«

»

Août 09

5 août 2015 (29e sortie) : col du Soulor et col d’Aubisque

Le soleil commence à faire un peu défaut en ce début de mois d’août. Il est plus compliqué de trouver la bonne fenêtre météo en faisant en sorte que ça tombe aussi selon les disponibilités. Cette sortie allait se faire en compagnie de Eric. Eric, super sympa, habite avec toute sa famille (super sympa aussi) dans les Deux Sèvres (79) pas très loin de Niort. C’est via le blog que nous avons commencé à discuter, puis l’an passé nous nous sommes vus plusieurs fois chez lui lorsque je passais à Niort pour le travail. Ce coup-ci c’est pour une sortie en vélo que nous allions nous voir. Avec toute sa famille, ils passent des vacances à Aucun à 3 km du pied du col du Soulor (1474m).

Par chance, mercredi il fait beau et c’est la seule journée où je peux véritablement me libérer dans une semaine bien chargée.

La journée s’annonçait chaude et il valait mieux commencer l’ascension pas trop tard. Pour rejoindre Aucun, j’ai opté pour le train entre Tarbes et Lourdes afin de ne pas pédaler sur la grande route avec l’énorme quantité de voitures. Le premier train était à 6h29. Nikel pour arriver à Aucun aux alentours de 8h. Je suis donc parti vers 5h45 dans la nuit pour aller à la gare de Tarbes. Le ciel était étoilé. Mais dans le train entre Tarbes et Lourdes, le brouillard était très dense. Heureusement, dans Lourdes il n’était plus présent. Ouf.

Nuit noire au moment de partir pour la gare de Tarbes.

Nuit noire au moment de partir pour la gare de Tarbes.

Il ne faisait vraiment pas chaud si tôt et j’étais même frigorifié malgré les manchettes. Heureusement, je me suis peu à peu habitué.

Après avoir traversé Lourdes, j’ai rejoint la voie verte le long du Gave en direction d’Argelès. C’est encaissé et les rayons de soleil ne m’atteignaient pas encore. Pas un chat sur la voie verte, juste un écureuil puis un lapin qui ont traversé devant moi. J’ai pu bien rouler sur les 13 km jusqu’à Argelès.

Col d'Aubisque Eric 5 août 2015 008

Bien frais encore de bon matin sur la voie verte.

La brume matinale s'estompe petit à petit.

La brume matinale s’estompe petit à petit.

Au moins, c'est beau !

Au moins, c’est beau !

Le Gave

Le Gave

Premiers rayons de soleil du jour.

Premiers rayons de soleil du jour.

Col d'Aubisque Eric 5 août 2015 028

Argelès, le moment de quitter la voie verte.

Un texto à Eric en quittant la voie verte là, pour le prévenir que je serai à Aucun d’ici peu. Il y a 9 kilomètres entre Argelès et Aucun. En quittant Argelès, la route se met à grimper directement sur du 8% pendant plus de 3 km. Dès le début j’ai pu sentir que les jambes étaient pas mal, bien meilleures que lors de la sortie avec l’enchainement Hourquette, Pla d’Adet et col d’Aspin, 3 jours plus tôt.

C'est ouvert ! ça va être une belle journée.

C’est ouvert ! ça va être une belle journée.

La température monte petit à petit.

La température monte petit à petit.

Col d'Aubisque Eric 5 août 2015 037Col d'Aubisque Eric 5 août 2015 039

Après ces quelques kilomètres de montée, il en reste quelques uns de faux plat pour arriver à Aucun.

Eric est venu à ma rencontre. Ça faisait plaisir de le revoir. Nous sommes passés quelques minutes au chalet qu’il loue pour les vacances pour aller dire bonjour à toute sa petite famille.

Bientôt Aucun.

Bientôt Aucun.

C’est un peu après 8h30 que nous sommes partis pour l’ascension. En ligne de mire : le col du Soulor (1474m) puis le col d’Aubisque (1709m) si affinités. Eric a essayé de rouler régulièrement sur ses routes des Deux Sèvres ces derniers temps pour s’entrainer, mais forcément il n’a pas souvent l’occasion de faire de l’entrainement en montagne.

Nous avons décidé d’y aller tout tranquillement d’autant plus qu’Eric doit surveiller son cardio. Qu’importe, nous irons au rythme qui lui convient. Le but étant qu’il profite tout de même de l’ascension et des points de vues. Après 3 km nous sommes arrivés à Arrens, pied du col du Soulor. C’est parti pour 7 km à 8% de moyenne.

