«

»

Mai 11

10 mai 2015 (18e sortie) : col du Tourmalet, col d’Aspin et Hourquette d’Ancizan

Lors de la dernière grosse sortie, j’avais eu l’info que le col du Tourmalet était enfin praticable en vélo. J’ai pas attendu bien longtemps pour y aller. En plus la météo annonce une journée digne d’un mois d’août.
Je n’ai pas attendu plus longtemps, c’est pour ce dimanche 10 mai. Après les 164 km et 3150m de D+, trois jours avant, je prévoyais de me contenter d’une sortie simple au col du Tourmalet (2115m).

La journée s’annonce ensoleillée avec un petit voile de nuages tout de même, mais qui disparaîtra bien vite. Il faisait un peu frais et ce coup-ci, pas deux fois la même bêtise, j’ai mis ma veste thermique pour le début. Au moment de sortir le vélo, il y avait un vent non négligeable qui soufflait du sud.
Si il n’y avait pas le col du Tourmalet au bout, je crois que je ne serais pas parti.

Je me suis élancé pour remonter la vallée avec ce vent de face et sans trop savoir où en étaient les jambes.
C’était dimanche et la circulation vers Bagnères n’était pas très importante. Dans les deux petites bosses avant Bagnères, je sentais que je n’étais ni en grande forme ni à côté de la plaque.

Le voile de nuage commence déjà à se dissiper, journée magnifique qui s’annonce :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 001Juste après avoir passé Bagnères, le Pic du Midi à droite :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 010Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 007
J’avais chaud et en même temps, il y avait le vent frais qui soufflait. J’ai donc décidé de garder la veste thermique encore pour continuer de remonter la vallée.
En approchant de Campan, j’ai pu profiter de la vue sur le Montaigu. La circulation était plus importante sur la grande route entre Campan et Sainte Marie de Campan, il y avait pas mal de touristes…
Dans cette partie, dans les montées j’avais l’impression d’être un peu dans le dur. Je m’inquiétais un peu de la suite. Je n’arrivais pas à trouver un rythme convenable.

Le Montaigu sur son trône :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 011Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 015
A Sainte Marie de Campan, j’ai enlevé ma veste thermique et mangé une pâte de fruit, puis je me suis élancé pour le col du Tourmalet. Le premier de l’année ! Le panneau indique encore l’accès fermé, mais en vélo ça passe après La Mongie normalement.

On y est au pied, la statue rendant hommage à Eugène Christophe à droite :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 016

Le col du Tourmalet (2115m) c’est 17 km de montée au départ de Sainte Marie de Campan, avec les 4,5 premiers qui sont seulement en faux plats et des parties n’excédant pas 6%. Puis ensuite à partir du hameau de Gripp, c’est 12,5 km à 9% de moyenne jusqu’au sommet et quelques passages bien raides.

Quel plaisir de rouler de nouveau sur cette route ! La première partie est passée assez vite et je suis arrivé à Gripp à 12,5 km du sommet au moment où la pente passe à 9%. Le moment de vérité. Je me suis calé sur 39×25 et…j’étais bien mieux sur la partie raide qu’avant ! En général entre Gripp et Artigues, les deux hameaux espacés de 2 km, j’arrive à sentir si je vais être bien ou si il vaut mieux que je mouline. Et là, j’ai vite senti que j’allais être bien.

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 017Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 019Gripp, la pente se dresse :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 021Le tout premier paravalanche (mais pas de la série de ceux qui sont plus haut juste avant La Mongie) :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 022Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 023Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 027
Il faisait plus de 25°C déjà, un régal. Je profitais de chaque coup de pédale. Il y avait pas mal de voitures qui montaient à La Mongie.
En passant devant la cascade à 10 km du sommet, j’ai su dès cet instant que j’arriverai à tenir le 39×25 jusqu’au sommet. Je commence à bien connaître la montée et les endroits où je sens si les jambes seront là ou pas.
Un peu avant le lacet du Garet très raide à 7,5 km du sommet, alors que je venais de dépasser quelques cyclistes, un autre cycliste m’a dépassé à une vitesse phénoménale, un monsieur sympa qui m’a salué…amputé du bras droit. Il ne pouvait donc pas tirer sur ses guidons. Grand respect pour ces personnes qui arrivent à continuer leur passion malgré le handicap et en plus à cette vitesse^^ Pour la descente ça ne doit pas être facile.
Le lacet du Garet c’est l’amorce de la dernière partie avec les paravalanches avant La Mongie qui ne sont plus très loin. Je mitraillais toujours de photos.
A 7 km du sommet, qui vois-je sur la route en train de monter tranquillement vers La Mongie ? Ce cher âne de La Mongie ! Ça y est il va reprendre ses quartiers dans la station. Il montait au pas bien à droite de la route, ça fait plaisir de le revoir !

