«

»

Avr 16

8 avril 2017 (9e sortie) : col d’Aspin, Sarrat de Gaye et col des Palomières

Les semaines précédentes ont été bien chargées avec tout ce qu’il s’est passé…

La dernière sortie commence à dater, car la semaine suivante je me suis rendu 3 jours à Paris et celle d’après, la météo n’a pas été de la partie.

Ce samedi 8 avril, ça fait donc 3 semaines depuis la dernière sortie et encore cette dernière n’a pas été très longue et s’était faite la tête ailleurs…

Ce samedi, la météo s’annonce très agréable !!

Bien sûr, comme d’habitude, la matinée est prise par le marché de Bagnères sur lequel j’ai un stand. Il faisait frisquet dès 6 h du matin mais c’est très vite monté.

L’ambiance y est toujours des plus agréables, c’est là que j’ai grandi et ça fait du bien à chaque fois.

Le marché fini, le temps de tout remballer, de discuter avec les amis, de trouver de quoi manger, de partir faire mes livraisons, l’heure tourne vite.

Cependant je devais attendre 14 h car en effet mon vélo était en révision au Sport 2000 depuis plusieurs jours. Le mécano à l’atelier y est super et très sympa !!! Il s’y connait en vélo et en sport !!

J’étais content de retrouver mon cher vélo, même si je n’avais pas la possibilité de pédaler avant ce samedi, il m’avait manqué !!

Presque 3 ans qu’il n’avait plus été passé en révision, il valait mieux le faire là^^ Guidoline toute neuve (l’ancienne avait 4 ans et datait de la fameuse chute dans la descente du col du Glandon en 2013), la chaine est neuve (presque 3 ans et quelques bons milliers de kilomètres au compteur), la cassette aussi (elle était d’origine, donc 7 ans d’âge !!), les freins également (ils commençaient à se faire vieux et à ne plus trop freiner^^).

A noter également que mon cher compteur que j’avais payé avec mes économies d’étudiant en 2012, le Sigma Rox 8.0 a malheureusement fini ses 5 années de loyaux services, sous les roues d’une voiture peu délicate. Et voilà comment 150 euros se font volatiliser en quelques secondes… J’ai racheté un autre compteur, ce sont des frais imprévus mais malheureusement, le support n’étant pas encore monté sur le vélo, je n’ai pas pu l’utiliser sur cette sortie, ma montre étant en panne aussi (oui plus rien ne marche^^) j’étais un peu en aveugle (oui car la batterie de mon téléphone s’est retrouvée à plat…).

Quel plaisir de pédaler de nouveau. En plus il faisait super chaud et c’est en manches courtes que je suis parti 🙂

Bien évidemment, direction le col d’Aspin (1490m) car ça fait 1 mois que je n’y suis plus allé et il me manque terriblement lui aussi (c’est terrible la drogue).

J’étais tenté de faire une boucle Hourquette d’Ancizan-col d’Aspin pour grimper ces 2 cols par les versants que j’aime mais après 3 semaines je n’étais pas sûr des jambes…

Alors que je pédalais en direction de Sainte Marie de Campan, ce n’était pas la super forme… J’hésitais beaucoup sur le parcours. A Sainte Marie, j’ai attaqué le début de l’ascension jusqu’à Payolle, les jambes tournaient pas trop mal mais c’était un peu lourd quand même.

Le soleil est au beau fixe !

C’est parti pour l’ascension !!

Payolle.

Finalement à Payolle, j’ai préféré aller vers le col d’Aspin et aviser en haut. J’ai opté pour mouliner. La vue était superbe sur le Pic du Midi et je la savourais, ça faisait 4 semaines et il s’en est malheureusement passé des choses depuis…

Au fur et à mesure de l’ascension sur ces derniers kilomètres à 8 % de moyenne, les jambes allaient plutôt de mieux en mieux et je me suis fait plaisir par un beau sprint sur les dernières centaines de mètres.

Que c’était bon d’être au sommet avec cette température !!! En haut j’ai tapé la conversation avec 2 autres cyclistes habitués des routes du secteur. C’était sympa.

Le sommet du col est en vue !!

Au sommet !! Impossible de m’en lasser !!

Vue côté vallée d’Aure.

Le Pic du Midi depuis le sommet. Sublime !

