite qui s’annonce intensive pour les prochaines semaines, j’ai voulu profiter de la météo sublime de ce 1er décembre ! Il avait neigé à 450m d’altitude fin novembre mais il y a eu ensuite un lessivage à basse altitude avec de la pluie ces derniers jours, ce qui fait que le col d’Aspin (1490m) est ouvert.

J’avais un peu de travail le matin, du coup je suis parti seulement vers 11h30. Ce n’était pas plus mal, j’ai pu éviter les gelées. Par contre le timing est moins confortable pour le ravito…

Je suis parti avec le vélo de route sans trop savoir où aller. Je ne m’attendais pas à être en forme après plus d’une semaine sans vélo et avec le froid. J’avais surtout envie de grimper le col d’Aspin par Arreau. Le seul soucis c’était pour arriver à Arreau, je n’avais pas le temps de prendre le train jusqu’à Lannemezan et pas très envie de traverser les Baronnies pour rejoindre Hèches en vallée d’Aure car ce secteur est glacial. L’autre solution consistait à grimper la Hourquette d’Ancizan pour descendre ensuite en vallée d’Aure et faire la boucle par le col d’Aspin. Cependant, c’était à voir d’une part pour les jambes mais aussi car la Hourquette d’Ancizan est fermée pour tout l’hiver maintenant. Je me laissais quand même l’éventualité d’aller y poser les roues pour voir si ça passait.

Météo splendide !

Météo splendide ! Nouvelles couleurs sur les montagnes…

Il faisait encore froid au début de la sortie et à l’ombre tout était givré. Heureusement, au soleil, c’était agréable. Le ciel était bleu, sans un seul nuage et la vue sur les montagnes superbe. Et en plus, il y avait très peu de circulation sur les routes. J’ai vraiment apprécié de pédaler. Et puis contrairement à la dernière sortie, je n’étais pas malade ce coup-ci.

Le collègue.

Le collègue.

Dans la vallée de Campan, le Pic du Midi est à droite.

Dans la vallée de Campan, le Pic du Midi est à droite.

Le Montaigu a enfilé sa tenue d'hiver.

Le Montaigu a enfilé sa tenue d’hiver.

Je n’ai franchement pas vu le temps passer en remontant la vallée. Mais dans les montées, je sentais que ce n’était pas ça les jambes…

En arrivant à Sainte Marie de Campan, petit regard sur la forge où Eugène Christophe a réparé sa fourche puis je me suis arrêté pour manger une pâte de fruit et aussi enlever ma veste thermique car je commençais à être en surchauffe, il faisait 14°C au soleil.

Le col du Tourmalet est fermé maintenant...

Le col du Tourmalet est fermé maintenant…

Pour le col d'Aspin c'est bon.

Pour le col d’Aspin c’est bon.

Puis je me suis élancé en manches courtes dans l’ascension. J’hésitais beaucoup encore à faire l’enchainement Hourquette d’Ancizan et col d’Aspin… Mais au fil de l’ascension quand je voyais encore tout le givre qu’il y avait à l’ombre, ça ne me donnait pas trop envie d’aller à la Hourquette qui est ombragée sur plusieurs kilomètres.

C’est en passant les 1000m d’altitude dans l’endroit le plus froid de l’ascension du col d’Aspin que j’ai vu les premières neiges sur le bord de la route. La température a chuté à moins de 7°C, il faisait frais en manches courtes. En tout cas là, je me suis décidé pour ne pas aller à la Hourquette d’Ancizan, la route étant fermée et non entretenue pendant l’hiver, et vu le froid dans ces portions ombragées, ça n’allait pas forcément être agréable. En plus je n’étais pas en jambes.

C’est ainsi qu’à Payolle, en profitant des rayons de soleil sur le plateau, j’ai pris la direction du col d’Aspin (il est très exposé et la neige y fond très vite en général). Ce ne serait pas pour cette fois-ci que je remonterai par le versant d’Arreau.

Début de l'ascension du col d'Aspin.

Début de l’ascension du col d’Aspin.

Dans la partie la plus froide et la plus humide de l'ascension.

Dans la partie la plus froide et la plus humide de l’ascension.

Col d'Aspin 1er décembre 2015 040

Sur le plateau de Payolle.

Sur le plateau de Payolle.

La carrière de marbre à l'entame des 5 derniers kilomètres.

La carrière de marbre à l’entame des 5 derniers kilomètres.

