«

»

Mar 12

11 mars 2017 (7e sortie) : col d’Aspin

Après 2 semaines mouvementées au niveau de la météo sur les Pyrénées, revoilà le retour du beau temps, et quelle météo !! Un plein soleil pendant 4 jours avec des températures dépassant allègrement les 25°C !! Que demander de plus !!

Bien évidemment pour ce samedi 11 mars, j’ai gardé l’après midi pour aller pédaler un peu après le marché de Bagnères. Il est prévu que le temps se gâte de nouveau dès le soir avec un rafraichissement notable et de la neige à nouveau à relativement basse altitude.

La journée commence tôt pour aller livrer à 6h30 sur Bagnères puis aller au marché de Bagnères. Dès 6h00, j’étais triste de voir les écobuages sur le Monné. Une catastrophe écologique ça, et ça continue… Dans la nuit noire, les flammes étaient impressionnantes et paraissaient proches. Déjà sur le versant Arreau du col d’Aspin les dégâts des écobuages de décembre et janvier sont bien visibles…

En plus c’est un jour de vent, vent doux qui souffle sur les Pyrénées, mais vent assez fort à plus de 50 km/h tôt le matin.

Les écobuages sur le Monné à 6h du matin… Triste…

Après avoir passé toute la matinée debout au marché de Bagnères, trouvé de quoi manger, j’ai fini mes livraisons en vallée de Campan, puis j’ai enfourché le vélo.

Quel plaisir d’avoir cette température !! Il fait plus de 25°C, c’est parti en manches courtes.

Un pur régal. Par contre, alors que je pédalais vers Sainte Marie de Campan, je sentais bien que ce n’était pas la grande forme de la dernière sortie… Il faut dire qu’il s’est écoulé 2 semaines et ça se sent…

Peu importe, je vais déjà aller au col d’Aspin (1490m) une première fois puis j’aviserai si je fais la 2e ascension par le versant Arreau en suivant.

En direction de Sainte Marie de Campan.

Au pied du col d’Aspin.

J’étais assez content de voir qu’il n’y avait pas tant de voitures que ça sur la route, c’est toujours ça.

Et à Sainte Marie de Campan, une très grande majorité des voitures part en direction de La Mongie sur les pentes du Tourmalet pour aller trouver de la neige, ce qui laisse la route du col d’Aspin tranquille.

Dans les 7 premiers kilomètres de l’ascension jusqu’à Payolle, je profitais de grimper au soleil et je mitraillais de photos. Mais dans le kilomètre précédent Payolle, dans les passages à 10 %, j’étais sur 39×25 et je sentais que ça tirait bien dans les jambes…

Pendant la traversée de Payolle en plein soleil, mon compteur indiquait 31°C !!! J’adore !! Ressentir la chaleur comme ça sur le vélo, c’est un pur plaisir, vivement l’été !!

J’ai ensuite attaqué les 5 derniers kilomètres à 8% de moyenne. Dès que la pente s’est cabrée j’ai préféré me mettre à mouliner.

En m’élevant au dessus de Payolle, j’ai aperçu un cycliste en contrebas environ 200m derrière moi. Un compagnon de route avec qui monter lorsqu’il m’aura rattrapé pensais-je.

Et puis finalement, je ne l’ai pas vu revenir, malgré les mauvaises jambes sur le 39 dents, en mode moulin à café ça tournait bien et les kilomètres défilaient assez vite.

Payolle et le Pic du Midi derrière.

Ciel superbe.

Le sommet est en vue.

Sur certaines portions exposées le vent soufflait fort, un peu de côté ce qui obligeait à bien tenir la direction. Mais très vite on entre dans la partie boisée et c’est plus tranquille.

Bien sûr je continuais à prendre plein de photos au fil de l’ascension, le premier col d’Aspin en mode été de l’année^^

Et alors que j’étais à seulement 300 m du sommet, qui est-ce que je croise qui commence sa descente? Romuald !! Quelle bonne surprise !! Nous nous sommes arrêtés et il m’a rejoint afin que nous allions au sommet.

