«

»

Avr 25

22 avril 2017 (11e sortie) : Hourquette d’Ancizan et col d’Aspin

La semaine est quasi estivale sur les Pyrénées !! C’est un vrai régal pour le travail en vélo.

Pour ce samedi 22 avril, c’est comme un peu tous les samedis. Direction le marché de Bagnères le matin dès 6 h. Toujours une ambiance sympa. Tellement sympa qu’à force de rencontrer du monde et de discuter l’heure tourne sacrément vite^^

Avec cette météo superbe j’avais bien sûr prévu d’aller pédaler l’après midi, mais ce n’est que vers 14h30 que j’ai enfin pu quitter le marché de Bagnères^^

Le temps de manger un peu et j’ai enfourché le vélo. Que c’était bon cette chaleur et de pouvoir pédaler en manches courtes.

J’avais beaucoup d’hésitations pour le programme que je voulais faire, j’étais tiraillé entre l’envie d’aller voir si le col du Tourmalet était praticable (la saison de ski s’est finie le 17 avril) au risque de me retrouver à finir dans la neige et même de ne pas pouvoir accéder au sommet, ou alors d’aller plutôt enfin grimper la Hourquette d’Ancizan (1564m) cette année et de faire la boucle par le col d’Aspin (1490m). Mais autre soucis c’est que l’heure était bien avancée, la fatigue bien présente et en fin d’après midi je devais aller récupérer mon vélo de route (qui a passé quelques jours en de bonnes mains !!).

J’ai donc opté pour d’abord aller à la Hourquette d’Ancizan finalement.

Et me voilà donc sur le Grandsaigne (vélo très pratique en dépannage, merci Veloblan !! ) en train de remonter la vallée.

Campan puis Sainte Marie de Campan arrivent vite. Pas les grandes jambes, mais je sens quand même qu’en pédalant en souplesse ça pourra le faire.

C’est parti pour la partie commune avec le col d’Aspin sur 7 km jusqu’à Payolle histoire de se mettre en jambes. Il n’y a pas trop de circulation et beaucoup plus de cyclistes, c’est fort agréable. On sent la belle saison très proche !! 🙂

A Payolle direction la Hourquette d’Ancizan, ça fait longtemps que j’ai envie d’y aller cette année mais à chaque fois le temps a manqué pour faire l’enchainement avec le col d’Aspin. Ce coup-ci c’est bon !!

C’est parti pour le début de l’ascension de la Hourquette d’Ancizan !!

Ciel bleu !!

Payolle !!

On traverse le plateau en direction de la Hourquette !!

Le Pic du Midi veille.

La pente va se recabrer.

Dès le début la pente se cabre sur du 9 % et je sens que je ne trainerai pas longtemps le 42 dents et je préfère mouliner. Ce n’est pas encore la forme optimale mais je prends bien plaisir à grimper là haut, le paysage est toujours aussi sublime et grandiose, je ne sens pas la pente et les jambes tournent bien, un régal. Les passages à 9, 10 et 12% se succèdent sans aucun soucis. Au moment d’attaquer le kilomètre de descente à 4 km du sommet, on bascule dans un autre décor tout aussi sublime, la même sensation à chaque fois !! 🙂

Juste sublime !!!!

Je me suis arrêté prendre quelques photos. Les ânes ne sont pas encore là mais ça ne saurait tarder, ils me manquent eux aussi !!

What else?

Le final a été génial et j’ai été surpris de passer aussi bien les passages à 10 % du dernier kilomètre.

Petit sprint pour terminer en arrivant au sommet.

21e fois que je grimpe la Hourquette et j’adore toujours autant !! Au sommet j’ai pris pas mal de photos et discuté avec plusieurs personnes. C’était sympa notamment un monsieur de plus de 70 ans qui me racontait ses anecdotes cyclistes datant d’il y a plus de 30 ans.

Dans les 2 derniers kilomètres.

Le sommet est en vue.

Au sommet de la Hourquette d’Ancizan, la première de l’année et la 21e au total !!

Vue sur la vallée d’Aure.

Et comme pour le matin à Bagnères, à force de discuter, l’heure tourne et c’est pas loin de 30 minutes que j’ai passées là haut…

Plus le temps de faire la boucle en descendant sur Ancizan, rejoindre Arreau et grimper le col d’Aspin par ce versant…

Et la journée commence à peser sur la motivation…

J’opte donc pour redescendre sur Payolle et grimper les 5 km à 8 % restant jusqu’au col d’Aspin.

Je me suis bien fait plaisir dans la descente, pas de voiture pour ralentir devant. Dommage que je n’aie pas de compteur sur ce vélo, je n’ai pas pu voir la vitesse atteinte.

Dans la descente.

De retour à Payolle, direction le col d’Aspin. Le rythme est là, ça donne le moral pour la suite. Je peux continuer à mitrailler de photos et au final les kilomètres défilent vite. 2 voitures m’ont dépassé en me faisant de grands signes de la main mais je n’ai pas reconnu les occupants^^

Direction le col d’Aspin maintenant !

Payolle sous le regard du Pic du Midi.

Le sommet est en vue.

De nouveau en mode sprint pour finir les dernières centaines de mètres. Le sommet du col d’Aspin, que c’est bon !! C’est déjà le 10e de l’année !!! Faudra que je fasse gaffe à ne pas trop l’user^^

J’ai pris quelques photos en haut mais j’ai rapidement repris le vélo pour redescendre. C’est que j’ai encore mon vélo à aller chercher !!

Au sommet !! Pour la….85e fois…gloups…

Vue sur le versant Arreau.

Vue côté Pic du Midi. Superbe.

Et c’est parti pour la descente. Un peu de vent de face en redescendant entre Sainte Marie de Campan et Campan mais ça va encore (rien comparé à ce que je prendrai le lendemain^^).

Voilà un bon après midi de vélo, même si je n’ai pas fait la boucle prévue à l’origine. Je n’ai monté qu’une fois le col d’Aspin par le versant Arreau cette année…

Pour cette sortie ça fait 70 km et 1800m de D+. Pas une sortie gigantesque mais une sortie qui fait du bien à la tête !!

Et c’est avec pas mal d’émotions que j’ai récupéré mon vélo le soir !!

(2 commentaires)

  1. TEYSSIER

    Tout est magnifique!!!!Quelle chance tu as!!!lol

    1. Idris

      Merci à toi Dominique 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>