«

»

Jan 08

Avant 2017, on en termine avec 2016 ! Les plus belles photos et les videos !

Une année de plus au compteur. Ça défile vraiment très vite !!

L’heure des stats est arrivée en espérant se projeter sur 2017 aussi.

Globalement ce n’est pas une grande année de vélo…

 

2016 Km total Km en montagne Nombre de sorties en montagne Dénivelé positif Distance moyenne par sortie en montagne % de km en montagne dans le mois % km total par rapport au total annuel % cumulé du km total
janvier 441 305 3 6000 101,7 69% 9% 9%
février 198 150 2 2550 75,0 76% 4% 13%
mars 294 90 1 3200 90,0 31% 6% 20%
avril 408 185 2 4900 92,5 45% 9% 28%
mai 723 600 7 15500 85,7 83% 15% 43%
juin 472 392 4 8300 98,0 83% 10% 53%
juillet 201 150 2 2700 75,0 75% 4% 57%
août 488 397 5 9600 79,4 81% 10% 68%
septembre 502 317 3 7300 105,7 63% 11% 78%
octobre 452 340 4 6600 85,0 75% 9% 88%
novembre 212 153 2 3700 76,5 72% 4% 92%
décembre 385 300 4 6900 75,0 78% 8% 100%
Total 4776 3379 39 77250 86,6 71% 100%

 

Ce qui donne 3379 km en montagne, 1375 km de vélotaf et un magnifique 22 km pour les sorties plates^^ 4776 km au total.

Et par vélo ça fait 3139 km avec le vélo de route, 1171 km avec le Ridgeback, 311 avec le VTT, 150 avec le GrandSaigne (qui s’est refait une petite jeunesse pour plus de sécurité) et un tout petit 5 km avec le vieux VTC qui résiste encore et toujours^^ (il permet d’aller chercher le pain^^)

Par rapport aux années précédentes c’est pas énorme comme kilométrage. Surtout comparé à 2015, 7091 km dont 4815 en montagne.

Même en distance moyenne par sortie en montagne c’est pas top, j’étais à 109,4 km en 2015 et 2012, mais je reste juste au dessus des distances de 2013 et 2014.

Avec mon entreprise je n’ai plus beaucoup de temps de disponible, pas de week end, pas de vacance, je dois arriver à optimiser les choses. Mais avec seulement des demies journées de dispo, je ne peux pas aller bien loin et c’est le col d’Aspin (1490m) qui en fait les frais…

Comme l’an passé je l’ai monté beaucoup de fois, tout comme le col du Tourmalet (2115m) que je n’avais jamais autant monté dans une année.

Je n’ai fait que 2 sorties de plus de 150 km, mais en revanche je me suis quand même amusé à lier travail et vélo comme par exemple ce jour où j’avais un diner pro à Sainte Marie de Campan, juste avant lequel j’ai grimpé le col du Tourmalet en chaussures de ville (sur 42×24 au passage) avant d’être au diner tout bien habillé comme si de rien n’était. Ou encore la fabrication ou les livraisons faites en vélo en suivant des sorties de plus de 3000 et 4000m de D+. Il y a eu aussi la montée du Pont d’Espagne faite juste après que j’aie donné une conférence à Cauterets. Et puis bien sûr toutes ces sorties faites après les évènements, les marchés avec en point d’orgue la montée de Superbagnères faite en nocturne en toute fin de journée, après avoir passé la journée entière debout là haut et en convalescence suite à la tendinite que j’avais eu.

Finalement tout ça donne un goût spécial à ces sorties^^

Les plus longues sorties ont été :

  • 171 km, 3350 m de D+, 27 juin avec l’enchainement du col du Tourmalet et de Luz Ardiden.
  • 158 km, 4100 m de D+, 27 mai avec l’enchainement du col du Tourmalet par les 2 côtés puis le col d’Aspin pour se terminer les jambes. Sortie particulière, d’une part parce que passer les 4000 m de D+ ce n’est pas tout le temps, mais aussi parce que 7 ans après, je remonte pour la 2e fois le versant Luz Saint Sauveur du Tourmalet.
  • 136 km, 2250 m de D+, 26 septembre avec le col d’Aspin par les 2 côtés.

La plus belle sortie de l’année pour moi fut celle au Pic du Midi (2877m) que j’ai grimpé en VTT avec mon énorme sac de rando (14 kg) et la nuit passée à la belle étoile là haut. Le top !

C’était un grand moment.

