«

»

Mar 09

8 mars 2015 (6e sortie) : col d’Aspin

Le soleil de retour après une longue période de pluie, n’est pas une mauvaise chose. Entre neige en montagne, avalanches, éboulis et pluie en plaine agrémentée de nombreuses inondations un peu partout, il était difficile de sortir le vélo. Si bien que pendant 4 semaines y a pas eu de vélo (jugez plutôt avec cet aperçu de l’éboulement qu’il y a eu à Gazost tout proche de là où je suis passé au mois de janvier https://www.youtube.com/watch?v=HiWi5DfpxQ8 ). Le soleil est enfin revenu sur les Pyrénées depuis jeudi et pour une semaine. N’étant pas dispo de jeudi à samedi, j’ai attendu le dimanche pour aller pédaler.

Une chose est sûre : ça fait du bien !

Bon en ce moment, le dimanche n’est pas la meilleure journée pour remonter les vallées vu le nombre d’automobilistes en vacances qui montent aux stations. Mais là il va falloir faire avec en espérant ne pas avoir trop de cinglés sur les routes…

La question était de savoir où aller. Je ne voulais pas non plus faire une sortie qui me prenne toute la journée du fait de pas mal de fatigue des jours précédents et puis avec Paris Nice qui commençait, j’avais envie de voir au moins la fin du prologue. J’ai donc opté pour la vallée de Campan. Lors de la dernière sortie en février j’avais été en vélo jusqu’à Payolle avant de devoir finir à pied dans la neige jusqu’au col d’Aspin. Ce coup-ci j’avais envie d’aller à la Hourquette d’Ancizan. Je tablais sur le fait que vu les températures depuis 3 jours, il était possible que le début de la route menant à la Hourquette soit praticable en vélo, au moins jusqu’aux 8 km du sommet d’où j’étais relativement prêt à finir à pied. Les beaux paysages de cet endroit me mettaient déjà l’eau à la bouche. Cependant je me disais aussi qu’il était possible que ce ne soit toujours pas possible. Bref, petit suspense pour savoir ce que ça allait donner.

Le matin il faisait très froid mais assez vite les températures remontent, ce fut un petit casse tête pour savoir comment partir pour ne pas avoir trop froid ni trop chaud ensuite^^ J’ai opté pour la veste thermique sur un maillot manches courtes, quant aux gants jusqu’à la dernière seconde j’ai hésité et j’ai finalement pris les mitaines (c’est bien plus pratique pour le maniement de l’appareil photo en roulant^^). Par ailleurs j’ai aussi pris mon K-way et mes crampons pour mettre sur mes baskets si je dois de nouveau marcher dans la neige. J’ai aussi pris mon antivol dans le sac si jamais je devais laisser le vélo quelque part.

Et pour ce qui est du vélo, j’ai choisi de nouveau le Grandsaigne.

Et me voilà parti sous le soleil face aux montagnes en direction de Sainte Marie de Campan. Je m’attendais à ne pas être en jambes après une si longue période sans vélo et puis en cette saison plutôt fraiche, c’est pas ce que je préfère. Cependant là, j’appréciais vraiment de partir avec les gants courts et de ne pas avoir besoin de mettre les jambières dès le matin.

Magnifique journée qui s’annonce :

Col d'Aspin 8 mars 2015 001Col d'Aspin 8 mars 2015 004Col d'Aspin 8 mars 2015 005

Pas de gros vent, juste un très léger vent de face, mais rien de bien méchant, bref ça s’annonce bien. Je mitraillais de photos ! Après les 7 premiers kilomètres sur la petite route, j’ai rejoint la route plus fréquentée jusqu’à Bagnères. Il y avait pas mal de voitures et c’était dommage, plus encore le grand nombre de voitures qui ne s’écartaient pas. Il y a beau y avoir une bande cyclable, elle n’est pas large du tout et quand les voitures ne s’écartent pas, on est très loin du 1m50 de marge et même du 1m…

Col d'Aspin 8 mars 2015 012

Une fois à Bagnères j’ai rejoint la petite route jusqu’à Campan. Je me suis arrêté pour caresser l’âne qui était là (je ne peux pas l’ignorer), il est venu direct quand je l’ai appelé^^ Après plusieurs minutes à le caresser je suis reparti.

