«

»

Jan 20

18 janvier 2015 (3e sortie) : col de Lingous et col de la Croix Blanche

Après la douceur du début du mois de janvier, le temps se dégrade de plus en plus et il devient un peu plus difficile de trouver le moment pour aller pédaler.

Pour ce dimanche 18 janvier, le temps n’est pas véritablement engageant. Les nuages sont très menaçant mais d’après la météo ça devrait tenir. Il ne fait pas archi froid non plus, j’ai décidé d’aller pédaler.

Etant donné que la veille il a neigé assez bas en altitude, je ne comptais pas du tout aller en haute montagne. J’avais dans le viseur d’aller faire une boucle dans la vallée de Castelloubon dans le Lavedan. Il s’agit de cette zone située entre la vallée de l’Adour (allant à Bagnères de Bigorre) et la vallée des Gaves (allant à Lourdes). Cet endroit présente un relief assez similaire à celui des Baronnies (à l’Est de Bagnères de Bigorre), c’est à dire une succession de côtes assez raides sur des routes étroites et forestières pour beaucoup, dans un endroit encaissé et très sauvage dans lequel se situe un dédale de petites routes perdues.

Il s’agit d’une zone dans laquelle je ne suis plus allé depuis plusieurs années. J’y avais fait une sortie en allant au col de la Croix Blanche. Par ailleurs quand j’étais petit et que nous habitions dans le coin, j’y pédalais quelques fois.

J’avais envie d’y aller car les montées ne vont pas excessivement haut en altitude (bien que je verrai que j’arriverai à 1000m d’altitude quand même). Par ailleurs la situation de l’endroit fait que l’on alterne les beaux points de vues, tantôt sur la plaine au nord, tantôt sur les montagnes et notamment le Montaigu dont on est tout près au sud.

 

Bref, un endroit idéal pour pédaler en hiver sans aller trop haut, avec des montées et des beaux points de vue. Ça faisait plusieurs hivers que je souhaitais y aller, voilà l’occasion.

 

Je connais un petit peu l’endroit et j’ai pris mes précautions en décidant de ne pas prendre le vélo de route car les routes sont en très mauvais état et pour certaines défoncées et couvertes de gravillons. J’ai donc opté pour la randonneuse, le Ridgeback. Je connais les villages qui sont dans ce coin là mais par contre pour ce qui est des montées je n’en ai plus vraiment de souvenirs, ce sera la redécouverte !

J’avais repéré le parcours sur ma carte routière et noté que j’avais quelques côtes assez raides, soit j’avais les jambes pour faire une boucle là dedans et si jamais je n’avais pas les jambes, une fois arrivé au col de Lingous, tout près de la vallée des Gaves, je descendrai par ce côté pour rentrer par la plaine en passant par Lourdes, ça ferait un détour mais en évitant le dénivelé du retour.

 

Je me suis levé assez tard et après plusieurs hésitations j’ai décidé de partir. Il était pratiquement 11h du matin… 7°C, ciel très menaçant, vent frais, je me demande encore comment j’ai fait pour être motivé pour aller pédaler. En plus partir à cette heure-ci, c’était faire une croix sur le déjeuner.

 

C’est parti, pas très beau mais ça tient :

Neuilh--col-de-Lingous--Germs-sur-l-oussouet-001--1-

 

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (6)

 

Fidèles au poste :

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (11)

 

Il n’y avait pas grand monde sur les routes. Les 7°C étaient supportables, ouf, c’est déjà un point positif. Je me suis arrêté pour caresser les ânes au point de vue habituel sur les Pyrénées puis j’ai continué ma route en remontant la vallée en direction de Bagnères. Le vent soufflait de face et j’étais un peu scotché.

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (15)

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (17)

 

Un peu avant Bagnères, j’ai bifurqué plein Est pour rejoindre Trébons, où j’ai habité pendant 3 ans pendant les années de collège, pour rejoindre les premières montées. Premier objectif, grimper à l’hôpital du Montaigu pour rejoindre Neuilh.

Un hôpital dans ce coin perdu et dans une montée pareille, ça peut faire sourire, mais en fait il s’agit d’une maison de convalescence et le moins qu’on puisse dire c’est que les gens qui y sont, ils ont quand même une vue splendide sur le Montaigu^^

Pour y accéder, c’est une montée de 2 km à 8,5%. C’est la première vraie montée de la sortie. Ça passe bien pour les jambes. Selon les virages, je pouvais profiter de la vue sur le Montaigu. Bien sympa.

 

Belle vue sur le Montaigu depuis la montée (le Pic du Midi est à gauche) :

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (21)

 

Avec un léger zoom :

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (23)

 

Une fois l’hôpital passé ça devient un peu plus plat et on aborde la succession de collines et de villages. Après une première intersection je prends une petite route qui se remet à grimper jusqu’à Neuilh. De là, je continue pour rejoindre une petite route en balcon qui m’amène à Ossun Ez Angles d’où la vue sur la plaine est sympa.

