«

»

Avr 12

9 avril 2015 (12e sortie) : Sarrat de Gaye

Le semaine fut bien ensoleillée avec enfin une hausse des températures. Une météo rêvée pour faire du vélo en montagne. Mais la disponibilité n’était pas au rendez-vous forcément. Entre plusieurs rendez-vous et aussi quelques jours où je suis tombé un peu malade, j’ai tout de même pu dégager le jeudi après midi pour prendre l’air.

Je ne m’attendais pas à faire une grosse sortie, j’étais encore un peu malade avec de la fièvre de temps à autre et des maux de tête. Je ne pouvais pas non plus partir tôt.

J’ai décidé d’aller en vallée de Campan et de profiter du jour qui dure tard maintenant. J’avais en tête d’aller à la Hourquette d’Ancizan pour voir si elle était praticable jusqu’au sommet. Le seul petit hic, c’est qu’après un début de semaine complètement ensoleillé, le ciel s’est un peu voilé pour ce jeudi et il était même prévu des averses en fin d’après midi…

De fait, si je n’avais pas le temps d’aller à la Hourquette, j’avais en tête la sortie de réserve au Sarrat de Gaye. Une sortie que j’ai en réserve depuis plusieurs années pour la mi-saison et les jours où je suis dans un timing serré. C’est pas forcément une route qui me fait envie particulièrement mais pourquoi pas.

Comme autre possibilité, il reste le col d’Aspin mais ce coup-ci je n’avais pas très envie d’y aller (si si^^). Je suis malade je vous dis!^^

Il était 14h45 quand je suis parti, ce n’est pas forcément le meilleur horaire et perso je n’aime pas partir l’après midi. J’ai d’ailleurs eu du mal à me motiver et j’ai hésité jusqu’au bout.

Il faisait très chaud, plus de 25°C au départ ! Le ciel était un peu voilé.

Je suis parti en direction des montagnes vers Bagnères. Il y avait un petit vent qui soufflait, tantôt de côté, tantôt dans le dos, c’était sympa. Après les quelques jours où j’étais pas bien, je ne m’attendais pas à être en grande forme mais pourtant j’avançais sur un bon rythme et je n’étais pas mécontent.

Ciel voilé mais température élevée :

Sarrat de Gaye 9 avril 2015 005

Dans la première petite bosse avant Bagnères, j’étais pas très bien et pendant un instant j’ai cru que j’étais vraiment pas bien et que j’allais en baver sur la suite. Mais heureusement, sur la deuxième bosse qui suit directement la première, ça allait mieux.

Et au fur et à mesure que je remontais la vallée, je me rendais compte que sans être en grande forme, je n’étais pas à plat non plus. Ouf !

Le Pic du Midi :

Sarrat de Gaye 9 avril 2015 008Sarrat de Gaye 9 avril 2015 009Sarrat de Gaye 9 avril 2015 012Le Montaigu sur son trône :

Sarrat de Gaye 9 avril 2015 014Sarrat de Gaye 9 avril 2015 016Sarrat de Gaye 9 avril 2015 026Sarrat de Gaye 9 avril 2015 029

Plus j’avançais et plus j’appréciais cette sortie dans la chaleur en manches courtes, ça faisait du bien. A Campan, au moment de rejoindre la grande route, 7 véhicules dont un poids lourd qui rouaient plutôt vite pour une traversée de village, m’ont grillé la priorité à droite, pensez donc, le premier ne s’arrête pas, personne ne va s’arrêter…

Une fois dans la partie entre Campan et Sainte Marie de Campan, j’étais satisfait de voir qu’il y avait assez peu de circulation quand même. Globalement cette partie je ne l’ai pas vu passer.

A Sainte Marie de Campan, je me suis arrêté pour manger une pâte de fruit puis je me suis élancé dans l’ascension. J’avais toujours en tête la Hourquette d’Ancizan (17 km de montée). Les 7 premiers kilomètres jusqu’à Payolle sont communs avec le col d’Aspin. Les jambes tournaient plutôt bien même si dans certaines portions je sentais que je m’employais pas mal.

