«

»

Juil 06

1er juillet 2014 (11e sortie) : col du Croizet, col de la Croix de Cheules et col du Bruel

Voilà un intermède vélo qui n’était pas prévu entre ma dernière sortie pyrénéenne du 21 juin et la prochaine qui devrait se faire le 12 juillet. Cela aurait fait 3 semaines sans vélo mais c’était sans compter cette bonne occasion que m’a donné le travail. En effet, je devais aller toute la semaine dans le département du Cantal en Auvergne. Et bien que je n’aime pas le fromage, j’en ai été plutôt satisfait. J’ai songé à tenter d’embarquer un vélo avec moi pour pouvoir pédaler sur les routes d’Auvergne après le boulot certains soirs.

Il fallait d’abord réussir à ranger un vélo dans le coffre en plus de tout le matériel de travail. Ce n’était pas gagné d’avance. Etant donné que j’avais rapatrié beaucoup d’affaires de vélo dans les Pyrénées, il ne me restait même plus de quoi enlever les roues du Ridgeback que j’avais à Angoulême. Du coup c’est le GransSaigne qui a été l’heureux élu. Il s’est forgé sa jeunesse en Auvergne avec Veloblan et normalement il ne devrait pas se sentir trop dépaysé en allant dans le Cantal. Je comptais presque sur lui pour m’indiquer les routes 😀

Ce ne fut pas simple de le mettre dans le coffre.^^

 

Et il ne me restait plus grand chose à l’appart : pas de bidon, pas de matériel de réparation, pas de pompe… bref plus grand chose, heureusement il me restait mon ancienne paire de gants, un maillot, mon ancien pantacourt aainsi que le plus important, le casque que j’avais acheté juste après la chute de l’an passé avant d’en prendre un deuxième en début d’année ppur justement palier le fait d’avoir des vélos à 2 endroits différents (à mon appart et dans les Pyrénées).

 

Etant donné que je n’avais pas de carte routière du Cantal, j’ai pas mal repréré sur internet les possibilités de parcours. Forcément ce sont des petits parcours que j’ai tenté de tracer car les sorties je ne pourrai les faire qu’après le travail, entre les orages et si j’étais suffisamment motivé.

J’ai travaillé du côté d’Aurillac le début de la semaine puis j’étais sur Saint Flour et Murat en fin de semaine.

 

Finalement la première sortie que j’ai eu l’occasion de faire c’était le mardi 1er juillet. J’avais prévu de quitter Aurillac par la rue de la libération qui grimpe raide pour atteindre le col du Croizet (769m) puis rejoindre la D17 qui relie Aurillac à la vallée de la Jordanne. Sur cette D17 j’avais prévu de remonter la vallée jusqu’à Saint Cirgues de Jordanne et de tourner là pour atteindre le col de la Croix de Cheules (907m) qui est le début de la route des crêtes. Et c’est là que j’avais prévu de faire demi-tour car je n’aurais pas le temps de faire la route des crêtes.

Après la journée de travail, je suis passé à l’hôtel pour me changer rapidement. J’ai monté le vélo sur le parking et je suis parti sans trop trainer car les nuages se sont accumulés, le vent s’est levé et je craignais de prendre l’orage.

J’étais dans la partie basse d’Aurillac et pour remonter sur la partie haute, j’ai pris un passage très raide à travers quelques lotissements. Comme mise en jambes ça a bien tiré.

Une fois revenu sur la partie haute, j’ai suivi le grand boulevard jusqu’à la bifurcation que je devais prendre à droite pour grimper la rue de la Libération.

Après l’avoir trouvée, j’ai pris cette rue qui grimpe raide dès le début. Et pendant plusieurs kilomètres, la route avoisine les 12%.

C’était le début de la sortie donc ça allait encore. Mais étant donné que je n’avais pas de compteur de vélo, je pédalais en aveugle sans connaître ni le kilométrage ni ma vitesse. En plus je ne connaissais pas du tout le profil de la route.

