«

»

Août 14

7 et 8 août 2016 (23e sortie) : col du Tourmalet et Pic du Midi

Voilà une grande sortie qui va assurément rester parmi mes plus belles !! Beaucoup de photos au final !!

Au menu : le Pic du Midi de Bigorre (2877m), mais pas tout à fait comme d’habitude !!

L’an passé, je l’avais grimpé en VTT en fin d’après midi, et j’avais adoré les couleurs du soir, malheureusement le travail le lendemain m’avait fait rentrer le soir même et j’avais gardé un petit regret de ne pas être resté en montagne le soir (que ce soit au Tourmalet ou au Pic).

Début juillet, j’ai croisé Romu en revenant des Palomières et il m’a remis cette idée au goût du jour. Et c’est ainsi que je me suis mis dans le viseur, la nuit au Pic du Midi à la belle étoile et admirer le coucher et le lever du soleil sur les Pyrénées à 2877m d’altitude !!

Bien évidemment, il s’agit d’une sortie particulière. Il faut bien choisir la fenêtre météo et c’était le plus galère pour moi car pour mes disponibilités je n’en ai pas énormément avec mon entreprise. Je me l’était programmé pour fin juillet à 2 reprises mais malheureusement, à chaque fois la météo n’était pas optimale…

Mais c’est un mal pour un bien car ça permet de faire monter l’attente, l’excitation et le bonheur de se préparer à une telle sortie. On ne peut que mieux l’apprécier une fois qu’on y est, chose que l’on ne ressent pas et qu’on ne peut pas apprécier en la préparant en seulement quelques jours.

Grosse sortie d’autant plus, que pour tout cycliste qui se respecte et tout amoureux de la montagne, il faut aussi respecter la montagne. Utiliser la voiture à tout bout de champ juste pour aller en haut ou pédaler dans la montée, très peu pour moi. Le vélo étant un moyen de locomotion écologique, je pense que la passion du vélo en montagne doit le rester elle aussi. Se dire amoureux de la montagne et être prêt à augmenter considérablement son empreinte carbone en faisant parfois des centaines de kilomètres pour certains, à tout bout de champ et surtout de manière impulsive, pour aller là haut, c’est très incohérent et triste. Le pire étant les voitures suiveuses… A bon entendeur, vu la quantité que j’ai vu ces derniers temps que ce soit pour le vélo ou les randos…

C’est la raison pour laquelle j’utilise le train quand je dois faire des approches longues que ce soit pour aller jusque dans les Alpes ou en Provence. Ou sinon j’utilise mes jambes, c’est pour ça que je ne vais pas aussi souvent et facilement dans les coins où je n’ai jamais roulé mais qu’importe car au final depuis 7 ans que j’ai commencé à faire du vélo, les fois où j’ai pris spécialement la voiture pour faire une sortie en vélo sont au nombre de 3 sur plusieurs centaines de sorties en vélo. Et pourtant j’ai pu pédaler dans beaucoup d’endroits, comme quoi on peut se débrouiller sans !!

L’apparté étant terminé.

Pour le Pic du Midi, bien entendu, départ de Barbazan en VTT. J’ai préparé mon sac avec toutes les affaires qu’il me faudrait, le duvet, les jambières, écharpe, manchettes, de quoi boire et manger, le matos de réparation. J’ai tout mis dans un sac de rando. Au final, ça va me faire 14 kg sur le dos…

J’ai décidé de faire ça à cheval entre le dimanche 7 et le lundi 8 août. La veille, étant rentré de ma journée à 2 h du matin et ayant du travail à avancer le dimanche matin, j’ai décidé de partir dimanche vers 15h30. Le soleil brille sur les Pyrénées. Pas un seul nuage à l’horizon. Me voilà parti pour une belle aventure en totale autonomie.

Au programme, un gros morceau, parcourir la plaine vers Bagnères, remonter toute la vallée de Campan jusqu’à Sainte Marie de Campan, grimper ni plus ni moins que le col du Tourmalet, avant d’enchainer avec la piste menant au Pic du Midi, d’abord par le col de Sencours (2378m) puis ensuite après 3 km à près de 14% dans la caillasse, au col des Laquets (2637m). Le final étant tellement escarpé et impossible à passer sur le vélo, j’ai pour habitude de laisser mon vélo un peu au dessus des Laquets à 2700m pour finir à pied vers le Pic du Midi (2877m).

L’avantage de partir en plein soleil dans l’aprem c’est que niveau circulation sur les routes c’est un peu plus calme. Ça n’empêche pas les andouilles qui ne s’écartent pas, mais il y en a moins.