Sarrat de Gaye 9 avril 2015 033Sarrat de Gaye 9 avril 2015 034Sarrat de Gaye 9 avril 2015 037

Mais alors que j’avais commencé l’ascension depuis 2 km, le vent s’est mis à beaucoup souffler d’un seul coup et le ciel s’est assombri avec beaucoup de nuages qui sont arrivés… La fraicheur se faisait de plus en plus sentir au fur et à mesure que je grimpais. J’ai un peu haussé le rythme mais ça devenait menaçant. J’ai commencé à réaliser que je n’aurais peut être pas la possibilité d’aller jusqu’à la Hourquette d’Ancizan avant l’arrivée de la pluie… Ce n’était peut être pas une bonne idée d’y aller…

Alors que j’attaquais, le kilomètre avec la partie plus raide avant Payolle, je continuais de réfléchir et j’ai bifurqué à droite avant Payolle en direction du Sarrat de Gaye. C’était l’occasion où jamais.

La route du Sarrat de Gaye part à droite :

Sarrat de Gaye 9 avril 2015 039

La route devient directement très étroite et continue de s’élever sur des pentes à 7%. Je ne savais plus combien de kilomètres il y avait, mais je savais que le col était aux alentours de 1230m d’altitude (1231m exactement). Et de l’autre côté j’allais retomber soit sur Gripp côté route du Tourmalet soit sur Sainte Marie de Campan.

Mon inquiétude résidait surtout sur l’état de la route à la sortie de l’hiver mais c’était plutôt bon.

Je continuais de pédaler assez facilement sur le 39×25 du coup, et je ne lambinais pas pour ne pas me retrouver piégé par la pluie. La route est très tranquille, étroite avec quelques lacets et des longues lignes droites aussi. Tantôt en forêt, tantôt à découvert avec une vue sur le Pic du Midi. Cependant, rien d’exceptionnel non plus.

Route calme et étroite :

Sarrat de Gaye 9 avril 2015 040Sarrat de Gaye 9 avril 2015 042Sarrat de Gaye 9 avril 2015 045Sarrat de Gaye 9 avril 2015 047Sarrat de Gaye 9 avril 2015 049Sarrat de Gaye 9 avril 2015 053Sarrat de Gaye 9 avril 2015 056Sarrat de Gaye 9 avril 2015 057Sarrat de Gaye 9 avril 2015 058Sarrat de Gaye 9 avril 2015 060Sarrat de Gaye 9 avril 2015 062Sarrat de Gaye 9 avril 2015 063Sarrat de Gaye 9 avril 2015 067Juste après le sommet :

Sarrat de Gaye 9 avril 2015 070

La route devient presque plate à un moment puis se met à descendre de l’autre côté. Sur le moment je n’ai pas trop fait attention, il n’y avait pas de panneau, mais je venais de passer le sommet. Je suis arrivé à une barrière canadienne à traverser et juste après je me suis arrêté pour enfiler mon K-way car le vent soufflait assez fort. Je me suis lancé dans la descente, une descente avec beaucoup de ligne droite dans laquelle j’ai pu me laisser aller. Sur la fin il y a quand même des virages serrés. A un moment j’ai aperçu le sommet du col d’Aspin sur ma droite mais j’allais trop vite et je n’ai pas pu m’arrêter. Sur la fin de la descente on aperçoit la route du col du Tourmalet et le hameau de Gripp.

Sarrat de Gaye 9 avril 2015 071La vue sur la route du Tourmalet au fond :

Sarrat de Gaye 9 avril 2015 075Sarrat de Gaye 9 avril 2015 076

Au bout d’un moment j’ai débouché à une intersection, à vue d’oeil j’ai vu que vers la gauche ça devait permettre de rejoindre la route du Tourmalet à Gripp tandis qu’à droite c’était pour revenir à Sainte Marie de Campan. C’est donc à droite que je suis allé et effectivement j’ai rejoint la route du col d’Aspin juste à la sortie de Sainte Marie de Campan.

J’arrive de là :

Sarrat de Gaye 9 avril 2015 080Sarrat de Gaye 9 avril 2015 081

La boucle entre le moment où j’ai quitté la route du col d’Aspin avant Payolle et le retour à Sainte Marie de Campan, ça fait 10,5 km et donc 16 km en comptant depuis Sainte Marie de Campan.

J’ai ensuite pris le chemin du retour et là pas de chance pour moi, le vent soufflait très fort de face… J’étais toujours en contre la montre face à la pluie. Jusqu’à Bagnères ce n’était vraiment pas très agréable, après ça s’est un peu camé et j’ai pris plus de plaisir à pédaler.

