16 août 2020 (22e sortie) : J1 – Tour du lac Léman

Vacances, jour 1 : 188 km – 1100 m de D+

Dimanche 16 août, c’est parti pour le premier jour des vacances, la seule sortie prévue d’avance !

Pour ce dimanche, c’est le tour du Lac Léman au programme !! 180 km et environ 1000 m de D+

Pour lancer mes vacances ça va faire du bien ! Surtout qu’à ce stade je ne sais pas encore de quoi sera fait la suite des vacances.

Pour cette journée on sera une belle équipe. Du gîte nous sommes 3, Tatiana, Karine et moi.

Et au point de départ à Yvoire nous retrouverons Patrice le coach de Tatiana et qui envisagent de faire le tour du lac à 30 km/h, Mathias de Charente Maritime ainsi que Yann et Marion d’Annecy et à Genève nous rejoindra David, toute une équipe rameutée par Tatiana alors qu’avec Patrice ils devaient le faire à 2 à l’origine, et nous voilà 8. Une bonne équipe d’horizons complètement différents mais avec un même état d’esprit pour cette journée.

Roberto le mari de Tatiana et Sylvie la femme de Patrice assureront la logistique avec 2 points de ravitaillement sur le parcours.

Tout un programme.

Debout 4 h du matin, le temps de manger, de se préparer, de charger la voiture avec nos vélos et nous voilà partis direction le lac Léman. Départ à Yvoire.

On se retrouve tous là bas, le temps de nous préparer, de faire un peu connaissance avec les uns et les autres et nous voilà partis sur les coups de 8h15.

Une équipe de choc au départ !

Patrice part en tête, Tatiana dans la roue et on se met en ordre de bataille.

Sauf que rouler à bloc sur la route des voitures (et pas sur la piste cyclable car ça ferait perdre du temps avec les touristes), sans véritablement voir le lac de près, c’est pas exactement ce qu’on avait en tête^^ D’ailleurs dès qu’on a eu l’occasion de le voir de près, on s’est arrêté sauf le duo devant qui était déjà devant^^

Le début d’une sortie où on va se courir après^^ Mais du coup un tour du lac Léman comme ça, c’était pas exactement ce à quoi on pensait la plupart d’entre nous^^

Genève là bas.
Le geyser de Genève
En attendant David à Genève

Pour ma part les jambes allaient bien, bien que les dernières semaines je n’ai pas beaucoup pédalé et peu dormi les derniers jours, les jambes étaient là et pas de problème. Mais dans le groupe, tout le monde n’a pas l’habitude de faire de la longue distance et tout le monde ne l’appréciera pas pareil ce tour du Léman^^

J’étais en mode photo, mandaté par Tatiana pour les faire car ça allait rouler devant^^ La veille, alors qu’en gare d’Avignon ils voulaient interdire aux vélos de monter dans le train, avec un Suisse on a réussi à se trouver une place et on a discuté et pour le tour du lac Léman il m’a indiqué une route en corniche d’une dizaine de kilomètres avec 2 kilomètres de montée, d’où il m’a dit que les points de vue étaient sublimes. Bien sûr moi je suis emballé pour y aller. Moi je suis là pour voir du paysage et en prendre plein les yeux avant tout !!

J’en parle à Patrice qui lui, n’est pas très chaud, il veut faire le tour à 30 km/h. Bon…

J’en parle à Karine puis aux autres membres du groupe qui sont tous partant et du coup on s’est retrouvé à négocier^^ Patrice n’a pas pris le soin de demander réellement si nous avions l’habitude ou pas de pédaler et il cherchait à dissuader en pensant que les 60 km qu’il resterait après la route en corniche, nous ne pourrions pas les faire après avoir grimpé 2 km. Ça en était presque drôle en fait^^

Finalement on se retrouve à 5 pour aller sur la route en corniche tandis que Patrice, Tatiana et Marion continuent sur la route en bas et on se donne rendez-vous au point de ravitaillement numéro 2 au kilomètre 120.

Petit temps mort avant la route en corniche

Juste après un temps mort pour David qui a réparé une crevaison, nous voilà partis sur la route en corniche, ça grimpe à 9 % pendant moins de 2 km avec un passage final à 15 % sur les 400 derniers mètres.

Mais là, dès qu’on a pris cette route c’était génial, on surplombe d’un coup le lac, il n’y a presque plus de circulation, les vignes à notre gauche, le top. Et au final tout le monde s’est retrouvé plus tranquille dans la montée que sur le plat en bas parce qu’on pouvait rouler comme on voulait, profiter du paysage et s’arrêter prendre des photos tous les 50 m si on voulait sans se prendre la tête et en adaptant le rythme pour que tout le monde apprécie.