Je gardais toujours l’inconnue concernant la tendinite à mon genou gauche. 4 jours auparavant quand j’étais à Superbagnères, j’avais pu pédaler mais j’avais eu bien mal en marchant les 2 jours suivants.

Alors que je pédalais en direction de Bagnères, le sac a très vite commencé à peser lourd sur les épaules… Je sentais déjà que ça aller être dur dans l’ascension. Surtout que déjà, 4 jours auparavant j’avais bien vu que je n’étais pas en forme.

Le point positif au fil de mon avancée c’est que pour le genou ça semble tenir. J’ai passé Bagnères, puis remonté la vallée vers Campan et Sainte Marie de Campan. J’étais déjà bien entamé au pied du col du Tourmalet. Mais j’avais l’avantage de ne pas avoir d’horaire à respecter^^ En tout cas là, il me restait plus de 2000m de D+ à prendre en 24 km.

C'est parti pour la sortie, pas un seul nuage à l'horizon !!

C’est parti pour la sortie, pas un seul nuage à l’horizon !! Le Pic du Midi à gauche, le Montaigu à droite.

Objectif : arriver tout en haut !

Objectif : arriver tout en haut !

Le Montaigu, majestueux.

Le Montaigu, majestueux.

Pic du Midi 7 et 8 août 2016 017

A Sainte Marie de Campan, au pied du col du Tourmalet, pensées pour Eugène Christophe.

A Sainte Marie de Campan, au pied du col du Tourmalet, pensées pour Eugène Christophe.

C'est parti !

C’est parti !

Après une pâte de fruit, j’ai attaqué la montée du col du Tourmalet. Les 14 kg sur les épaules commençaient vraiment à faire mal. La montée s’annonçait difficile et j’ai essayé de prendre un rythme pour éviter de me mettre dans le rouge. Mais je savais que tôt ou tard ça serait difficile.

Une fois Gripp passé, quand la pente s’est dressée à 9% pour les 12,5 km restants jusqu’au Tourmalet, ça a été vraiment galère. Je prenais kilomètre après kilomètre mentalement. Je n’avançais pas vite, mais chaque kilomètre parcouru me rapprochait du sommet. Et pour le coup, connaitre l’ascension par coeur c’est un bon avantage. A 7 km du sommet, j’ai opté pour faire une pause devant la stèle où Eugène Christophe a cassé sa fourche en 1913. J’ai mis mon sac par terre pour soulager mon dos. Ouf que ça a fait du bien !

Petite pause à 7 km du sommet pour soulager le dos.

Petite pause à 7 km du sommet pour soulager le dos.

Le temps de voir des écureuils, puis après 2 minutes de pause, c’est reparti. Il faisait bien chaud en plein soleil, mais il n’y a pas à dire, ça fait du bien après avoir tant attendu la chaleur. Le décor était superbe, pas un seul nuage à l’horizon et l’ambiance de fin d’après midi devenait agréable.

Vue sur Artigues et une partie du début de l'ascension.

Vue sur Artigues et une partie du début de l’ascension.

Pic du Midi 7 et 8 août 2016 029Pic du Midi 7 et 8 août 2016 030

Paysage superbe !

Paysage superbe !

Pic du Midi 7 et 8 août 2016 034

La Mongie.

La Mongie.

Pic du Midi 7 et 8 août 2016 041

Le final fut dur mais j’ai hissé mon sac de 14 kg au sommet du col du Tourmalet. Pas mécontent du tout.

C’est la 34e fois que je grimpe le col du Tourmalet et impossible de s’en lasser !!

Je me suis octroyé une pause coca à l’auberge avant de continuer mon chemin. J’ai pu voir le col du Tourmalet se vider petit à petit. C’est qu’il était presque 19 h. Plusieurs voitures d’un groupe d’astronomie (je le saurai plus tard) ont pris la piste menant au col de Sencours. J’étais bien content de ne pas être devant eux.

Au col du Tourmalet ! 34e fois que j'y passe, toujours le même plaisir !

Au col du Tourmalet ! 34e fois que j’y passe, toujours le même plaisir !

Vue côté Luz Saint Sauveur.

Vue côté Luz Saint Sauveur.

La piste vers le Pic du Midi c'est par là.

La piste vers le Pic du Midi c’est par là.

Après plusieurs minutes de pause, j’ai réenfourché le VTT et me suis élancé sur la piste. C’est la 3e fois que je m’y engage. Il y a environ 3,5 km jusqu’au col de Sencours (2378m) sur une piste praticable sans trop de soucis à 8 %, puis ensuite 3,5 km jusqu’au col des Laquets (2637m) à presque 14% de moyenne sur une piste pleine de caillasse et beaucoup moins facilement praticable avec des passages bien raides.

