«

»

Juin 26

12 juin 2017 (16e sortie) : col des Palomières x 2,5

Pour ce lundi 12 juin, j’ai rendez-vous pour mon travail en plein coeur des Baronnies à côté de Frechendets.

Le rendez-vous a lieu de 9h30 à 12h. Pour y aller j’ai le col des Palomières à grimper et à redescendre de l’autre côté. Et pareil au retour.

J’ai enfourché le vélo de route à 8h30 et me voilà parti. Evidemment je pars en tenue de travail, donc chemisette et bermuda.

Par contre, contrairement aux jours précédents où il a fait très chaud, ce lundi matin, le plafond nuageux est très très bas, il bruine mais il ne fait trop froid.

Je pars en manches courtes avec mon k-way dans le sac.

Etant donné que je suis un peu en retard, je pédale assez vite. Ce n’est pas l’horaire le plus agréable car il y a beaucoup de circulation…

Ciel bien bas en partant…

Une fois à Bagnères, direction le col des Palomières (810m), 4,5 km à grimper. Dès le pied, un panneau annonce de l’élagage et une route barrée plus loin. Je m’y engage quand même, le nez dans le guidon pour ne pas être en retard. Les jambes sont excellentes et je peux mettre du braquet.

J’arrive un peu plus loin au panneau qui indique la route barrée, mais je en vois rien à l’horizon et puis je me dis qu’en vélo ça devrait passer quand même.

La distance défile et alors que j’arrive aux 2 tiers de l’ascension dans la partie la plus raide, je vois les véhicules de fauchage au détour d’un virage et là…problème. Il y a 2 énormes camions/tracteurs et surtout un énorme broyeur qui broie toutes les branches qui sont coupées… Il y a un énorme nuage de poussière, sciure et autre et surtout c’est tout bonnement impossible de passer même en vélo. Et pas moyen de contourner par les côtés à pied il n’y a pas de place…

Zut… Du coup j’ai fait demi tour pour redescendre presque jusque qu’en bas, pour m’engager sur un petit chemin qui va me faire passer par une variante par la route du Haut de la Côte. Le petit chemin, bien étroit, avec du 14 % pour se réveiller un peu plus^^

Mais les jambes sont bonnes donc ça va, c’est surtout que j’étais en retard maintenant^^

J’ai ensuite rejoint la route habituelle seulement 500m après l’endroit où j’avais vu les véhicules d’élagage, ça m’a fait faire 3 km d’ascension supplémentaire.

J’ai continué en mode sprint sur le dernier kilomètre pour débouler au col des Palomières. Juste au niveau du brouillard…

Il faisait 12°C au sommet.

Au sommet dans le brouillard…

Dans la descente.

J’ai enfilé mon k-way et j’ai attaqué la descente tambour battant. 6 km de descente puis une fois le k-way enfilé, j’ai filé de l’autre côté le long de l’Esquéda pendant 3 km pour ensuite attaquer 2 km très raide avec des passages à plus 15 % pour arriver au lieu du rendez-vous.

Ouf.

A midi c’est terminé, il faut rentrer. C’est reparti pour grimper le col des Palomières par Marsas.

6 km d’ascension dont les 3 premiers qui offrent des bons pourcentages notamment dans la traversée de Marsas (14 %).

Montée faite plutôt aisément, ça fait du bien d’avoir des bonnes jambes !!

Le brouillard s’est un peu dissipé au sommet.

On attaque le retour.

Dans l’ascension.

Marsas.

Vue sur les Baronnies et la plaine depuis le sommet.

Côté descente sur Bagnères, il y avait toujours l’élagage dans la même zone, j’ai donc repris la route à droite par laquelle j’avais fait ma déviation mais j’ai opté pour continuer sur la crête pendant 3 km pour arriver au quartier du Haut de la Côté et faire la descente de la route de Toulouse qui est large et lisse, un vrai régal pendant 3 km pour revenir sur Bagnères.

Le retour dans la plaine avec toujours pas mal de circulation mais pas de pluie. C’est l’essentiel !

L’après midi a été consacré à la fabrication et en fin d’après midi, je suis parti livrer sur Tarbes en vélo également.

De quoi boucler la journée avec 85 km et 1300 m de D+ et rien que pour le travail avec 2 fois et demi le col des Palomières^^. Des journées comme ça font du bien, malheureusement ce n’est pas tout le temps possible car d’autres jours c’est vraiment le contre la montre et je ne peux pas me permettre de faire de la distance en vélo pour le travail si ce n’est pas sur Tarbes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>