Les chiffres de 2019 et les photos

Avant de continuer, les derniers articles des sorties de la fin d’année 2019, voici le bilan annuel de l’année écoulée.

En kilomètre parcourus au total c’est 6008 km (42 km de plus qu’en 2018) dont 4404 en montagne ce qui fait à peu près 1250 km pour le travail et 150 pour les sorties plates ou sur les coteaux.

Le dénivelé total est de 109 350 m, soit environ 15 000 de plus qu’en 2018. C’est d’ailleurs juste en dessous des 113 900 m de 2017 et après 2015 et 2017, c’est la 3eme fois que je passe les 100 000 m de D+.

En terme de kilomètres parcourus au total, ça reste globalement assez stable depuis que je compte exactement les kilomètres, hormis 2014 qui n’a pas été une bonne année comme j’habitais en Charentes :

  • 2012 : 5338 km
  • 2013 : 5700 km – 84 060 m de D+
  • 2014 : 3351 km – 60 300 m de D+
  • 2015 : 7091 km – 107 450 m de D+
  • 2016 : 4776 km – 77 250 m de D+
  • 2017 : 7047 km – 113 900 m de D+
  • 2018 : 5966 km – 94 000 m de D+
  • 2019 : 6008 km – 109 350 m de D+

Cette année a très mal commencé car je n’ai parcouru que 51 km au mois de janvier, un mois glacial et pluvieux que nous avons eu. Heureusement de février jusqu’à août, je me suis rattrapé. En revanche, à partir de septembre, à nouveau je n’ai pas beaucoup pédalé car nous avons traversé une période très chargée au travail, j’avais beaucoup moins de temps et la fatigue a bien pris le dessus. Puis ensuite à partir de mi-octobre, la météo s’est détériorée et le froid est arrivé. En novembre, nous avons dû avoir quelque chose comme pas loin de 25 jours de pluie sur le mois entier…

Cette année j’ai fait 58 sorties en montagnes mais pour une moyenne de seulement 75,9 km par sortie. C’est sur les mêmes bases que l’an dernier (75,8 km sur 45 sorties), mais j’ai connu des années avec une moyenne de kilomètres par sorties bien plus importante notamment en 2012 et 2015 :

  • 2012 : 37 sorties – moy : 109,4 km
  • 2013 : 32 sorties – moy : 83,1 km
  • 2014 : 33 sorties – moy : 85,3 km
  • 2015 : 44 sorties – moy : 109,4 km
  • 2016 : 39 sorties – moy : 86,6 km
  • 2017 : 55 sorties – moy : 85,3 km
  • 2018 : 45 sorties – moy : 75,8 km
  • 2019 : 58 sorties – moy : 75,9 km

Cela se ressent d’ailleurs dans mes plus longues sorties de l’année qui n’ont pas excédées les 165 km alors que l’an passé j’avais eu l’occasion d’en faire une à 262 km et en 2017, plusieurs à plus de 200 km.

Sorties les plus longues :

Mais même sans grande sortie aventurière, cette année a été marquée par plusieurs choses.

  • Tout d’abord, le 15 juillet, ça a fait 10 ans que j’avais fait ma première véritable sortie en montagne en vélo avec l’enchainement col du Tourmalet et col d’Aspin le 15 juillet 2009. 10 ans et une foule de souvenirs pour la vie et des milliers de kilomètres parcourus au fil de mes déménagements et de mes choix pour les études, les stages puis le travail. Petite vidéo souvenir en musique :
  • Le tournage du clip pour l’UCI sur les pentes du col d’Aspin en juin, une expérience géniale, de longues heures de tournage, mais un souvenir aussi. Le clip a été vu au total plus de 2 millions de fois sur les réseaux sociaux, plateformes de vidéos et sites internet spécialisés, et a pour but de promouvoir le vélo sous toutes ses formes.
  • Mes records perso de l’ascension du col du Tourmalet par Sainte Marie de Campan. Chaque année, j’ai forcément envie à certains moments de faire l’ascension à bloc et de tenter de battre mon meilleur temps perso de l’ascension. L’an passé je l’avais établi à 1h13 47 sec et cette année j’ai franchi une barrière que je pensais inaccessible, à savoir les 1h10 et cela à 2 reprises pour établir mon nouveau temps de référence à 1h09 08 sec. Forcément l’année prochaine, je tenterai encore d’abaisser ma marque de référence.
  • Ma première ascension à plus de 3000 m d’altitude cet été lorsque j’ai grimpé jusqu’au glacier de Mont de Lans un peu au dessus du col du Jandri (3154 m) dans les Alpes. Une expérience inoubliable et l’impression d’aller sur une autre planète, mais une grande première pour moi si haut.
  • Ensuite, le 15 septembre, j’ai grimpé le col du Tourmalet (2115 m) pour la 100 eme fois. C’est assez renversant car je n’aurais jamais pu imaginer une telle chose quand j’ai commencé le vélo. J’ai déjà dépassé cette barre symbolique sur le col d’Aspin en 2017 mais le faire sur le col du Tourmalet qui représente quelque chose dans le monde du vélo ça me fait quelque chose, surtout avant de passer les 30 ans. On verra ce que l’avenir me réserve, mais en tout cas ça aura été un moment unique dans ma vie forcément, car même si un jour je passe le chiffre des 200, ça sera moins symbolique que le centième. C’est un col sur lequel j’ai tout connu que ce soit en météo, en état de forme, en état d’esprit, en rencontres.
  • Et puis, cela pourrait paraitre anecdotique, mais le 25 octobre alors que j’ai ma semaine de vacances alpestre qui est tombée à l’eau à cause des grèves, j’ai fait une sortie entre France et Espagne avec enchainement du col du Portillon (1295 m), puerto de la Bonaigua (2072 m) et à nouveau le col du Portillon (1295 m). Il s’agissait de mon premier « plus de 2000 » en Espagne, ce qui en fait maintenant le 5eme pays dans lequel j’ai passé les 2000 m d’altitude après la France, Andorre, l’Italie et la Suisse. Et pour l’instant je reste toujours à 6 pays dans lesquels j’ai pédalé (il faut ajouter la Belgique à la liste ci-dessus).

