«

»

Juil 06

2 juillet 2015 (24e sortie) : Pic de Nore et col de Fontbruno

Après les 200 km dans les Pyrénées la semaine d’avant, changement de décor. Découverte du Tarn : chapitre 2.

Le premier chapitre s’était déroulé dans le Sidobre en mai avec Seb, et avait tenu toutes ses promesses. Le deuxième chapitre était forcément très attendu. Et pour cause, c’est la Montagne Noire et le Pic de Nore qui était au programme. La sortie était programmée le jeudi avec Seb, l’enfant du pays qui a grandit dans la plaine tarnaise sous l’oeil du Pic de Nore.

C’est la veille au soir que j’ai rejoint Seb chez lui. Ainsi, nous pouvions partir tôt le lendemain matin.

Seb nous a concocté un très beau parcours qui allait donner du fil à retordre à la batterie de mon appareil photo, tant il allait être sollicité !

Le départ de la sortie nous a tout d’abord conduit à la gare dès 6h40 où nous avons pris le train direction Mazamet (d’où sont originaires les Jalabert au passage). Le vent ne soufflait pas à ce moment mais nous l’avons retrouvé en arrivant à Mazamet vers 7h20.

C'est parti, la gare pour commencer !

C’est parti, la gare pour commencer !

Montagne Noire avec Seb 2 juillet 2015 004

On peut commencer à pédaler.

On peut commencer à pédaler.

Ça soufflait pas mal mais sans pouvoir nous déstabiliser. Et c’est ainsi que nous avons commencé notre parcours de 115 km environ tracé par Seb. Le premier morceau c’est le Pic de Nore (1211m), point culminant du Tarn et de la Montagne Noire (à cheval sur le Tarn et l’Aude). Nous avons quitté Mazamet en remontant la route des Usines. Seb en bon guide local qui se respecte m’a alors raconté toute l’histoire de ces lieux qui ont connu un rayonnement international grâce à leur méthode de délainage des peaux de moutons.

Dans Mazamet

Dans Mazamet

Montagne Noire avec Seb 2 juillet 2015 015

En remontant la route des usines

En remontant la route des usines

ça va être une bonne journée.

ça va être une bonne journée.

Montagne Noire avec Seb 2 juillet 2015 024Montagne Noire avec Seb 2 juillet 2015 027

Coucou toi !

Coucou toi !

 

J’ai pris pas mal de photos et très vite nous sommes arrivés au pied de l’épouvantail du jour.

Une découverte pour moi ce Pic de Nore, des retrouvailles pour Seb. A la bifurcation il nous restait un peu plus de 12 km de montée à 6,5% de moyenne avec les 8 premiers kilomètres qui concentrent le plus de dénivelé (le final étant roulant).

Au pied du Pic de Nore (1211m)

Au pied du Pic de Nore (1211m)

C’est parti pour la montée sur une route très calme. D’ailleurs à partir de cet instant nous ne nous ferons plus dépasser par une voiture pendant pas loin de 40 km, juste 4 ou 5 voitures croisées à signaler.

La majeure partie de l’ascension se fait en forêt et nous étions donc abrité du vent sauf sur quelques portions à découvert où une bonne rafale nous a un peu secoué à un moment. Pour ma part, sur le début de l’ascension j’avais l’impression de plus forcer que d’habitude pour un début de sortie mais progressivement les jambes se sont mises à bien tourner sur le 39×25. J’ai bien apprécié l’ascension. Nous grimpions côte à côte, Seb assis en moulinant tout en souplesse et moi debout sur les pédales. Dans les portions plus raides c’était plus difficile de rouler au même rythme mais nous faisions en sorte de nous regrouper sur les replats. Les kilomètres à 9% alternent avec des kilomètres à 6% et parfois moins. Une longue ligne droite à 9% nous a amené tout près du refuge du Triby, il ne nous restait plus qu’à aborder le final roulant vers le Pic de Nore. Nous espérions ne pas être trop gêné par le vent au sommet mais nous étions prêt à ne pas nous y attarder et là…miracle… ! A l’entame du dernier kilomètre quand nous sommes sortis de la forêt, il n’y avait pas de vent ! Quel plaisir. Avec vu sur l’antenne nous avons pris notre pied.

Seb dans l'ascension du Pic de Nore

Seb dans l’ascension du Pic de Nore

Toujours dans la montée

Toujours dans la montée

Le vent souffle fort et nous secoue dans les parties à découvert

Le vent souffle fort et nous secoue dans les parties à découvert

A la fin d'une bonne ligne droite à 9%

A la fin d’une bonne ligne droite à 9%

Dans le final

Dans le final

Stèle en hommage aux batailles de la Seconde Guerre

La Messe de Nore a lieu ici

ça y est on voit le sommet !

