«

»

Fév 24

18 février 2017 (5e sortie) : col d’Aspin 3 fois

Temps superbe sur les Pyrénées pour ce samedi 18 février. La douceur est également au rendez-vous, il va y avoir du vélo dans l’air.

Le matin je tiens mon stand au marché de Bagnères dès 6h45 et pour l’après midi je prévois de pédaler un peu.

La semaine précédente, lors de ma sortie avec Romu, on avait pu voir que le col d’Aspin était dégagé jusqu’en haut. Et avec le soleil qu’il a fait durant toute la semaine, tout doit être parfaitement praticable y compris de l’autre côté. Du coup je programme de grimper le col d’Aspin (1490m) par les deux côtés à la suite histoire de se détendre les jambes.

La journée s’annonce pourtant bien fatigante, la semaine a été très chargée avec des journées bien longues entre fabrication démarches, rendez vous (mais j’aime ça), puis la soirée avec les amis du collège, un peu d’alcool au passage, un retour mouvementé en vélo à minuit (je n’avais que 1,8 km à faire pour revenir) où 3 chiens ont failli me mordre (j’ai piqué une pointe à 62 km/h sur le faux plat descendant pour les semer, merci l’alcool^^), des papiers à avancer jusqu’à 1 h du matin, puis se lever à 5 h du matin pour se préparer pour le marché puis les livraisons aussi, la matinée passée debout, je commençais à fatiguer un peu, mais l’idée d’aller pédaler aide à tenir^^

Pour le timing j’ai prévu de faire en sortie de finir la 2e ascension avant 17 h car les amis d’enfance vus la veille vont venir se balader à Payolle et on prévoit de boire un verre tous ensembles à Payolle.

Vers 13 h passées, le temps de tout ranger, de saluer les connaissances, je suis parti livrer mes bouteilles que je devais livrer puis ensuite, j’ai mangé en vitesse un petit quelque chose (tout petit, je suis même surpris de pas avoir eu de fringale après) et j’ai enfourché le vélo.

Le soleil brille de mille feux, c’est fort appréciable. J’ai presque hésiter à me mettre en manches courtes mais finalement j’ai gardé ma veste thermique avec moi.

Il y avait beaucoup de circulation car la zone de Bordeaux étant en vacances, beaucoup de personnes sont venues dans les Pyrénées.

En direction de Sainte Marie de Campan.

Je n’étais pas fâché d’en finir avec la route de Sainte Marie de Campan. Une partie des voitures bifurque vers La Mongie et le domaine du Tourmalet, mais en direction de Payolle il y a encore du monde…

Sainte Marie de Campan, c’est parti pour la première ascension. J’étais content d’y être. La semaine passée j’étais monté en VTT ne sachant pas trop la praticabilité du col, ce coup-ci je suis avec le vélo de route.

Sainte Marie de Campan, c’est parti pour la première ascension !!

Les jambes semblent plutôt bonnes et je profite de chaque coup de pédale. En fin de compte les kilomètres vont défiler assez vite. J’en serai même surpris.

En passant Payolle, c’était impressionnant le nombre de voitures garées, j’étais bien content d’être en vélo. D’ailleurs je note que je suis le seul cycliste, je n’en ai pas vu d’autre.

En arrivant à Payolle.

J’ai attaqué les 5 km à 8% après Payolle pour rejoindre le col d’Aspin. La vue sur la station et le Pic du Midi est superbe.

La barrière est levée et le col est accessible en voiture, signe que l’autre versant est complètement dégagé aussi.

La neige a beaucoup fondu sur les bords comparé à la semaine d’avant. Le paysage est beaucoup plus dégarni. Les jambes sont bonnes et tout se passe sans soucis sur le 39 dents. J’arrive au sommet presque déçu que ce soit fini.

Payolle et le Pic du Midi.

Le sommet est en vue.

Superbe !

Vue superbe sur le Pic du Midi.

Vue côté Arreau, on voit bien la zone qui a brûlé…

18°C au col d’Aspin, ça ne se refuse pas !! J’ai passé quelques minutes en haut pour admirer le paysage, ça me manquait un peu (et pourtant c’est pas une blague). En regardant le versant Arreau que je m’apprête à descendre, je constate qu’au milieu de l’ascension, tout est noirci suite à un incendie. Voilà donc où ont eu lieu les écobuages qui avaient bien pourris le ciel en décembre et janvier. Et après on se plaint des particules fines… Je n’imaginais pas que ça avait été sur le col d’Aspin et encore moins que ça avait trainé jusqu’au bord de la route.

