«

»

Mai 05

1er mai 2016 (9e sortie) : col du Tourmalet

Après tout l’hiver à attendre et à ronger mon frein, c’est reparti pour une nouvelle sortie au col du Tourmalet (2115m) !! La première version 2016. Après la sortie de la semaine précédente au col d’Aspin avec Cyrille, nous cherchions une idée de sortie pour ce dimanche 1er mai. La météo est glaciale depuis quelques jours et le temps pas super. Mais des éclaircies sont prévues pour dimanche après midi.

Et puis, 2 jours avant, le vendredi, j’ai eu l’info que le col du Tourmalet était de nouveau praticable, pas encore officiellement ouvert, mais praticable en vélo. Plus besoin de réfléchir, c’est le Tourmalet qui sera à notre programme de ce 1er mai 2016 !! Cette date est propice aux belles sorties en vélo pour moi. Il y a 5 ans jour pour jour, le dimanche 1er mai 2011, j’avais déjà grimpé le col du Tourmalet, au milieu des murs de neige, et l’année suivante le 1er mai 2012, j’avais fait ma sortie qui m’avait vu grimper le Mont Ventoux par les 3 côtés sur un coup de tête en partant de loin.

Et voilà donc pour cette année, de nouveau le Tourmalet au programme. J’étais surexcité !!

Comme d’habitude, je travaille jusqu’au dimanche 13 h et il ne reste plus que l’après midi de dispo. Rendez-vous est pris avec Cyrille à Barbazan vers 13h30, histoire d’essayer de partir tôt.

Une petite nouveauté qui arrive : la caméra que j’ai achetée l’avant veille pour pouvoir un peu filmer dans les montées et les descentes. La fixation casque ayant un bug pour le moment, les videos en descente ne sont pas top à cause des énormes vibrations (car j’ai dû la laisser sur le guidon du coup), mais dans les montées c’est plutôt cool. Quoi de mieux que le col du Tourmalet pour l’étrenner?!

Le froid était très prenant et nous nous sommes bien couverts au moment de partir. Heureusement que la pluie ne menaçait pas, mais ça risquait d’être frisquet en haut.

Nous sommes partis bien confiant, en discutant de choses et autres. Cyrille avait déjà monté le col du Tourmalet une fois, au mois d’août l’an dernier. Et déjà ce jour là nous nous étions ratés de peu puisque je l’avais aussi grimpé en VTT lorsque j’étais allé jusqu’au Pic du Midi.

Cyrille a préféré garder son VTT pour être plus à l’aise, mais du coup dans la vallée c’était un peu plus compliqué. Il ne fallait pas qu’il se mette dans le rouge avant même le pied du col.

Nous avons remonté la vallée sans histoire en discutant pas mal et en profitant des paysages notamment du Montaigu bien dégagé.

Meuh?

Meuh?

Entre éclaircies et passages nuageux, la meteo ne sera pas trop mauvaise en dehors de la température...

Entre éclaircies et passages nuageux, la meteo ne sera pas trop mauvaise en dehors de la température…

Col du Tourmalet 1er mai 2016 006

Bagnères, la plus belle ville du monde, mais ça tout le monde le sait^^

Bagnères, la plus belle ville du monde, mais ça tout le monde le sait^^

En remontant la vallée de Campan, le Pic du Midi nous fait un petit coucou sur la droite.

En remontant la vallée de Campan, le Pic du Midi nous fait un petit coucou sur la droite.

Le Montaigu toujours sur son trône.

Le Montaigu toujours sur son trône.

Et nous voici au pied du col du Tourmalet !!

Et nous voici au pied du col du Tourmalet !!

Et nous sommes donc arrivés à Sainte Marie de Campan au pied du col du Tourmalet. Une pâte de fruit puis j’ai enlevé mon écharpe et nous avons commencé l’ascension !! Enfin !! Qu’est ce que j’étais content !!

Les 4,5 premiers km ne sont pas très raides et c’est à partir de Gripp que la pente se redresse pour les 12,5 derniers kilomètres à 9% de moyenne.