J’ai ensuite longuement admiré le paysage. Un vent frais soufflait en haut et j’ai mis mon k-way. Pour la suite du parcours, je cogitais, je suis finalement arrivé en haut du col d’Aspin assez frais. Les gros braquets font encore un peu tirer les cuisses mais en mode moulin à café la cadence de pédalage est bonne. Mais si j’enchainais avec la Hourquette d’Ancizan (1564m), nul doute que ça aurait tiré dans les jambes et là je n’avais absolument pas envie de me faire mal à la tronche, pas de motivation, comme quoi ça arrive.

Je précise qu’en fin d’après midi j’avais le col des Palomières à grimper pour aller déposer mon vélo chez une amie (plus de précisions à venir très bientôt !!).

J’ai donc attaqué la descente par le même versant, vers Payolle. J’y suis allé tranquillou et en passant Payolle, j’ai décidé d’en profiter pour aller grimper le Sarrat de Gaye (1231m). La montée n’est pas très longue ni très raide avec un petit passage à 8 % en maxi. Et c’est presque déçu que je me suis rendu compte qu’au fil des kilomètres les jambes allaient de mieux en mieux… Je mitraillais de photos, l’ambiance était sympa sur ce petit col, ça contrastait avec la circulation vers Payolle.

Payolle et le Pic du Midi.

Dans la montée du Sarrat de Gaye, ambiance agréable.

J’ai passé le sommet et basculé dans la descente sur Sainte Marie de Campan. Descente étroite et sinueuse, idéale pour roder les freins et s’acclimater. Ils sont tellement bien réglés que dès que je bouge les manettes, ça freine sec, mais d’ici quelques sorties et une fois le rodage fini, je me ferai super plaisir dans les descente, je le sens.

A Sainte Marie de Campan j’ai continué la descente de la vallée vers Campan puis Bagnères. C’est passé assez vite. Une fois à Bagnères, j’ai attaqué le col des Palomières (810m). 4,5 km à 6 % avec la partie centrale allant jusqu’à 10%. En 3e montée ce sera un bon test pour voir où en est la forme avec les changements de rythme. En théorie je n’ai pas besoin d’aller jusqu’en haut pour arriver à ma destination finale (je dois prendre une bifurcation à la moitié de l’ascension) mais autant aller jusqu’en haut.

Et là, je me suis dit que j’aurais vraiment dû aller à la Hourquette d’Ancizan !!! Les jambes tournaient super bien, le 39×25 allait très bien et ça grimpait. Un vrai plaisir, tout en relances. Au moins ça rassure de voir que je suis mieux en fin de sortie.

J’ai déboulé au sprint au sommet. Un régal d’admirer ce sublime paysage sur les Baronnies et sur la plaine !!

Dans la montée du col des Palomières. Le Pic du Midi veille.

Au sommet, vue sur les Baronnies…

…et la plaine. Sublime !

Et pour la descente, même pas besoin de mettre le k-way, il fait encore très doux. J’ai fait le début de la descente, pris la bifurcation en question, pédalé quelques kilomètres sur la crête et voilà le vélo en de bonnes mains.

Une sortie où au final j’aurais pu en rester sur le parcours que je voulais faire au départ, mais qui fait quand même du bien au moral et aux jambes.

65 km et 1800 m de D+.

Sur la crête.

Meuh?

(3 commentaires)

  1. TEYSSIER

    Bonjour le montagnard!!
    Je vois que tu vas un peu mieux et j’en suis bien content!!
    De plus le vélo à fait une belle cure de jouvence et il te le rend bien!!content aussi de voir ces belles photos qui te font et nous font du bien!!
    Je te contacterais par sms pour te demander des renseignements pour ma semaine de montagne en juillet!!
    Mais je serais présent sur le Tourmalet en juin pour mon bizutage,si tu as des infos pour le 4 juin n’hésite pas à me tenir au courant!!
    je t’envoie mes amitiés sportives de la belle ville de Bordeaux!!
    Au plaisir de se voir!!
    Amitiés à ta famille!!!

    1. Idris

      Salut Dominique 😉

      Merci pour ton message 🙂
      Pas de soucis n’hésite pas à me contacter 😉

      Pour le moment rien de nouveau pour la Montée du Géant du 4 juin. J’ai v cette semaine le directeur du Carré Py’ Hôtel (ancien Centre Laurent Fignon) qui ‘ma dit que ce n’était pas sûr que le départ soit donné depuis l’hôtel en raison d’un mariage qui y aura lieu, confirmation bientôt 😉

      A bientôt 😉

  2. TEYSSIER

    Merci Idris!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>