21 juillet 2019 (36e sortie) : col du Tourmalet avec les amis (final 2 fois)

Pour ce dimanche 21 juillet, ce sera une sortie tout simplement géniale. Pour le menu pour moi ça restera « dans le jardin » avec le col du Tourmalet (2115 m).

Mais avec les amis c’est encore mieux et encore plus avec des vrais guerriers.

C’est l’ami Denis qui fait venir ses potes du groupe Facebook des Fadas de la Pédale. Je connais déjà Murielle et Jean Noël des Landes que j’ai croisé et vus plusieurs fois (sur les pentes du Tourmalet), il y a Vanessa de la Loire Atlantique avec un super mental, que j’avais déjà vu sur Bagnères lors de sa première venue pyrénéenne chez Denis, il y a aussi Tatiana des Yvelines que je connaissais virtuellement et qui a un mental de fou elle aussi et un sourire génial et il y a Fabrice des Landes.

Tout le monde arrive dès le vendredi. En sortant du travail vendredi soir, je suis allé à Bagnères passer la soirée chez Denis. Un super moment.

Vendredi soir à Bagnères, entre 2 grosses journées de travail pour moi, mais un très bon moment.

Malheureusement pour moi, je travaille de 7 h à 20 h le samedi, du coup je n’ai pas pu aller à la Hourquette d’Ancizan qu’ils sont allés monter avec plaisir.

Mais le menu du dimanche c’était bel et bien le col du Tourmalet. Un défi pour chacun (pour moi c’est aussi toujours un défi quoiqu’il arrive) en fonction de ses capacités et surtout de son histoire.

Tatiana est en pleine lutte contre la maladie et se dépasse toujours plus sur le vélo et dans le sport (elle fait du triathlon). Une très grande leçon !

Rendez vous est donné à Bagnères pour 8 h dimanche matin.

Il fait très nuageux avec un peu de bruine par moment, mais en montagne on devrait être au soleil.

Je monte chez Denis, tout le monde est en plein préparatif pour partir.

Au départ de Bagnères, tout le monde a le sourire !

Nous partons tous les 7. Direction le fond de la vallée. Le seul gros point noir sera la circulation très dense de véhicules et de camping-car qui descendent du Tourmalet car c’est la veille qu’il y a eu l’arrivée de l’étape du Tour de France au sommet du Tourmalet (la plus belle étape pour les français avec une victoire de Pinot devant Alapahilippe qui a conforté son maillot jaune).

Au fil de la remontée de la vallée jusqu’à Sainte Marie de Campan, nous discutons et petit à petit ça s’étire. Nous nous attendons tous à Sainte Marie de Campan.

Petite séance photo et nous nous élançons pour l’ascension du col du Tourmalet ! L’objectif est simple, que tout le monde se fasse plaisir et qu’on se retrouve là haut.

Toute la brochette à Sainte Marie de Campan devant la statue en hommage à Eugène Christophe.

Je pars devant avec Fabrice, nous discutons tous les deux. Petit à petit je suis parti devant.

Les kilomètres défilaient vraiment vite à mon goût. Pourtant, même si j’avais battu mon record quelques jours avant, je ne me sentais pas en super forme pour ce coup-ci… A l’approche de La Mongie, c’était le moment où on sortait du brouillard, je me suis arrêté pour prendre quelques photos et j’ai attendu le retour de Fabrice, puis c’est reparti avec le final au soleil.

Photos à la sortie du brouillard à environ 5 km du sommet.
C’est beau !

Il y a beaucoup de monde, des véhicules mais aussi des cyclistes, on sent la grande effervescence au lendemain de l’arrivée du Tour de France.

J’ai essayé de me tester sur les derniers kilomètres, mais je n’étais pas en grande forme et les jambes étaient un peu lourdes.

Je suis arrivé au sommet en 1h23 (sans compter les pauses photos).

J’attends Fabrice qui arrive quelques minutes après. Puis quelques minutes plus tard encore c’est Denis qui arrive. Encore un peu plus tard c’est Jean Noël, puis ensuite Murielle.

Nous décidons d’aller boire un verre à l’auberge en attendant Tatiana et Vanessa. Nous passons un super bon moment à discuter et à partager nos impressions.

Au sommet, au soleil !
Vue sur le versant Barèges
On voit encore beaucoup de campings cars garés
Vue sur La Mongie sur la courbe finale en attendant Denis
Enormément de monde…
….
Denis dans les derniers mètres.
Pour l’instant on est que 3 en haut.
A présent on est 5 au sommet.

Nous recevons un message de Tatiana et Vanessa qui sont à La Mongie et font une pause.

Denis doit redescendre chez lui pour l’après midi, je décide de descendre aussi pour accompagner Tatiana et Vanessa sur le final. Je les retrouve dans La Mongie à 4 km du sommet. Je vais les accompagner car elles méritent des encouragements et du soutien pour ce défi !

Vue sur La Mongie au dernier virage en redescendant retrouver Tatiana et Vanessa à La Mongie.

Nous grimpons tous les 3, le soleil brille et petit à petit les mètres défilent et nous nous rapprochons du sommet. Tatiana fait preuve d’un mental énormissime. Je prends des photos, j’essaye de les encourager, de parler du paysage.

Je fais le photographe des guerrières. Vanessa !
Tatiana ! Et les deux avec le sourire !
Dans le dernier virage raide à 500 m

Et nous arrivons au sommet, un super moment à cet instant. Nous retrouvons les autres qui nous attendaient avec grand plaisir. Séance photos au sommet.

La brochette au sommet ! (il manque Denis qui est redescendu et qu’on retrouvera en fin d’aprem en bas)

Nous discutons beaucoup puis nous nous préparons pour la descente.

Nous trainons un peu avec Tatiana au dernier virage (premier virage de la descente). Un super moment.

On attaque la descente.
Vue sur La Mongie au dernier virage.
On immortalise notre rencontre avec Tatiana ! L’âne et la tortue (comme elle se dit) 😀
En mode description du paysage mais elle préfère les photos 😀
Il s’agit de mon 94 eme col du Tourmalet et je m’en souviendrai !

Nous avons repris la descente. Tatiana est plus prudente tandis que j’ai fait une bonne descente. J’ai dépassé quelques camping cars, puis je suis revenu sur Vanessa un peu plus bas et nous avons continué ensemble jusqu’à Sainte Marie de Campan en restant sagement derrière des campings-cars.

A Sainte Marie de Campan je me suis arrêté pour attendre Tatiana et finir jusqu’à Bagnères ensuite chez Denis.

Le temps de boire une bonne bière.

Ce fut des supers moments et une super journée.

Mes vacances commencent dans semaine, j’espère que les jambes et les sensations reviendront, même si ce n’est pas catastrophique.

68 km et 1900 m de D+.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.