Le lacet du Garet :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 032Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 034Ce cher ami, l’âne en train de monter vers La Mongie :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 039Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 040
Les parties les plus raides à 12% sous les paravalanches se sont bien passées, j’ai même trouvé que c’est passé vite et je suis arrivé à La Mongie. Il y avait une multitude de voitures garées là. J’ai tracé mon chemin, la sortie de La Mongie est assez raide mais voir le sommet au loin donne des ailes. Une barrière était placée à la sortie de la station mais n’occupait que la moitié de la chaussée, pas de soucis pour passer en vélo mais pas mal de motos et de voitures y allaient aussi.

La partie des paravalanches avant La Mongie et vue sur le Pic du Midi :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 047Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 048Vue sur le début de la montée avec Artigues en bas :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 050La suite des paravalanches et les premiers bâtiments de La Mongie derrière :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 055Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 057Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 059Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 060Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 062Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 065A la sortie de La Mongie :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 067La barrière :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 069Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 071
Les plaques de neige se font de plus en plus nombreuses sur les bords et la route est de plus en plus mouillée avec la fonte de la neige.
Il y avait quand même peu de circulation et c’était bien pratique pour choisir ses trajectoires pour éviter de trop rouler dans l’eau ou pour éviter des endroits plein de terre et de cailloux. A 2 km du sommet on attaque la partie avec quelques virages serrés bien raides. J’étais toujours très bien, par contre certains endroits étaient noyés sous plusieurs centimètres d’eau qui transformaient la route en énorme ruisseau. Ça éclaboussait, je craignais toute la flotte que j’allais prendre dans la descente…

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 075Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 077Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 082Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 083Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 084Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 088Sympa les murs de neige :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 090Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 095Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 097Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 098
La fin ne fut qu’un régal avec ces murs de neige (quoique moins haut que certaines années), les marmottes que j’entendais et surtout ces bonnes jambes pour enrouler le 39×25 jusqu’en haut sans soucis, même dans les 400 derniers mètres à 14%.

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 099
Quel plaisir d’arriver au sommet. C’est la 20e fois que je grimpe le col du Tourmalet et c’est toujours autant le même plaisir ! Il faisait 26°C en haut et pas de vent de toute la montée alors que dans la vallée ça soufflait. Quel régal. J’ai profité du paysage pendant de longues minutes. J’ai pas mal discuté avec 2 cyclistes que j’avais dépassé un peu après La Mongie, très sympas, ils étaient de Bordeaux. J’ai discuté aussi avec une famille qui est montée à pied de La Mongie jusqu’au sommet et qui m’avait encouragé quand je les avais dépassé à 1 km du sommet.

Le 20e col du Tourmalet :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 102La piste vers le Pic du Midi :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 105Vue côté Luz Saint Sauveur :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 106Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 109
Après plus de 30 minutes passées au sommet, il fallait songer à la descente. Et en mettant mon K-way, je me suis dit qu’avec les bonnes sensations du moment, ça valait le coup d’aller au col d’Aspin ou à la Hourquette d’Ancizan en suivant. Et c’est en attaquant la descente que j’ai décidé que ce serait d’abord le col d’Aspin et si je ne suis pas trop en galère j’enchaînerai avec la Hourquette d’Ancizan histoire de se faire un bel enchainement de nouveau.