Après la partie raide, une portion de quelques centaines de mètres un peu moins raides a fait du bien et m’a fait arriver à une fourche. Là je ne savais plus si je devais prendre à gauche ou à droite. Et c’est dans des moments comme ça que j’ai aprpécié d’avoir un smartphone pour le travail. J’ai pu regarder ù j’en étais et en fait je me trouvais sans le savoir, au col du Croizet (769m). C’est donc à gauche que je devais aller pour prendre très vite après un chemin sur la gauche qui normalement me ferait descendre sur la D17.

 

Photos col du Bruel le 1er juillet 2014 001

 

Au col du Croizet, la route qui va à droite (moi je suis allé à gauche) :

 

Photos col du Bruel le 1er juillet 2014 004

 

Seul petit inconvénient, juste après le col du Croizet, la pente reprend de plus belle encore plus raide qu’au début. Et au fur et à mesure que j’avançais, je guettais le chemin sur la gauche mais à part un chemin privé, je n’ai rien vu du tout. J’ai dû me réarrêter pour regarder mon itinéraire et il s’agissait en fait du chemin privé. Du coup j’ai continué tout droit pendant plusieurs kilomètres pour rejoindre une route plus loin qui me ferait descendre à Saint Simon sur la D17. Après encore une bonne portion raide, je suis arrivé avec soulagement sur un plateau et j’ai continué à pédaler sur cette route étroite et calme sur le plateau. J’ai vu pas mal de vaches, sûrement des connaissances de Veloblan^^ Et je voyais au loin les Monts du Cantal, c’était vraiment agréable ce moment à part la crainte de l’orage car le ciel se faisait menaçant et je sentais par moment quelques gouttes de pluie…

 

ça grimpe, ça grimpe :

 

Photos col du Bruel le 1er juillet 2014 006

 

Vue en arrière, on voit une partie de Aurillac en bas :

 

Photos col du Bruel le 1er juillet 2014 008

 

Les Monts du Cantal au loin :

 

Photos col du Bruel le 1er juillet 2014 009

 

Photos col du Bruel le 1er juillet 2014 011

 

Photos col du Bruel le 1er juillet 2014 013

 

Photos col du Bruel le 1er juillet 2014 015

 

Photos col du Bruel le 1er juillet 2014 016

 

Les connaissances de Veloblan 😀 (sous un ciel bien menaçant) :

 

Photos col du Bruel le 1er juillet 2014 020

 

J’ai ensuite rejoint la fameuse route et s’en est suivi une descente raide de quelques kilomètres qui m’a fait débouler à Saint Simon. A l’intersection avec la D17, je me suis arrêté car le ciel était vraiment menaçant et j’ai hésité à continuer car je ne souhaitais pas prendre la pluie… Et puis finalement j’ai continué et j’ai donc pris la D17 en direction de Saint Cirgues de Jordanne. Je ne savais pas du tout le kilométrage qu’il me restait et aucun panneau ne l’indiquait… La route était en très léger faux plat montant. Cette partie m’a parue longue quand même et tout au long de mon avancée j’hésitais entre faire demi tour ou continuer.

 

Juste avant la descente sur Saint Simon :

 

Photos col du Bruel le 1er juillet 2014 021

 

Photos col du Bruel le 1er juillet 2014 023

 

Saint Simon :

 

Photos col du Bruel le 1er juillet 2014 024

 

Sur la D17 en remontant la vallée :

 

Photos col du Bruel le 1er juillet 2014 026

 

Photos col du Bruel le 1er juillet 2014 027

 