Point de vue sublime ! J’étais déjà passé par là en train lors de mon périple de 2017, mais c’était trop rapide^^

Début de la route en corniche, c’est d’un seul coup sublime !
David en pleine forme !
Cadre magnifique pour pédaler !

Dans le mur final, je me suis fait plaisir, les jambes sont plutôt là et c’est passé sur 39×25 sans problème, seule véritable montée du parcours mais petit signe annonciateur de la suite que je n’avais jamais imaginé.

En haut du mur final
Sublime !
Souvenir génial !

On a tous les 5 adorés cette route et c’est vraiment comme ça qu’on le voyait le tour du Lac plus que rouler à fond en bas. En tout cas ça nous laisse des supers souvenirs. Juste une dizaine de kilomètres sur plus de 180 qui nous rattrapent tout. Et merci à ce Suisse croisé dans le train la veille et avec qui j’ai discuté. Je ne connais pas son prénom, je ne le reverrai plus mais il a fait 5 heureux avec ses conseils !!

Bien sûr on a fait tellement d’arrêts photos qu’il nous a bien fallu 1 h pour faire les 14 km de la route en corniche^^ Nous avons ensuite rejoint la route principale en bas après la descente et avons fini par trouver tant bien que mal le lieu du second ravitaillement. Le reste de la team nous attendait depuis plus de 45 minutes, Patrice n’était pas très content pour le chrono, mais en attendant nous ça nous a laissé un super souvenir !

Du coup nous avions à peine grignoté un truc que Patrice est reparti bille en tête pour les 60 derniers kilomètres^^

C’est reparti après le dernier ravito, on va tus s’éparpiller^^

Derrière Yann et Marion ne souhaitait pas continuer à ce rythme là et y sont allés à leur rythme, Mathias les a attendu, on a continuer quelques minutes comme ça mais la route se trouvait juste au bord du lac et j’avais envie de prendre des photos, Karine ralentissait le temps que je m’arrête puis je revenais à presque 45 km/h et ensuite on faisait l’effort pour recoller aux 3 devant, mais c’était dangereux avec la forte circulation et des moments où il fallait se faufiler…

Puis avec Karine on a fait le choix de lever le pied et de profiter plutôt que de continuer comme ça, de toute façon on va tous finir au même endroit à Yvoire à la fin, il y en a 3 derrière depuis longtemps et puis on n’a pas d’heure non plus.

Et là on a vraiment apprécié de longer le lac, en faisant les pauses photos qu’on voulait. Et à nouveau ça nous a permis de profiter et de nous laisser des bons souvenirs aussi de ce tour du Lac Léman comme pour la corniche.

Tranquille, on prend les photos !
Une belle page de plus dans l’histoire de mon vélo depuis toutes ces années !!
On s’amuse !

Le Suisse m’avait parlé aussi d’une route en corniche de ce côté là pour éviter la route à forte circulation, mais bon on allait pas se rajouter ce détour supplémentaire et faire encore plus attendre les autres devant^^

Au fil de nos pauses photos, c’est le reste de la team derrière qui nous a rejoint et nous avons pu terminer les quelques derniers kilomètres ensemble.

De quoi se terminer une sacrée journée ! On a pris un verre et pas mal discuté sur le parking d’Yvoire avant de rentrer, des souvenirs et des bons moments qui ont fait du bien.

Tatiana et Patrice ont bouclé le tour du lac Léman a 26,5 km/h de moyenne, quant à nous avec la route en corniche, on termine à 25,8 km/h.

188 km et 1100 m de D+ pour des supers moments, des supers paysages, de belles rencontres et un super état d’esprit !

Le tour du lac Léman, jamais je n’aurais imaginé pouvoir le faire un jour, traverser Genève, Lausanne la ville olympique, Montreux, Thonon les Bains pour citer les plus connues. Incroyable ! Un grand merci à Tatiana et Roberto pour toute cette logistique !!

Je ne le sais pas encore mais ce n’est que le début de 3 semaines de folie qui m’attendent ! Et c’est ça le mieux car je n’ai presque rien de prévu et je vais écrire au jour le jour un périple que je n’avais même pas pensé. Et ce sera aussi ma sortie avec le moins de dénivelé de mes 3 semaines de vacances.

(2 commentaires)

  1. Salut Idris,
    Une sacrée entame ces vacances avec 188 pitons ! Pas facile de rouler à plusieurs avec des objectifs différents… mais tu as eu raison de le faire à ton rythme, ce n’est pas tous les jours qu’on fait le tour du Léman bordel ! 😀

    1. Salut Joris,
      Hé oui c’est peut être la seule fois que j’ai l’occasion de le faire et en plus le suisse rencontré la veille m’a indiqué cette route en corniche.
      Les jambes sont là, j’étais pas fatigué à la fin, mais moi c’est le paysage que je veux 😀 Et je crois qu’on était plusieurs à vouloir ça^^

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.