Les meilleures sensations dans les jambes ça a été lors de la Montée du Géant du Tourmalet, une ambiance sympa et surtout des bonnes jambes, sur toute l’ascension, je ne pense pas me tromper en disant que j’ai dû dépasser plus d’une centaine de cycliste sans que personne ne revienne de derrière, ça booste la confiance ça.

Première fois aussi cette année que j’enchaine les 2 côtés du Tourmalet à la suite (avec l’Aspin en digestif), ou que je le grimpe sur 42×24, ou encore le grand plateau dans le col d’Aspin dont je parle après.

Evidemment vous avez dû vous en rendre compte, Velomontagne sans Aspin, ça n’a plus trop la même saveur 😀

Il y a donc eu 19 Aspin pour 2016. Ce qui a été sympa c’est d’avoir fait le grand chelem entre 2015 et 2016 avec l’Aspin le 21 décembre, le 25 décembre et le 1er janvier pour toutes les fêtes.

Et j’ai enchainé 2016 avec un autre Aspin à Noël et un autre le 31 décembre histoire de finir l’année comme elle avait commencé. Ce n’est pas tous les ans que ce sera possible.

En janvier j’avais également bouclé 25 ascensions du col d’Aspin en moins d’un an (entre le 13 février 2015 et le 30 janvier 2016) ce qui m’a permis de devenir « Parrain » du col d’Aspin sur le site du Challenge BIG. L’année 2015, un peu comme cette année, m’avait fait beaucoup passer par le col d’Aspin, c’était sympa à faire.

Cette année aura aussi été la première où j’aurais monté le col d’Aspin chaque mois de l’année !! De janvier à décembre et même plus en comptant les derniers mois de 2015.

D’ailleurs je me suis amusé à regarder depuis le début, sur quels mois j’ai le plus souvent grimpé le col d’Aspin. Et le hasard fait bien les choses puisqu’au final c’est assez équilibré.

Mais le mois qui m’a vu le plus de fois grimper là haut n’est pas celui qu’on pense^^

Il s’agit du mois de décembre avec 9 ascensions depuis le début, puis ensuite c’est mars, avril, juin, septembre, octobre, novembre avec 7 ascensions, puis janvier, juillet, août avec 6 ascensions, le mois de mai avec 4 ascensions et enfin février avec 2 ascensions.

Comme quoi, entre hiver et été il n’y a pas d’écart.

Tout cela fait un total de 75 ascensions (63 fois par Sainte Marie de Campan et 12 fois par Arreau) – (la 76e est déjà faite pour 2017).

J’ai aussi grimpé le col d’Aspin sur le grand plateau (50×21) pour la première fois de ma vie, chose qui n’est pas possible tout le temps.

Tout comme le Tourmalet sur 42×24 en chaussures de ville avec le GrandSaigne.

Autre moment sympa sur l’Aspin cette année, c’était le 8 juillet lors du passage du Tour de France. J’étais déjà venu voir passer la Route du Sud au sommet du col d’Aspin mais jamais pour le Tour de France. C’est chose faite avec cette arrivée à Payolle. Pour ma part j’étais sur le sommet mais j’étais bien tracassé puisque c’était le jour où j’ai eu ma grosse tendinite au genou gauche, à Payolle je n’arrivais même plus à marcher et avec le recul je ne sais pas trop comment j’ai fait pour arriver au sommet du col, pour rentrer ensuite avec les 45 km du retour et surtout pour tenir mon stand en nocturne à Tarbes jusqu’à 2h du mat en suivant, avant d’enchainer avec le marché de Bagnères dès 6h, finalement c’est peut être ça mon plus gros enchainement de l’année…

Autant je n’ai pas eu de chute cette année, autant cette tendinite c’est tout comme… Et pile en plein été, l’enchainement Portillon et Superbagnères comme reprise ça avait bien dérouillé^^

Pour ce qui est des ascensions faites cette année, il y a eu très peu de diversité mais quelques découvertes avec le col du Portillon (1293m), Superbagnères (1800m) et le Pont d’Espagne (1500m).

En nombre d’ascensions cette année ça donne :

1- col d’Aspin (19 fois) – 17 fois par Sainte Marie de Campan et 2 fois par Arreau

2- col du Tourmalet (11 fois) – 10 fois par Sainte Marie de Campan et 1 fois par Luz Saint Sauveur

3- col des Palomières (6 fois)

Puis ensuite il y a la Hourquette d’Ancizan (4 fois), Luz Ardiden (2 fois), le col de Coupe (2 fois), le Couret d’Asque (2 fois), Hautacam, Superbagnères, le col du Soulor, le col du Portillon, le Pont d’Espagne, le Sarrat de Gaye, et bien sûr le Pic du Midi avec 1 fois chacun.