J’ai attaqué la descente, une descente plaisante et rapide jusqu’en bas. J’ai dû stopper ma descente quelques centaines de mètres avant Arreau car un camion faisait une manœuvre et plusieurs voitures attendaient pour passer.

Dans la descente.

Le temps d’enlever mon k-way et c’est reparti sur le vélo pour remonter au sommet par ce versant. J’adore le versant Arreau mais j’ai moins l’occasion de le grimper, c’est tout de même la 13e fois que je m’y attaque.

Les 4 premiers kilomètres se passent bien, c’est agréable, c’est beau et je mitraille de photos. Mais petit à petit les jambes deviennent lourdes et je préfère mouliner.

Mais même comme ça, j’adore^^

Ascension côté Arreau juste avant que la pente ne se cabre à 8% à 10 km du sommet, le sommet est visible en haut.

Le paysage est splendide et le Pic d’Aneto veille sur moi. En passant dans la partie raide à presque 10%, j’ai été impressionné de voir tout le paysage carbonisé à gauche de la route comme à droite. Si le jour où il y a eu ça j’avais décidé de grimper le col d’Aspin, ça ne passait pas tout simplement à moins de finir grillé. Lorsque le vent soufflait un peu je sentais encore le cramé dans l’air…

Le sommet là bas.

Les kilomètres défilent et finalement je suis en avance sur l’horaire que je prévoyais lorsque j’arrive au sommet du col d’Aspin pour la 2e fois de la journée.

2e ascension de la journée.

Vue côté Arreau que je viens de monter.

Le Pic du Midi.

Le sommet.

Il ne fait plus que 11°C, le soleil décline légèrement, le vent se lève légèrement aussi. Un textos aux amis et j’attaque la descente sur Payolle pour les retrouver au bord du lac.

La descente je l’adore aussi, je la connais par coeur et les trajectoires sont parfaites^^ A Payolle petit passage dans la neige sur quelques mètres pour rejoindre le lac qui est encore gelé et j’ai retrouvé tout le monde.

En allant vers le bord du lac.

Vue sur le lac gelé et le Pic du Midi de l’endroit où nous étions, sublime !!

Une part de gâteau et un bon verre de blanc pour se remettre d’aplomb. Il commence à faire froid au fil des minutes, on ne s’attarde pas trop, on se salue et c’est reparti. Je reprends le vélo pour rejoindre la route et continuer la descente sur Sainte Marie de Campan mais finalement il fait encore bien jour et je n’ai pas réfléchi plus, hop je suis reparti en direction du col d’Aspin sur ces 5 km à 8%. L’occasion de passer les 2000 m de D+.

C’est reparti pour un col d’Aspin !

C’est vraiment dommage que le Tourmalet soit fermé et que la Hourquette ne soit pas praticable, j’aurais pu faire de beaux enchainements.

En attendant je savoure de nouveau le col d’Aspin. Mais par contre les jambes font bien mal et je suis complètement carbonisé à 3 km du sommet, on sent encore que ce n’est pas la grande forme, je suis tout à gauche et tourne les jambes en attendant d’arriver au sommet. Les paysages avec le soleil couchant sont vraiment superbes !!

Les couleurs sont sublimes !

Le sommet en vue avec les couleurs déclinantes.

Magnifique.

Dans le final un cycliste me dépasse, le premier que je vois de la sortie !! En arrivant au sommet on discute et on se rend compte qu’on a tous les deux grandis à Campan, le plus beau village du monde^^ Mais il a quelques années de plus que moi et nous ne nous sommes pas croisés à l’école et au collège.

Au sommet je prends vite les photos du paysage car il fait vraiment froid maintenant, il ne fait plus que 7°C…

Au sommet une nouvelle fois.

Vue côté Arreau dans l’ombre maintenant. La température baisse très vite.

Le Pic du Midi. Magnifique avec ces couleurs et ce voile.

Avec le zoom.

J’attaque la descente pour finir la sortie, et là ça commence à être dur au bout des doigts avec le froid. Heureusement que la sortie a été belle et l’enchainement sympa.

J’ai fait une descente sur Payolle puis Sainte Marie de Campan assez rapide. Sur la portion roulante vers Campan je me suis surpris à tenir longtemps les 50 km/h jusqu’à l’entrée de Campan, finalement j’avais encore un peu d’énergie au fond des cuisses^^

J’adore !!