Il était en train de tester un vélo gravel en vue de son futur achat. Nous avons longuement discuté au sommet, c’était bien sympa. Le paysage était sublime en plus. Pas trop de monde.

Et puis bien sûr, on a décidé d’aller prendre une bière à Payolle. Moi qui cogitais pour savoir si j’avais les jambes pour faire une 2e montée, au moins la question était réglée, ce sera bière^^

Au sommet avec Romu !

Vue sur le Pic du Midi dans toute sa splendeur.

Vue côté Arreau.

Pour la descente, Romu m’a proposé d’essayer son vélo et nous avons donc échangé nos montures.

J’ai ainsi pu tester le freinage hydraulique à disques, un pur régal, en appuyant seulement de quelques millimètres les manettes de freins, le vélo décélérait complètement, sans à-coup dans le freinage, une sensation de stabilité et de sécurité avec le guidon Gordini légèrement écarté, c’est fou. C’est Romu qui a été surpris sur mon vélo de voir que les freins étaient bien usés^^

Après une bonne bière nous sommes repartis pour continuer la descente vers Sainte Marie de Campan, toujours en mode vélos inversés, là on a bouffé beaucoup de vent de face et sur ces portions en faux plat descendant, j’étais à fond. Juste avant Sainte Marie on a pris un petit chemin qui descend sur la droite pour voir où il mène et après 2 km sur cette portion étroite mais très agréable nous avons de nouveau rejoint la route principale quelques centaines de mètres après Sainte Marie de Campan.

Sur le petit chemin.

Encore du feu…

Nous avons inversé nos vélos.

Nous avons continué notre route toujours avec ce fort jusqu’à Campan chez Romu.

C’était bien sympa de se voir par hasard et de discuter et de tester ce vélo.

Pour ma part j’ai finalement apprécier l’ascension et de voir que malgré les mauvaises jambes ça tournait quand même. C’était aussi ma première ascension de l’année en manches courtes, ça fait du bien. Et puis sinon vivement l’ouverture du Tourmalet et j’espère avoir bientôt un dimanche de libre ensoleillé pour pouvoir aller pédaler, mais ça c’est pas gagner encore.

55 petits kilomètres et 950m de D+ seulement, mais une journée bien faigante depuis tôt le matin quand même.

(18 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. bosses21

    Salut Idris ! Quelle sortie sympa quand même avec 31°C (!!!) au sommet du Col d’Aspin ! Sinon, qu’est-ce que c’est ces écobuages ? Il y a éco mais ça ne te semble pas du tout écologique ce truc.

    1. Idris

      Salut Joris 🙂

      Merci pour ton message 🙂 Oui c’était des températures exceptionnelles, ça fait du bien !! 🙂 Bon aujourd’hui il pleut en plaine et il fait péniblement 5°C^^ ça fait 2 semaines qu’on a des énormes écarts de températures (la semaine d’avant je travaillais sur Bagnères le vendredi et il faisait 24°C dans l’après midi et le lendemain matin, le samedi à 6h30 quand j’étais au marché de Bagnères il faisait 2°C avec des flocons de neige…
      Et cette semaine c’est parti pour faire pareil je crois bien, il est prévu assez doux mercredi et jeudi et rafraichissement vendredi et le week end.