Mur de neige dans le dernier virage à 400m du sommet :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 117Vue sur La Mongie depuis ce même virage :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 119Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 124
La descente s’est faite sans prendre de risque, dans la première partie, c’était l’eau dont il fallait se méfier, ça éclaboussait de partout, j’avais les jambes gelées. Puis une fois La Mongie passé, c’est l’état de la route qui était assez dangereux avec pas mal de trous et du goudron pas très bien nivelé. C’était assez dangereux à 60 km/h et j’ai préféré ralentir sur ces quelques kilomètres dangereux. Un peu plus loin j’ai rattrapé une voiture qui a eu la gentillesse de ralentir pour me laisser passer pour ne pas me gêner. En approchant de Sainte Marie de Campan, j’ai été saisi par la fournaise qui régnait en bas. Une chaleur d’été. Déjà qu’en haut du Tourmalet il faisait 26°C^^

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 128
A Sainte Marie de Campan j’ai tourné en direction du col d’Aspin (1490m) et me suis arrêté au pied de la montée pour enlever mon K-way. C »est là que j’ai vu à quel point j’avais pris de la boue à cause des rigoles d’eau que j’avais traversé dans la descente. J’avais les jambes couvertes de terre et mes freins ainsi que mon sac à dos en avaient pris pas mal. Du coup avant de continuer, j’ai pris un mouchoir pour essuyer les freins déjà histoire d’enlever le risque qu’ils ne se bloquent.

A Sainte Marie de Campan au pied du col d’Aspin :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 133
Ensuite, je me suis élancé dans l’ascension. Il faisait 37°C au soleil, ça cognait, c’était la mi-journée. Mais les jambes tournaient bien pour le moment et je voulais en profiter.

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 135Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 136L’entrée à Payolle :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 138

J’ai avalé les 7 km jusqu’à Payolle vraiment très bien. En revanche, lorsque j’ai attaqué les 5 derniers km à 8%, là j’ai commencé à sentir un petit coup de mou. Je buvais ma grenadine aussi régulièrement que je le pouvais. A 3 km du sommet, j’ai dû m’arracher un peu. Là les jambes faisaient un peu mal. Cependant quand je me mettais debout sur les pédales, j’arrivais tout de même à relancer.

Dans les 5 derniers kilomètres du col d’Aspin :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 141Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 144Le sommet est en vue :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 152Dans le dernier kilomètre :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 154Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 156
J’étais bien content d’arriver au sommet du col d’Aspin sous ce ciel magnifique avec ce beau paysage. Je commençais à être bien fatigué aussi. Une nouvelle montée qui s’est faite sur 39×25.
Il y avait pas mal de voitures au sommet. J’ai discuté quelques minutes avec deux cyclistes qui étaient là depuis un moment puis j’ai demandé à un randonneur qui passait là de me prendre en photo. Et là, quelle surprise ! C’était le vendeur de Décathlon qui m’avait vendu le vélo de route il y a 5 ans ! C’est lui qui m’a reconnu. Quelle coïncidence quand même ! Nous avons discuté plusieurs minutes.

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 158
J’ai pris quelques photos et profité de la vue sur le Pic du Midi et le pic d’Aneto de l’autre côté. A un moment j’ai vu tout le troupeau de vache traverser le col et se diriger pas loin de mon vélo. Je suis vite revenu, le prendre pour éviter la même mésaventure d’il y a 2 ans quand une vache s’en était prise à mon casque^^

Vue sur le versant Arreau que j’avais grimpé 3 jours avant :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 159Le sommet :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 164Vue sur le Pic du Midi :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 169Vite vite, retourner au vélo avant que les vaches ne fassent une bêtise :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 171Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 172
J’hésitais beaucoup à aller à la Hourquette d’Ancizan (1564m) mais j’en étais là j’avais vraiment envie d’y aller et puis 3 jours avant je l’avais déjà grimpé en 3e ascension de la sortie et je savais à quoi m’attendre à peu près.
Je suis donc descendu sur Payolle, sans avoir besoin de mettre le K-Way ce coup-ci vu les 37°C au sommet. A Payolle je me suis arrêté au point d’eau pour remplir ma bouteille d’eau puis j’ai repris mon chemin en direction de la Hourquette.