Il faisait plus de 20°C, une bien belle ascension devant nous. Quasiment pas de nuage, bref le top ! Je me suis calé sur 39×25, les jambes sont bien, pas de soucis. Par contre mon pignon de 25 a tendance à sauter régulièrement. Un petit réglage à faire avant la prochaine sortie…

Dans le début de l'ascension du col du Soulor.

Dans le début de l’ascension du col du Soulor.

Col d'Aubisque Eric 5 août 2015 052Col d'Aubisque Eric 5 août 2015 053

Eric tout sourire.

Eric tout sourire.

Eric a essayé d’adopter le rythme qui lui convenait, mais son cardio montait vite et nous avons fait des pauses pour que ça puisse redescendre. Nous en profitions pour admirer la vue, Eric prenant soin de bien se mettre à l’ombre à chaque fois, réflexe que je n’avais pas vraiment car je ne ressentais pas trop la chaleur.

Il y avait de nombreux cyclistes dans l’ascension.

Col d'Aubisque Eric 5 août 2015 063

Vue sur Arrens, en bas.

Vue sur Arrens, en bas.

ça fait plaisir d'être là.

ça fait plaisir d’être là.

Le passage le plus raide de l'ascension, un pic à 13-14%.

Le passage le plus raide de l’ascension, un pic à 13-14%.

C’est la 7e fois que je m’attaque à ce versant du col du Soulor et il est toujours aussi beau !

A un moment j’ai ravitaillé Eric en eau car il avait fini son bidon 😀

Col d'Aubisque Eric 5 août 2015 093Col d'Aubisque Eric 5 août 2015 098

Vue superbe derrière nous en approchant du sommet. Le Pic du Midi de Bigorre au loin.

Vue superbe derrière nous en approchant du sommet. Le Pic du Midi de Bigorre au loin.

Il y avait du monde en débouchant sur le sommet, y compris des ânes^^ Eric était content d’y arriver car il ne savait pas jusqu’où ses jambes l’emmèneraient. Son premier col pyrénéen ! Nous avons passé quelques minutes au sommet. Un cycliste très sympa des Landes, lecteur du blog, m’a reconnu. Il venait de grimper le col du Soulor et sa famille était au sommet.

Je suis allé caresser un ânon peu farouche. Puis après avoir certifié à Eric que les 10 km qu’il nous restait pour aller au col d’Aubisque étaient bien moins durs que ceux du col du Soulor, nous avons commencé à prendre la direction du col d’Aubisque (1709m). La fameuse route du cirque du Litor, en corniche. Toujours aussi sublime !

Premier col pyrénéen pour Eric !

Premier col pyrénéen pour Eric !

Quelques minutes de pause.

Quelques minutes de pause.

Du monde au sommet.

Du monde au sommet.

L'ânon n'a pas attendu que je finisse de prendre la photo avant de partir...

L’ânon n’a pas attendu que je finisse de prendre la photo avant de partir…

C'est parti, direction l'Aubisque et la route en corniche !

C’est parti, direction l’Aubisque et la route en corniche !

Pour le coup, les pauses pour admirer le paysage seront nombreuses, Eric en prendra plein les yeux. La route à partir du col du Soulor commence par 2 km de descente avant d’arriver au point bas de la route du cirque du Litor. Ce sont ensuite des faux plats pendant quelques kilomètres avec la route qui passe dans des minis tunnels. Le premier est magnifique à voir, le second très sombre mais pas long. Vraiment splendide !! En face nous voyions distinctement la route du col du Soulor versant Ferrières. Je cherchais aussi la plaque rappelant l’endroit de la chute de Wim Van Est en 1951 alors qu’il portait le maillot jaune, une sacrée histoire ! Mais je ne l’ai pas vue cette plaque…

Les points de vues superbes vont se succéder.

Les points de vues superbes vont se succéder.

Il y a de quoi prendre des belles photos ! Eric sur la route en corniche.

Il y a de quoi prendre des belles photos ! Eric sur la route en corniche.

Col d'Aubisque Eric 5 août 2015 139

On aperçoit le 2e tunnel

On aperçoit les deux petits tunnels.

On passe dans les Pyrénées Atlantiques (64).

On passe dans les Pyrénées Atlantiques (64).

Col d'Aubisque Eric 5 août 2015 148Col d'Aubisque Eric 5 août 2015 151Col d'Aubisque Eric 5 août 2015 154Col d'Aubisque Eric 5 août 2015 165

La route du col du Soulor versant Ferrières en face.