DSCN1991

Quel plaisir d'y être de nouveau après avoir attendu tout l'hiver !!

Quel plaisir d’y être de nouveau après avoir attendu tout l’hiver !!

Il y a du monde pour nous encourager !!

Il y a du monde pour nous encourager !!

Col du Tourmalet 1er mai 2016 036

Ce coup-ci, je n’allais pas tenter de faire comme la dernière fois en restant sur le grand plateau^^ Les jambes n’étaient pas aussi bonnes, sûrement à cause du froid plus prenant. Mais bon je ne vais pas me plaindre. Cyrille était déjà un peu plus entamé par contre et nous étions partis pour un long Tourmalet^^

C’était un peu compliqué de trop ralentir le rythme, du coup j’ai opté pour attendre Cyrille régulièrement. Le premier arrêt s’est imposé lorsque j’ai rattrapé ce cher âne du Tourmalet que je vois chaque année. Il prend un peu de l’âge aussi. Pile à ce moment une voiture s’est arrêtée en face et une jolie parisienne m’a pris en photo avec l’âne^^ Puis un peu plus tard c’est un monsieur qui est arrivé pour demander où trouver des cascades à photographier. L’âne bien taquin, lui, a essayé de mordiller mon pneu arrière, mon guidon droit, la poche de mon appareil photo et après s’être bien gratté deux fois le cou sur la selle de mon vélo, il semblait aller un peu mieux^^

Un duo de choc (non ce n'est pas Cyrille à côté, ni la parisienne d'ailleurs)

Un duo de choc (non ce n’est pas Cyrille à côté, ni la parisienne d’ailleurs)

Col du Tourmalet 1er mai 2016 048

Cyrille en approche en caméra embarqué depuis le point de vue de l'âne (une caméra embarquée d'âne quoi)

Cyrille en approche en caméra embarqué depuis le point de vue de l’âne (une caméra embarquée d’âne quoi).

Après cet intermède poilu (pas la parisienne non), nous avons repris notre ascension. J’en ai profité pour tester la caméra sur certaines portions de l’ascension, notamment le lacet du Garet où j’ai un peu foiré le changement de vue pour voir en contrebas le virage que je venais de passer. J’en ai profité pour m’arrêter là afin de filmer le passage de Cyrille dans le lacet du Garet. Aie aie aie, il commençait à être plus que bien entamé et on peut féliciter le mental de guerrier de Cyrille !! Et en plus avec le sourire et humour. Mais nous en étions à la moitié de l’ascension et il partait pour un long moment de galère sur la 2e moitié. Quand la forme et les jambes ne sont pas là, c’est le mental qui prend le relais.

Nous avons fait une autre pause à l’endroit où Eugène Christophe a cassé sa fourche. Je commençais à m’inquiéter pour Cyrille et aussi un peu pour l’heure qui tournait, parce que mine de rien l’après midi avançait et j’avais encore du travail pour préparer mes rdv du lendemain matin.

Col du Tourmalet 1er mai 2016 053

A l'endroit où Eugène Christophe a cassé sa fourche en 1913 (là où il y a les poteaux noirs).

A l’endroit où Eugène Christophe a cassé sa fourche en 1913 (là où il y a les poteaux noirs).

Col du Tourmalet 1er mai 2016 074

Mais il était super motivé et ça faisait plaisir. La température commençait à chuter sérieusement et à passer sous les 10 degrès. J’ai carrément remis mon écharpe.

Les premières neiges apparaissent aux alentours de 1400m d’altitude et de plus en plus l’ambiance devenait glaciale. Sous les paravalanches avant La Mongie, dans la partie la plus raide, nous pouvions voir les stalactites et même des rideaux de glace sur les piliers, vraiment impressionnant.

Stalactites sur les paravalanches. Vous avez dit froid?

Stalactites sur les paravalanches. Vous avez dit froid?

Le Pic du Midi dans toute sa splendeur.

Le Pic du Midi dans toute sa splendeur.

Ouch.

Ouch.

Sympa le paysage, hein Cyrille?

