«

»

Sep 13

7 septembre 2016 (28e sortie) : Hourquette d’Ancizan et col d’Aspin

Pas le temps pour les grandes sorties en vélo, l’agenda est plein 7 jours sur 7 et c’est tant mieux !!

Du coup il faut faire de l’optimisation de temps^^

Pour ce mercredi 7 septembre, je devais me rendre sur Bagnères pour mon entreprise. J’avais un premier évènement jusqu’à 14h30. Puis ensuite, je devais de nouveau être à Bagnères pour faire une conférence sur les vertus des légumes à partir de 18 h.

Du coup, devant rester sur Bagnères, j’ai décidé de prendre le vélo avec moi pour occuper les quelques heures gelées dans l’après midi. Le temps de manger, de me changer, j’ai enfourché le vélo à 15 h passées. Cela me laissait un peu moins de 3h de temps pour pédaler.

Evidemment, depuis Bagnères c’est la vallée de Campan qui sera au programme. J’ai hésité entre Tourmalet, Aspin et Hourquette d’Ancizan. Mon choix s’est finalement porté sur la Hourquette d’Ancizan (1564m). ça fait 4 mois que je n’y suis pas monté et ça sera bien agréable pour revenir frais car il faut ensuite tenir la soirée à partir de 18 h.

J’ai donc commencé à remonter la vallée. Et là, de suite j’ai senti qu’il y avait un truc qui clochait. Les jambes ne tournaient pas, le coup de pédale était d’une lourdeur… La sortie au col du Tourmalet quelques jours auparavant n’avait déjà pas été bonne pour les jambes, mais là c’était encore pire et je l’ai senti direct en commençant à pédaler. Les premières côtes arrivent vite en partant de Bagnères. J’étais déçu car après la coupure suite à la tendinite de début juillet, j’espérais voir la forme remonter…

Le soleil cognait fort, car j’ai oublié de préciser que c’était une journée caniculaire, partir à 15 h sous ce cagnard n’est pas super top et je sentais que les mauvaises jambes étaient peut être dues à un coup de chaud. Il faisait plus de 40°C au soleil.

La remontée de la vallée s’est faite bien laborieusement et je me posais vraiment des questions si c’était raisonnable. Mais la motivation l’emporte facilement.

C'est parti pour 3 h de vélo, sous un soleil de plomb ! Le Pic du Midi veille.

C’est parti pour 3 h de vélo, sous un soleil de plomb ! Le Pic du Midi veille.

Le Montaigu sur son trône.

Le Montaigu sur son trône.

A Sainte Marie de Campan, j’ai attaqué l’ascension vers Payolle. Il faisait vraiment chaud et j’attendais avec impatience de passer Payolle pour me retrouver sous les arbres en direction de la Hourquette. Heureusement, malgré les mauvaises jambes, le temps passait vite sur le vélo, c’est que je profitais de ce moment de relâche bien que la tête était toujours un peu dans le travail.

Sainte Marie de Campan, c'est parti pour l'ascension !

Sainte Marie de Campan, c’est parti pour l’ascension !

hourquette-et-aspin-7-septembre-2016-010hourquette-et-aspin-7-septembre-2016-012

A Payolle, vue sur le Pic du Midi, majestueux.

A Payolle, vue sur le Pic du Midi, majestueux.

Sur le plateau de Payolle à 1100 m d'altitude.

Sur le plateau de Payolle à 1100 m d’altitude.

C'est parti pour la suite de l'ascension. 8,6 km restant.

C’est parti pour la suite de l’ascension. 8,6 km restant.

Mais la Hourquette d’Ancizan a ce petit côté particulier qui te fait changer de dimension lorsque tu débouches au milieu des grandes estives. Et là c’est comme à chaque fois : juste sublime de pédaler dans un tel décor !! A chaque fois que je suis sur cette route, ce sont de nombreux souvenirs d’enfance qui reviennent.