Je me suis ensuite laissé aller jusqu’à Gerde à côté de Bagnères où j’avais fait mes dernières livraisons et laissé la voiture chargée.

Un bien bel après midi bouclé et une bien longue journée mais paradoxalement, malgré toute la fatigue accumulée je me sens reposé et bien oxygéné. Ah le col d’Aspin…qu’est ce que je ferai sans lui… Vivement le Tourmalet quand même^^

Pour cette sortie ça fait 78 km et 2200m de D+

(11 commentaires)

1 ping

Passer au formulaire de commentaire

  1. valery

    salut Driss,

    je suis à arreau mercredi pour aller rouler
    si tu veux rouler ensemble ,c’est avec plaisir
    amitiés

    1. Idris

      Salut Valéry,

      Merci pour ton message 😉 J’aurais bien aimé mais malheureusement mercredi ce n’est pas possible avec le travail 😉

      A bientôt 😉 Tu me raconteras 😉

  2. bosses21

    Salut Idris !

    Une journée de dingue, des verres de blanc et un triplé Aspin !!! C’est pas possible, t’es dopé !!!!! 😉

    1. Idris

      Salut Joris 😀

      Ahahahaha 😀 Il y a des jours comme ça 😀
      Vivement le Tourmalet en attendant !! 😀
      Je suis retourné au col d’Aspin samedi dernier mais par contre là la pluie va revenir le week end prochain… 🙁

  3. TEYSSIER

    Bonjour!!
    Petit nouveau dans le vélo après une bonne carrière en « CAP »j’ai découvert par hasard votre blog et ne me lasse pas de vous lire et relire!!
    Amoureux fou de votre région !En effet j’ai passé 6 ans à « GRIPP »j’habite bordeaux maintenant et je n’hésite pas dés que je peux à revenir dans la plus belle région du monde et en plus avec mon vélo cette année!!!
    Après avoir couru 3 fois le grand raid des pyérénés sur le 160 km ,je suis obligé de stopper ma carrière suite à une opération des genoux ,c’est pour ça que j’affronterais avec joie et surtout douleurs quelques beaux cols de votre région!!
    En espérant continuer longtemps à vous lire et pourquoi pas se rencontrer??
    Amitiés cyclistes
    Dominique!!

    1. Idris

      Bonjour Dominique 😉

      Merci pour ton message, ça fait plaisir 🙂
      ça va te changer de la course à pied !! T’as fait de sacrées distance en CAP !!

      Prend bien du plaisir à pédaler et pas de soucis pour se croiser sur les routes de montagne 🙂

      A bientôt.

      Idris

  4. james

    Salut Idris,
    Je vois que c’est reparti à fond avec toujours de belles photos.
    J’espère que les jus de fruits se vendent bien.
    Pour le Tourmalet je pense que tu vas devoir patienter encore un moment 🙂
    A un de ces quatre.

    1. Idris

      Salut James 🙂

      Hé oui c’est reparti 😀 Je n’ai plus beaucoup de temps pour pédaler puisque ça se résume au samedi après midi mais j’amortis bien le peu de temps, faut dire que la météo est sympa 🙂

      Le Tourmalet, si tout va bien dans 2 mois (le 1er mai) c’est bon. C’est à cette date que je l’avais monté la première fois en 2016. Y a plus qu’à espérer que la météo soit pas trop mauvaise et pas trop froide ces prochaines semaines 🙂

      A bientôt, au plaisir de te rencontrer 😉

  5. TEYSSIER

    bonjour!!
    Il sera ouvert??
    D’autre part existe toujours t’il la fete avec la monté du monument en haut du Tourmalet début juin??
    Si oui merci de m’éclairer!!!
    Amitiés!!

    1. Idris

      Salut 😉

      Oui il sera peut être ouvert en mai. En 2011 et 2016 j’ai pu le monter le 1er mai mais des fois il faut attendre plus longtemps (10 mai 2015 ou 24 mai 2014).

      Chaque année a lieu la Montée du Géant du Tourmalet le premier samedi de juin. Je l’ai faite l’an passé. Cette année ce sera le samedi 3 juin par le côté Luz Saint Sauveur 😉

      A bientôt 😉

  6. TEYSSIER

    Merci beaucoup au plaisir!!!

  1. 25 février 2017 (6e sortie) : col d’Aspin » velomontagne

    […] « 18 février 2017 (5e sortie) : col d’Aspin 3 fois […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>