«

»

Sep 29

26 septembre 2014 (27e sortie) : Hourquette d’Ancizan

Cette fin de mois de septembre est vraiment radieuse, et la journée de RTT pour le vendredi 26 est tombée à pic pour coïncider avec la météo.

C’est juste dommage que la période actuelle soit très chargée et stressante du côté du travail, du coup le week end, difficile d’avoir l’esprit totalement tranquille et ça se ressent sur le vélo…ça avance plus…

Le week end de 3 jours s’annonçait pyrénéen car au programme pour le samedi soir, c’était une rando pédestre pour aller écouter le brame du cerf !

Et donc pour le vendredi, j’avais prévu une sortie en vélo. Je suis arrivé assez tard jeudi soir et avec la fatigue accumulée toute la semaine, je craignais de ne pas me lever suffisamment tôt. Je souhaitais terminer la sortie en début d’après midi également car j’avais pas mal d’autres choses à faire.

Finalement j’ai très mal dormi (pour ainsi dire pas du tout) et j’ai pu me lever (très très péniblement quand même) vers 7h30. Bien que la sortie 6 jours avant au col du Tourmalet avait été difficile, j’espérais dans le fond que ce n’était qu’un passage à vide et que les jambes seraient un peu meilleures là. J’envisageais de faire une petite boucle de 120 km avec l’ascension du col d’Aspin (1490m) par Sainte Marie de Campan, la descente sur Arreau et l’ascension de la Hourquette d’Ancizan (1564m) par Ancizan pour revenir dans la vallée de Campan. Ce versant de la Hourquette d’Ancizan je ne l’ai jamais grimpé encore, ce serait une bonne occasion.

 

Je suis parti assez tard quand même… Je n’avais pas encore acheté une nouvelle pile pour mon compteur, du coup je n’avais de nouveau pas d’information sur la distance ni la vitesse comme la semaine précédente.

Il faisait froid de bon matin et je suis parti avec la veste thermique. Par contre le temps était radieux, pas un seul nuage à l’horizon et une vue superbe sur la chaine des Pyrénées, un régal absolu !

 

Pas un seul nuage :

29-09-14

 

 

La vue était belle mais dès le début j’ai senti que je n’étais pas du tout en forme mais alors pas du tout… Et bien entendu, il y avait ce fort vent de face qui soufflait encore plus fort que la semaine d’avant…

Je n’étais pas en forme et je ressentais une très grosse fatigue général, je savais que je n’irai pas bien loin… ça a été encore pire à partir de Bagnères où là vraiment je n’avançais presque plus… Je me suis arrêté pour admirer le Pic du Midi et je suis resté plus de 5min à le regarder^^

 

Le Pic du Midi, sublime :

 

Photos Hourquette d'Ancizan le 26 septembre 2014 007

 

Photos Hourquette d'Ancizan le 26 septembre 2014 008

 

C’est complètement démotivé et refroidi que je suis reparti pour continuer à remonter la vallée de Campan. Et là bizarrement juste après dans la côte d’1,2 km juste avant Campan, je m’y sentais mieux que sur le faux plat avant, mais ça n’était pas grandiose. Au sommet je me suis arrêté une nouvelle fois, ce coup-ci c’était pour admirer le Montaigu^^ J’ai fait monter les enchères et je suis resté 10min à admirer le Montaigu et la vallée de Campan. Je crois qu’à cet instant dans le fond je pensais faire demi tour à Campan car la tête n’y était pas et les jambes non plus.

 

Le Montaigu, superbe :

 

Photos Hourquette d'Ancizan le 26 septembre 2014 011

 

Vue depuis le même endroit, le Montaigu est juste à droite de ce qu’on voit sur la photo et au centre, avec son toit bien reconnaissable c’est le gymnase de Campan autour duquel j’avais fait pour la première fois du vélo sans les stabilisateurs, ça commence à dater^^ :

 

Photos Hourquette d'Ancizan le 26 septembre 2014 012

 

Je suis quand même reparti et j’ai traversé Campan sans grande conviction et puis finalement j’ai continué en direction de Sainte Marie de Campan. Et là dans les côtes plus prononcées sur cette partie, j’ai senti que je me sentais mieux quand ça grimpait de façon plus prononcée sur dans les faux plats montants. L’espoir est revenu. Bien entendu depuis longtemps j’avais fait une croix sur l’enchainement col d’Aspin – Hourquette d’Ancizan mais je songeais dorénavant à faire une des deux ascensions.