Au final dans la plaine, l’impression de beau temps était encore bien visible. Je me suis arrêté pour caresser les ânes sur la fin. Toujours là les deux, avec toujours le même qui a toujours envie de mordiller mon appareil^^

Sur le retour, toujours sur son trône :

Sarrat de Gaye 9 avril 2015 083Sarrat de Gaye 9 avril 2015 095Fidèles au poste :

Sarrat de Gaye 9 avril 2015 099Pas plus proche, ça se mange pas l’appareil :

Sarrat de Gaye 9 avril 2015 102Sarrat de Gaye 9 avril 2015 108

J’ai pu rentrer assez vite, sans avoir pris la pluie. C’est dommage de ne pas être allé à la Hourquette d’Ancizan du coup puisque finalement j’aurais eu le temps mais valait mieux ne pas prendre de risque. 76 km pour la sortie de l’aprem avec 1100m de D+. Et ça fait une journée à 91 km car le matin j’avais fait 15 km pour aller à un rdv.

Espérons que je me rétablisse bien et que le soleil soit de nouveau au rendez vous prochainement !

Pour ce qui est du Sarrat de Gaye, la route est pas mal mais je ne pense pas que j’irai souvent, les prochaines fois que j’irai ce sera sûrement par les autres versants mais je préfère quand même la Hourquette ou l’Aspin^^

(4 commentaires)

1 ping

Passer au formulaire de commentaire

  1. laurent

    Salut Idris
    ah ah un inédit , je ne savais même pas que cette route existait lol
    toujours sympa une découverte , mais évidement pas comparable à la Hourquette d’Ancizan , que je trouve totalement différente de beaucoup d’autres cols
    en tout cas rétabli toi bien , pour nous renvoyer encore de belles découvertes et de belles photos
    la semaine s’annonce ensoleillé sur la France , peut-être une petite hourquette lol ,?enchainé avec Aspin
    @+ champion

    Laurent

    1. Idris

      Salut Laurent 😀
      Merci pour ton message !

      Tu sais que tu lis dans mes pensées toi!!! Mdr
      C’est effectivement le programme de ma prochaine sortie 😀 Hourquette par Sainte Marie et Aspin par Arreau. 😀

      Ici le soleil ce sera surtout aujourd’hui et demain, la fin de la semaine n’est pas tout à fait sûre encore.
      Pour la santé c’est bon je suis en train de me remettre bien, et ça devrait aller cette semaine 🙂

      A la prochaine !! Bonne semaine à toi !

      A+

  2. Bosses21

    Salut Idris !
    Bon ben voilà, tu l’as faite ! Heureusement que je t’ai rappelé qu’elle existait, pfff s’il faut maintenant que je m’occupe de ta géo ! 😉
    Bon, c’est vrai que d’après les photos ça n’a pas l’air terrible au niveau paysage mais question tranquillité ça doit être le top.
    Bon, récupères bien la forme, les grands esprits se rencontrent, j’en termine bientôt avec une rhino-pharinghyte-trachéite ! avec le traitement de cheval que m’a prescrit le médecin, j’ai pu faire quand même 100 km dimanche matin… le dopage a du bon 🙂

    1. Idris

      Salut Joris 😀

      Ahahah, je te rassure je ne l’avais pas oublié 😉 ça fait plusieurs années que j’y pense à y aller en retour d’Aspin ou avant ou en hiver sauf que là cet hiver il a beaucoup neigé du coup même lui n’était pas praticable^^ J’avais failli y aller par un autre versant l’an passé mais y avait du verglas^^ Et d’ailleurs c’est pas pour rien que j’avais pris la photo de la route enneigée la dernière fois 😀
      Mais j’avais déjà vu que la route n’était pas si intéressante que ça.

      Ah ben tiens j’espère que ça y est c’est passé pour toi aussi !! Moi je pense que c’est bon aujourd’hui. 🙂

      Là les températures montent, ça fait vraiment du bien!! 🙂

      Je vois que tu bornes tu bornes !! La forme sera au rdv pour l’objectif!! 😉

  1. Les plus belles photos de 2015 » velomontagne

    […] 09 avril 2015 : Sarrat de Gaye […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>