Parmi mes sorties marquantes de cette année il y a :

  • ma première ascension du col du Tourmalet de l’année sur le verglas où j’ai sûrement été le premier cycliste de la saison à arriver là haut, mais où j’aurais pu me casser la jambe en tombant avec le vélo sur l’épaule sur le verglas. Glisser de plusieurs mètres en essayant de ne pas passer dans le ravin et en essayant de rattraper mon vélo du bout des doigts pour qu’il n’aille pas de l’autre côté, voilà une bonne dose d’adrénaline^^…avant d’aller au travail…
  • la semaine suivante, alors que je m’étais juré de ne pas recommencer, je me suis retrouvé à monter au col du Tourmalet dans un blizzard dantesque sous la neige et dans le vent, la route qui disparait sous la neige, plus de batterie de téléphone, seul au monde là haut et à me demander comment j’allais faire pour la descente. Cette impression unique d’être un privilégié et d’être sur une autre planète (physiquement et dans ma tête aussi), une galère monumentale, mais des souvenirs inoubliables (ma deuxième sous la neige après septembre 2017) et…avant d’aller au travail…
  • le 16 juillet, toujours sur le col du Tourmalet, ma première ascension de ce versant sous les 1h10, exactement 1h09 08 sec, je ne pensais pas que ce serait possible pour moi, c’est chose faite.
  • le 21 juillet, encore le col du Tourmalet, mais ce coup-ci dans une ambiance géniale avec tous les amis, inoubliable !!
  • le 31 juillet, lors de l’ascension du col du Glandon puis de la Croix de Fer, en repassant sur les lieux de ma chute en pleine descente le 15 août 2013, 6 ans que je n’avais plus eu l’occasion de pédaler sur ces routes entre Savoie et Isère, ça fait quelque chose mais surtout des souvenirs marqués pour la vie, merci les cicatrices^^
  • le 02 août, ma première ascension à plus de 3000 m d’altitude au glacier de Mont de Lans au dessus du col du Jandri (3154 m), une aventure inoubliable sur une autre planète.
  • le 15 septembre, mon 100 eme col du Tourmalet avec les amis, un moment inoubliable aussi en repensant à toutes ces années depuis 10 ans (surtout qu’il y a eu plusieurs années où je n’habitais pas dans les Pyrénées).
  • les 24 et 25 décembre, 2 fois l’Aspin pour terminer cette décennie de vélo.

Pour finir, cette année, j’ai donc monté 26 fois le Tourmalet, 15 fois l’Aspin mais aussi 5 Soulor, 3 Aubisque, 3 Hourquette, 2 Luz Ardiden, 2 Portillon, 2 Croix de Fer, 2 station des 2 Alpes, Pourtalet, Cambasque, Couraduque, Spandelles, Hautacam, Portet, Peyresourde, Core, Bonaigua, Alpe d’Huez, Mont Ventoux, glacier de Mont de Lans, lacets de Montvernier et quelques autres.

J’espère que 2020 partira sur des bonnes bases et que je pourrai à nouveau faire des belles sorties avec toujours un petit goût d’aventure !! 🙂

Et un grand merci à Joris de alpes4ever pour son profil du col du Tourmalet qu’il m’a fait pour célébrer mon 100 eme col du Tourmalet comme il l’avait fait à l’occasion de mon 100 eme col d’Aspin !! 🙂

Le jour du tournage sur les pentes du col d’Aspin

(4 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Beaucoup de folie, des sorties de ouf, de l’aventure, des coins de montagne magnifiques, continue comme ça mon Idris et bonne route pour de nouvelles aventures en 2020 ! Biz

    1. Merci à toi Joris !! 😀

    • James on 24 janvier 2020 at 22 h 57 min
    • Répondre

    Salut Idris,
    Content de te lire à nouveau, en espérant te croiser un jour pour que tu me fasses goûter tes jus de fruits, ça me changera du coca 🙂

    1. Salut James 🙂

      Merci pour ton message !! ça faisait longtemps ouais ! Avec grand plaisir pour te faire goûter !! Et pour partager une ascension !! 🙂

Répondre à Idris Annuler la réponse

Your email address will not be published.