L’an passé j’avais pu grimper jusqu’à 2700m sur le vélo (le final jusqu’au sommet à 2877m étant uniquement accessible à pied), mais là avec le sac de 14 kg pas sûr que ça passe.

L’avantage d’y être en fin de journée complètement c’est qu’il y a beaucoup moins de randonneurs sur la piste et je n’ai pas besoin de slalomer entre eux. J’ai dû en croiser seulement une poignée sur tout le trajet.

Le paysage est toujours aussi beau !! La vue sur la route du col du Tourmalet versant Luz Saint Sauveur en contrebas avant de passer une courbe et de se retrouver avec le lac d’Oncet en contrebas et la vue sur l’observatoire du Pic juste au dessus. Toujours aussi sublime. J’ai finalement pu arriver assez facilement au col de Sencours. Il y avait les voitures que j’avais vues s’engager sur la piste qui y étaient garées sauf une qui a continué tant bien que mal jusqu’aux Laquets (un 4×4) mais qui a crevé son réservoir sur un caillou…

Au col de Sencours (2378m), il reste encore 500m de D+ à prendre. Les couleurs du soleil déclinant était sublime.

Direction le Pic, vue sur la route du Tourmalet.

Direction le Pic, vue sur la route du Tourmalet.

Pic du Midi 7 et 8 août 2016 052

Première partie de la piste, assez bien praticable, vers le col de Sencours.

Première partie de la piste, assez bien praticable, vers le col de Sencours.

Le Pic du Midi se dévoile !

Le Pic du Midi se dévoile !

Pic du Midi 7 et 8 août 2016 056

Le lac d'Oncet.

Le lac d’Oncet.

Pic du Midi 7 et 8 août 2016 060

Le col de Sencours avec les ruines de l'ancien refuge.

Le col de Sencours avec les ruines de l’ancien refuge.

Pic du Midi 7 et 8 août 2016 065Pic du Midi 7 et 8 août 2016 069

J’ai attaqué la partie suivante difficile en direction des Laquets. C’est vite devenu pénible et dur. Et dans la caillasse avec le sac sur le dos, ça devenait compliqué de manier le VTT et de relancer. J’ai opté pour alterner entre le poussage et le pédalage. Cela me permettait en plus de faire des photos fréquemment.

Au fur et à mesure que je prenais de l’altitude, je passais plus haut que bon nombre de sommets alentours et le paysage se dévoilait au fur et à mesure avec le Vignemale (3298m), plus haut sommet des Pyrénées françaises, le Mont Perdu (3355m), le Cirque de Gavarnie, la Brèche de Roland (2807m), le Marboré (3248m), le Pic d’Ardiden (2988m) et bien d’autres, jusqu’à l’Aneto (3409m) point culminant des Pyrénées que j’avais vu de près quelques jours auparavant. Et avec l’évolution de la luminosité c’était un pur régal d’être dans cette partie là de la montée.

En direction des Laquets, l'ambiance fin d'après midi se fait sentir.

En direction des Laquets, l’ambiance fin d’après midi se fait sentir.

Pic du Midi 7 et 8 août 2016 075Pic du Midi 7 et 8 août 2016 077Pic du Midi 7 et 8 août 2016 079

Vue sur le col de Sencours et le lac d'Oncet.

Vue sur le col de Sencours et le lac d’Oncet.

Pic du Midi 7 et 8 août 2016 082

ça grimpe, ça grimpe ! L’hôtellerie des Laquets est visible un peu plus haut.

Le Pic, si proche, si loin...

Le Pic, si proche, si loin, mais si beau !

Pic du Midi 7 et 8 août 2016 085Pic du Midi 7 et 8 août 2016 086Pic du Midi 7 et 8 août 2016 094Pic du Midi 7 et 8 août 2016 096Pic du Midi 7 et 8 août 2016 098

Paysage sublime et je ne suis pas encore en haut !!

Paysage sublime et je ne suis pas encore en haut !!

Pic du Midi 7 et 8 août 2016 103Pic du Midi 7 et 8 août 2016 105

L'hôtellerie des Laquets !

L’hôtellerie des Laquets !

Au col des Laquets à 2637m d'altitude !!

Au col des Laquets à 2637m d’altitude !!

Au col des Laquets, je commençais à en voir le bout de la montée, j’ai continué un peu au dessus à peu près vers 2700m pour laisser mon vélo contre la manche à air qui est placée là. La place commence à devenir habituelle pour le vélo qui a droit à un panorama 5 étoiles pour patienter. J’y ai mis l’antivol, surtout pour éviter qu’une grosse rafale de vent ne fasse basculer le vélo…dans le ravin^^

J’ai ensuite fait le final à pied sur le chemin escarpé jusqu’en haut tout en profitant au maximum du paysage.