Sympa le paysage, hein Cyrille?

Vue sur une partie de la montée.

Vue sur une partie de la montée.

La Mongie en vue.

La Mongie en vue.

Rideau de glace sur le pilier du paravalanche.

Rideau de glace sur le pilier du paravalanche.

Magnifique !

Magnifique !

Col du Tourmalet 1er mai 2016 116Col du Tourmalet 1er mai 2016 124

La Mongie !

La Mongie !

De mon côté les jambes tournaient bien et c’était bien sympa. La traversée de La Mongie s’est faite dans le calme vu que la majeure partie des commerces était fermée. A la sortie nous avons passé le panneau et le monticule de neige qui en théorie indique la route fermée, mais plusieurs voitures passaient quand même.

J’attendais régulièrement Cyrille pour que nous puissions un peu grimper ensemble. Mais il gardait le moral et blaguait avec des piétons et tout 😀 Vue l’heure qui avançait et les 4 km qu’il nous restait à grimper encore, je sentais bien que nous n’étions pas rentré et que ça allait faire vraiment tard, j’en ai donc profité pour appeler mon père et lui demander de venir nous chercher soit sur Campan soit sur Bagnères. Bien m’en a pris parce que le retour va s’annoncer un peu hard.

J’ai ravitaillé Cyrille en eau à la sortie de La Mongie. Pour ma part je n’avais presque rien bu tant l’eau était froide.

Col du Tourmalet 1er mai 2016 141

Le monticule de neige qui est censé interdire l'accès aux voitures.

Le monticule de neige qui est censé interdire l’accès aux voitures.

Le sommet du col est en vue à 3,5 km du sommet !

Le sommet du col est en vue à 3,5 km du sommet !

De plus en plus de neige.

De plus en plus de neige.

Col du Tourmalet 1er mai 2016 153

A partir de 3 km du sommet, les murs de neige commençaient à être franchement sympas et le paysage devenait grandiose. Avec la vue sur le sommet du col en plus, la motivation et l’excitation était à son comble !! J’ai pris pas mal de videos sur ce final. A 2,5 km, Cyrille a choisi de la jouer à la Octave Lapize et d’y aller à pied. Le jour commençait à décliner et la température a opéré une chute vertigineuse si bien que dans les deux derniers kilomètres je commençais à ne plus sentir mes doigts. J’étais tenté de passer mes gants longs mais j’aurais galéré pour prendre les photos.

Le final a été juste somptueux, au milieu des murs de neige dans ce paysage magnifique. Grimper le col du Tourmalet en tout début de saison, c’est un de mes plaisirs fous chaque année. Ce moment où tu grimpes le col pour la première fois de l’année, c’est incomparable, presque une drogue.

Les murs de neige dans le dernier virage à 400m du sommet font à peu près 3 mètres de haut, moins haut que certaines années où je les ai vus plus de deux fois plus hauts que ça. A quelques mètres du sommet j’ai fait demi tour pour redescendre à ce virage pour prendre les photos et attendre Cyrille. Les photos devant les murs de neige ça reste sympa à chaque fois. Puis, tout gelés que nous étions, nous avons repris la route pour les 400 derniers mètres à 13%.

Col du Tourmalet 1er mai 2016 163Col du Tourmalet 1er mai 2016 169

Juste superbe !

Juste superbe !

Col du Tourmalet 1er mai 2016 174Col du Tourmalet 1er mai 2016 175

Magnifique !

Magnifique !

Col du Tourmalet 1er mai 2016 180Col du Tourmalet 1er mai 2016 182

Dans le dernier virage à 400m du sommet, mon vélo au milieu des murs de neige.

Dans le dernier virage à 400m du sommet, mon vélo au milieu des murs de neige.

Cyrille qui déboule.

Cyrille qui déboule.

Col du Tourmalet 1er mai 2016 195

On fait le plein de photos !

On fait le plein de photos !