Col d'Aspin 8 mars 2015 016Le Pic du Midi :

Col d'Aspin 8 mars 2015 018Col d'Aspin 8 mars 2015 021Col d'Aspin 8 mars 2015 023Tu m’as appelé? J’arrive ! :

Col d'Aspin 8 mars 2015 027Col d'Aspin 8 mars 2015 035Col d'Aspin 8 mars 2015 037

Habituellement cette petite route entre Bagnères et Campan est très tranquille (je la faisais pour aller à l’école et revenir quand j’étais à l’école primaire^^) mais c’est là que les voitures ont été le plus pénibles dans la sortie, à vouloir dépasser là où c’est pas possible de dépasser un cycliste… A un moment, la route est très étroite pendant quelques centaines de mètres et les voitures ne peuvent pas dépasser et là du coup la voiture derrière moi n’a pas trouvé mieux que de me klaxonner pour que je dégage… N’étant pas très motivé pour faire un plongeon dans l’Adour qui était juste en contrebas à droite j’ai opté pour embêter un peu plus la voiture de derrière en me mettant au milieu et en ralentissant pour passer le plus de temps possible dans la partie où elle ne pouvait pas me dépasser^^ Tellement énervé après ce coup là que le gars s’est loupé en arrivant à Campan juste après, et au lieu de tourner à droite il est allé dans la voie sans issue tout droit et s’est payé un demi tour et a dû me re-dépasser une nouvelle fois^^ Je m’en serai bien bien passé mais quand on peut embêter un con c’est toujours ça de fait^^

Le Montaigu sur son trône :

Col d'Aspin 8 mars 2015 044

Une fois la grande route rejointe pour aller à Sainte Marie de Campan, j’ai haussé le rythme pour passer le moins de temps là. Les jambes jusque là me convenaient, pas la grande forme mais pas à l’agonie non plus.

J’ai trouvé du coup que les kilomètres entre Campan et Sainte Marie de Campan ont défilé assez vite. Petit regard sur la forge d’Eugène Christophe et me voici à Sainte Marie de Campan. Je me suis arrêté pour manger une pâte de fruit. Le panneau indiquant l’accès au col d’Aspin est toujours masqué… Je me suis lancé dans l’ascension vers Payolle avec toujours la Hourquette d’Ancizan dans la tête pour la suite. Il y avait beaucoup moins de neige qu’au mois de février sur cette partie.

A Sainte Marie de Campan :

Col d'Aspin 8 mars 2015 054Col d'Aspin 8 mars 2015 055

Je commençais à avoir sacrément chaud. L’ascension se passait bien malgré la grande quantité de voitures mais heureusement, là, pas de soucis.

Il y avait par moment, d’énormes rigoles d’eau sur la route venant de la fonte de la neige et même dans le raidar à l’ombre il y avait un reste de neige au milieu de la chaussée.

Il y a beaucoup mois de neige que la dernière fois :

Col d'Aspin 8 mars 2015 057Col d'Aspin 8 mars 2015 061Col d'Aspin 8 mars 2015 063Col d'Aspin 8 mars 2015 064

En arrivant à Payolle j’ai eu tout de même une vingtaine de voitures roues dans roues qui m’ont dépassé, j’ai pas compris d’où elles arrivaient toutes comme ça. Il y en avait tellement que pour la première fois, je me suis retrouvé dans un embouteillage à Payolle… Décidément… J’ai tourné à droite en direction de la Hourquette en me demandant jusqu’où je pourrai aller avec le vélo. Je n’ai pas tardé à être fixé puisque 300m plus loin je me suis retrouvé devant la neige…fin de la route, derrière c’est encore tout enneigé. J’étais encore à environ 1 km du panneau qui indique le sommet de la Hourquette à 9,8 km… Si je me mettais à marcher à partir de là j’étais parti pour quelques heures avec l’aller retour jusqu’en haut… J’espérais pouvoir aller un peu plus loin que ça sur le vélo… Du coup n’étant pas très motivé pour marcher à partir de là, je suis allé voir à tout hasard ce qu’est devenue la route du col d’Aspin. Et là, quelle bonne surprise de voir qu’à la sortie de Payolle à 5 km du sommet, la route est dégagée !!! Et me voilà parti pour les 5 km qui montent vers le col. Il y avait beaucoup de marcheurs dont certains me souhaitaient bon courage, j’ai passé la barrière interdisant l’accès aux voitures. La vue sur le Pic du Midi était magnifique, je prenais pas mal de photos tout en grimpant.