En attaquant les 5 derniers kilomètres à 8%, j’ai croisé les deux seuls cyclistes que je verrai en montagne de toute la sortie. Sur ces 5 derniers kilomètres, je n’ai pas vu les kilomètres défiler tellement c’était bien sous ce soleil, sans un seul nuage, une température tout juste à 12°C supportable en manches courtes, de temps à autre un peu de neige sur les bords et surtout, pratiquement aucune voiture.

Payolle sous l'oeil du Pic du Midi.

Payolle sous l’oeil du Pic du Midi.

Col d'Aspin 1er décembre 2015 051

Ambiance agréable.

Ambiance agréable.

A moins de 2 km du sommet, le col est en vue.

A moins de 2 km du sommet, le col est en vue.

Col d'Aspin 1er décembre 2015 065

Superbe.

Superbe.

Col d'Aspin 1er décembre 2015 068

Au sommet j’ai pu profiter de la vue superbe avec un ciel complètement bleu. Je n’irai pas jusqu’à dire que c’était comme si c’était la première fois que je grimpais le col d’Aspin, mais j’ai bien apprécié^^

Au sommet !

Au sommet !

Vue sur la route versant Arreau.

Vue sur la route versant Arreau.

Le Pic d'Aneto est plein centre au fond.

Le Pic d’Aneto au fond.

En panoramique.

En panoramique.

Col d'Aspin 1er décembre 2015 082

Le Pic du Midi.

Le Pic du Midi.

Je commençais à avoir sacrément faim, et je n’avais pas pris grand chose à manger, j’ai donc enfilé ma veste thermique et j’ai attaqué les 45 km du retour.

Je craignais d’avoir froid dans la descente mais finalement ça a été en dehors d’une portion entre Payolle et Sainte Marie de Campan, complètement recouverte d’eau suite à la fonte de la neige et de l’humidité ambiante, en passant dessus, les éclaboussures m’ont frigorifiées, j’étais vraiment gelé sur les jambes.

Col d'Aspin 1er décembre 2015 090

La forge où Eugène Christophe a réparé sa fourche en 1913.

La forge où Eugène Christophe a réparé sa fourche en 1913.

Col d'Aspin 1er décembre 2015 093

La suite du retour s’est faite sans histoire. A Sainte Marie de Campan, j’ai profité de la faible circulation pour m’arrêter prendre une photo de la forge où Eugène Christophe a réparé sa fourche en 1913, elle se trouve au bord de la route en descente si bien que je ne m’arrête jamais en passant devant d’habitude.

A un moment sur le retour, je me suis retrouvé derrière un camion et à la sortie d’un rond point, sur du faux plat montant j’ai pris son aspiration pour monter jusqu’à 52 km/h histoire de se terminer^^

A la fin de la sortie, j’étais bien content d’avoir pu m’oxygéner un peu mais pour les jambes, ce n’est plus la saison de la grande forme.

Une petite sortie sans histoire de 90 km et 1500m de D+. Les Pyrénées il n’y a que ça de vrai !!

Col d'Aspin 1er décembre 2015 095

(16 commentaires)

1 ping

Passer au formulaire de commentaire

  1. james

    Tu vas bientôt pouvoir le monter les yeux fermés 🙂
    Remarque ce serait dommage 😉

    1. Idris

      Ahahahaha 😀
      En tout cas, je suis accroc au col d’Aspin, c’est dur la dépendance… 😀

  2. jallais

    bonsoir, j’aime beaucoup votre site
    je suis comme vous un passionné de vélo: 15 000 km et surtout des cols
    j’espère rouler entre le 17 et le 24 décembre
    le col d’azet est fermé ?

    amitiés sportives

    1. Idris

      Bonjour,

      Merci pour ton message 🙂
      Le col d’Azet est ouvert et praticable sans soucis avec la douceur et normalement la douceur devrait perdurer jusqu’au 20 décembre à peu près, donc jusque là au moins ça devrait être bon en vélo 😉

  3. Alex

    ça faisait longtemps ^ ^
    beau ciel bleu et belle photo du pic de midi de Bigorre enneigé 🙂

    la neige a fondu ou elle n’est pas encore tombée à cette altitude ?
    car ce week-end, j’en ai trouvé à partir de 800m (mais sur les parties orientées nord ou à l’ombre) – je suis pas monté plus haut (j’avais des délais ^ ^)