Quel plaisir d’arriver au sommet !! Et sûrement un gros soulagement pour Cyrille, mais le voir avec autant d’humour et de motivation c’était vraiment sympa 🙂

En revanche en haut nous ne faisions pas les malins, mon compteur indiquait -2,5°C et il faisait tellement froid que la fonction ajustement de l’altitude ne fonctionnait plus, du coup je n’ai pas pu réajuster l’altitude au sommet. Nous avons profité du paysage, mangé quelques biscuits, profité du calme du sommet et d’être les seuls en haut, puis nous avons commencé à nous couvrir. Je ne sentais plus mes doigts pour prendre des photos. Tellement gelé que j’ai demandé à Cyrille de m’aider à enlever mes gants courts pour que je passe les longs.

Cyrille a mis sa caméra sur le casque tandis que j’ai laissé la mienne sur le guidon du coup.

Au sommet du col du Tourmalet !!

Au sommet du col du Tourmalet !!

Cyrille qui arrive au sommet !

Cyrille qui arrive au sommet !

Vue sur le versant Barèges, superbe !

Vue sur le versant Barèges, superbe !

Le sommet du col.

Le sommet du col.

Pas chaud du tout, impossible d'ajuster l'altitude et la température chutera jusqu'à -4°C !

Pas chaud du tout, impossible d’ajuster l’altitude et la température chutera jusqu’à -4°C !

Une petite soif?

Une petite soif?

Pas de panneau du sommet mais la plaque !

Pas de panneau du sommet mais la plaque !

Ma 27e ascension du col du Tourmalet !

Ma 27e ascension du col du Tourmalet !

Col du Tourmalet 1er mai 2016 222

 

Video de la montée du col :

En repartant j’avais tellement froid aux doigts que je n’arrivais même plus à repasser les plateaux. J’ai donc attaqué la descente du col du Tourmalet sur le…petit plateau et le grand pignon…

Après les premiers mètres de descente, la caméra vibrait tellement sur le guidon que j’avais peur qu’elle tombe, je me suis arrêté au niveau des murs de neige au dernier virage pour tenter de la dévisser. Mais n’arrivant pas à passer les plateaux, je n’allais évidemment pas arriver à dévisser la caméra^^ Et en plus je voyais la température chuter sur mon compteur jusqu’à -4°C. Mais qu’est ce qu’on foutait là par ce froid ?! Et pendant que je congelais sur place avec ma caméra, Cyrille a un peu avancé et s’est arrêté aussi pour m’attendre. Nous nous sommes rejoints à l’entrée de La Mongie où nous nous sommes arrêtés pour reprendre nos esprits. Il faisait toujours un froid glacial et il nous prenait sur la tête et les doigts. On était en grosse galère. Cyrille m’a aidé à enlever ma caméra du guidon (il résiste mieux au froid que moi au niveau des mains apparemment). Puis, avec une méchante envie d’être partout ailleurs mais pas là, nous avons repris notre descente. Toujours en roue libre évidemment, de toute façon sur le petit plateau moi je n’avais pas le choix^^

Vue sur La Mongie depuis le virage des 400 mètres.

Vue sur La Mongie depuis le virage des 400 mètres.

Sous les paravalanches nous restions prudent car la route commençait à geler…

Alors que nosu roulions à 65 km/h côte à côte, au détour d’une courbe qui apparait devant nous? Ce cher bon vieil ami l’âne qui est en plein milieu de la route en train de grimper !! Bien évidemment, arrêt obligatoire pour moi pour lui souhaiter une bonne soirée. Je ne me suis pas attardé car j’étais toujours en mode glaçon (et ce fichu grand plateau que je n’arrivais toujours pas à passer). J’ai repris la descente et j’ai rejoint Cyrille qui m’attendait dans les quelques kilomètres entre Gripp et Sainte Marie de Campan.

Bonne soirée et bonne grimpette vieux camarade !

Bonne soirée et bonne grimpette vieux camarade !

Il faisait 6°C, mais nous étions toujours gelés. Ça aurait été possible de rentrer jusqu’au bout quand même mais vu l’heure, nous étions bien content de voir notre petite galère glaciale prendre fin à Campan. Mon père nous attendait comme prévu. Le changement de température en rentrant dans la voiture a été très douloureux pour mes doigts et pendant plusieurs minutes c’était bien difficile. Ouch !!