Au fur et à mesure que j’avançais vers Sainte Marie de Campan, j’ai opté pour la Hourquette d’Ancizan. C’est un petit coin de paradis et avec ce soleil, ça annonçait à coup sûr des beaux paysages et puis j’avais envie de voir des ânes^^

 

A Sainte Marie de Campan, au pied de l’ascension :

 

Photos Hourquette d'Ancizan le 26 septembre 2014 015

 

A Sainte Marie de Campan, j’étais fatigué mais les dernières côtes m’avaient rassuré par rapport au début de la sortie. J’ai mangé une pâte de fruit et je suis parti en direction de Payolle sur ces 7 premiers kilomètres pas très raides communs avec le col d’Aspin. J’ai adopté un rythme régulier sans me mettre dans le rouge et je me suis un peu refait une santé je dois dire^^ Une fois à Payolle j’ai pris à droite en direction de la Hourquette d’Ancizan et là il me restait 10 km à grimper.

 

A Payolle, vue sur la carrière de marbre devant laquelle passe la route du col d’Aspin :

 

Photos Hourquette d'Ancizan le 26 septembre 2014 016

 

Juste le temps d’enlever ma veste thermique pour être en manches courtes et je suis parti. Je me suis calé sur 39×25 et j’ai attaqué ces 10 derniers kilomètres d’ascension. Sur le début il y avait des vaches sur le bord de la route qui étaient là pour m’encourager (bon ok je n’étais tout à fait rassuré quand certaines se sont mises à traverser juste devant moi ou à me regarder d’un regard bizarre^^). La route était bien plus tranquille que toute la vallée du début et la route du col d’Aspin. Quand la pente est passée aux alentours de 8%, j’ai été surpris d’être plutôt bien par rapport à mes sensations désastreuses du début de la sortie. Le moral revenait peu à peu. Après 2 km dans la forêt j’ai débouché dans le fameux décor sublime de la Hourquette d’Ancizan avec des alpages, des vaches, des chevaux, des brebis et….pas d’âne à l’horizon…

Dans la longue ligne droite qui paraît plate mais qui monte jusqu’à 12% j’ai croisé un groupe de motard dont le premier avec une caméra sur le casque m’a salué et m’a encouragé, c’est suffisament rare pour le signaler, c’est sympa ! Sur 39×25 c’est passé sans trop de difficulté cette partie raide. Juste après l’épingle à gauche qui suit et qui paraît plus raide, la pente est enf ait moins raide et nous amène à la descente d’un kilomètre dans laquelle j’ai fait un arrêt photo. Quel plaisir ces paysages ! Mais toujours pas d’âne en vu… J’étais déçu^^

 

Photos Hourquette d'Ancizan le 26 septembre 2014 017

 

Photos Hourquette d'Ancizan le 26 septembre 2014 020

 

Le fameux décor sublime de la Hourquette, on croit que c’est plat mais ça grimpe à 8% et au bout là bas c’est du 12% :

 

Photos Hourquette d'Ancizan le 26 septembre 2014 024

 

Photos Hourquette d'Ancizan le 26 septembre 2014 034

 

Photos Hourquette d'Ancizan le 26 septembre 2014 036

 

Dans le kilomètre de descente :

 

Photos Hourquette d'Ancizan le 26 septembre 2014 038

 

Photos Hourquette d'Ancizan le 26 septembre 2014 041

 

Photos Hourquette d'Ancizan le 26 septembre 2014 042

 