La route du col du Soulor versant Ferrières en face.

C’est la 4e fois que je passe sur cette route et je ne m’en lasse pas. Il y avait du monde.

A un moment, j’ai entendu de la musique derrière moi. Puis un cycliste avec un cuissard de l’équipe de France (et qui écoutait donc de la musique), est passé avec une grosse fréquence de pédalage. Dommage que je ne m’étais pas retourné quand j’ai entendu la musique car j’aurais reconnu…Martin Fourcade, notre champion olympique de biathlon, nous dépasser. On l’a juste vu de dos et c’est le soir que j’ai appris que c’était lui en voyant des photos sur le net. Mais en voyant son cuissard sur le moment, on s’est douté que ce n’était pas n’importe qui^^ Il a bien choisi sa journée pour y aller !

Après les kilomètres en faux plat, la route recommence à monter un peu plus franchement. Eric qui sentait la montée du col du Soulor dans les jambes, a commencé à avoir plus de mal et s’est accroché. La vue du sommet du col était sans nulle doute motivante. Nous faisions toujours des pauses régulières.

ça regrimpe en approchant du sommet de l'Aubisque.

ça regrimpe en approchant du sommet de l’Aubisque.

Le sommet là bas.

Le sommet là bas.

Décor toujours majestueux.

Décor toujours majestueux.

Col d'Aubisque Eric 5 août 2015 194Col d'Aubisque Eric 5 août 2015 195Col d'Aubisque Eric 5 août 2015 197

Magnifique.

Magnifique.

Col d'Aubisque Eric 5 août 2015 200

Allez ! Bientôt la fin !

Allez ! Bientôt la fin !

En arrivant au sommet.

En arrivant au sommet.

Il était content en arrivant au sommet du col d’Aubisque, un col mythique des Pyrénées ! Il a du mérite d’y être parvenu car il n’a pas l’habitude de rouler beaucoup en vélo en montagne !! Et c’est aussi une belle façon pour lui de marquer ses 50 ans qu’il a eu la veille !! Bravo à toi !!

Photo souvenir de cette belle journée !

Photo souvenir de cette belle journée !

Nous avons passé plusieurs minutes au sommet, nous sommes allés voir les grandes sculptures de vélos aux couleurs du Tour de France. Nous avons aussi profité de la vue, puis nous sommes allés vers un des bars du sommet pour remplir son bidon d’eau. Petit détour pour aller caresser les chevaux au passage avant de commencer le retour. Toute sa petite famille nous attendait à Aucun pour le repas, il ne fallait pas trop trainer.

On profite d'être au sommet.

On profite d’être au sommet.

Col d'Aubisque Eric 5 août 2015 222

Du monde en haut !

Du monde en haut !

Nous nous sommes faits plaisir dans la descente. La vue était toujours superbe. Dans ce secteur le brouillard arrive très vite en général, mais là nous étions épargnés.

En retournant vers le col du Soulor.

En retournant vers le col du Soulor.

Col d'Aubisque Eric 5 août 2015 232

ça va remonter pour repasser au sommet du col.

ça va remonter pour repasser au sommet du col.

Nous avons remonté les 2 km jusqu’au col du Soulor. Eric ne voulait plus en voir des montées, mais c’était la dernière. Il ne nous restait plus que la descente du col du Soulor. Un beau début de descente avant d’être un peu bouchonné par une camionnette et une voiture.

Dernière montée du jour !

Dernière montée du jour !

Col d'Aubisque Eric 5 août 2015 247Col d'Aubisque Eric 5 août 2015 251

Au col du Soulor.

Au col du Soulor.

Vue superbe toujours.

Vue superbe toujours.

Il ne nous restait plus qu’à retourner à Aucun et nous pouvions poser les vélos.

Aucun.

Aucun.

Col d'Aubisque Eric 5 août 2015 267

Pendant que nous étions en haut, un très bon repas et un très bon gâteau d’anniversaire pour Eric avait été préparés par sa femme et ses enfants.

L’après midi passant et la grosse chaleur étant au rendez-vous dehors, Eric m’a proposé de me ramener en voiture à la fin pour ne pas avoir à faire les presque 50 km qu’il me restait, dans le cagnard.

Ce fut une très belle journée avec Eric et sa famille, sur une superbe ascension. Faudra remettre ça !! 😀

Pour ma part c’était la 4e fois que j’allais au col d’Aubisque (la 3e par ce versant) et la 9e fois au col du Soulor (la 7e par ce versant). La sortie m’a fait 80 km et 1650m de D+.