Ce paysage et ces couleurs, on pourrait y passer des heures à le regarder !

Ce paysage et ces couleurs, on pourrait y passer des heures à le regarder !

Le vélo est prêt pour passer la nuit à 2700m d'altitude...

Le vélo est prêt pour passer la nuit à 2700m d’altitude…

...avec un panorama 5 étoiles !!

…avec un panorama 5 étoiles !!

En panoramique.

En panoramique.

Vue sur le sommet depuis l'endroit où j'ai laissé le vélo.

Vue sur le sommet depuis l’endroit où j’ai laissé le vélo.

C'est parti pour le final vers le Pic dans des couleurs de fin de journée !!

C’est parti pour le final vers le Pic dans des couleurs de fin de journée !!

Pic du Midi 7 et 8 août 2016 125

On aperçoit le col des Laquets et l’endroit où j’ai laissé le vélo juste au dessus. Tout petit dans l’immensité de la montagne.

Avec le zoom.

Avec le zoom.

Pic du Midi 7 et 8 août 2016 127

Soleil couchant sur la mer de nuages côté Béarn.

Soleil couchant sur la mer de nuages côté Béarn.

Pic du Midi 7 et 8 août 2016 133Pic du Midi 7 et 8 août 2016 134

Impossible de s'en lasser.

Impossible de s’en lasser.

Bientôt le sommet.

Bientôt le sommet.

Continuer à grimper dans ce décor à cette altitude, c'est grisant !!

Continuer à grimper dans ce décor à cette altitude, c’est grisant !!

Pic du Midi 7 et 8 août 2016 147Pic du Midi 7 et 8 août 2016 148

Couleurs magnifiques !

Couleurs magnifiques !

Pic du Midi 7 et 8 août 2016 151Pic du Midi 7 et 8 août 2016 153

 Pas fâché d’arriver à l’observatoire à 2877m pour pouvoir enfin poser mon sac !!

Les couleurs changeaient vite et j’ai pu admirer le coucher du soleil sur une mer de nuages sur la plaine à l’ouest tandis qu’au sud et à l’est, les sommets changeaient de couleur.

C’était absolument sublime. Et quand tu aperçois le village d’où tu viens depuis la plaine tout en bas par tes propres moyens, c’est juste énorme !!

Au sommet !!! A 2877m d'altitude !!

Au sommet !!! A 2877m d’altitude !!

Couleurs de soleil couchant sur les sommets pyrénéens.

Couleurs de soleil couchant sur les sommets pyrénéens.

Sans commentaire.

Pic du Midi 7 et 8 août 2016 161Pic du Midi 7 et 8 août 2016 165Pic du Midi 7 et 8 août 2016 167Pic du Midi 7 et 8 août 2016 176Pic du Midi 7 et 8 août 2016 178Pic du Midi 7 et 8 août 2016 180Pic du Midi 7 et 8 août 2016 184Pic du Midi 7 et 8 août 2016 191Pic du Midi 7 et 8 août 2016 197Pic du Midi 7 et 8 août 2016 199Pic du Midi 7 et 8 août 2016 204Pic du Midi 7 et 8 août 2016 205Pic du Midi 7 et 8 août 2016 209Pic du Midi 7 et 8 août 2016 213

Couleurs superbes !!

Couleurs superbes !! Bientôt l’heure d’aller dormir !

En haut, un fort vent de nord soufflait et la température baissait très vite tout comme la luminosité. J’ai rapidement mis ma veste thermique car je commençais à claquer des dents.

Après avoir admiré les dernières lueurs du soleil, j’ai cherché un endroit un peu abrité du vent, le long d’une façade, pour y dormir. Pas facile à trouver car ça soufflait fort.

J’ai mangé le pique nique que je m’étais pris dans le sac, puis j’ai mis mes jambières, j’ai déballé mon duvet. Il faisait bien plus chaud dans le duvet. Et j’ai pu admirer les étoiles à 2877m d’altitude. Un moment merveilleux. Parmi les astres les plus visibles : Vénus, Mars, Jupiter, Saturne, mais aussi la Voie Lactée si reconnaissable, certaines constellations et étoiles, et bien sûr des étoiles filantes qui étaient légion !! (c’est la période de la Nuit des Etoiles). Un super moment, tout seul là haut sous ce plafond de rêve en totale autonomie depuis le départ.

Bien sûr, ce n’est pas le grand confort, lorsque les rafales de vent soufflaient fort, il faisait bien frais, le sac comme oreiller c’est pas le plus confortable, mais au moins je pouvais m’installer comme je voulais^^ La température est tout de même descendu à seulement 6°C, mais je ne l’ai pas trop ressentie.