Vue sur Payolle depuis la route du col d’Aspin :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 174Direction la Hourquette d’Ancizan :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 178

D’abord la traversée du plateau de Payolle avant d’attaquer les 8,6 km d’ascension. Les passages à 9 ou 10% du début, même si ils ne sont pas longs, ont fait bien mal aux jambes. J’essayais de garder un rythme de pédalage le plus régulier possible. Heureusement dès que je suis sorti de la forêt, le paysage était sublime comme à chaque fois. Là le seul petit truc c’était que le soleil cognait très fort. Dans la Hourquette il faisait 39°C en plein soleil et je commençais à avoir la tête qui tournait. La longue ligne droite à 9% puis avec un pic à 12% a vraiment fait mal aux jambes. Le lacet suivant à 5% a fait du bien avant le kilomètre en descente. Les ânes étaient de retour ! Mais il y avait plein de voitures arrêtées là pour les caresser^^

C’est parti pour la 3e ascension du jour :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 181Magnifique Hourquette :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 184ça cogne, et c’est raide même si visuellement on ne dirait pas :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 189Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 194
Cette courte descente m’a fait du bien car j’étais mieux quand la pente a repris ses droits. Notamment les 2 derniers kilomètres qui sont assez ardus avec une longue partie à 9% juste avant les 300 derniers mètres plus plats. En grimpant ce final, j’étais impressionné de voir le nombre de voitures garées au sommet au loin… Je préférais quand ce coin n’était pas très connu avant le passage du Tour de France, c’était beaucoup plus sauvage et tranquille. La partie à 9% du dernier kilomètre a été dure mais j’ai tout de même pu garder le 39×25 là aussi.

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 197Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 199Le sommet au fond, avec beaucoup de voitures qu’on distingue :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 202Dans le final :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 204
Au sommet je n’ai pas trop aimé ce monde qu’il y avait, toutes ces voitures. J’ai un peu admiré le paysage mais j’ai vite entrepris de redescendre.
38°C au sommet de la Hourquette au soleil. Pas besoin de K-way là non plus^^ Ce coup-ci c’était la dernière ascension, je pouvais rentrer.

10e Hourquette, le Pic du Midi en arrière plan :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 206Vue sur le versant que j’ai grimpé :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 208Vue sur le col d’Aspin versant Arreau :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 210Le sommet :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 213
Je me suis lancé dans la descente. Quel décor magnifique ! Le kilomètre à remonter à 6,5% s’est très bien avalé, j’étais même surpris d’être si bien après avoir eu une fin d’ascension qui avait fait mal aux jambes. Les ânes étaient plus loin de la route maintenant, pour les caresser ce sera pour une prochaine fois.

Le kilomètre à remonter, magnifique endroit :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 219Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 224Les ânes sont en contrebas :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 222Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 228Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 233
En déboulant à Payolle, j’ai rejoint la route du col d’Aspin et j’ai juste fait un petit détour pour retourner au point d’eau pour remplir de nouveau ma bouteille d’eau et mes bidons car avec cette chaleur je buvais beaucoup.
Une fois fait, je me suis lancé dans la suite de la descente puis le retour dans la vallée et la plaine. En bas le vent soufflait toujours et était changeant, tantôt je l’avais dans le dos, tantôt de côté et tantôt de face.

Les éboulis toujours là en quittant Payolle :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 237
Sur tout le retour j’ai roulé à bloc soit pour profiter du vent dans le dos, soit pour affronter le vent de face. J’avais de plus en plus mal aux jambes^^ Je me suis arrêté pour caresser les ânes à 4,5 km de la maison puis j’ai terminé.

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 242Salut mon coco :

Tourmalet, Aspin, Hourquette 10 mai 2015 244

Quelle belle sortie !!! J’étais content de rentrer parce que là les jambes aie aie aie^^ J’ai adoré ce soleil, ce beau temps et surtout mes jambes dans le col du Tourmalet. L’an passé au mois de mai pour la première de l’année, je l’avais aussi monté sur 39×25 mais là aujourd’hui j’étais vraiment bien et je n’ai pas eu à beaucoup forcer. Les deux autres ascensions ont fait un peu plus mal aux jambes mais, c’était agréable quand même. J’avais déjà enchainé le Tourmalet avec une autre ascension mais jamais avec deux autres. C’est chose faite.

