«

»

Oct 03

Col de la Quillane : informations et profil

Le col de la Quillane, est un col des Pyrénées Orientales culminant à 1713m d’altitude. Il n’est pas très connu mais il présente la particularité d’être un des cols, si ce n’est le col, le plus long de France. En effet, au départ de Axat, versant par lequel je suis monté, il présente une longueur de 52km (le pied officiel commence 2km au nord de Axat). Cependant, au vu de la longueur et de l’altitude, on en déduit facilement que les pourcentages ne sont pas très raides.

Cependant, la longueur est vraiment usante, cela rappelle le Port d’Envalira en plus long et moins raide. Avec une grande différence quand même, la très faible circulation automobile.

Au moment où on quitte Axat, la route est très passante et étroite. La traversée des Gorges de Saint Georges est tout simplement à couper le souffle et pour un cycliste (en tout cas pour moi) aimant les beaux paysages de montagne, ça restera un très beau souvenir malgré la dangerosité de la route il faut bien le dire. La route continue de serpenter tout en montant sur de faibles pourcentages (environ 5%). On passe devant la centrale hydraulique puis juste après le château d’Usson les Bains est visible sur un promontoire. Là se trouve la bifurcation avec la route allant au Port de Pailhères et c’est là que la circulation devient quasi inexistante pendant de nombreux kilomètres sur la route du col de la Quillane. Une route qui va monter en continue pendant une bonne vingtaine de kilomètre à travers la forêt avec seulement de rares passages à découvert. Les lacets succèdent aux lignes droites et les courbes succèdent aux lacets. Lorsqu’on voit des panneaux du style « route sinueuse pendant 10km », le cycliste se dit « mon dieu que ça va être long 10kms de montée sachant que ce n’est qu’une partie des 50km de montée » mais finalement cela passe assez vite quand on profite de sa passion à fond même quand on est dans la forêt sans paysage. A un moment, à la sortie de la forêt un panneau indiquant « Le Capelier » indique l’altitude de 1200m, premier point de repère altimétrique depuis le début de la montée. Quelques encablures plus tard, alors que la route est bien sortie de la forêt, le cycliste entre dans les Pyrénées Orientales. Le panneau se trouve au col du Carcanet qui n’est indiqué que dans l’autre sens.

A partir de là, ce sont d’interminables lignes droites qui vont se succéder. Presque démoralisantes! Et avec un fort vent de face généralement. En tout cas pour ma part, je n’ai pas été épargné par le vent. C’est la partie qui paraît la plus longue pour le cycliste. J’ajoute que là, les pourcentages ne sont pas très raides.

Alors que l’on passe quelques centaines de mètres en descente, on peut apercevoir sur la gauche de la route, le lac de Formiguères. Et après encore quelques petits kilomètres, on entre dans le village de Formiguères à l’entrée duquel, une borne indique l’altitude de 1495m. La traversée de se village se fait sur une pente qui se cabre brusquement sur plusieurs lacets.

Après Formiguères, les lignes droites en plein vent continuent de se succéder jusqu’à ce que la route longe le lac de Matemale après quelques centaines de mètres en descente. Là, c’est la dernière partie de l’ascension. Par là, il reste environ 3 à 4km de montée pour arriver au col de la Quillane.

Pour ma part, à cet endroit la route était en travaux quand j’y étais et j’avais du faire un détour par l’autre côté du lac et la station Les Angles pour rallier le col de la Quillane après plus de 10km supplémentaires.

Les Angles justement, est une station très touristiques visible de l’autre côté du lac. Si vous y êtes, je vous recommande d’y faire un détour car les paysages sont plutôt beaux et à la sortie de la station, la vue sur le lac est tout simplement magnifique! Je précise qu’un barrage permet de traverser le lac.

Le col de la Quillane en lui même n’est pas indiqué mais il se situe à un rond point sur lequel débouche donc la route venant de la station. Une borne non loin de là, indique une altitude de 1710m. Juste après le sommet du col, c’est de nouveau une longue ligne droite exposée qui permet de rejoindre l’autre côté.

Le col de la Quillane est globalement assez sympa, il offre de nombreux paysages mais aussi de très longues portions à travers la forêt et d’autres exposées au vent mais sur la fin les vues sont vraiment très belles. Cependant, je pense que c’est un des cols de plus de 1700m les plus faciles à atteindre.

J’ai eu l’occasion de monter là haut le 29 juillet 2011.

Photos-sejour-a-Axat-28-au-30-juillet-2011-051

 

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 057

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 058

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 061

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 063

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 067

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 070

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 076

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 077

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 078

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 091

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 096

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 098

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 101

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 104

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 105

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>