(6 commentaires)

5 pings

Passer au formulaire de commentaire

  1. james

    J’ai fait le même parcours il y a deux ans et je suis d’accord avec toi, la corniche du Litor est exceptionnelle.
    La montée par Ferrieres est ma préférée. J’ai des photos qui ressemblent beaucoup aux tiennes 😉
    Sur que pour ton copain, cela a du le changer du marais poitevin.

    1. Idris

      Oui la vallée de l’Ouzom pour rejoindre Ferrières est bien sympa, après entre ferrières et à peu près la moitié de l’ascension de ce versant, c’est un peu monotone je trouve. En revanche le final de l’autre côté du cirque du Litor est très agréable effectivement 🙂
      Ah ça oui, ça a dû le changer du marais poitevin 😀

  2. laurent

    Salut Idris

    Ah il y a pas photo , pour moi un des plus beau coins des pyrenéés , j adore!!!
    déjà fait de nombreuses fois , par contre l’Aubisque pas tres compliqué de ce coté , mais quel paysage !!
    et le val d’azun, quel sérénité , en plus avec un gars du 79 , lol , je crois qu on va tous la bas, lol
    l’autoroute entre langon et pau a même du être fait pour nous , lol
    Allez a+ POUR DE NOUVELLES aventures , demain je vais peut être tenter l’alpe d’huez , mais pour la légende uniquement, niveau paysage je préfère ou on est en location
    Laurent

    1. Idris

      Salut Laurent 🙂

      ça va faire plaisir à Eric ça que c’est pas très compliqué 😀

      Les voitures que je vois le plus souvent quand je pédale en montagne c’est 85, 86, 87, 79, 16, 17 et 33^^

      Ah ouais l’Alpe d’Huez un des coins les plus moches des Alpes… C’est bien dommage… Rien à voir dans cette montée à part au début la vue sur l’Oisans… Bon courage si tu y vas ! 😉

  3. laurent

    Salut Idris

    euh moins compliqué que l’autre coté je voulais dire , ca descend même apres le soulor lol
    bon ben finalement , on est allé au pied de l’alpe mais bien trop chaud pour y monter 33°, et je confirme c’est moche ,là on va aller rouler comme d’hab avec le ptit bonhomme , sur les 6km d’ascension , beaucoup mieux
    plus que 2 jours ici il faut en profiter
    a quand ta prochaine sortie?
    A+
    Laurent

    1. Idris

      Salut Laurent,

      Ah ouais en plein soleil, c’est moyen ouais… J’espère que le p’tit gars aime ça les balades que tu l’emmènes faire ne vélo 🙂
      Profite bien de tes 2 derniers jours !! ça passe vite ! Ici Eric aussi en arrive à ses deux derniers jours dans les Hautes Pyrénées.

      Là de mon côté, il y a un article qui ne va pas tarder sur une belle sortie que j’ai faite lundi 10 août 🙂 Sinon la prochaine ce sera peut être la semaine prochaine mais là je vais attaquer une période très chargée niveau boulot y compris samedi et dimanche (de 9h du mat à minuit^^). Du coup en plus avec la météo très moyenne, faudra voir. J’espère lundi ou mardi prochain sinon ce sera encore plus tard.

      A la prochaine 🙂

  1. 2015 est bouclé, on commence 2016 ! » velomontagne

    […] par Argelès lors d’une superbe sortie en compagie d’Eric des Deux Sèvres (05 août 2015) sans oublier la sortie au port de Pailhères (11 juin […]

  2. Les plus belles photos de 2015 » velomontagne

    […] 05 août 2015 : col du Soulor et col d’Aubisque […]

  3. 30 octobre 2016 (33e sortie) : col du Soulor » velomontagne

    […] (1709m) cette année et voilà plus d’un an que je n’y ai pas posé les roues (depuis le mois d’août 2015 avec Eric). J’étais bien tenté d’y […]

  4. 21 juillet 2017 (26e sortie) : J5- pass dal Fuorn, Umbrailpass / passo dello Stelvio – velomontagne

    […] le début de la montée du pass dal Fuorn (2149 m). Le ciel est plutôt aux belles éclaircies et Eric qui m’aide à distance en faisant l’informateur météo, me dit que d’après les images satellites, je devrais être épargné aujourd’hui. Ça […]

  5. 22 juillet 2017 (27e sortie) : J6- passo di Gavia – velomontagne

    […] coup de stress quand Eric, mon informateur météo me dit qu’il pleut sur une grande partie de la Lombardie et que je risque de me retrouver […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>