Pour les chiffres, la sortie m’a fait 140 km et 3200m de D+.
Une nouvelle bonne sortie après les 164 km et 3150m de D+ de la sortie du 7 mai il y a 3 jours.
J’ai monté mon 20e col du Tourmalet, 42e col d’Aspin et 10e Hourquette d’Ancizan.

Ça tombe pile poil bien d’avoir pu faire ces grosses sorties là car pendant une dizaine de jours je ne pourrai pas pédaler.

Tourmalet, Aspi, Hourquette, profil 10 mai 2015

(18 commentaires)

5 pings

Passer au formulaire de commentaire

  1. Anthony C

    Salut Idris.

    Encore une grosse sortie presque digne d’une étape du Tour !
    La Hourquette d’Ancizan je ne l’ai jamais faite mais elle parait magnifique.

    Pourquoi ne profites-tu pas du soleil pour faire les rares cols pyrénéens qui manquent à ton palmarès: l’Aubisque par Laruns, Superbagnères (enchaînement col de Peyresourde, Superbagnères, col de Peyresourde ) ?

    1. Idris

      Salut Anthony 😀
      Merci pour ton message 🙂
      Ah ça, la Hourquette d’Ancizan c’est un des plus beaux cols des Hautes Pyrénées ! Elle vaut le détour !
      Héhé, ouais le truc c’est que pour l’Aubisque par Laruns, Superbagnères, le Portillon et tout ça, c’est qu’il faut aller au pied des ascensions. L’Aubisque je peux y arriver en prenant le train jusqu’à Nay puis en remontant la vallée. Mais pour Luchon c’est plus compliqué.
      Pour le col de Peyresourde j’ai déjà monté le versant Luchon en arrivant du port de Balès il y a quelques années 😉
      En tout cas pour l’Aubisque par Laruns, je l’ai dans mon programme de cette année mais probablement plutôt cet été, soit avecle train jusqu’à Nay soit en le montant par Argelès avant. Des grosses sorties en perspective 😀

  2. Alex

    encore de belles images, et quel enchainement !

    pour la Hourquette, la face Payolle est la plus jolie. si j’ai bonne mémoire, la face « arreau » est principalement à l’ombre

    il ne me reste plus qu’à trouver une fenêtre météo pour faire un 3000 et + (ça donne trop envie quand on voit plusieurs blogueurs l’atteindre en ce moment)

    1. Idris

      Salut Alex,
      Oui la Hourquette versant Ancizan est dans la forêt la majeure partie du temps. Il n’y a qu’au tout début que la route est un peu en balcon avant d’entrer dans la forêt.
      Ah ben là c’est clair que les beaux jours arrivent ça va décoller, ici c’est grand soleil depuis hier avec une forte chaleur, ça fait du bien 😀

  3. fab

    Salut,
    Je t ai vu au départ de l aspin et à ton retour,j étais en train de manger à payolle en terrasse, je t ai appelé mais tu n as pas entendu.Belle sortie, j ai fait la même avec en plus peyresourde et le col des palomieres. Super tes résumés et ton site.Dommage qu on ait pas pu discuter

    1. Idris

      Salut Fab 😀
      Ah mince alors on s’est raté, dommage!! :/
      J’ai pensé à toi en plus le matin quand tu m’avais dit que tu ferais la même sortie que jeudi, je me suis dit qu’on allait peut être se croiser ! Tu étais attablé à La Campanoise?? C’est là que j’avais mangé jeudi 🙂
      Ah punaise ouais je suis déçu qu’on se soit raté ! J’espère qu’on se recroisera sur les routes bientôt ! 🙂

  4. Anthony C

    Après renseignement, il y a une gare SNCF à Luchon mais il n’y a pas de TER mais des autocars. Pas sur que les cars acceptent un vélo dans la soute.
    En revanche, il y a une location de vélo à Luchon (Luchon Mountain Bike).

    Il est donc possible d’arriver en autocar SNCF à Luchon et de louer un vélo sur place. A l’été 2012, j’avais loué un vélo mais je ne me rappele plus du prix.