 

Vue sur la plaine :

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (44)

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (45)

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (54)

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (57)

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (61)

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (63)

 

Je continue d’avancer et de monter progressivement aux alentours de 700m d’altitude. Les premières neiges sur le bord de la route sont à cette altitude. La route est en courbe et permet de changer d’orientation de telle sorte qu’on débouche plein sud avec une vue sublime sur le Montaigu que l’on voit sous un autre angle. La luminosité particulière et la blancheur de la neige donne encore plus d’éclat et de beauté menaçante (si si) au moment.

 

Plein sud avec le Montaigu devant :

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (67)

 

Avec le zoom, magifique :

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (71)

 

On voit l’antenne de l’observatoire du Pic du Midi qui dépasse à gauche :

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (77)

 

Encore une montée aux alentours de 10% avec un pic à 14% avant d’arriver sur une autre colline. Les jambes commencent à être dans le rythme. A partir de là on attaque une descente de 3 bons kilomètres assez raide, étroite et vertigineuse par endroit avec de sacrés ravins qui donnent une impression d’altitude. Une descente qui aboutit au col de Lingous à 575m d’altitude.

 

Au col de Lingous :

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (82)

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (83)

 

A cet endroit j’ai la possibilité de rejoindre Lourdes assez facilement et rapidement. Je continue d’avancer sur un petit faux plat descendant et je passe à proximité de Cheust où j’avais noté que c’était un beau village. Et je décide d’y aller. A partir de là, ça va se corser sérieusement. La traversée du village se fait sur des pentes à 13% sur plusieurs centaines de mètres. La route me plait quand même, je décide de continuer vers Ourdis, ce coup-ci c’est 1,5 km à 13% avec un pic à 16%. Pour celle là j’ai passé le petit plateau, car ça commençait à devenir un poil difficile sur le 2e^^.

Léger replat à Ourdis avant que ça ne reprenne à 12% pour arriver à Cotdoussan que j’ai traversé sur des pentes à 7%. Le coin était assez sympa, très encaissé, mais j’aimais bien.

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (85)

 

ça va piquer dans les jambes, ça va grimper à 14% sur pas mal de temps (sachant que je suis déjà sur du 9% au moment où je prends la photo) :

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (87)

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (89)

 

Alors que je me demandais où j’allais déboucher car sur ma carte j’avais vu qu’il n’y avait plus de route marquée après ce village, je suis arrivé à la sortie du village où une route forestière partait en grimpant avec un petit panneau indiquant le village de Germs sur l’Oussouet.

Ce village, j’y suis déjà passé par le passé, il se trouve au sommet d’une colline assez haute dans la zone. Une fois en haut il n’y a plus qu’à se laisser descendre sur le col de la Croix Blanche pour ensuite rejoindre Neuilh puis quelques kilomètres plus loin, la vallée de l’Adour. En gros voilà la route qui me permettrait de faire la boucle. Seul petit soucis je ne savais pas à quelle altitude est Germs sur l’Oussouet. Mais je me suis dit que ça ne devait pas dépasser de beaucoup les 800m. Et me voilà parti sur cette route forestière même pas indiquée sur ma carte.

Direct on passe à 13% avec de nombreux passages à 14 et 15%. La route est étroite. Seul point positif d’être paumé tout seul dans cet endroit c’est qu’il n’y a pas de voiture, je peux donc choisir mes trajectoires sans le moindre soucis.

 

Après quelques mètres, Cotdoussan parait déjà bien bas derrière moi :

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (95)

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (101)

 

La vue est assez sympa sur les collines autour de moi. La route continue de grimper et les centaines de mètres deviennent des kilomètres et cette pente qui ne faiblit pas et qui ne repasse pas en dessous des 12% quand elle n’est pas à 13… La neige se fait de plus en plus épaisse sur les bords. Je commence à douter de l’altitude du village.

A un moment il y a un léger replat. Je m’arrête pour regarder ma carte. Aucune route n’est indiquée mais ça ne me semble pas super loin. Je repars et bim direct sur du 14% avant de bouffer un lacet à l’arraché où mon compteur affiche 17% sur plusieurs dizaines de mètres !! En contrebas les villages que j’ai traversés sont minuscules quant à la route devant moi, elle donne l’impression d’être en haute montagne avec cette neige. Depuis pas mal de temps j’apprécie quand la pente « redescend » à 12% ça paraît bien moins dur^^ Je prends toujours de l’altitude et je commençais à me dire que moi qui ne voulais pas aller trop haut, j’étais servi finalement. Et après encore plusieurs minutes, surprise, la pente passe à 10% ! Que ça fait du bien. Et en plus je croise un couple qui se balade à pied ! Si c’est pas génial ça !^^  Je leur demande si je suis bien sur la route de Germs sur l’Oussouet et il me le confirme. Ils sont partis à pied du village il y a 35min, je n’en ai plus pour longtemps en vélo ! Ouf !