ça y est on voit le sommet !

Tranquille !! :D

Tranquille !! 😀

On y est !

On y est !

Pas de vent à cet instant, top !

Pas de vent à cet instant, top !

Au sommet nous avons eu 5 min de tranquillité avant que le vent ne se lève mais sans être renversant non plus. Nous avons profité du panorama sur l’Aude et une petite mer de nuages ainsi que sur la plaine tarnaise de l’autre côté sans oublier les Monts de Lacaune. Les Pyrénées n’étaient pas visibles de fait. Les appareils photos ont bien fonctionné. J’en ai profité pour prendre une petite video.

Le sommet de la Montagne Noire !

Le sommet de la Montagne Noire !

L'antenne relais haute de 102 m

L’antenne relais haute de 102 m

Somptueux

Somptueux

Panorama superbe vers l'Aude

Panorama superbe vers l’Aude, avec une petite mer de nuages

Tentative de photo panoramique, à gauche les Monts de Lacaune et l'Aude ensuite

Tentative de photo panoramique, à gauche les Monts de Lacaune et l’Aude ensuite

On ne s'en lasse pas !

On ne s’en lasse pas !

Vue sur la plaine tarnaise

Vue sur la plaine tarnaise

On va descendre, on est arrivé de là bas tout à l'heure.

On va descendre, on est arrivé de là bas tout à l’heure.

Tout début de la descente, la plaine tarnaise au fond en bas.

Tout début de la descente, la plaine tarnaise au fond en bas.

Après 25min passées au sommet il fallait songer à la suite de la sortie. On a mis nos coupes vent et on s’est élancé pour la descente. Une belle descente sympa avec quelques beaux villages, des beaux points de vues et aussi quelques beaux virages bien raides (un panneau indiquait 13%) pour arriver dans un village au nom qu’il vaut mieux éviter de tenter de bien prononcer du premier coup quand on ne connaît pas^^

Presque en bas de la descente

Presque en bas de la descente

Vue sur le Pic de Nore

Vue sur le Pic de Nore

Montagne Noire avec Seb 2 juillet 2015 144

Sympa le nom du bled^^

Sympa le nom du bled^^

Un lavoir

Un lavoir

Vraiment très beaux les villages traversés

Vraiment très beaux les villages traversés

Le chat prend la pose

Le chat prend la pose

Magnifique le lieu

Magnifique le lieu

 

La route est devenue ensuite plus plate jusqu’au très beau village de Mas Cabardès où nous avons tournicoté un peu (sur quelques petites montées entre autres) pour trouver la Croix des Tisserands érigée là en 1545 et qui rappelle le passé très dynamique de la région. Ce serait la corporation des tisserands (qui faisaient vivre cette zone à l’époque) qui a érigé la croix. Voici la page wikipédia à propos de la croix.

Montagne Noire avec Seb 2 juillet 2015 169

Mas Cabardès

Mas Cabardès

Mas Cabardès

Mas Cabardès

La croix des Tisserands magnifiquement sculptée

La croix des Tisserands magnifiquement sculptée

Après être descendu au fin fond du Cabardès, il fallait en ressortir. Et dès la sortie du village la route s’est remise à monter sur des pentes aux alentours de 5 à 6% pendant une dizaine de kilomètres. La route était étroite, calme, ombragée avec quelques beaux points de vue. Nous grimpions côte à côte et profitions de la route. C’était vraiment agréable. Seul le chant des oiseaux, le bruit du cours d’eau et le vent dans les arbres, perturbaient le silence.

C'est parti pour la montée pour se hisser sur la crête.

C’est parti pour la montée pour se hisser sur la crête.

La route est vraiment calme

La route est vraiment calme

Murs de roche

Murs de roche

ça grimpe mine de rien

Pas un chat, juste nous

Deux virages en épingle nous ont hissé sur une partie entourée d’énormes blocs de calcaire. Peu après nous sommes arrivés en haut de la crête. Nous sommes passés devant un bar et nous avons fait une pause coca qui nous a rechargé.

Montagne Noire avec Seb 2 juillet 2015 197

Sympa les blocs de roche

Sympa les blocs de roche

Bientôt sur la crête

Bientôt sur la crête

Sur la crête, les montées et descentes se succèdent et nous font rester entre 700 et 900m d’altitude pendant pas loin de 35 km. Seb, toujours bon guide, nous fait passer par le lac de Laprade, puis le col de Fontbruno à 880m avant de faire un arrêt peu après au Monument de Fontbruno où les corps de 14 soldats de la Seconde Guerre reposent et où sont inscrits les noms de 50 autres jeunes soldats qui sont morts lors de différentes batailles. Nous avons repris notre chemin pour aller juste après vers les étangs de Fontbruno sur une toute petite route. Petite pause pour manger un peu de salé.