    1. Idris

      Salut Antho 😀
      Oui effectivement il y a une gare. Ces dernières année sil y avait un TER par jour qui faisait Toulouse-Luchon mais cette ligne a été supprimée en….novembre 2014. Et du coup c’est bien la galère. La location c’est pas mal si je reste sur place effectivement par contre si je fais une étape au départ de Luchon ça ne sera pas pratique. Mais en tout cas merci de cette info pour la location du vélo 😉
      C’est bien dommage que cette vallée soit assez inaccessible. J’avais prévu d’aller à Luchon l’été dernier quand il y avait encore le train mais malheureusement je n’avais pas pu y aller à la dernière minute.
      Pour le prix je ne pense pas que ce soit cher, j’avais loué un vélo en 2009 dans la vallée de Campan, 18 euros la demie journée je crois.

      (PS : désolé pour le retard de la réponse mais j’étais absent cette semaine)

  5. Pascal

    Salut Idris,

    Bravo pour tes belles sorties en montagne!

    Pareil pour ton blog, et tes photos!!!

    c’est toujours un plaisir de lire tes résumés!!!

    Tu compte faire la montée du géant du Tourmalet le 6 juin?

    1. Idris

      Salut Pascal 😀

      Désolé pour le retard de la réponse, j’étais absent cette semaine.
      Merci pour ton message, ça fait très plaisir 😀
      La Montée du Géant oui je l’ai programmée cette année de nouveau, à condition qu’il fasse beau bien sûr ! 🙂

  6. Bosses21

    Salut Idris !
    Ben t’es prêt pour l’Etape du Tour ! …. ah mince, elle est dans les Alpes cette année ! 😉

    1. Idris

      Salut Joris 😀

      Ahahaha, effectivement^^ Ah un moment donné j’ai failli aller sur Tarascon sur Ariège et je m’étais dit que je ferai l’Aroégeoise si j’y allais mais ça ne s’est pas fait^^
      Je lorgne sur les cyclomontagnardes dans les Hautes Pyrénées (les 3 vallées et autre) avec enchainement Tourmalet-Hourquette-Azet-Aspin, peut être l’an prochain 🙂

  7. ROBERT

    Connait-on la date d’ouverture de l’Aubisque?

    1. Idris

      Bonjour Robert,

      C’est bon, depuis hier après midi la route entre le col du Soulor et le col d’Aubisque est ouverte, donc c’est bon maintenant 😉

  8. cestdurlevelo

    Sacrée sortie… des stats impressionnantes… et tu continues de monter, inlassablement, presque sans fatigue ! Tu fais un sacré grimpeur 🙂

    1. Idris

      Salut Baptiste 🙂

      Merci pour ton message, ça fait plaisir 🙂 C’était une benne journée effectivement 🙂

  9. Eric

    bravo quelle sortie, tu arrives à pondre des sacrées coef malgré le peu d’entrainement que tu as cette année, félicitation !

    1. Idris

      Salut Eric,

      Merci pour ton message ça fait plaisir 😉
      C’est vrai que cette année, je suis plutôt satisfait voire même impressionné par mes jambes en ce moment 🙂

  1. 27 mai 2015 (20e sortie) : col d’Aubisque » velomontagne

    […] bon mois de mai avec 3 sorties à plus de 140 km et des beaux enchaînements notamment les 7 et 10 mai. Et pour ce début d’année, j’ai pu grimper une grande diversité d’ascensions […]

  2. 20 juin 2015 (22e sortie) : col d’Aspin, col d’Azet et Hourquette d’Ancizan » velomontagne

    […] Il y avait quelques nuages dans le ciel mais la vue sur le Pic du Midi valait franchement le détour ! Elle m’éblouit à chaque fois et pourtant c’est la 43e fois que je grimpe le col d’Aspin. Elle commençait à me manquer d’ailleurs, pensez donc, ça fait 1 mois que je n’y étais plus allé!!^^ […]

  3. 2015 est bouclé, on commence 2016 ! » velomontagne

    […] 3- 3200m de D+ (140 km), 10 mai 2015. […]

  4. Les plus belles photos de 2015 » velomontagne

    […] 10 mai 2015 : col du Tourmalet, col d’Aspin et Hourquette d’Ancizan […]

  5. 30 janvier 2016 (3e sortie) : col d’Aspin par les 2 côtés » velomontagne

    […] 10 mai 2015 : après avoir grimpé le Tourmalet et avant la Hourquette […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>