Après une courte nuit entrecoupée, je me suis levé vers 5 h du matin. Pas de vent là où j’étais. J’ai replié mes affaires et tout mis dans mon sac. Le ciel étoilé était toujours là. Je suis allé me mettre côté Est pour être aux premières loges du lever du soleil. Il y avait du vent au bord de la plateforme et je claquais des dents. Il faisait toujours 6°C.

J’avais la veste thermique, les jambières et l’écharpe. Alors que les premières lueurs du soleil apparaissaient à l’Est, je voyais monter depuis la piste, les membres du groupe d’astronomie, monter à la frontale. Ils sont arrivés vers 6 h en haut. Très sympas. La lueur du soleil a continué à se faire de plus en plus lumineuse jusqu’à ce que le disque solaire soit visible !! Ce n’était pas plus mal vu comment je claquais des dents^^

Premières lueurs du lever du soleil sur la plaine. Il ne fait pas chaud.

Premières lueurs du lever du soleil sur la plaine. Il ne fait pas chaud.

Pic du Midi 7 et 8 août 2016 235Pic du Midi 7 et 8 août 2016 238

Le disque solaire apparait !! Le col d'Aspin en bas en milieu de plan, va s'illuminer.

Le disque solaire apparait !! Le col d’Aspin en bas en milieu de plan, va s’illuminer.

Pic du Midi 7 et 8 août 2016 248

C’était superbe de voir la plaine se faire illuminer petit à petit par les rayons du soleil, tout comme les sommets derrière. Et pour accompagner le tout, 2 vautours sont arrivés et ont longtemps plané juste au dessus de nous devant le soleil levant.

Très vite le groupe d’astronomie sont repartis, ils sont passé moins d’1 heure au sommet.

Le soleil devenant éblouissant plein est, je suis allé côté sud, admirer le lever du jour sur les sommets à perte de vue. C’est sublime, tout seul là-haut et voir ça.

Je n’ai pas arrêté de mitrailler de photos dans tous les sens. J’ai longuement admiré tout le paysage en faisant des aller-retours sur la plate forme ou à la table d’orientation.

Un vautour qui plane devant le lever du soleil, magnifique !

Un vautour qui plane devant le lever du soleil, magnifique !

Les sommets s'illuminent et notamment le Pic d'Aneto.

Les sommets s’illuminent et notamment le Pic d’Aneto.

Pic du Midi 7 et 8 août 2016 255

Le col de Sencours et le lac d'Oncet aux lueurs du matin.

Le col de Sencours et le lac d’Oncet aux lueurs du matin.

Pic du Midi 7 et 8 août 2016 257Pic du Midi 7 et 8 août 2016 259

Les 2 vautours.

Les 2 vautours.

Absolument sublime !

Absolument sublime !

Pic du Midi 7 et 8 août 2016 265Pic du Midi 7 et 8 août 2016 266Pic du Midi 7 et 8 août 2016 267

Zoom sur le Mont Perdu, le cylindre du Marboré juste à droite et encore plus à droite, le cirque de Gavarnie avec la Brèche de Roland.

Zoom sur le Mont Perdu, le cylindre du Marboré juste à droite et encore plus à droite, le cirque de Gavarnie avec la Brèche de Roland.

Encore plus de zoom.

Encore plus de zoom. Le Mont Perdu à gauche.

Zoom sur le massif du Vignemale (la pointe qui dépasse au centre)

Zoom sur le massif du Vignemale (la pointe qui dépasse au centre)

Pic du Midi 7 et 8 août 2016 279

Panorama 5 étoiles !

Panorama 5 étoiles !

Petites photos spéciales pub pour ma petite entreprise. Tant qu'à avoir monté la bouteille avec moi^^

Petites photos spéciales pub pour ma petite entreprise. Tant qu’à avoir monté la bouteille avec moi^^

Pic du Midi 7 et 8 août 2016 308Pic du Midi 7 et 8 août 2016 312Pic du Midi 7 et 8 août 2016 313

L'ombre du Pic.

L’ombre du Pic.

Le lac d'Oncet avec le col de Sencours 500m plus bas.

Le lac d’Oncet avec le col de Sencours 500m plus bas.

Pic du Midi 7 et 8 août 2016 324Pic du Midi 7 et 8 août 2016 325Pic du Midi 7 et 8 août 2016 328

Zoom sur le col d'Aspin.

Zoom sur le col d’Aspin. Payolle juste en bas avec le lac bien visible.

Pic du Midi 7 et 8 août 2016 336Pic du Midi 7 et 8 août 2016 337

Impossible de se décider à partir !

Impossible de se décider à partir !