Lac de Laprade

Lac de Laprade

Montagne Noire avec Seb 2 juillet 2015 230

Final du col de Fontbruno

Final du col de Fontbruno

Col de Fontbruno, Seb le connait bien !

Col de Fontbruno, Seb le connait bien !

Monument de Fontbruno

Monument de Fontbruno

P1610061P1610060

Les étangs de Fontbruno

Les étangs de Fontbruno

Puis nous avons continué toujours sur route étroite et défoncée en son milieu. C’est le genre d’endroit où on se sent bien seul, en plein dans la forêt sans passage de personne. Nous avons pédalé pendant quelques kilomètres jusqu’à descendre légèrement en longeant la retenue d’eau de la Galaube que nous pouvions voir entre les arbres. Plus bas nous sommes allés dans le village de La Galaube mais pour aller sur les bords du lac c’était un chemin qui nous aurait obligé à marcher un peu. Nous avons préféré continuer notre parcours et avons donc repris notre marche en avant. Toujours sur cette route perdue^^

Bizarre la route défoncée au milieu.

Bizarre la route défoncée au milieu.

Beaucoup de stèles commémoratives dans le secteur

Beaucoup de stèles commémoratives dans le secteur

Montagne Noire avec Seb 2 juillet 2015 260Montagne Noire avec Seb 2 juillet 2015 261Montagne Noire avec Seb 2 juillet 2015 264Montagne Noire avec Seb 2 juillet 2015 266Montagne Noire avec Seb 2 juillet 2015 276

Nous avons traversé une petite forêt, sommes passés non loin d’un champs d’éoliennes puis avons amorcé la petite descente vers Arfons.

Dans le village (où il n’y avait pas un chat), Seb s’est rafraichi à la fontaine. Nous avions bientôt terminé notre passage sur la crête, il nous restait la côte de Dourgne à monter, longue d’un peu plus de 2 km avant de basculer de l’autre côté dans la descente sur la plaine.

Arfons en bas

Arfons en bas

Seb fait baisser la température !

Seb fait baisser la température !

Plaque Michelin

Plaque Michelin

La côte s’est avalée sans soucis majeur pour ma part. En arrivant au sommet nous avons pu apercevoir quelques sommets des Pyrénées au loin qui dépassaient des nuages.

En haut de la côte il ne nous restait plus qu’à en prendre plein les yeux sur le début de la descente. Seb m’avait prévenu, ça va être beau. La batterie de mon appareil était déjà dans le rouge^^

Et effectivement, la vue sur la plaine tarnaise en bas était somptueuse. Quel super décor ! Ça rappelle un peu certains points de vue depuis le sommet du Mont Ventoux sur la plaine du Vaucluse.

Dans le final de la côte de Dourgne

Dans le final de la côte de Dourgne

Montagne Noire avec Seb 2 juillet 2015 302

Magnifique vue sur la plaine tarnaise dans la descente

Magnifique vue sur la plaine tarnaise dans la descente

Superbe !

Superbe !

Sur la deuxième partie de la descente, nous nous sommes fait plaisir, en y allant le nez dans le guidon. Nous avons déboulé en bas dans Dourgne que nous avons traversé pour attaquer le retour dans la plaine. Petit crochet pour voir l’Abbaye Sainte-Scholastique qui date de 1890 (il en existe d’autres dans le village).

Abbaye Sainte-Scholastique

Abbaye Sainte-Scholastique

Montagne Noire avec Seb 2 juillet 2015 319

Nouveau petit crochet ensuite vers le très beau village de Massaguel au pied de la montée du Pas du Sant. Un village bien agréable. Le Pas du Sant était en option pour cette sortie, mais nous avons choisi plutôt de rentrer. Ce sera pour une prochaine fois.

Nous avons pris des routes très étroites pour retourner chez Seb. Petit arrêt boulangerie à 10 km de la fin pour manger une chocolatine. Puis le final agrémenté de quelques petites bosses dont la dernière avalée à un bon rythme et des bons relais.

Montagne Noire avec Seb 2 juillet 2015 321

On arrive à la fin.

On arrive à la fin.

Une bien belle sortie en vélo qui se terminait. 116 km et 2050 m de D+ pour cette sortie. Seb m’a fait découvrir des endroits magnifiques du Tarn et de l’Aude avec le Pic de Nore en point culminant.

Pour ma part j’ai adoré.

Nous nous sommes retapés le soir en dégustant un excellent repas fait maison avec une bonne bière bien entendu !

Le lien de l’article de Seb sur son site est ici.