Les 3 derniers kilomètres n’ont été que du pur bonheur avec en contrebas à droite de la route, les troupeaux de vaches et de chevaux tout minuscules dans ce décor gigantesque. Les 2 derniers kilomètres à 8% se sont fait avec presque des bonnes jambes^^

 

Photos Hourquette d'Ancizan le 26 septembre 2014 047

 

Troupeaux de vaches et de chevaux au fond en bas :

 

Photos Hourquette d'Ancizan le 26 septembre 2014 051

 

Photos Hourquette d'Ancizan le 26 septembre 2014 052

 

Journée parfaite pour profiter du paysage :

 

Photos Hourquette d'Ancizan le 26 septembre 2014 054

 

Photos Hourquette d'Ancizan le 26 septembre 2014 055

 

Au sommet quand je suis arrivé, c’était sublime à voir ce ciel bleu sans nuage, le Pic du Midi en plein milieu, la vue sur la route du col d’Aspin côté Arreau. Une ascension aussi belle ça requinque pas mal. C’est la 7e fois que je grimpe la Hourquette d’Ancizan et à chaque fois c’est le même bonheur d’y être.

 

Au sommet, le Pic du Midi au fond :

 

Photos Hourquette d'Ancizan le 26 septembre 2014 059

 

Photos Hourquette d'Ancizan le 26 septembre 2014 062

 

Vue vers Arreau, on voit une partie de la route du col d’Aspin versant Arreau :

 

Photos Hourquette d'Ancizan le 26 septembre 2014 065

 

Photos Hourquette d'Ancizan le 26 septembre 2014 066

 

Photos Hourquette d'Ancizan le 26 septembre 2014 068

 

Vu que j’avais trainé sur tout le début, l’heure tournait et il fallait que je songe à rentrer, juste le temps de manger une pâte de fruit, de mettre ma veste thermique et me voilà parti pour la descente.

Une descente dans laquelle je me suis fait plaisr en me laissant aller, dommage que je n’avais pas d’indication de vitesse.

Après 2 kilomètres, qu’est ce que je vois qui traverse la route devant moi ? Des ânes !! Les voilà:D

Une anesse et son ânon en fait. Et l’ânon s’est mis à galoper sur le bord de la route au moment où je suis arrivé à sa hauteur en ralentissant et quand j’ai accéléré il a accéléré puis quand je ralentissais, il ralentissait aussi et ainsi de suite pendant une minute^^

J’ai remonté le kilomètre à remonter et j’ai continué la descente sur Payolle.

 

Vue sur le Pic du Midi en traversant Payolle :

 

Photos Hourquette d'Ancizan le 26 septembre 2014 072

 

Il ne faisait ni chaud ni froid du coup à Payolle je ne me suis pas arrêté pour enlever ma veste thermique et j’ai continué avec.

Comme prévu le vent a tourné à la mi-journée et il souffle de face là aussi mais heureusement, un peu moins fort qu’à l’aller.

 

J’ai bien senti dans la vallée que de nouveau je n’étais pas très en jambes. Il n’y a que dans l’ascension de la Hourquette que j’étais bien. J’ai continué tranquillement pour rentrer à la maison.

 

Hey salut toi, ça faisait longtemps hein??! :

 

Photos Hourquette d'Ancizan le 26 septembre 2014 075

 

Au final j’étais content d’avoir pu grimper à la Hourquette d’Ancizan car sur le début de la sortie en remontant la vallée je ne donnais pas cher de ma peau… 95 km pour plus de 1500m de D+.

Ce qui a été vraiment super agréable ça a été ce temps splendide !

 

Pour ce qui est des jambes j’espère que la forme reviendra sans trop tarder histoire de profiter de l’automne pour rouler.

Pour le mois d’octobre il y aura une seule sortie dans les Pyrénées, reste à savoir si ce sera le 4 ou le 11, c’est la météo qui décidera. Pour le reste je pédalerai sûrement un peu en Charente.

 

Pour la suite de ce week end, il n’y aura pas eu de vélo samedi mais par contre une rando très sympa pour écouter le brame du cerf. Je mettrai quelques photos dans le prochain article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>