Et là en plus, pour agrémenter encore plus le tableau, les jambes semblaient aller de mieux en mieux au fil de l’ascension et des pourcentages !! Ouf !! C’était donc sûrement un coup de chaud au démarrage.

A 5 km du sommet j’ai rencontré les chers ânes. Je me suis arrêté quelques instants pour les caresser, je me sentais comme chez moi^^

Les grandes estives de la Hourquette, ce décor magnifique !! Les souvenirs d'enfance planent dans le secteur.

Les grandes estives de la Hourquette, ce décor magnifique !! Les souvenirs d’enfance planent dans le secteur.

Des bonnes vieilles connaissances !

Des bonnes vieilles connaissances !

hourquette-et-aspin-7-septembre-2016-026hourquette-et-aspin-7-septembre-2016-030

J’ai ensuite continué mon ascension, passé le kilomètre de descente qui nous fait basculer dans un décor plus sauvage et j’ai attaqué les 3 derniers kilomètres d’ascension. Sur le plateau à 2 km, il y avait une multitude de vaches, ânes et chevaux, c’était superbe !

Les jambes allaient toujours de mieux en mieux. Si bien que la pente avait beau être à plus de 9% sur le final, je ne les sentais pas du tout.

hourquette-et-aspin-7-septembre-2016-033hourquette-et-aspin-7-septembre-2016-035hourquette-et-aspin-7-septembre-2016-036hourquette-et-aspin-7-septembre-2016-037hourquette-et-aspin-7-septembre-2016-038

Avec le zoom.

Avec le zoom.

hourquette-et-aspin-7-septembre-2016-042

Le sommet est en vue à environ 2 kilomètres du sommet.

Le sommet est en vue à environ 2 kilomètres du sommet.

hourquette-et-aspin-7-septembre-2016-046

Une multitude d'animaux !! Sublime !!

Une multitude d’animaux !! Sublime !!

Avec le zoom.

Avec le zoom.

J’étais content d’arriver au sommet. La vue était superbe sur les montagnes, pas un seul nuage, avec le Pic du Midi qui faisait un joli clin d’oeil. Il y a un mois tout juste que je suis monté là haut en VTT.

J’ai passé quelques minutes à admirer le paysage et notamment le versant Arreau du col d’Aspin. Puis j’ai décidé de redescendre sur Payolle. L’heure tournait mais j’avais encore de la marge.

Au sommet de la Hourquette d'Ancizan. Le Pic du Midi est en arrière plan.

Au sommet de la Hourquette d’Ancizan. Le Pic du Midi est en arrière plan.

hourquette-et-aspin-7-septembre-2016-054

Vue sur le côté vallée d'Aure avec une partie de l'ascension du col d'Aspin versant Arreau.

Vue sur le côté vallée d’Aure avec une partie de l’ascension du col d’Aspin versant Arreau.

Le sommet de la Hourquette.

Le sommet de la Hourquette.

En repassant le plateau après 2 km de descente, je me suis arrêté pour caresser les ânes. Un ânon est directement venu se gratter sur mes guidons pendant de longues minutes. Un cycliste bien sympa qui montait m’a pris en photo.

J’ai dû passer une bonne dizaine de minutes avec cet âne avant de reprendre ma descente.

Salut mon petit !!

Salut mon petit !!

Séance de grattage pendant de longues minutes.

Séance de grattage pendant de longues minutes.

hourquette-et-aspin-7-septembre-2016-064hourquette-et-aspin-7-septembre-2016-065

 

hourquette-et-aspin-7-septembre-2016-066hourquette-et-aspin-7-septembre-2016-069hourquette-et-aspin-7-septembre-2016-074

Dans le kilomètre de remontée, les jambes tournaient bien dorénavant et du coup je me suis dit que j’avais tout juste le temps de grimper les 5 km à 8 % jusqu’au col d’Aspin (1490m) avant de rentrer.

hourquette-et-aspin-7-septembre-2016-076

A Payolle j’ai donc pris la route du col d’Aspin. Impensable avec les sensations du début de la sortie. Même si ce n’était pas la grande forme, les jambes étaient bien meilleures et j’emmenais le 39×25 sans soucis.