Nous sommes rentrés assez tard à Barbazan. Avec Cyrille nous nous sommes promis de nous revoir dans la semaine pour prendre une bière histoire de fêter notre ascension du Tourmalet. Et je lui ai souhaité une bonne récup, il a dû bien dormir le soir^^

De mon côté, j’ai bossé jusqu’à tard le soir et à partir de tôt le lendemain matin, un peu durs les réveils de la semaine^^

Je m’en suis tiré avec des engelures sur les 10 doigts…ouch…

En tout cas, malgré cette descente ultra galère, j’ai adoré les paysages enneigés et les murs de neige, et puis remonter de nouveau en haut c’est un vrai régal. Par contre dommage le fait que nous y soyions arrivés si tard en haut, ça a fait que nous nous sommes retrouvés à 2115m avec le froid.

Pour ma part, j’avais grimpé mon 26e Tourmalet juste avant mes 26 ans en 2015, et j’ai donc grimpé mon 27e Tourmalet l’année de mes 27 ans, comme quoi j’ai bien fait les choses^^ Pour Cyrille, il s’agissait de son 2e Tourmalet.

Au final ça nous a fait 72 km et 2000m de D+ et surtout on le refera le Tourmalet !!

Pour les videos, j’ai fait un petit montage en musique des videos que j’ai prises dans l’ascension et un autre avec la video de Cyrille qu’il a prise dans la descente, du début au milieu des murs de neige, de notre arrêt à La Mongie, des paravalanches et de l’âne au milieu de la descente.

(16 commentaires)

7 pings

Passer au formulaire de commentaire

  1. Fred Delort

    beau reportage, belle video, un plaisir de vous lire depuis Taiwan

    1. Idris

      Wahou ça fait voyager ça 😀
      Merci beaucoup 🙂

      Il y a de quoi grimper aussi à Taiwan il me semble?

  2. jallais

    slt Idris, toujiurs des photos sympas.. continue
    Je me suis fais une balade de 92 km avec le peyresourde puis l’azet par genos, puis l’aspin et enfin la hourquette mais beaucoup de vent au sommet et frisquet

    au plaisir un jour de faire une randonnée avec toi.. autrement montée pour le géant le 5/06
    amitiés
    valéry

    1. Idris

      Salut Valéry 🙂

      Merci 🙂
      Belle sortie que tu as faite dis donc !! 🙂 Moi je suis retourné au Tourmalet ce matin, ila fait doux mais le vent s’est levé au milieu de la descente et je l’ai eu de face tout le retour. Je n’avais pas le temps pour rallonger la sortie du coup je ne suis pas allé du côté de Payolle et tout ça après. J’avais pris ton numéro avec moi au cas où. J’espère bien qu’on se croisera !! 🙂 Le Géant c’est le 4 juin !! 😉

      A bientôt 🙂

  3. Bosses21

    Salut Idris !

    Superbe !!! Quelle aventure de ouf !!! Bien vécue au chaud depuis mon bureau (23°C) ha ha ha ! Mais avec une ÉNORME envie d’y être aussi !

    1. Idris

      Salut Joris 🙂

      Merci pour ton message 🙂
      Je n’ai pas attendu longtemps pour y retourner, j’y suis allé 5 jours plus tard et là c’était pas du tout pareil les température et j’ai pu profiter de la descente comme je voulais, un pur régal 🙂 Je viens d’y mettre le résumé et la video.

  4. james

    Salut Idris,
    Qu’est ce que tu utilises comme caméra ? Pas trop encombrant ?
    Bien courageux en tous cas avec cette température.
    James

    1. Idris

      Salut James 🙂

      Merci pour ton message 🙂 J’ai acheté une hp ac 100. Non pas du tout encombrante, peut être un poil lourde, mais moi j’en suis très content, c’est encore les débuts puisque je l’ai acheté l’avant veille du Tourmalet^^

  5. nikko

    J’ai fait la montée du Tourmalet par Luz en juin dernier, rien à voir évidemment. Vous étiez beaucoup plus tranquilles en haut, et la température n’était pas la même non plus !
    Mes respects à vous deux.