Pic du Midi 7 et 8 août 2016 344Pic du Midi 7 et 8 août 2016 346Pic du Midi 7 et 8 août 2016 349Pic du Midi 7 et 8 août 2016 353

J’ai passé pas loin d’1h30 tout seul avant de voir arriver les premiers randonneurs. 2 dames très sympas qui m’ont proposé du thé, ça m’a bien réchauffé.

Après de longues heures que je n’ai pas vues passer, je commençais à avoir faim et il fallait que je songe à rentrer car le soir j’avais du boulot qui m’attendait. C’est vers 11 h passées après avoir passé près de 15 h au sommet que j’ai commencé à repartir.

C’était le bon moment car les téléphériques commençaient à amener du monde sur l’autre plateforme du dessous et les randonneurs étaient maintenant nombreux sur la piste. Depuis le sommet je voyais leur avancée et ils approchaient du sommet. Je suis donc parti avant qu’il n’y ait trop de monde en haut.

J’ai dis au revoir aux 2 dames très sympas, puis j’ai commencé la descente pour descendre tout en bas dans la plaine.

C'est parti pour le début de la descente après 15h passées au sommet.

C’est parti pour le début de la descente après 15h passées au sommet.

Pic du Midi 7 et 8 août 2016 357

Le soleil est bien haut dans le ciel.

Le soleil est bien haut dans le ciel.

J’apercevais mon vélo qui m’attendait en contrebas. A un moment, j’ai vu 2 randonneurs s’approcher de mon vélo et le prendre en photo sous tous les angles avec le paysage derrière. Ben dis donc^^

Tout au long de la partie escarpée pour rejoindre mon vélo, j’ai continué de mitrailler de photos.

J’ai rejoint mon vélo qui a passé une sage nuit à la belle étoile à 2700m d’altitude. Il en a de la chance !!

Il commençait à faire bien doux, j’ai opté pour faire la descente en manches courtes. J’ai mis ma caméra sur le casque, bien rangé mon sac pour qu’il ne fasse pas trop mal sur le dos et j’ai enfourché mon VTT.

Le Montaigu parait bien bas d'ici.

Le Montaigu parait bien bas d’ici.

Pic du Midi 7 et 8 août 2016 364Pic du Midi 7 et 8 août 2016 365Pic du Midi 7 et 8 août 2016 376

Vue sur le sommet à l'endroit où m'a attendu le vélo.

Vue sur le sommet à l’endroit où m’a attendu le vélo.

Bien dormi mon cher vélo?

Bien dormi mon cher vélo?

C’est parti pour la descente. Le paysage est sublime, pédaler dans ce décor ça reste toujours des grands moments. Juste après être passé devant l’hôtellerie des Laquets, je me suis arrêté pour prendre des photos du paysage et un randonneur m’a proposé de me prendre en photo avec le panorama derrière.

Pic du Midi 7 et 8 août 2016 386Pic du Midi 7 et 8 août 2016 387Pic du Midi 7 et 8 août 2016 389Pic du Midi 7 et 8 août 2016 390

Photo souvenir !

Photo souvenir !

Pic du Midi 7 et 8 août 2016 393Pic du Midi 7 et 8 août 2016 395Pic du Midi 7 et 8 août 2016 396

Puis j’ai continué ma descente, une belle descente VTT dans la caillasse, les ornières. Il fallait par contre bien slalomer entre les randonneurs car si certains s’écartaient, d’autres ne s’en donnaient pas la peine…

Je suis arrivé assez rapidement au col de Sencours, puis ensuite au col du Tourmalet. Là, d’un seul coup, retour dans la cohue du col. Des cyclistes partout, des voitures partout, des gens qui promènent leur chien, qui prennent des photos, ça klaxonne… Bref, je ne me suis pas trop attardé et j’ai continué ma descente.

Col de Sencours.

Col de Sencours.

Pic du Midi 7 et 8 août 2016 399Pic du Midi 7 et 8 août 2016 402Pic du Midi 7 et 8 août 2016 407Pic du Midi 7 et 8 août 2016 413

Toujours stable mais impressionnant...

Toujours stable mais impressionnant…

Vue sur la route du Tourmalet. Bientôt le sommet du col.

Vue sur la route du Tourmalet en bas et la piste qui descend sur le col en haut.

Pic du Midi 7 et 8 août 2016 420

Le col du Tourmalet en vue !

Le col du Tourmalet en vue !

Beaucoup de monde, je ne vais pas m'y attarder...

Beaucoup de monde, je ne vais pas m’y attarder…

La Mongie.

La Mongie.