    1. Idris

      Salut Alex,

      ça a fondu, il a neigé à 450m d’altitude fin novembre et depuis il refait très doux en journée et ça fond très vite. Le col d’Aspin est très exposé au soleil en plus. Sur la Hourquette ça doit tenir un peu plus, mais là le soleil va continuer pour encore au moins une bonne semaine 🙂

  4. caro

    Le problème en hiver, outre le froid, c’est surtout le manque de temps pour faire du vélo et s’entrainer. J’dore rouler en été mais en hiver, le froid et la météo trop changeante, rares sont mes sorties.
    La luminosité baisse et à moins d’avoir des super lampes de vélo type Ferei, pas facile de s’entrainer et rouler pour maintenir la charge d’entrainement et le plaisir qui va avec.

    1. Idris

      Bonjour Caro,

      Oui ça c’est le gros soucis, il fait très froid le matin et le jour se couche très tôt après l’après midi. C’est globalement moins agréable surtout qu’en plus les routes sont chargées de voitures qui montent aux stations. La seule satisfaction c’est les paysages enneigés qui sont assez sympas.

  5. Frederic

    Magnifiques photos, un delice de pouvoir vous lire depuis « l’autre bout du monde ou il ne neige jamais « . Frederic/ Taiwan

    1. Idris

      Bonjour Frédéric,

      Merci pour votre message, ça fait plaisir. Wahou Taiwan c’est pas la porte à côté !! 😀 Par contre il y a de quoi grimper je crois là bas 😀

  6. vincent blakoe

    Hello Idris

    Je suis pas loin de Toulouse pour les vacances de Noël (à Cazères exactement, dans ce qu’on appelle les « petites pyrénées ») et je me demandais si tu serais intéressé par une sortie ensemble un jour où il fait beau et évidemment si il y a des petits cols praticables – bon ok ça fait beaucoup de si 🙂

    Je présume que la plupart des grands cols sont sous la neige, mais pourquoi pas un tour du côté des baronnies ou de l’autre côté de Bagnères (col de croix blanche etc…).

    Fais moi signe si tu es motivé, je suis assez libre pendant les vacances et je peux être rapidement sur Bagnères de Bigorre (une heure de route max).

    A bientôt j’espère

    Vincent

    1. Idris

      Salut Vincent 🙂

      Effectivement tu ne seras pas loin ! 🙂
      Ouais moi je suis partant 🙂 Y aura le choix du parcours vue la douceur qu’il fait. Je pense que j’aurais plus de dispo entre Noël et le Nouvel An. J’essaierai de te dire ça au mieux. Pour le moment je ne sais pas trop quel jour ça ira le mieux car j’aurais peut être du boulot dans l’entreprise et j’ai des travaux à faire aussi. Je te redirai ça 🙂

      Ce sera sympa 🙂

      A bientôt

      1. vincent blakoe

        ça marche, fais moi signe quand tu es libre

        De mon côté je serai indispo les 24/25 décembre et le 28/29. En dehors de ces jours, je suis normalement libre jusqu’au 04/01

        Je te communique mon mail ce sera plus facile – vblakoe@hotmail.com. N’hésite pas à me contacter même si c’est à la dernière minute, comme je ne suis pas très loin, si je suis dispo je peux être là rapidement.

        A bientôt j’espère, j’ai l’impression de déjà te connaître à travers le blog, mais ce sera sympa de te voir en vrai.

        Vincent

        1. Idris

          Super c’est noté ! Je te ferai signe 🙂
          Ce sera sympa de se voir ouais !! 🙂

          A très bientôt !

          1. vincent blakoe

            Hello Idris

            Petit update rapide – le 30 ma voiture sera immobilisée, donc je suis malheureusement coincé ce jour là. En synthèse je suis disponible les 26/27/31/1/2/3

            Je te souhaite un joyeux noel 🙂

            Vincent

          2. Idris

            Salut Vincent 🙂

            Ah merci de l’info, parce que justement j’étais en train d’y réfléchir cet aprem pour voir quand je pouvais caler ça et je pensais au 30. Je regarde ça et je te dis très bientôt 🙂

            Joyeux Noël à toi aussi !! 🙂

  1. 30 janvier 2016 (3e sortie) : col d’Aspin par les 2 côtés » velomontagne

    […] 1er décembre 2015 : seulement l’aprem de libre, autant aller au col […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>