ça bouchonne à l’entrée de Payolle :

Col d'Aspin 8 mars 2015 066Fin de la route dégagée en direction de la Hourquette d’Ancizan :

Col d'Aspin 8 mars 2015 069Heureusement en direction du col d’Aspin, la déneigeuse est passée…au moins sur cette partie :

Col d'Aspin 8 mars 2015 071Col d'Aspin 8 mars 2015 072Col d'Aspin 8 mars 2015 073

Et quel plaisir d’avoir le col d’Aspin sans voiture pour moi tout seul pratiquement. Je voyais bien que ce n’était pas la fonte de la neige mais bien une déneigeuse qui était passée, sûrement pour libérer le fameux camion qui était coincé là il y a un mois. ça faisait qu’il y avait pas mal de congères sur les bords de la route. En approchant des 3 derniers kilomètres je commençais à sentir que j’avais bien mal aux jambes. Les quelques semaines sans vélo se font sentir. A moins de 3 km du sommet, un autre cycliste m’a rattrapé et m’a demandé si le col était dégagé jusqu’en haut. Je lui ai dit « j’espère » et là quelques centaines de mètres plus loin au détour d’un virage nous nous sommes retrouvés devant de la neige sur toute la route… La déneigeuse s’est arrêtée à 2,3 km du sommet du col d’Aspin… Pfffff…  Après avoir salué l’autre cycliste qui est redescendu, j’ai décidé tant qu’à faire, de continuer à pied jusqu’au sommet histoire de pas être monté pour rien et pour profiter de la vue sur le Pic du Midi depuis le sommet.

Le camion coincé n’est plus là^^ :

Col d'Aspin 8 mars 2015 076Col d'Aspin 8 mars 2015 081Fin de la route dégagée à 2,3 km du sommet, petite photo, ça faisait longtemps :

Col d'Aspin 8 mars 2015 088Tu vas encore devoir m’attendre sagement :

Col d'Aspin 8 mars 2015 092

J’ai pas trouvé d’endroit où attacher le vélo. Tant pis… J’ai mis mes crampons sur les baskets, enlevé ma veste thermique pour me mettre en manches courtes et me voilà parti comme il y a un mois, à pied dans la neige. Là avec les températures assez élevées, la surface de la neige était très molle et je m’enfonçais assez régulièrement malgré le fait que je marchais sur la piste tassée. Mais la couche de neige étant assez profonde, je me retrouvais par moment avec de la neige jusqu’aux genoux. Au moins ça rafraichissait^^ En tout cas c’était un peu plus pénible que la dernière fois de marcher dans la neige. Il y avait plus de neige. Heureusement, le temps était superbe et les paysages magnifiques. Je continuais de mitrailler de photos. En arrivant au sommet, il y avait de nouveau très très peu de neige. Et là, drôle de surprise de voir le panneau noir habituel indiquant le sommet, qui était couché face au sol avec les montants métalliques complètement pliés… En haut, j’ai profité de la vue mais il y avait un énorme vent de nord qui soufflait, il ne faisait pas très chaud du coup. ça a fait que je ne me suis pas trop attardé non plus et après un petit quart d’heure à profiter de la vue sur le Pic du Midi d’un côté et sur le Pic d’Aneto de l’autre, je suis reparti dans la descente pour rejoindre le vélo. Je commençais à avoir les chaussettes mouillées et les pieds gelés au fur et à mesure que je m’enfonçais dans la neige. Et plus les minutes passaient, plus la températures augmentait et plus je m’enfonçais régulièrement. A un moment, je me suis arrêté sur la piste tassée pour prendre une photo et alors que je cadrais, je me suis enfoncé d’un coup des deux jambes jusqu’aux genoux^^

C’est parti à pied dans la neige :

Col d'Aspin 8 mars 2015 094A 2 km du sommet :