Profil de la sortie

Profil de la sortie 116 km et 2050 m de D+

(8 commentaires)

2 pings

Passer au formulaire de commentaire

  1. Seb

    Fallait bien que ce massif figure dans la bible du vélo en montagne !!! je me doutais que le tour était sympa mais à ce point non… Merci d’avoir partagé ces bons moments.

    1. Idris

      Faudra que tu songes à tracer des parcours qui permettront à mon appareil photo de tenir la distance quand même mdr 😀

  2. Alex

    pour le départ au milieu des usines, vous avez évité les odeurs,
    car il y a plusieurs années, c’était assez « horrible » à respirer !

    Normal qu’il y ait moins de monde sur la route des Yès : plus courte, plus pentue, moins roulante !
    l’autre face : c’est très roulant jusqu’à Pradelles, ensuite les 5 derniers kms sont un peu plus durs.

    jusqu’au sommet : c’était ma sortie de l’an dernier (pas eu de vent, mais seulement la pluie vers Albine)

    dommage, la vue au sommet est toujours un peu flou vers la méditerranée et les pyrénées

    la montée depuis Labastide Esparbayrenque est assez difficile alors si tu rajoutes la canicule ou la tramontane !!

    et sûrement comme Seb, j’ai arrêté de compter le nombre de passage au col de Fontbruno et au Pic de Nore !!

    à la fontaine d’Arfons, j’y ai fait le plein l’an dernier, quand j’étais allé voir Lariegeoise sur ces terres

    Le Pas du Sant par Massaguel est facile par cette face, la face venant d’Escoussens a des passages à 2 chiffres !

    et pour la « chocolatine » : tu vas te faire « lyncher » :p
    2/3 de la France ne « sait » pas ce que c’est ^ ^

    bizarre que ton appareil photo n’ait pas tenu aussi longtemps, tu as du prendre trop de photos ou de vidéos !
    ou peut être que la batterie se fait vieille ?

    retour au pays début août pour quelques jours, en espérant éviter la canicule et le vent d’autan 😉

    1. Idris

      Ouais les usines il y en a plus beaucoup qui fonctionnent encore.
      Là dans le Pic de Nore, que ce soit dans la montée ou la descente on a vu presque personne. Le calme plat^^

      Ouais je sais que chocolatine y a pas tant de monde qui sait ce que c’est en dehors du sud-ouest mais c’est le petit côté provoc^^

      L’appareil photo est tout neuf, je l’ai acheté en avril quand l’ancien s’est noyé sous le déluge avec Seb justement. Là j’ai pris juste video mais plus de 300 photos, ça doit y faire^^

  3. Alain2pau

    eh ! achète une deuxième batterie ! Ce coin est superbe, merci pour toutes ces photos.

    1. Idris

      Salut Alain 😀

      Ouais va falloir que j’y songe, surtout après la sortie d’aujourd’hui^^

  4. Bosses21

    Hello Idris !
    Très sympa ce tour, surtout quand on est très en bonne compagnie avec Seb. Encore un coin à ajouter à ma longue liste des sites à faire ! J’ai remarqué 2 choses sur les photos : vous avez le même maillot, c’est cool, ça fait « team » 🙂 par contre les sangles des casques… booouuu, qu’est-ce qu’elles sont mal serrées ! De plus, techniquement elle doivent aussi être bien ajustées au niveau des oreilles en les faisant passer devant et derrière l’oreille puis se rejoindre sous l’oreille. Je n’aime pas trop donner de leçon mais je ne suis pas sûr que le casque tienne bien s’il y a chute ! Si tu as un gros bobo, ça m’embêterait de ne plus pouvoir lire ton blog 🙂 C’est étonnant, toi qui a connu une malheureuse série de chutes sérieuses 😉 Pensez sécurité jusqu’au bout les gars !

    1. Idris

      Salut Joris 🙂

      Ouais très beau le coin. 🙂
      Pour le casque, je fais toujours attention à bien les ajuster au niveau des oreilles, de toutes façons ça me gêne sinon. Après sous le menton, ça dépend si je viens de me faire couper les cheveux ou pas 😀 Mais en général j’essaye d’y faire attention. De plus le maintien autour de la tête je le resserre à chaque début de sortie.

  1. 2015 est bouclé, on commence 2016 ! » velomontagne

    […] été gâté avec les 2 sorties tarnaises dans le Sidobre (22 mai 2015) et dans la Montagne Noire (02 juillet 2015) sur les terres de Seb. Il y a eu la sublime sortie dans le Pays Basque (07 novembre 2015) vers […]

  2. Les plus belles photos de 2015 » velomontagne

    […] 02 juillet 2015 : Pic de Nore et col de Fontbruno […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>