Pic du Midi 7 et 8 août 2016 4264

Quitte à être là avec le VTT, j’ai décidé de faire le détour vers le col des Iris (2031m) qui se trouve à moins de 2 km de la route du Tourmalet mais sur un chemin de caillasse. J’ai passé un premier endroit avec une petite cabane et des vaches qui étaient au bord d’un étang. Puis j’ai continué et après quelques bons pourcentages sur quelques mètres pour se réchauffer les jambes, je suis arrivé sur les estives plates après être passé sous le téléphérique qui monte au Pic. A priori j’étais au niveau du col des Iris mais une vache menaçante aux côtés de son veau qui venait de naitre, n’inspirait pas confiance et j’ai préféré ne pas continuer pour vérifier si j’étais bien là, ce serait bête de se faire embrocher par une vache^^

Pic du Midi 7 et 8 août 2016 430Pic du Midi 7 et 8 août 2016 431

Dans la montée du col des Iris.

Dans la montée du col des Iris.

Pic du Midi 7 et 8 août 2016 438

ça s'aplanit mais je n'irai pas plus loin, la vache est menaçante.

ça s’aplanit mais je n’irai pas plus loin, la vache est menaçante (elle est juste à droite du cadre de la photo).

La ligne du téléphérique.

La ligne du téléphérique.

La Mongie en contrebas.

La Mongie en contrebas.

Retour pour rejoindre la route du Tourmalet.

Retour pour rejoindre la route du Tourmalet.

J’ai fait demi tour pour rejoindre la route du col du Tourmalet et continuer ma descente sur Sainte Marie de Campan.

Descente à tombeau ouvert (les freins à disque sont agréables), quelques photos prisent à pleine vitesse, puis j’ai rejoint la vallée.

Descente du Tourmalet.

Descente du Tourmalet.

Pic du Midi 7 et 8 août 2016 447

Les mounaques à Campan, toute mon enfance !

Les mounaques à Campan, toute mon enfance !

Le vent soufflait de face, dommage.

Le retour est passé assez vite même si je commençais à bien ressentir la fatigue, et puis le sac pesait toujours très lourd^^

Les nuages commençaient à apparaitre sur les sommets et finalement le timing s’est révélé excellent pour moi.

Quelques nuages s'accrochent sur les sommets (ici le Montaigu), timing excellent pour cette sortie !!

Quelques nuages s’accrochent sur les sommets (ici le Montaigu), timing excellent pour cette sortie !!

Le Pic du Midi, j'arrive de là haut !!

Le Pic du Midi, j’arrive de là haut !!

Sur les derniers kilomètres ça commençait à me paraitre bien long mais quelle joie de rentrer à la fin, et de boucler cette superbe sortie.

Elle restera parmi mes plus belles sorties sans aucun doute !! Partir de la plaine tarbaise en VTT, remonter la vallée, le Tourmalet, grimper jusqu’au Pic, dormir là-haut à la belle étoile et rentrer. Génial !!

Il s’agit en plus de ma 2e sortie de reprise après celle de 4 jours auparavant, la tendinite au genou semble être derrière moi, même si j’ai ressenti une gêne sur la fin du Pic, mais pas de douleur donc ça me rassure.

112 km au final et 2800m de D+ avec un sac de 14 kg.

Et au passage, j’ai grimpé le col du Tourmalet pour la 34e fois.

Video à venir bientôt !!

Pic du Midi 7 et 8 août 2016 458Pic du Midi 7 et 8 août 2016 459Pic du Midi 7 et 8 août 2016 460

(14 commentaires)

3 pings

Passer au formulaire de commentaire

  1. Bosses21

    Salut Idris !
    Je suis sans voix… c’est superbe ! Petite overdose de photos mais quand c’est sublime… Bravo Idris pour cette sortie de « ouf », mais t’as l’habitude hein 😉 ?! Petite remarque technique : c’est dommage que tes photos panoramas ne soient pas plus grande quand on clique sur l’effet diaporama.

    1. Idris

      Salut Joris 🙂

      Merci pour ton message 😀 Des sorties comme ça, ça fait du bien 🙂
      Effectivement j’ai trop réduit les images en panoramique je crois. Je vais essayer de les changer en plus grand. 🙂

  2. Vincent

    Hello Idris

    Content de voir que ton genou va mieux. J’aime bien tes sorties de « reprise » quand même :). Tu as vraiment dû te faire plaisir avec à la fois le coucher et le lever de soleil.