 

17% :

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (103)

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (105)

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (106)

 

Moi qui ne voulais pas aller rop haut^^ :

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (108)

 

Je viens de tout en bas :

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (110)

 

Heureusement de temps en temps il y a une vue sympa malgré le ciel toujours menaçant :

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (115)

 

La pente est progressivement moins raide jusqu’à être à 8%. Par contre l’état de la sorte de route empire et je me retrouve dans de la gadoue mélangée à de la neige. Ça patine et ça glisse… Petit regard sur ma gauche avec vue sur la plaine pour se motiver et ça passe.

 

ça va patiner :

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (117)

 

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (119)

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (121)

 

Passage d’une barrière canadienne à 1000m d’altitude et je retrouve une route goudronnée, ça y est la montée est faite et je reconnais de nouveau le coin. Petite descente pour rejoindre ce fichu village à 900m. De nouveau une montée à 9% sur quelques centaines de mètres pour accéder sur la crête et avoir un superbe panorama à 180°. De gauche à droite, je pouvais voir Lourdes, l’aéroport, Tarbes et les Baronnies (Bagnères étant masqué par une colline).

 

Enfin la route goudronnée, ouf fin de la montée :

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (123)

 

Germs sur l’Oussouet que j’ai traversé (je suis arrivé d’en face) :

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (125)

 

ça remonte :

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (129)

 

Sur la crête, vue imprenable :

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (133)

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (141)

 

Lourdes :

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (143)

 

L’aéroport :

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (136)

 

Tarbes :

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (142)

 

Magnifique !

J’ai enchainé avec la descente assez raide pour rejoindre le col de la Croix Blanche à 840m. Là j’ai croisé 2 cyclo, les premiers que j’ai vu de la sortie ! J’ai un peu profité de la vue sur le Montaigu et j’ai repris la descente raide en direction de Neuilh où j’ai retrouvé la route qui ramène à l’hôpital du Montaigu pour continuer la descente.

 

Au col de la Croix Blanche, vue sur le Montaigu :

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (150)

 

Le col :

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (151)

 

La croix :

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (154)

 

Une fois là, je commençais à penser au repas que je mangerai en rentrant (il ne faut pas perdre de vue les choses importantes quand même!!^^). C’est là que je me suis rendu compte que je n’avais rien mangé ni bu de toute la sortie. Les deux petites tartines de miel en guise de petit déj furent efficaces je crois^^

Une fois que j’ai rejoint Trébons puis Ordizan, j’ai repris la route habituelle dans la vallée de l’Adour pour rentrer.

J’étais plutôt content de cette sortie. J’ai pu bouffer à plusieurs reprises et sur des bonnes distances des pourcentages élevés et notamment cette montée sur Germs avec ses 17%, elle m’a paru longue mais je savais bien que j’arriverai en haut un jour ou l’autre^^. J’ai pu profiter des points de vue que je m’étais notés, je n’ai pas eu de pluie et les 7°C tout le long de la sortie ont été supportables.

 

Moi qui avais prévu une petite sortie de 2h, je suis rentré plus tard que prévu mais même pas de fringale ni de sensation de soif.

 

Au final 63 km et 1000m de D+. Le mauvais temps peut arriver maintenant, je ne serai pas trop en manque de vélo.

Après une sortie en vélo de route puis une autre en VTT ce mois-ci, celle-ci avec le Ridgeback est dans la continuité^^

 

Dans la vallée au retour :

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (157)

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (159)

 

Petit regard en arrière :

 

Neuilh, col de Lingous, Germs sur l'oussouet 001 (163)

(2 commentaires)

1 ping

  1. jpgrim

    Idris,
    J’avais déjà observé que d’autres que toi avaient déménagé d’ overblog.
    Je prendrai un peu plus de temps pour te donner mon appréciation sur ta nouvelle présentation,
    mais.je me suis empressé de noter l’adresse de ton nouveau blog et de la corriger sur le lien que j’avais mis dans mon blog.
    Bonne route et bonne rédaction.

    1. Idris

      Salut Jean Paul, 😀

      Merci pour ton message. Hé oui overblog commençait à être plus embêtant qu’autre chose je trouvais. ça a commencé partir de 2011 / 2012 à peu près. Je ne suis pas fâché d’avoir changé 🙂

      A la prochaine 🙂

  1. Les plus belles photos de 2015 » velomontagne

    […] 18 janvier 2015 : col de Lingous (575m) et col de la Croix Blanche (830m) […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>