C'est parti pour les 5 kilomètres restants vers le col d'Aspin !

C’est parti pour les 5 kilomètres restants vers le col d’Aspin !

Payolle dominée par le Pic du Midi.

Payolle dominée par le Pic du Midi.

hourquette-et-aspin-7-septembre-2016-082hourquette-et-aspin-7-septembre-2016-084hourquette-et-aspin-7-septembre-2016-086hourquette-et-aspin-7-septembre-2016-088hourquette-et-aspin-7-septembre-2016-089

Ces 5 kilomètres sont vites passés. Au sommet c’était la grande foule. Pas ce que je préfère. J’ai quand même un peu profité du paysage.

Le Pic du Midi était superbe tout comme la vue sur la vallée d’Aure. Il faisait 35°C en haut, un régal !

Je ne me suis pas attardé car il fallait absolument que je revienne sur Bagnères pour pouvoir être prêt pour faire ma conférence à 18h…

Au sommet, avec un paysage superbe !

Au sommet, avec un paysage superbe !

Je ne me lasserai jamais de cette vue !

Je ne me lasserai jamais de cette vue !

Vue sur le versant Arreau.

Vue sur le versant Arreau.

Le Pic d'Aneto est très pâle, plein centre tout au fond.

Le Pic d’Aneto est très pâle, plein centre tout au fond.

hourquette-et-aspin-7-septembre-2016-102hourquette-et-aspin-7-septembre-2016-103

Il y a du monde au sommet^^

Il y a du monde au sommet^^

J’ai fait la descente à bloc du coup car ça allait se jouer à la minute près. Je ne ressentais pas de fatigue et c’était tant mieux. Je me suis juste arrêté à Payolle pour remplir mes bidons et ma bouteille d’eau que j’avais terminés.

hourquette-et-aspin-7-septembre-2016-107hourquette-et-aspin-7-septembre-2016-109

Le Montaigu veille toujours.

Le Montaigu veille toujours.

En arrivant à Bagnères j’avais juste 10 minutes pour m’asperger d’eau, me débarbouiller et me changer. Je suis arrivé à 18 h pile poil, la classe^^ Le tout a duré 2 h de temps et en suivant j’ai fait de la fabrication jusqu’à 22h30 avant de pouvoir me poser un peu.

Pour ce qui est de la sortie ça m’a fait 75 km pour 1750m de D+. Une sortie bien agréable sur deux ascensions que j’adore et au final bien content d’avoir fait les deux, car ce n’était pas gagné en partant. Il a fait très chaud et j’ai bu 5 bidons d’eau en 75 km… C’est la première fois que ça m’arrive, il y a eu des sorties où mes 2 bidons me suffisaient largement pour plus de 150 km…

C’est un peu dommage de ne pas avoir plus de temps pour pédaler et se déconnecter complètement du travail mais ça fait du bien quand même.

(4 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. james

    C’est « Ta Famille » qui sera contente si elle te lit 😉

    1. Idris

      Ahahahahahaha 😀 😀 😀

  2. Domi

    Magnifique, ça fait rêver, belles photos
    Cependant je te dirai qu’actuellement je tente de recenser à vélo des cols non répertoriés dans le massif du Morvan, modeste mais beau, et j’ai consacré plusieurs articles à ces vrais cols géographiques qui n’en portent pas le nom
    Voici l’un de ces articles les autres étant faciles à retrouver dans les pages récentes de mon blog
    amitiés cyclistes
    http://monpetitjournaldicietdailleurs.over-blog.com/2016/09/le-col-de-la-gravetiere-un-passage-dans-le-beau-massif-d-uchon.html

    1. Idris

      Hey salut 😉

      Sympa tes sorties sur les cols non répertoriés 😉 ça permet de découvrir des routes calmes 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>