    C’est quand même super marrant que tu fasses un lever de soleil juste en ce moment, je viens de mon côté de faire le lever de soleil au port d’aula ce dimanche (mais pas de vélo, c’était en mode randonnée en famille avec mes parents et mon frère, on est tous partis du col de pause à 1H du matin et on a monté le sentier de nuit sous la lune – c’était vraiment super sympa de pouvoir faire un truc comme ça en famille). Par contre du coup vu comme on a souffert du froid en quelques heures là haut, je peux très bien imaginer le froid que tu as dû avoir à 2800m pour toute la nuit…

    Je vais faire le Pic du Midi en vélo vendredi après midi (je suis sur Luchon jeudi et je vais probablement profiter du fait que j’aurai mon VTT sur moi pour faire le col de Portet le vendredi matin en passant), j’allais te proposer de m’accompagner là haut, mais vu que tu viens de le faire, tu n’es sans doute pas très motivé…

    A bientôt

    Vincent

    1. Idris

      Salut Vincent 😉

      Ouais c’était bien sympa 🙂 ça devait être sympa le port d’Aula.

      Moi j’ai pas de soucis de motivation pour aller pédaler^^ C’est surtout que le vendredi je ne peux pas du tout avec mon travail 😉

      A bientôt !

      1. Vincent

        Hello Idris

        Pfou… j’ai finalement monté le Pic du Midi vendredi dernier et c’est clairement le col le plus difficile que j’ai jamais fait (certes j’avais monté le col de Portet le matin donc j’étais déjà bien entamé, mais je ne me souviens pas avoir été autant en difficulté cette année). Jusqu’au col de Sencours ça va encore, mais comme tu l’expliques après c’est vraiment compliqué avec la pente et les énormes cailloux partout, j’ai du poser le pied par terre une dizaine de fois pour éviter de tomber. S’il avait fait 2-3km de plus, pas sûr que j’y serais arrivé. Je ne sais vraiment pas comment tu es monté avec tes 14kg sur le dos, franchement chapeau 🙂

        A bientôt

        Vincent

        1. Idris

          Salut Vincent 😉

          Merci à toi 😉 Ouais c’est de la bonne grosse montée 🙂 C’est dans la descente que ça peut être galère aussi parfois.

  3. jpgrim

    formidable aventure, tu vas au bout de tes rêves.
    Ce désir d’aller tout là haut, m’a fait penser, je ne sais pas si tes parents te l’ont racontée quant tu étais petit, à la chèvre de Monsieur Seguin d’ Alphonse Daudet. Tu remplaces le Loup par le Soleil et heureusement il ne t’a pas mangé.
    Bravo encore.

    1. Idris

      Salut JP 🙂

      Merci pour ton message qui fait plaisir 🙂
      Effectivement je connais cette histoire, c’est vrai que c’est une jolie comparaison 🙂

      J’espère que tu vas bien !! 🙂

      1. jpgrim

        oui, merci. Après ma chute à vélo et mon poignet cassé début Mai, j’ai récupéré et repris les balades.

        1. Idris

          Aie aie aie, je viens de voir ça. Heureux de lire que tu as pu reprendre le vélo. Tu dois être soulagé d’avoir pu reprendre. J’espère que tu n’as plus mal du tout 🙂
          A bientôt JP !! 🙂

  4. cestdurlevelo

    magnifique aventure ! ça va bien au-delà du vélo… la nuit à la belle étoile à une telle altitude c’est courageux, j’imagine que les températures auraient pu être bien inférieures à ce ce que tu as eu ?
    En tout cas ça fait rêver ! Pas tellement de monter le Tourmalet en VTT chargé comme une mule… mais tout le reste !!!!!! bravo 🙂

    1. Idris

      Salut Baptiste 🙂

      Merci pour ton message, ça fait plaisir 🙂
      Ouais c’était bien lourd le sac dans le Tourmalet mais ça a participé à rendre la sortie grandiose 🙂
      Pour les températures, effectivement, 2 jours plus tard il a fait -4°C au sommet. Mais à l’inverse la veille, ce n’était pas descendu sous les 10°C et il n’y avait pas du tout de vent. C’est le côté aléatoire à ces altitudes, mais au final c’était bon 😀

  5. james

    grandiose et quelle santé 😉

    1. Idris

      Merci James !! 🙂

  1. 15 août 2016 (24e sortie) : col de Tramassel (Hautacam) » velomontagne

    […] « 7 et 8 août 2016 (23e sortie) : col du Tourmalet et Pic du Midi […]

  2. 7 septembre 2016 (28e sortie) : Hourquette d’Ancizan et col d’Aspin » velomontagne

    […] J’étais content d’arriver au sommet. La vue était superbe sur les montagnes, pas un seul nuage, avec le Pic du Midi qui faisait un joli clin d’oeil. Il y a un mois tout juste que je suis monté là haut en VTT. […]

  3. Avant 2017, on en termine avec 2016 ! Les plus belles photos et les videos ! » velomontagne

    […] plus belle sortie de l’année pour moi fut celle au Pic du Midi (2877m) que j’ai grimpé en VTT avec mon énorme sac de rando (14 kg) et la nuit passée à la belle […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>