«

»

Août 31

Port de Boucharo (ou Port de Gavarnie) : informations et profil

Le Port de Boucharo, aussi appelé Port de Gavarnie se trouve dans les Hautes Pyrénées, sur la frontière avec l’Espagne. C’est la plus haute ascension bitumée des Pyrénées françaises (2273m) mais ce n’est pas le plus haut col routier des Pyrénées française (col du Tourmalet à 2115m) car le côté espagnol n’est pas goudronné.

C’est une ascension qui est au départ de Luz Saint Sauveur, une grosse quinzaine de kilomètres au sud de Argelès Gazost. L’ascension est longue de 33 kilomètres à partir de Luz Saint Sauveur.

Cette ascension peut se diviser en 2 parties. La première s’étendant sur les 20 premiers kilomètres d’ascension jusqu’au village de Gavarnie. Sur ces 20 kilomètres, la pente n’est pas très raide et n’excède pas les 6%, c’est donc assez roulant. Photos-Port-de-Boucharo-le-21-aout-2010-094Au 7e kilomètre d’ascension, la route traverse Pragnères puis au 12e kilomètre, c’est le village de Gèdre qui est traversé. A partir de Gèdre, la vue sera beaucoup plus jolie. Juste après Gèdre, se trouve une bifurcation avec à gauche la route allant au Cirque de Troumouse et tout droit la route allant vers Gavarnie. Ensuite, donc au 20e kilomètre, le cycliste va arriver au village de Gavarnie. Il est à noter que Gavarnie et le Cirque de Gavarnie sont au patrimoine mondial de l’UNESCO pour la beauté du paysage ainsi qu’au niveau culturel. De ce fait, c’est un haut lieu touristique des Pyrénées et de ce fait il y a beaucoup de voitures qui montent à Gavarnie… Une fois à Gavarnie, pour commencer la deuxième partie de l’ascension, il faut aller à droite en direction des parkings. En effet, à gauche c’est la direction du Cirque de Gavarnie qui se trouve à une demi heure à pied environ. A droite donc, il faut pendant quelques centaines de mètres, traverser les parkings pour ensuite arriver à la sortie de Gavarnie. Déjà là, le paysage est somptueux!!! La pente augmente aux alentours des 8 ou 9% directement. Elle ne faiblira pas pendant 6 kilomètres environ. Le jour où j’ai monté le col, il faisait très chaud et j’étais sur cette partie aux alentours de 13h et je cherchais de l’ombre pour faire une pause et je dois dire qu’il n’y que 3 ou 4 endroits légèrement ombragés sur la route entre midi et 2 sur les 13 derniers kilomètres… 1 kilomètre après la sortie de Gavarnie, la route va passer non loin du parking des camping car. Ensuite, la route va monter tantôt en lacets, tantôt en courbes mais toujours sur de forts pourcentages. C’est assez difficile surtout si on a pédalé pour arriver jusqu’à Luz Saint Sauveur avant… 6 kilomètres après Gavarnie, la route va traverser la station de ski de Gèdre-Gavarnie. Quelques centaines de mètres après la station , la pente va quelque peu se radoucir avant de redevenir plus raide juste avant le col des TentesPhotos Port de Boucharo le 21 août 2010 095. En effet, le col des Tentes (2208m) se trouve 1,5kms avant le Port de Boucharo et marque la fin de la route autorisée aux véhicules motorisés. Là haut se trouve un grand parking car beaucoup de personnes montent pour y faire de la randonnée pédestre. Le col des Tentes est visible par le cycliste environ 1 kilomètre avant car la route emprunte une grande courbe. Là ça paraît interminable…en plus la pente est assez raide. Mais je le rappelle, depuis Gavarnie, la route traverse des paysages somptueux, parmi les plus beaux des Pyrénées!!!!! Au sommet du col des Tentes se trouve donc le parking sur la droite et juste avant de basculer vers le Port de Boucharo, des pierres barrent la route aux voitures. Bien entendu, en vélo on peut contourner ces pierres et passer. La route descend pendant quelques centaines de mètres avant de remonter aux alentours de 7% sur le dernier kilomètre. Cette partie entre le col des Tentes et le Port de Boucg=haro est encombrée par plusieurs éboulis qui obligent le cycliste à contourner voire à mettre pied à terre pour passer. Les dernières dizaines de mètres pour arriver au pied du panneau du sommet du col se font sur de la caillasse. Une fois au pied du panneau, le paysage est sensationnel!!! Le cycliste se trouve au bout de la route face à la montagne sauvage… C’est une sensation particulière de se dire que l’on est arrivé au bout…qu’avec le vélo on ne peut pas aller plus loin et que l’on a devant soit la montagne espagnole à plus de 2000m d’altitude.

Là haut des panneaux annoncent les directions des différentes randonnées pédestres se trouvant dans le coin, en particulier la Brèche de Rolland se trouvant à 2h30 de marche.

J’ajoute également que sur les derniers kilomètres d’ascension, beaucoup d’animaux se trouvent sur la route (brebis, vaches) il est donc nécessaire d’être prudent dans la descente. Là haut il y a beaucoup de marmottes également et il n’est pas rare d’en apercevoir.

Pour finir, mon avis sur ce col, je pense que c’est probablement une des plus belles ascensions des Pyrénées si ce n’est la plus belle au niveau des paysages!!!! Rien que pour cela ça vaut le coup de se faire mal pour arriver là haut. Ce col est assez exigeant et je pense qu’il est nécessaire d’avoir un minimum d’entraînement pour le faire…

 

Photos Port de Boucharo le 21 août 2010 012

 

Vue depuis le sommet, côté espagnol :

 

Photos Port de Boucharo le 21 août 2010 005

 

Le col des Tentes :

 

Photos Port de Boucharo le 21 août 2010 043

 

Voici une vidéo du sommet du Port de Boucharo :

 

 

Vidéo du col des Tentes :
Les marmottes :
marmotte2
Photos Port de Boucharo le 21 août 2010 065
Quelques photos de la route et du paysage pendant l’ascension sur les 13 derniers kilomètres :
Photos Port de Boucharo le 21 août 2010 067
Photos Port de Boucharo le 21 août 2010 068
Photos Port de Boucharo le 21 août 2010 070
Photos Port de Boucharo le 21 août 2010 079
Photos Port de Boucharo le 21 août 2010 081
PS : Pensées à Laurent Fignon, double vainqueur du Tour dans les années 80, qui est décédé aujourd’hui des suites de son cancer. Il s’était installé à Bagnères de Bigorre dans les Hautes Pyrénées après sa carrière. Il a notamment créé le centre Laurent Fignon à Bagnères. Repose en paix …

2 pings

  1. 27 juin 2015 (23e sortie) : col du Tourmalet, cirque de Troumouse et cirque de Gavarnie » velomontagne

    […] l’ascension fait 28 km. Les 11 premiers kilomètres jusqu’à Gèdre sont communs avec la route de Gavarnie (et donc très passante en plein été) et ne sont pas très raides, entre 3 et 5%. A partir de […]

  2. 11 juillet 2015 (25e sortie) : col de Pause et port d’Aula » velomontagne

    […] devant nous. J’avais eu un peu la même sensation lorsque j’étais allé au sommet du port de Boucharo (2273m) sur la frontière au bout de la route en […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>