Col d'Aspin 8 mars 2015 096Col d'Aspin 8 mars 2015 098Col d'Aspin 8 mars 2015 099Le sommet du col d’Aspin est en vue :

Col d'Aspin 8 mars 2015 102Col d'Aspin 8 mars 2015 103Dernier kilomètre :

Col d'Aspin 8 mars 2015 107Col d'Aspin 8 mars 2015 111Col d'Aspin 8 mars 2015 116Col d'Aspin 8 mars 2015 117Le sommet, balayé par un très fort vent de nord :

Col d'Aspin 8 mars 2015 121Vue sur le Pic du Midi :

Col d'Aspin 8 mars 2015 122Col d'Aspin 8 mars 2015 125Col d'Aspin 8 mars 2015 128Le panneau au sol a pris cher :

Col d'Aspin 8 mars 2015 132Vue versant Arreau :

Col d'Aspin 8 mars 2015 139C’est reparti pour la descente :

Col d'Aspin 8 mars 2015 153Col d'Aspin 8 mars 2015 157Col d'Aspin 8 mars 2015 168Embranchement avec la route forestière du col de Beyrède qui part à droite :

Col d'Aspin 8 mars 2015 171Revoilà le vélo :

Col d'Aspin 8 mars 2015 172

Je n’étais pas mécontent de retrouver le vélo qui m’attendais sagement. Le temps d’enlever mes crampons, de les nettoyer dans la neige, de mettre mon K-way et j’ai commencé la descente. Les énormes rigoles d’eau faisaient gicler pas mal, c’était glacial sur les jambes. Une fois revenu sur Payolle j’ai senti le fort vent de face qui soufflait en plaine et qui remontait la vallée. Un bon vent de nord qui s’est levé à la mi-journée. C’est assez courant ce vent mais pas si fort d’habitude…

Payolle et le Pic du Midi :

Col d'Aspin 8 mars 2015 179

Et du coup je me suis coltiné le vent tout le retour, j’étais scotché par moment… Ceci dit je préfère l’avoir dans le sens du retour qu’à l’aller. Je commençais à avoir sacrément faim en plus. Je roulais comme je pouvais. A Bagnères je me suis arrêté pour enlever le K-way. Avec le vent il faisait très frais (14°C) mais c’était supportable en manches courtes.

Col d'Aspin 8 mars 2015 182

A environ 4,5 km de la maison, je me suis arrêté à Bernac pour caresser les ânes qui étaient là. Ils étaient content de se faire gratter la tête. Il y en a un qui essayait même de mordiller mon appareil photo et qui s’est mis à braire à 5cm de l’appareil^^

ça va mon vieux, tu me vois suffisamment bien? :

Col d'Aspin 8 mars 2015 187

Col d'Aspin 8 mars 2015 184

J’étais bien content à la fin de rentrer. Le vent était assez traitre. J’avais de bonnes douleurs aux jambes, y a pas à dire ça fait du bien. Bon par contre, c’est un petit peu dommage que le col d’Aspin n’ait pas été dégagé jusqu’en haut. Quant à la Hourquette faudra voir plus tard. Je vais essayer de faire une ou deux autres sorties cette semaine historie de profiter du soleil avant le retour de la pluie prévu le week end prochain…

Pour cette sortie ça a fait au final 85 km de vélo pour 1200m de D+ et 4,7 km à pied dans la neige pour 300m de D+.

ça sent bon le printemps quand même !!

(2 commentaires)

3 pings

  1. Bosses21

    Salut Idris !
    Bravo pour ce 5267ème Col d’Aspin ! 🙂 Il est pas coté en bourse ? Tu devrais y prendre des actions !

    1. Idris

      Salut Joris 😀
      Ahahahaha 😀 ça amrcherait bien mdr 😀

  1. 20 mars 2015 (10e sortie) : col d’Aspin » www.velomontagne.fr

    […] A Sainte Marie de Campan nous avons refait une petite pause avant d’attaquer la montée du col d’Aspin. Ce coup-ci il est indiqué ouvert ! Pas de risque de se retrouver face à de la neige en pleine montée comme la dernière fois^^ […]

  2. Les plus belles photos de 2015 » velomontagne

    […] 08 mars 2015 : col d’Aspin (1490m) […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>