«

»

Jan 29

7 janvier 2017 (2e sortie) : col d’Aspin

Avant la neige et la grosse vague de froid prévues à partir du 9 janvier, et après celle du début du mois, je voulais lancer le col d’Aspin (1490m) version 2017.

La sortie du 1er janvier qui devait m’y mener, s’est transformée en traversée de congélateur naturel, c’était sympa mais pas tant que ça en fait, et j’espère que ça restera ma pire sortie de l’année c’est dire…

Pour ce 7 janvier, la température est glaciale mais l’après midi elle est au dessus de 0°C, c’est déjà ça. En outre, depuis le 23 novembre il n’y a eu que 2 jours de bruine les 20 et 22 décembre et le soleil brille toujours sur les Pyrénées (la pluie et la neige en montagne sont prévues pour le 9).

J’ai donc prévu de pédaler ce samedi 7 janvier et d’aller rendre visite au col d’Aspin. C’est pas qu’il me manque puisque j’y suis allé une semaine avant mais c’était encore en 2016^^

Le matin je suis donc parti dès 6h30 pour Bagnères pour…le travail puisque j’ai mon stand au marché du samedi matin mais j’avais le vélo avec moi pour l’après midi.

La matinée s’annonçait glaciale puisqu’il faisait… – 6°C…

Une fois la matinée passée, le stand remballé, avoir mangé sur le pouce, j’ai enfourché le vélo.

Il faisait doux, c’est à dire 8°C en quittant Bagnères^^

Je profitais de pédaler sous ce ciel bleu. Les jambes tournaient bien et je n’ai pas vu défiler les kilomètres.

Je suis rapidement arrivé à Sainte Marie de Campan et j’ai attaqué l’ascension. Les journées ont beau rallonger, elles sont encore courtes et le soleil décline déjà.

En arrivant à Sainte Marie de Campan.

Sainte Marie de Campan.

Au pied du col d’Aspin.

 

Les jambes tournent bien et je savoure ce premier Aspin 2017. Dans le kilomètre raide avant Payolle, il n’y a pas de soleil de tout l’hiver et là ça ne dégèle pas. La route est encore toute blanche de givre.

La Séoube.

Glacial ici, ça ne dégèle pas depuis plusieurs semaines.

En arrivant à Payolle je repasse au soleil et je peux apprécier les derniers rayons de soleil qui chauffent. Il fait…6°C.

L’Adour de Payolle est gelé et offre de belles vues qu’on n’a pas forcément tous les hivers. Je me suis arrêté pour prendre quelques photos parce que ça vaut le détour. En reprenant mon chemin je me suis dit qu’en redescendant je ferai un saut au lac de Payolle à quelques centaines de mètres car il doit être entièrement gelé.

L’Adour de Payolle en partie gelé.

J’ai attaqué les 5 derniers kilomètres à presque 8% de moyenne, toujours aussi bien, le 39×25 tourne sans soucis et j’en suis bien content, mais bon c’est surtout en été que j’aimerais bien sentir les jambes comme ça^^

Je me suis offert un dernier kilomètre bien agréable, en mode sprint, si bien que j’ai déboulé au sommet à presque 30 km/h.

Quel plaisir d’y être de nouveau.

Payolle sans neige et le Pic du Midi qui veille.

Le sommet est en vue.

Au sommet j’ai croisé l’ancienne directrice de la bibliothèque de Bagnères qui m’a connu lorsque j’étais tout petit, nous avons discuté un peu.

J’ai également croisé une amie qui fait du trail et qui s’entrainait dans le secteur après que nous nous soyions vus au marché à Bagnères le matin.

Au sommet du col d’Aspin !! Toujours le même plaisir !

Vue sur le Pic du Midi depuis le sommet, le soleil décline, la température baisse…

Vue côté vallée d’Aure.

Le Pic d’Aneto au fond juste sous le nuage.

J’ai profité du paysage et des 6°C au sommet. Cependant, le jour décline et la température chute fortement, et j’ai donc vite mis mon K-way pour attaquer la descente sur Payolle.

Descente agréable avec peu de circulation.

Une fois à Payolle, direction le lac. Il était entièrement gelé, c’était magnifique. La dernière fois que je l’avais vu comme ça c’était en 2012 lors de la grosse vague de froid.

Dans la descente.

En allant vers le lac.

La grande partie du tour du lac était à l’ombre et il ne faisait plus que 1°C… J’ai entrepris de faire le tour du lac et de mitrailler de photos.

J’ai été assez halluciné de voir des inconscients en famille avec des enfants en bas âge, s’amuser à marcher sur la glace sans certitude que ça tienne. Et après on s’étonne qu’il y ait des accidents…

Le tour du lac ne fait que 2,5 km avec une partie en mode cyclocross, mais avec tous les arrêts photos, je me suis sacrément refroidi et j’étais content de repartir sur la route qui était encore un peu ensoleillée. J’ai fini la descente et le retour sur Bagnères avec quand même un bon froid aux mains…

Le lac de Payolle entièrement gelé.

Avec le Pic du Midi derrière.

Sans commentaire, juste sublime.

Bien froid encore le long du lac…

Bien que courte et sur le pouce, cette sortie fait du bien !! 50 km et 1100m de D+ avec le col d’Aspin, ça ne se refuse pas.

(8 commentaires)

2 pings

Passer au formulaire de commentaire

  1. james

    Superbe le lac de Payolle gelé.
    Moi je me pèle tous les matins pour aller au boulot en vélo et ça me suffit 😉

    1. Idris

      Salut James 🙂

      Merci pour ton message 🙂
      Ouais c’est pas une super saison, j’avoue qu’à plusieurs reprises je me suis demandé si je ne ferai pas mieux de rester au chaud plutôt que d’aller me geler les engelures que j’ai déjà, sur le vélo^^
      Fais gaffe au vent ce week end !!

      1. james

        jeudi soir on est venu me chercher au taf. Trop dangereux.

        1. Idris

          C’est sûr qu’il y a des moments c’est mieux de ne pas prendre de risques inutiles…
          Aujourd’hui on déguste…

      2. Nikko

        « Se geler les engelures », très bon Idris 😉

        1. Idris

          Mais le pire c’est que c’est ça^^ tu as des engelures, tu vois que ça commence à se résorber et tu te repasses un coup de froid dessus, c’est assez terrible le résultat^^ Et tu te retrouves avec des engelures regelées 😀

  2. castex jean pierre

    Bonjour Idriss toutes ces photos sont magnifiques ,continu de nous faire réver.

    1. Idris

      Salut JP 🙂

      Merci pour ton message 🙂 ça fait super plaisir 🙂
      J’espère que tu vas bien !! 🙂

  1. 22 janvier 2017 (3e sortie) : Château de Mauvezin » velomontagne

    […] « 7 janvier 2017 (2e sortie) : col d’Aspin […]

  2. 11 février 2017 (4e sortie) : col d’Aspin » velomontagne

    […] 3 semaines depuis la petite virée au Château de Mauvezin avec Cyrille et plus d’un mois depuis le col d’Aspin du 7 janvier, une éternité […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>