En terme d’altitude :

1- Pic du Midi (2877m) – sur le vélo jusqu’à 2700m.

2- col du Tourmalet (2115m)

3- col des Iris (2031m) en VTT

Superbagnères (1800m) – Luz Ardiden (1715m)

Et puis cette année j’ai fait pas mal de sortie en duo !!

En premier, c’est avec Cyrille. Nous nous sommes rencontrés un peu par hasard en avril lorsque je faisais des ventes pour mon entreprise, nous avions déjà discuté par commentaires interposés, et c’était vraiment sympa de se voir. Des belles sorties (un peu froide quand même pour le 1er Tourmalet^^), mais une vraie amitié en dehors du vélo !! 🙂 Toujours un vrai plaisir de se voir en dehors et de belles aventures à chacune de nos sorties en vélo !! Aspin plusieurs fois, Tourmalet plusieurs fois, Hourquette d’Ancizan, Baronnies, on a limé les pneus^^

Puis ensuite avec Romuald qui habite maintenant à Campan (le plus beau village du monde). Nous nous sommes rencontrés par une connaissance en commun.

Nous avons fait une sortie sur l’Aspin et une sur le Tourmalet. Nous nous croisons régulièrement et c’est toujours un vrai plaisir.

J’ai aussi rencontré Pascal. C’était assez drôle puisque c’était un jour où j’avais gentiment grillé un feu rouge en vélo avec mon chargement de légumes sur le porte-bagage, et la seule voiture au carrefour à ce moment, c’était la voiture de police juste derrière moi^^

Nous nous voyions régulièrement ensuite sur Tarbes notamment lors du marché de Tarbes et nous avon fait une sortie ensemble à Hautacam en plein mois d’août, un vrai plaisir avec la météo estivale !!

Dès le 1er janvier avec Vincent qui était de passage pour les fêtes. Nous avions discuté via les commentaires sur le blog. On voulait remettre ça en cette période de fêtes, mais ça n’a pas pu se faire.

Lors de la Montée du Géant j’avais rencontré rapidement Matthieu au début de la descente et le hasard a fait que nous nous sommes revus de nouveau avec son frère Tim à Payolle le jour du Tour de France, nous avons fait les 5 derniers kilomètres de l’ascension ensemble et passé une bonne journée là haut, c’était très sympa ! A refaire !

Pour 2017, ça risque d’être un peu similaire, peu de journées entières de dispo pour faire des longues sorties en vélo, beaucoup de vallée de Campan probablement.

Une chose est sûre il y a très peu de chances que je puisse être disponible pour aller à l’arrivée de l’étape du Tour de France à Peyragudes le 13 juillet…

Cette année c’est donc la 3e année d’affilé sans Mont Ventoux et la 2e année d’affilé sans les Alpes.

Voici les plus belles photos de l’année, les videos sont en bas.

Vraiment superbe !

Le sommet du col enneigé est en vue.

Profil de la sortie : 115 km et 2250m de D+ avec la double ascension du col d’Aspin (1490m)

 

Salut Coco !

Je pourrai passer des heures ici.

Au sommet, les pieds dans la neige.

A l’endroit où la pente repasse à 6% à 1,7 km du sommet, pour attendre Cyrille.

Un duo de choc (non ce n’est pas Cyrille à côté, ni la parisienne d’ailleurs)

Stalactites sur les paravalanches. Vous avez dit froid?

Magnifique !

On fait le plein de photos !

Bonne soirée et bonne grimpette vieux camarade !

Vue côté Luz Saint Sauveur, magnifique !

Des compatriotes !!

C’est où la sortie?

Montée faite en chemisette.

Superbe malgré les nuages.

C’est parti pour la descente sur Luz Saint Sauveur.

Juste superbe !

Le Pic du Midi plein centre.

Marmotte plein centre.

Re marmotte plein centre.

La dernière rampe à 15 % avec un pic à 16 %.

Le sommet du col est en vue !!

Profil de la sortie du jour : 158 km et 4100m de D+ avec 2 fois le Tourmalet (2115m) et l’Aspin (1490m).

Après La Mongie.

Photo souvenir.

Photo prise dans les derniers 350 mètres à 13 %.

Le sommet est en vue.

65e fois que je grimpe le col d’Aspin !

ça grimpe, ça grimpe…

Petite photo pour mon entreprise, elle me resservira cette photo !

C’est parti pour la descente !

J’apprécie bien !

Une fois le nuage passé, la superbe vue sur les 4 derniers km, ça tourne !