    1. Idris

      Salut Nico 🙂

      Merci pour ton message 🙂

      Ah ça oui niveau tranquillité c’était bon^^
      Les mois où je suis le plus tranquille en haut c’est en mai, septembre, octobre et novembre. De juin à août et même jusqu’à mi septembre, c’est bondé…même dangereux, une fois au mois d’août j’étais allé au Tourmalet et deux voitures se sont rentrées dedans quelques mètres derrière moi…

  6. Alex

    sympa de rouler parmi les murs de neige, c’est même impressionant
    Je n’ai jamais pu essayer, seulement avec un peu de neige, mais rien comparé à ce que l’on voit sur tes photos !

    1. Idris

      Salut Alex 🙂

      Ouais c’est toujours sympa, ces paysages comme ça en début de saison, j’adore, mais en 2011 les murs de neige étaient encore bien plus hauts !! 🙂

  7. Xavier

    Fascinant de passer de 2 univers complétements différents en 25 kilomètres (et à la force des mollets…), la photo 115 est probablement ma préférée, on voit ce qu’on a parcouru (en se retournant) puis on voit ce qui nous reste à faire en levant les yeux, comme si on arrivait sur la lune…

    1. Idris

      Salut Xavier,

      Merci pour ton message 🙂
      Oui c’est ça qui est génial avec les ascensions comme celle là avant l’été quand en haut ce n’est plus du tout apreil qu’en bas, en plus avec la très faible circulation, c’est d’un régal et une ambiance incomparable 🙂

  8. Cyrille

    Très dur ascension vraiment pas les jambes ce jour là en espérant être mieux le 4 juin pour le Géant

    1. Idris

      Ouais en plus il faisait froid ça n’a pas aidé. Mais au fil des jours tu verras la forme augmenter, ça va rouler tout seul le 4 juin 🙂

  1. 6 mai 2016 (10e sortie) : col du Tourmalet » velomontagne

    […] « 1er mai 2016 (9e sortie) : col du Tourmalet […]

  2. 8 mai 2016 (11e sortie) : Baronnies – col de Coupe » velomontagne

    […] anicroche météo ne m’a pas trop froissé. Avec Cyrille (qui s’est bien remis de notre Tourmalet du 1er mai), nous nous sommes appelés pour décider si nous allions pédaler ensemble l’après midi et […]

  3. 15 mai 2016 (12e sortie) : Hourquette d’Ancizan » velomontagne

    […] Toujours ce vent, le froid, résultat pas vraiment une descente plaisante, mais bon c’était quand même bien mieux que celle du Tourmalet le 1er mai^^ […]

  4. 17 mai 2016 (13e sortie) : col du Tourmalet » velomontagne

    […] froid aux doigts mais comparé à la descente ici même le 1er mai, ça n’a rien à voir. Sur le bas de la descente, beaucoup de vent de face soufflait, pas top […]

  5. 4 juin 2016 (16e sortie) : col du Tourmalet (Montée du Géant) » velomontagne

    […] de grimper, nous avons décidé qu’il partirait en avance de Sainte Marie de Campan. Le 1er mai lorsque nous l’avions grimpé, ça avait pris plus de temps que prévu alors là on prend les devant […]

  6. 1er novembre 2016 (34e sortie) : col du Tourmalet » velomontagne

    […] manière de clôturer le Tourmalet version 2016. Au final cette année je l’aurais monté du 1er mai au 1er novembre, 6 mois pile pendant lesquels je l’ai grimpé 11 fois avec en point […]

  7. 23 avril 2017 (12e sortie) : col du Tourmalet » velomontagne

    […] col du Tourmalet un mois d’avril et les fois où j’ai pu le monter le 1er mai (2011 et 2016), la route était recouverte de nombreuses rigoles d’eau provenant de la fonte des neige. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>