En arrivant à Saint Cirgues de Jordanne j’étais content, c’était un petit bout de fait. Tout droit c’était le Pas de Peyrol qui était indiqué, le plus haut col routier de l’Auvergne que j’avais hâte de grimper mais que j’avais plutôt prévu pour la fin de semaine. Et j’ai donc tourné à gauche, direction la route des crêtes vers le col de Légal. Mais je ne connaissais ni le kilométrage ni l’altitude de ce col. Pendant environ 2 km, la route est en léger faux plat puis pendant presque la même distance, la pente passe d’un coup à plus de 12%, ça paraît bien long cette partie car je ne savais pas du tout combien de temps cela allait durer. Je commençais à avoir sacrément soif car je n’avais pas de bidon et j’avais juste ma bouteille d’eau dans le sac à dos. J’attendais d’arriver au sommet pour boire un peu. Quand j’ai débouché sur le col de la Croix de Cheules (907m) j’étais content. C’était l’objectif de la sortie. Là il n’y avait pas de paysage à voir et un panneau indiquait toujours le col de Légal sur la route des crêtes qui continuait de grimper.

 

Photos col du Bruel le 1er juillet 2014 028

 

Pour plus tard :

 

Photos col du Bruel le 1er juillet 2014 030

 

C’est par là que je vais mais aucun kilométrage indiqué :

 

Photos col du Bruel le 1er juillet 2014 029

 

Photos col du Bruel le 1er juillet 2014 031

 

Au col de la Croix de Cheules :

 

Photos col du Bruel le 1er juillet 2014 033

 

Et j’ai finalement continué en me disant que je continuais un peu et que si c’était trop loin, j’allais faire demi tour. La route se remet à grimper sur de bons pourcentages et offre quelques petits points de vue agréable. Des inscriptions tracées sur la route pour une course du coin, indiquaient un GPM à 2 km, c’était la seule indication de kilométrage que j’avais. 2 km plus loin c’était effectivement le sommet de la côte mais le col de Légal était toujours plus loin. Après environ 1 km de faux plat descendant, je vois une borne sur la gauche de la route qui indique le col du Bruel à 3 km. Mais d’où il sort celui là??^^

Les 3 kilomètres en question étaient très roulant et j’ai bien roulé. Au détour d’un virage j’ai débouché sur le col du Bruel à 1038m.

 

Photos col du Bruel le 1er juillet 2014 036

 

Photos col du Bruel le 1er juillet 2014 037

 

Photos col du Bruel le 1er juillet 2014 039

 

Photos col du Bruel le 1er juillet 2014 040

 

Photos col du Bruel le 1er juillet 2014 041

 

Là un panneau indiquait le col de Légal à 5 km. Malheureusement ça faisait 5 km aussi en plus pour le retour et il se faisait tard, j’ai donc décidé de faire demi tour là où j’en étais. Le vent soufflait assez fort et les gouttes de pluie se faisaient plus nombreuses.

 

Enfin une indication de kilométrage :

 

Photos col du Bruel le 1er juillet 2014 042

 

Je suis donc reparti direction le col de la Croix de Cheules, puis la descente sur Saint Cirgues de Jordanne et la longue vallée en faux plat descendant jusqu’à Aurillac. Mais là avec le vent de face ça ralentissait pas mal. Je commençais à avoir un peu faim aussi.

J’étais bien satisfait une fois rentré à l’hôtel et le vélo rangé de nouveau dans le coffre de la voiture.

Pouvoir se dégourdir les jambes en semaine après le boulot c’est quand même agréable, en plus sur des nouvelles routes et avec de beaux paysages. Sans oublier les pourcentages bien raides par moments !! J’ai vraiment eu de la chance de ne pas prendre l’orage car ça a menacé pendant toute la sortie.

 

Photos col du Bruel le 1er juillet 2014 045

 

Photos col du Bruel le 1er juillet 2014 046

 

J’espérais pouvoir refaire du vélo le lendemain du côté de Saint Flour et le surlendemain du côté de Murat. Finalement je n’ai pas pu faire de vélo le lendemain car la journée de travail s’est éternisée.

 

Une fois à l’hôtel, j’ai tracé le parcours sur openrunner pour voir le kilométrage et alors que je pensais avoir fait moins de 50 km, j’ai en fait fait 61 km pour 850m de D+.

 

1er juillet 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>