Profil de la sortie du jour. 171 km et 3350m de D+ avec enchainement du col du Tourmalet (2115m) et de Luz Ardiden (1715m).

Vers la ligne d’arrivée.

Avec Mathieu !

Thibaut Pinot…

Dans la descente, vue sur le Pic du Midi.

Dans la descente du col du Portillon.

J’en prends plein les yeux !

A la lueur de ma lampe de poche. Enfin !!

Au col du Tourmalet ! 34e fois que j’y passe, toujours le même plaisir !

Le Pic du Midi se dévoile !

Le Pic, si proche, si loin…

Au col des Laquets à 2637m d’altitude !!

Ce paysage et ces couleurs, on pourrait y passer des heures à le regarder !

Le vélo est prêt pour passer la nuit à 2700m d’altitude…

Vue sur le sommet depuis l’endroit où j’ai laissé le vélo.

Continuer à grimper dans ce décor à cette altitude, c’est grisant !!

Couleurs magnifiques !

Le disque solaire apparait !! Le col d’Aspin en bas en milieu de plan, va s’illuminer.

Un vautour qui plane devant le lever du soleil, magnifique !

Le col de Sencours et le lac d’Oncet aux lueurs du matin.

Photo souvenir !

Vue sur la route du Tourmalet. Bientôt le sommet du col.

Superbe montée, au top !!

C’est parti en direction de la gare de Tarbes. Ciel superbe sur les Pyrénées !!

Attention, ça va mouiller les jambes !!

Il y a du monde sur les routes !!

Vue versant Arreau.

Il y a des fans au bord de la route !

La Mongie.

Au sommet avec Romu pour notre 2e ascension commune !

A Payolle, vue sur le Pic du Midi, majestueux.

Des bonnes vieilles connaissances !

Salut mon petit !!

Je ne me lasserai jamais de cette vue !

Le Montaigu veille toujours.

Le sommet est en vue.

Au sommet du col d’Aspin pour la 69e fois, c’est bondé !

Vue sur le versant Arreau que je vais descendre. Le Pic d’Aneto est au fond au centre.

Juste un pur plaisir ce col.

Dans la longue ligne droite entre 9 et 10%

Au sommet du col d’Aspin pour la 70e fois !!

Vu sur une partie du début de l’ascension.

A l’approche du dernier virage à 400m, j’entrevois le ciel bleu.

J’ai placé le vélo en bonne compagnie pendant que j’étrais à la fête de la Biodiversité.

Météo superbe sur les Pyrénées !

Magnifique !

Le sommet est en vue dans des couleurs somptueuses.

Vue sur le Pic du Midi depuis le sommet !

Dans la descente, en repassant sur Payolle.

Le raidillon avec le passage à 16 %

Sublime !

Sur le début de la route de l’Aubisque devant le cirque du Litor, sublime !

11e fois que je grimpe le col du Soulor.

La Mongie est en vue !

Le col du Tourmalet est en vue.

Vue sur La Mongie.

Les collègues !

Le Montaigu.

Il est à quelle heure le prochain bus ??!

Bisou du matin.

La grosse plaque de verglas à m du sommet, je ne vais pas faire comme il y a ans, je vais passer à pied pour ne pas risquer la gamelle stupide.

20e fois que je grimpe la Hourquette.

Le sommet.

Au sommet du col d’Aspin.

Au sommet, le panneau a été tourné, il n’y a plus le Pic du Midi en arrière plan…

Le sommet du col d’Aspin est en vue.

Vue côté vallée d’Aure.

Souvenir pour le vélo !!

Vue depuis le sommet sur les lacets des 4 derniers km ! Toujours aussi sublime !

Le Pont Napoléon dans toute sa splendeur !!

Dans une des parties les plus glaciales de ‘lascension, ça ne dégèle pas, la route est blanche et impressionnante à voir, heureusement ça ne semble pas dangereux.

Certains ruisseaux ne dégèlent pas depuis plusieurs semaines.

Le sommet du col d’Aspin est en vue.

Photo prise par Cyrille, ma première photo en pleine action dans le col d’Aspin je crois.

Vue côté Pic du Midi.

 

Les videos :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(2 commentaires)

  1. james

    Je te souhaite une bonne année sportive et pour 2016, je retiens ta sortie au Pic du Midi et sa nuit à la belle étoile 🙂

    1. Idris

      Salut James 🙂

      Merci à toi !! 🙂 Je te souhaite également une bonne année avec beaucoup de vélo et de montagne et une bonne santé !! 🙂

      J’espère qu’en 2017 je referai d’autres belles sorties !! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>