      Oui les écobuages c’est une catastrophe écologique !! En gros ce sont les agriculteurs qui brûlent leurs champs en hiver pour pensent-ils, brûler toutes les mauvaises herbes et les bactéries pour que ça repousse mieux derrière lorsqu’ils vont cultiver. Mais c’est une catastrophe car c’est en pleine montagne et le feu n’est pas maitrisé, des fois ça dure plusieurs jours et ça progresse on ne sait pas où… En plus ça dégage une pollution monstrueuse de particules fines.
      Pour te donner un exemple, en décembre et janvier il y en a eu en vallée d’Aure (Arreau) et vallée des Gaves (Lourdes) et depuis la plaine, alors que normalement il faisait un grand soleil, on voyait un voile de fumée et de particules qui faisaient qu’on ne voyait plus les montagnes…

      ça tue beaucoup d’animaux, de végétaux qui ne repoussent pas derrière et les bactéries du sol qui sont importantes pour l’écosystème ne sont plus là.
      Quand j’étais petit et qu’on habitait à Campan dans les années 90 il y en avait très souvent, je me souviens le soir quand il faisait nuit noire et que je voyais les flammes sur les montagnes juste en face, c’était impressionnant, mais depuis ces années là on sait que ça ne sert à rien et que c’est catastrophique et pourtant ils continuent toujours… C’est triste… Et dangereux pour les randonneurs et les cyclistes. Les feux qu’il y a eu sur le col d’Aspin sont passés sur la route, c’était brûlé au bord de la route de deux côtés… Si j’y étais en vélo à cet endroit, je ne pouvais pas passer…

      D’ailleurs sur certaines photos c’est impressionnant depuis le sommet du col on voit toute la zone brûlée…
      Sur ces photos là notamment quand on regarde le versant Arreau, on voit bien le triangle noir le long de la route, et quand j’y étais passé en vélo ça sentait encore le cramé…
      http://velomontagne.fr/18-fevrier-2017-5e-sortie-col-daspin-3-fois/

      😉

      1. bosses21

        Oui, c’est un peu fou ce problème d’écobuage ! En fait, c’est des fainéants qui font ça ! C’est moins pénible que le fauchage ! Sinon, j’ai vu ça : http://www.ladepeche.fr/article/2017/03/11/2533995-plaidoyer-enflamme-contre-les-ecobuages.html et ça http://www.ladepeche.fr/article/2017/02/22/2522138-les-ecobuages-polluent-l-air-des-hautes-pyrenees-ce-mercredi.html
        Mais que fait le gouvernement ?!!!

        1. Idris

          Oui c’est vraiment grave ce problème, et après on nous parle de la pollution et tout ça…
          Et puis les municipalités et les élus ne veulent pas se mettre les agriculteurs à dos…

          1. David

            Bonjour à tous les deux,

            A propos de ces écobuages lamentables, justement j’ai subi une sortie entièrement dans ces particules fines fin Décembre au Pla d’Adet et Col d’Azet.

            Les photos sont assez parlantes: à 1600m d’altitude, j’étais encore dans ce « brouillard »:

            https://pbs.twimg.com/media/C01QSuEXAAE6ChO.jpg:large

            https://pbs.twimg.com/media/C01Q-ppXcAAevgg.jpg:large

            Bonne route 🙂

          2. Idris

            Il y en a encore eu récemment 🙁

  2. james

    Vendredi dernier, dans le Marie-Blanque, il y avait un poteau PTT, sectionné par un écobuage !?

    1. Idris

      Salut James 🙂

      Ah ouais? Il avait brûlé? C’est fou les dégâts que ça peut faire ouais…

  3. TEYSSIER

    Bonjour à tous!!
    Toujours content de vous lire!!et de vous envier!!
    Je pense que le 3 mai je vais me grimper le col d’aspin,car avec toutes ces photos je commence à le connaître par cœur!!lol
    Si quelqu’un peut me donner plus de détail sur la montée du géant au Tourmalet depuis luz(horaires,endroit départ,etc..)je vous en serait reconnaissant
    AMITIES SPORTIVES!!
    Dominique
    si on se rencontre j’emmènerai du bon bordeaux!!!lol

    1. Idris

      Salut Dominique 😉

      Figure toi que ce matin j’ai croisé par hasard le président de l’Office Départemental des Sports du 65, et finalement la Montée du Géant du Tourmalet se fera par Bagnères et non pas par Luz enr aison des éboulements qui bloquent la route et des travaux de consolidation.
      Du coup ça partira du Carré Py Hôtel (ancien centre Laurent Fignon) à la limite entre Bagnères et Gerde. Le départ se fait à 9h30 en général, mais de toute façon dès que j’aurais l’heure exacte je la mettrai sur le site 😉

      Le 3 mai c’est un mercredi, je ne pourrai pas pédaler, c’est une de mes plus grosses journées mais si tu es là le week end, pas de soucis pour se croiser et au moins boire un verre 😉

      A bientôt.

      Idris

  4. TEYSSIER

    SALUT IDRIS
    Super content de ton blog!!quelle gentillesses!!
    Tout compte fait je passerais quelques jours en mai pour préparer le Tourmalet!!
    Je t’avertirais à l’avance
    Dernière question le versant bagnères Tourmalet est plus facile,que le versant luz???
    Amitiés!!!
    Ps:pour la bière pas de problème!!
    MERCI!!

    1. Idris

      Salut Dominique,

      Tu me diras ça 😉
      Pour le Tourmalet, c’est très proche mais le versant le plus dur est celui de Sainte Marie de Campan je dirais, car même si les 4,5 premiers km sont faciles ensuite il y a 12,5 km à 9 % de moyenne sans répit.
      Tandis que par Luz, la pente est plus régulière plus longtemps mais en ayant rarement des pourcentages au dessus de 8,5 % sauf le dernier kilomètre, ça rend la montée plus gérable et moins asphyxiante 😉

  5. Nikko

    Salut Idris,

    Quand je pense que tu l’avais monté sur le grand plateau l’an dernier… Tu devrais boire des jus de fruits 😉 il parait que ça fait du bien…

    😉

    1. Idris

      Salut Nico 😀

      Ahahaha 😀 Et pourtant spécialiste comme je suis j’en bois plein 😀 Mais bon pour les bonnes jambes il n’y a pas de secret, il faut rouler, ou alors ne pas être fatigué et pour le moment niveau fatigue c’est assez galère et avec la météo ça ne permet pas de rouler toutes les semaines…

      Mais ouais grand plateau l’an passé sur le col d’Aspin, j’espère y arriver de nouveau cette année 🙂

  6. TEYSSIER

    https://youtu.be/ISo48rImRZ0

    Bonjour pour te remercier!!!lol

    1. TEYSSIER

      Bonjour idris!!
      Je serais présent pour la montée de la statue!!plus il y aura de monde ,plus je passerai incognito!!lol!mais je manquerai pas de te saluer si l’occasion se présente!!
      De plus je passe une semaine à luz saint sauveur!!pour me perfectionner et retrouver la montagne que j’aime tant!!je serai là bas du 9 au 16 juillet!!au pire on boira un verre,ou une petite bouffe!!Mais j’espère monter ton col d’Aspin avec toi!!
      N’hésite pas à me donner tes jours et endroits de marché!!ça me permettra de gouter les produits locaux et jus de fruits!!
      Amitiés !!
      Je joint mon numéro de portable !!si tu veut en retour tu me joint le tien en sms!! 0619740310
      A bientôt!!

      1. Idris

        Salut Dominique 🙂

        Désolé de te répondre si tard mais ces derniers temps, ça a été bien chargé et il y a eu beaucoup de choses qui se sont passées et je n’avais pas la tête ni le temps de passer voir les commentaires 🙁

        Ah c’est top si tu viens, on pourra se voir 🙂
        Normalement la Montée du Géant est toujours prévue par Bagnères même si les travaux sont maintenant moins contraignants du côté de Luz (les voitures peuvent passer entre 6 h et 18 h maintenant).
        Du 9 au 16 juillet, je note 😉 Ce sera avec grand plaisir pour te croiser et discuter avec toi autour d’un verre 🙂

        Je t’envoie un message de ce pas 😉

        A bientôt 😉

    2. Idris

      Ahahahahahaha 😀
      Une de mes meilleures montées ce jour là 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>